Le parti de gauche

n1n3yard5
Messages : 270
Enregistré le : 07 janv. 2012, 15:21:37

Re: Le parti de gauche

Message non lu par n1n3yard5 » 24 mars 2012, 13:40:23

politicien a écrit :Bonjour,

On en a parlé sur le forum => http://actu-politique.info/nicolas-dupo ... ml#p161654
Merci.

Nico37
Messages : 18634
Enregistré le : 24 avr. 2011, 00:00:00

Re: Le parti de gauche

Message non lu par Nico37 » 24 mars 2012, 14:56:43

Jean-Luc Mélenchon, un troisième homme au septième ciel lilian alemagna Dessin Luis Grañena

Le candidat du Front de gauche profite de l’effet Bastille pour devancer Marine Le Pen et François Bayrou dans les sondages.

(...)

Avatar du membre
Libre Plume
Messages : 832
Enregistré le : 05 févr. 2010, 00:00:00

Re: Le parti de gauche

Message non lu par Libre Plume » 24 mars 2012, 21:53:40

Que le parti socialiste ne propose pas de rupture avec le modèle libéral, c’est une chose
mais pas le noyau dur qui fait l’identité d’un mouvement. Or, Hollande n’est pas le candidat de centre gauche.
c’est aujourd’hui le leader du parti socialiste et du parti radical de gauche pour l'élection présidentielle de 2012.

n1n3yard5
Messages : 270
Enregistré le : 07 janv. 2012, 15:21:37

Re: Le parti de gauche

Message non lu par n1n3yard5 » 25 mars 2012, 00:57:51

Il n'empêche qu'il défend les même idées et les même valeurs que les autres partis sociaux-démocrates européens. Le PS a lentement glissé de la gauche vers le centre-gauche.

On ne peut pas être libéco ET de gauche. C'est incompatible.

Nico37
Messages : 18634
Enregistré le : 24 avr. 2011, 00:00:00

Re: Le parti de gauche

Message non lu par Nico37 » 25 mars 2012, 16:11:34

Halte au Front de Gauche

Le « Front de gauche » est véritablement emblématique de la décomposition de toute culture politique anticapitaliste, il s’agit d’un véritable parti tribunicien qui aspire les angoisses de la classe- moyenne / petite- bourgeoisie en déclassement par temps de crise, à laquelle il apporte des réponses réactionnaires pourtant éculées. On troque une critique de la « valeur », et donc de la « marchandise » pour une critique de « l’argent » qui, en lui-même, ne signifie rien (l’argent n’est qu’une forme particulière de marchandise), on troque une critique de l’économie capitaliste, compris comme mode de production et rapport social, contre une critique des « excès » de la « finance » et des « élites », on remplace des notions économiques rigoureuses comme « bourgeoisie » et « prolétariat » par des notions idéologiques, creuses et démagogique comme « peuple » et « élite », on remplace la dialectique et la lutte des classes par un manichéisme vaguement complotiste (« oligarchies financières », « pouvoir de l’argent », les « très, très riches ») bref : on a là le « socialisme des imbéciles » qu’on retrouve de « Mein Kampf » jusque dans la bouche d’un Alain Soral et dans le programme économique du Front National … mais aussi au Front de gauche, dans les colonnes d’un torchecul républicain comme « Marianne », ou encore dans la bouche des « Indignés » français, simplement amputé de son versant xénophobe.

Il faut arrêter avec les abus de langage, ce type de discours n’est pas social- démocrate mais réactionnaire, et ne constitue pas un tremplin vers la radicalité mais une entreprise de crétinisation de grande ampleur de toute contestation réelle. Le discours de Mélenchon n’est pas superficiel mais carrément décomposé, profondément médiocre et incohérent pour qui a deux sous de culture politique, tous les éléments du fascisme s’y trouvent larvés : patriotisme braillard faisant de l’Etat une fin (et non pas un moyen, comme la sociale- démocratie historique) ; éloge naïve d’un passé jugé « vertueux », c’est-à-dire le capitalisme industriel d’un bon temps révolu, entre Conseil National de la Résistance et Trente Glorieuses, avant que les excès de la « finance mondiale » ne viennent précipiter la « belle » France dans la décadence ; abandon de la lutte de classe et de la dialectique au profit d’une critique complotiste des « élites » (c’est-à-dire la critique d’un groupe d’individus et non d’un rapport social) … tout ce mauvais populisme réactionnaire explique le nombre important d’antisémites et de conspirationnistes dans sa base militante … et le fait que le nouveau GUD d’Assass (association d‘extrême- droite) recommande dans son journal (Le rat qui rit N°1) la lecture du livre « Qu’ils s’en aillent tous » de Mélenchon, aux côtés des œuvres de Soral et de Zemmour.

Ce qui gène profondément toute cette petite-bourgeoisie, qui se découvre une « indignation », n’a jamais été l’existence d’un prolétariat, mais le risque désormais imminent de son propre basculement dans celui- ci à la faveur de la crise. Et l’on sait historiquement quelle diarrhée fasciste la classe- moyenne / petite- bourgeoisie est capable de chier quand elle se crispe. Ainsi certains de nos camarades caressent le vote Mélenchon en arguant que « ce que Mélenchon dit, c’est mieux que rien ». Comme le disait ce slogan du Parti de Gauche : « Mieux que rien, c’est pire que tout ».

S’ils doivent "tous s’en aller", que Mélenchon commence par donner l’exemple, ferme sa g..... et se casse. "Celui qui donne sa voix reste muet" dit le proverbe, il n’y a rien à attendre des partis, des politiciens, et du vote, notre émancipation sera notre oeuvre collective ou ne sera pas. Les seuls outils sont le tissage permanents de liens de solidarité et de luttes, l’auto-organisation du prolétariat dans les syndicats, les collectifs de quartiers, les coordinations, la grève générale, l’expropriation et la communisation. Et que crèvent les démagogues !

Nico37
Messages : 18634
Enregistré le : 24 avr. 2011, 00:00:00

Re: Le parti de gauche

Message non lu par Nico37 » 26 mars 2012, 22:34:39

Image
Pierre Laurent à Lille et en Picardie les 27 et 28 mars (PCF / FDG)

Pierre Laurent, le Secrétaire national du PCF et Président du conseil national de campagne du Front de gauche se rendra à Lille mardi 27 et en Picardie mercredi 28 mars 2012.

Mardi 27 mars 2012 : Meeting du Front de gauche avec Pierre Laurent, Jean-Luc Mélenchon et Martine Billard.

18h15 : Conférence de presse Sur le lieu du Meeting – Grand Palais - 1 boulevard des Cités Unies, Lille
19h15 : Meeting du Front de gauche. Prise de parole de Martine Billard, Pierre Laurent et Jean-Luc Mélenchon. Grand Palais - 1 boulevard des Cités Unies, Lille

Mercredi 28 mars 2012 : Pierre Laurent se rendra en Picardie

12h45: Rencontre avec Pierre Laurent et les candidats Front de gauche aux élections législatives.21 rue Vaucanson-Tergnier - Soissons
13h15: Repas à la cantine S.N.C.F
14h30: Rencontre avec les syndicats cheminots de Tergnier sur le thème: « l'avenir du ferroviaire ». Avec Jean-Luc Lanouilh, candidat du Front de gauche dans la 4ème circonscription.
17h00: Rencontre avec les syndicalistes hospitaliers et des services publics de château Thierry, menacés de fermeture. Avec Mireille Aussecache, candidate du Front de gauche dans la 5ème circonscription.
18h30: Rencontre avec l'Action Catholique Ouvrières à Soissons.
19h30: Conférence de presse sur le lieu du meeting Salle de la Mutualité - Soissons
20h00: Meeting du Front de gauche à Soissons avec Pierre Laurent, Martine Billard et Marie-Pierre Toubhans. Salle de la mutualité- Soissons

Contact : Solène Bjornson-Langen 06 74 45 15 92. Bureau de presse du PCF, Paris, le 26 mars 2012.

Avatar du membre
wesker
Messages : 32008
Enregistré le : 18 mai 2009, 00:00:00
Localisation : Proche de celles et ceux qui vivent dans le pays réel

Re: Le parti de gauche

Message non lu par wesker » 27 mars 2012, 21:21:45

Nico37, ton article Halte au Front de Gauche qui apporte une explication sur l'attrait que peut avoir Mélenchon sur des organisations d'extrême droite est assez intéressant et certains élements restent tout de même sérieux.

Dotés de qualités oratoires et surfant sur le complot, le peuple et les élites en mélangeant l'hostilité à un système constitue une sémantique utilisée paradoxalement chez Marine Le Pen. Par conséquent, on peut y voir une volonté de faire progresser un socialisme pour imbéciles, à ceci près, tout de même que le programme du Front de Gauche, marxiste est relativement construit et intellectualisé et reste très différents sur un plan économique, européen, social, sécuritaire, environnemental et budgétaire de celui présenté par la candidate nationale.

Que certains électeurs, par manque de culture politique et séduit par une posture, une sémantique, c'est vrai assez tourné vers le passé, se sentent attirés par Mélenchon après l'avoir été par Marine Le Pen ne peut reflèter un mouvement d'opinion d'envergure. Attendons les résultats pour pouvoir commenter et évaluer tout çà !

Nico37
Messages : 18634
Enregistré le : 24 avr. 2011, 00:00:00

Re: Le parti de gauche

Message non lu par Nico37 » 27 mars 2012, 23:50:52

Ce texte est avant tout une grosse provoc' en effet mais n'est pas dénué d'intérêt dans une campagne tendue où tout concourt à la cré-di-bi-li-té :!:
Jean-Luc Mélenchon, à Lille, se sent pousser des ailes Pierre Savary, édité par Guy Kerivel Reuters

Jean-Luc Mélenchon a affirmé mardi soir à Lille sa volonté d'être le premier candidat de gauche au soir du premier tour. "Nous ne sommes pas la voiture balai du PS mais la locomotive de toute la gauche", a lancé le candidat du Front de gauche à la présidentielle, porté par des sondages favorables qui le placent en course pour la troisième place.

(...)

Georges
Messages : 6994
Enregistré le : 28 févr. 2009, 00:00:00
Parti Politique : Nouveau Parti Anticapitaliste (NPA)
Localisation : Village de Normandie

Re: Le parti de gauche

Message non lu par Georges » 28 mars 2012, 20:34:00

La montée en puissance du Front de gauche.
En terme de participation, le rassemblement de la Bastille du Front de gauche a été un succès qui confirme bien qu’une large frange des travailleurs veut un vrai changement, pas seulement une alternance. A la Bastille, on a retrouvé une partie de la gauche sociale qui était dans la rue en automne 2010 contre la réforme des retraites de Sarkozy, qui se bat pied à pied contre les licenciements et contre la casse des services publics.
Mais cette montée en puissance électorale met à nu les contradictions du Front de gauche : gouvernera-t-il avec le PS, déjà partenaire dans les Régions, les Départements et les grandes villes, oui ou non ? Le Front de gauche veut faire pression sur le PS et son objectif reste une « majorité politique » avec ce parti. Comme si ce parti n’était pas définitivement converti au libéralisme, insensible même aux pressions des mouvements sociaux !
Entre gouverner avec le PS d'un côté, et poursuivre la lutte pour la répartition des richesses, l’interdiction des licenciements, la sortie du nucléaire, l’annulation de la dette et l’arrêt immédiat de son remboursement, de l'autre côté,… il faudra choisir.

Les limites du Front de gauche apparaissent bien dans le discours de Jean-Luc Mélenchon à la Bastille. N’en déplaise à ses admirateurs, aussi peu exigeants à son égard que l’étaient les admirateurs de Mitterrand en 1981, le ton de ce discours était gaullien et son contenu cocardier, voire à la limite du chauvinisme. Il semble que l’internationalisme, pour le porte-parole du Front de gauche, c’est la France éclairée qui montre – dans l’isoloir – la voie à l’Europe, et même au reste du monde admiratif : « Ouvrez par vos votes la brèche qu’attend toute l’Europe de son volcan français ». « Partout où l’on parle français, où l’on rêve français, on attend de nous ce grand mouvement qui ne libèrera pas que nous ». Dans ce discours, pas un mot des retraites, de la dette, de l’emploi, des banques... Incroyable mais vrai : des mots tels que « capitalisme », « crise », « austérité », « néolibéralisme » « gauche », « droite », « finance », « travailleur-euse-s », « classe ouvrière », « socialisme »… n’ont pas été prononcés une seule fois. Par contre, en vingt minutes, l’orateur a dit onze fois « France », vingt-trois fois « peuple », cinq fois « république », trois fois « patrie »… Il a beaucoup parlé de « révolution » et « d’insurrection », mais l’insurrection se limite à déposer un bulletin de vote dans l’urne. En revanche, pendant l’automne 2010, lorsque les insurgé.e.s étaient dans la rue, sur les blocages, cherchant le chemin pour aller vers une grève totale paralysant le pays faire reculer Sarkozy, Jean-Luc Mélenchon exhortait le président à « sortir du conflit par en haut » en organisant un référendum.

Nico37
Messages : 18634
Enregistré le : 24 avr. 2011, 00:00:00

Re: Le parti de gauche

Message non lu par Nico37 » 28 mars 2012, 21:14:30


Avatar du membre
racaille
Messages : 8638
Enregistré le : 15 mars 2009, 00:00:00
Localisation : Lemuria

Re: Le parti de gauche

Message non lu par racaille » 28 mars 2012, 21:36:11

Marrant ce truc :

[BBvideo 425,350]http://www.dailymotion.com/video/xpklzv ... asque_news[/BBvideo]
Ce qui distingue principalement l'ère nouvelle de l'ère ancienne, c'est que le fouet commence à se croire génial. K M

n1n3yard5
Messages : 270
Enregistré le : 07 janv. 2012, 15:21:37

Re: Le parti de gauche

Message non lu par n1n3yard5 » 28 mars 2012, 23:12:53

Jean-Luc Mélenchon - Discours de Lille - 23 000 personnes !
http://www.dailymotion.com/video/xpqrc9 ... lille_news

n1n3yard5
Messages : 270
Enregistré le : 07 janv. 2012, 15:21:37

Re: Le parti de gauche

Message non lu par n1n3yard5 » 28 mars 2012, 23:27:45

Communiqué de Presse de GUE/NGL

La Troïka devra s'expliquer face aux parlementaires européens de gauche au sujet de la politique d'austérité ratée en Grèce

En fin d'après-midi, les parlementaires européens GUE/NGL vont exiger des membres de la Troïka BCE-Commission-FMI qu'ils s'expliquent à propos de leur mission récente en Grèce ainsi que de l'impact de l'austérité sur le pays.

«Aujourd'hui en Grèce, la Troïka a remplacé le véritable gouvernement. Leurs politiques qui ont été mises en place par l'administration du PASOK et de la Nouvelle démocratie ont entraîné une hausse du chômage, de la misère, des sans-abris ainsi qu'une contraction de l'économie au taux de 7% par trimestre» a noté l'eurodéputé grec Nikolaos Chountis.

«Aujourd'hui, les représentants de la Troïka vont prétendre que leur recette d'austérité paneuropéenne va sauver la Grèce, le Portugal et l'Irlande de la banqueroute». Il a encouragé les peuples européens à renverser les politiques néolibérales de la Troïka et a exhorté le peuple grec à se débarrasser de la Troïka. «Nous les incitons à rejeter les partis politiques qui obéissent à la Troïka, à renforcer la gauche et à créer les conditions pour un processus de récupération et une démocratie durable en Grèce et en Europe».

L'eurodéputé allemand Jürgen Klute a déclaré que le débat d'aujourd'hui devrait être suivi de plus d'ouverture aux discussions avec les différents partis et les citoyens.

«La Troïka doit analyser honnêtement les effets économiques et sociaux de l'adoption de leurs recettes d'austérité. S'ils continuent à restreindre les salaires, à licencier les gens et à détruire les bases économiques, ils ne seront jamais les bienvenus en Grèce, en Irlande et au Portugal».

Les députés européens du GUE/NGL jouent un grand rôle dans les campagnes menées en faveur d’une taxe sur les transactions financières internationales, d’un contrôle public du secteur bancaire et de la fermeture des paradis fiscaux. Nous travaillons pour une union sociale qui fasse passer les besoins avant les profits et mette fin à la spéculation destructrice qui est à l’origine de tant de pauvreté et de mécontentement social.

La réunion de la commission du Parlement européen pour l'emploi et les affaires économiques avec la Troïka débutera à 17h à Bruxelles.

n1n3yard5
Messages : 270
Enregistré le : 07 janv. 2012, 15:21:37

Re: Le parti de gauche

Message non lu par n1n3yard5 » 28 mars 2012, 23:35:19

31 mars 2012 - JOURNÉE D’EXPRESSION ET D’ACTIONS CITOYENNES
port de l’Arsenal - place de la Bastille
Au programme dès 12h30 :

- Des actions et animations proposées par les associations signataires de l’appel Libérons les élections !
- La « Disco salade » avec Slowfood
- Un Stand buvette tenu Artisans du Monde
- Le jeu « Sur la route avec les migrants » avec le Secours Catholique
- Un atelier « Faites-vous photographier dans un paradis fiscal » avec le CCFD
- Une initiation et un entraînement à la chorégraphie du Haka contre les paradis fiscaux avant une représentation publique !
- La vente aux enchères des peuples et services publics animée par Attac
- Le jeu « le porteur de paroles » avec l’association Survie
- Des interventions de rue des ministres de l’Altergouvernement
- Le collage d’affiches de citoyens « Tous candidats 2012 ! » et des meetings de rue avec Colibris
- Un espace de débats sur le service public
- Du théâtre de rue avec la Compagnie La Tribouille invitée par le Collectif Richesses
- Et d’autres encore …
- Et dans l'après-midi, deux temps de convergences autour de la scène principale, avec des prises de paroles de personnalités engagées et

UN CONCERT GRATUIT DE DGIZ, JEHRO, KARPATT ET TRYO (soutien de la campagne « Libérons l’énergie ») !

Parce que la participation à la vie démocratique ne se résume pas aux échéances électorales, mais qu’elle s’exerce aussi au quotidien, par des débats, des propositions d’alternatives et des actions comme celles que nous portons, nous appelons tous les citoyens à venir redonner une énergie indispensable à la vie publique et au débat politique.

Venez nombreux lors de cette journée festive pour affirmer votre volonté d’un monde plus solidaire !

n1n3yard5
Messages : 270
Enregistré le : 07 janv. 2012, 15:21:37

Re: Le parti de gauche

Message non lu par n1n3yard5 » 29 mars 2012, 00:25:31

Meetings du Front de Gauche avec Jean-Luc Mélenchon
3 AVRIL à Vierzon (18)
4 AVRIL à Limoges (87)
5 AVRIL à Toulouse (31)
14 AVRIL à Marseille (13)
19 AVRIL à Paris (75)

Autres Meetings du Front de Gauche

28 MARS à Mulhouse (68) avec Alexis Corbière
28 MARS à Soisson (02) avec Martine Billard
28 MARS à Alençon (61) avec Pascale Le Néouannic
28 MARS à Champhol (28) avec Laurence Sauvage
29 MARS à Montargis (45) avec Pascale Le Néouannic
29 MARS à Vauvert (30) avec Alexis Corbières
30 MARS à Châteauroux (36) avec Eric Coquerel
30 MARS à Langres (52) avec Leïla Chaibi
30 MARS à Trappes (78) avec Pierre Déjean
31 MARS à Brive-la-Gaillarde (19) Forum national du Front de Gauche Santé et protection sociale avec Catherine Jouanneau et Eric Coquerel
31 MARS au Percy en Trièves (38) Festival du Piment Rouge avec Corinne Morel-Darleux
3 AVRIL au Puy-en-Velay (43) avec Raquel Garrido
3 AVRIL à Clamart (92) avec François Delapierre et pascale le Néouannic
3 AVRIL à Firminy (42) avec Delphine Beauvois
3 AVRIL à Montpellier (34) avec Martine Billard
4 AVRIL à Clichy-la-Garenne (92) avec Martine Billard
4 AVRIL à Strasbourg (67) avec Danielle Simonnet
4 AVRIL à Bagnols sur Cèze (30) avec Alexis Corbières
5 AVRIL à Cognac (16) avec Pascale Le Néouannic
5 AVRIL à Roanne (42) avec Raquel Garrido
6 AVRIL à Perpignan (66) avec Alexis Corbières
6 AVRIL à Laval (53) avec Jacques Généreux
10 AVRIL aux Sables d’Olonne (85) avec Pascale Le Néouannic
10 AVRIL à Paris (75019) avec François Delapierre
10 AVRIL à Lorient (56) avec Martine Billard
10 AVRIL à Maurecourt (78) avec Christophe Ventura
11 AVRIL à Reims (51) avec Pascale Le Néouannic
11 AVRIL à Tours (37) avec Raquel Garrido
11 AVRIL dans les Vosges (88) avec Hélène Franco
11 AVRIL à Villers Saint Paul (60) avec Jacques Généreux
11 AVRIL à Brest (29) avec Martine Billard
12 AVRIL à Auch (32) avec Laurence Sauvage
13 AVRIL en Val d’Oise (95) avec Danielle Simonnet
13 AVRIL à Lamballe (22) avec Jacques Généreux
13 AVRIL à Pamiers (09) avec Christophe Ventura
17 AVRIL au Mans (72) avec Jacques Généreux
17 AVRIL à Saint-Dizier (52) avec Laurence Sauvage
18 AVRIL à Saint-Lô (50) avec Eric Coquerel
18 AVRIL à Poitiers (86) avec Martine Billard
18 AVRIL à Mâcon (71) avec Raquel Garrido
19 AVRIL à Nantes (44) avec Laurence Sauvage
20 AVRIL à Chatillon-sur-Thouet (79) avec Jacques Généreux

Répondre

Retourner vers « Mieux connaitre vos partis »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré