Le PS

Répondre
Avatar du membre
politicien
Site Admin
Messages : 34109
Enregistré le : 30 août 2008, 00:00:00
Compte Twitter : @LActuPolitique

Message non lu par politicien » 11 mars 2010, 16:03:00

Bonjour,

Le Parti socialiste (PS) est un parti politique français de gauche et de centre-gauche, dont l'actuelle première secrétaire est la maire de Lille, Martine Aubry.

Le PS est issu du courant de pensée socialiste, en particulier de la Section française de l'Internationale ouvrière (SFIO), fondée en 1905. Sa création remonte à 1969, lors du congrès d'Alfortville, mais c'est surtout en 1971, au congrès d'Épinay, appelé « congrès d'unification des socialistes », que le PS s'élargit en intégrant d'autres forces politiques socialistes (mais pas le PSU), fonde son action politique sur l'union de la gauche et l'élaboration d'un programme commun de gouvernement avec le PCF, et désigne comme premier secrétaire François Mitterrand.

Ses alliés traditionnels sont le Parti radical de gauche, le Parti communiste français, et plus récemment le Mouvement républicain et citoyen et les Verts. Il s'agit en 2007 du deuxième parti politique français en nombre d'élus.

Le 21 novembre 2008, selon les résultats officiels mais encore non validés, Martine Aubry arrive en tête du second tour du vote des militants pour le poste de premier secrétaire, en l'emportant face à Ségolène Royal de 42 voix, soit 50,02 % contre 49,98 %. Le camp de Ségolène Royal conteste ce résultat en émettant des soupçons d'erreurs voire de fraude dans le comptage des voix. La commission de récolement se réunit les 24 et 25 novembre ; à l'issue de ses travaux elle communique les résultats définitifs du scrutin, soit 50,04 % des voix (67 451 voix) pour Martine Aubry et 49,96 % des voix (67 349 voix) pour Ségolène Royal, soit 102 voix d'écart en faveur de Martine Aubry. Le soir même, le Conseil national, réuni à la Mutualité à Paris, valide l'élection de Martine Aubry comme Première secrétaire par 159 voix contre 76 et 2 abstentions.

Ces divisions fragiles sont encore accentuées par les mauvais résultats - le Monde parle même d'un « revers cinglant » du Parti socialiste aux élections européennes de juin 2009 lors desquelles il ne rassemble que 16,48% des suffrages sur l'ensemble du pays, talonné par Europe Écologie à 16,28%. En outre, il passe de 31 à 14 sièges au parlement de Strasbourg. Ségolène Royal a par exemple indiqué que ce sont 6,7 millions de voix qui ont été perdues par rapport au premier tour de l'élection présidentielle de 2007. Cette défaite de la gauche n'est cependant pas uniquement française mais européenne dans son ensemble. Durant l'été 2009, de nombreux membres de la direction nationale se prononcent pour une démarche de primaires ouvertes aux sympathisants de gauche pour désigner le candidat du PS, voire d'autres partis ralliés, à la présidentielle 2012. L'idée lancée par Arnaud Montebourg, secrétaire national à la rénovation est validée par la première secrétaire Martine Aubry avant l'université d'été.

Le 1er octobre 2009, une consultation interne est organisée. Les militants doivent répondre à onze questions portant sur les primaires, le non-cumul des mandats, la parité, la diversité, la démocratie et les règles d'éthiques internes au parti. Les onze propositions sont adoptées. C'est la proposition portant sur la mise en place de règles garantissant la sincérité des votes qui a obtenue le plus de suffrages favorables, tandis que celle tendant à favoriser la diversité recueille la plus forte opposition. 92 342 militants ont voté, soit un taux de participation de 45,94%.

Qu'en pensez vous ? Le Parti socialiste est il toujours le 1er parti d'opposition ?

A plus tard,
« Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites, mais je me battrai jusqu’au bout pour que vous puissiez le dire » Le débat ne s'arrête jamais sur Actu-Politique

Avatar du membre
racaille
Messages : 8638
Enregistré le : 15 mars 2009, 00:00:00
Localisation : Lemuria

Message non lu par racaille » 11 mars 2010, 20:42:00

Le PS est en tout cas fidèle à sa vocation historique de parti social-traitre. Depuis Jaurès rien n'a changé sur ce point ! Le PS a su rester cette sorte de vaseline qui aide le peuple à ne pas avoir trop mal aux fesses lorsqu'il se fait enfiler par les capitalistes. C'est toujours mieux que de peigner la girafe mais ça ne va jamais pisser bien loin :D
Ce qui distingue principalement l'ère nouvelle de l'ère ancienne, c'est que le fouet commence à se croire génial. K M

lancelot
Messages : 8370
Enregistré le : 19 mai 2009, 00:00:00

Message non lu par lancelot » 11 mars 2010, 20:43:00

Oui, c'est toujours le 1er parti d'opposition, mais son audience dans les mandats nationaux (députés et président) a du mal a lui assurer un statut de premier parti d'opposition, ou de premier parti tout court.

Le ps, à l'opposé de l'ump, a toujours été formé de courants. Si l'élection de FM a permis une fédération de ces courants, au prix de l'exclusion de certains mouvements très proches (psu de rocard), la victoire, après tant d'années d'opposition, a eu un effet dynamique sur le PS qui s'est rendu compte que sa progression dans l'opinion était réelle et bien ancrée. Les éléphants sont arrivés ....

Aujourd'hui le PS si il se trouve en position très favorable n'en demeure pas moins une coquille presque vide. il fédère beaucoup sur le rejet, à juste titre d'ailleurs, mais ne se place pas encore faute de moyens liés à son fonctionnement interne, en force de proposition.

c'est un paradoxe, car les courants sont apporteurs d'idées mais se neutralisent ou se détruisent. Le fonctionnement très démocratique y est peut être pour quelque chose. l'absence de leader naturel aussi.

Pour répondre a ta question, le choix d'un leader par le votre de militants et de sympathisants ne me parait pas approprié.

je pense que pour que le PS s'en sorte et retrouve non pas un role de 1er opposant, car il l'est , mais au contraire de premier parti tout court, il serait sage de soumettre au vote des militants et des électeurs potentiels, plusieurs propositions de programme, ou tout au moins, dans un premier temps plusieurs grands axes de réforme et de développement.

De ce coté, on n'est pas gaté.

Avatar du membre
Nombrilist
Messages : 59567
Enregistré le : 08 févr. 2010, 00:00:00

Message non lu par Nombrilist » 11 mars 2010, 20:47:00

Question: peux-t-on véritablement parler d'opposition quand on parle du PS ? A quoi le PS s'oppose-t-il dans la politique actuelle ?

"Il serait sage de soumettre au vote des militants et des électeurs potentiels, plusieurs propositions de programme, ou tout au moins, dans un premier temps plusieurs grands axes de réforme et de développement."

Quand ils votent pour les motions, il ne s'agit pas de cela justement ?

lancelot
Messages : 8370
Enregistré le : 19 mai 2009, 00:00:00

Message non lu par lancelot » 11 mars 2010, 20:50:00

A tout, ou presque, mais sans proposer d'alternative réelle.

Georges
Messages : 6994
Enregistré le : 28 févr. 2009, 00:00:00
Parti Politique : Nouveau Parti Anticapitaliste (NPA)
Localisation : Village de Normandie

Message non lu par Georges » 11 mars 2010, 21:24:00

"Le PS a su rester cette sorte de vaseline qui aide le peuple à ne pas avoir trop mal aux fesses lorsqu'il se fait enfiler par les capitalistes. "

Je suis d'accord, il voudrais rendre le capitalisme plus suportable au plus grand nombre, mais c'est irréaliste. 

Avatar du membre
racaille
Messages : 8638
Enregistré le : 15 mars 2009, 00:00:00
Localisation : Lemuria

Message non lu par racaille » 11 mars 2010, 21:35:00

On retrouve cette filiation social-traitre jusqu'à dans le choix du candidat PS Ali Soumaré, "grand homme" qui a parfaitement embobiné les émeutiers de 2005 comme savait déjà si bien le faire Jaurès à son époque à l'adresse des prolétaires. Le PS c'est aussi "l'ordre règne" !
Ce qui distingue principalement l'ère nouvelle de l'ère ancienne, c'est que le fouet commence à se croire génial. K M

Fleur sauvage
Messages : 74
Enregistré le : 07 avr. 2009, 00:00:00
Localisation : en France

Message non lu par Fleur sauvage » 18 mars 2010, 19:08:00

Bonjour.
Le PS c'est le parti dont on entrendra parler dimanche soir icon_cheesygrin

Georges
Messages : 6994
Enregistré le : 28 févr. 2009, 00:00:00
Parti Politique : Nouveau Parti Anticapitaliste (NPA)
Localisation : Village de Normandie

Message non lu par Georges » 18 mars 2010, 21:39:00

racaille a écrit :On retrouve cette filiation social-traitre jusqu'à dans le choix du candidat PS Ali Soumaré, "grand homme" qui a parfaitement embobiné les émeutiers de 2005 comme savait déjà si bien le faire Jaurès à son époque à l'adresse des prolétaires. Le PS c'est aussi "l'ordre règne" !
C'est d'ailleurs un "socialiste" encêtre du PS qui a créé les CRS.

Avatar du membre
johanono
Messages : 32277
Enregistré le : 14 août 2010, 00:00:00

Message non lu par johanono » 23 nov. 2010, 20:48:00

«Le PS ne peut pas continuer un an sans candidat»

INTERVIEW - Le député de l'Isère André Vallini plaide pour une désignation en juin du représentant du PS pour 2012.

André Vallini a quitté la direction du PS en janvier 2009 après un désaccord de méthode avec Martine Aubry.

LE FIGARO - Le comité national d'organisation des primaires du PS a commencé ses travaux mardi. Qu'en attendez-vous ?

André Vallini - Je ne veux pas préjuger des travaux de la commission mais j'ai toujours été très réservé sur des primaires qui peuvent vite se transformer en machine infernale. On voit déjà aujourd'hui les candidatures se multiplier et se concurrencer et cela peut provoquer des dégâts considérables dans l'opinion. À ce rythme, la situation va devenir intenable et les électeurs que je rencontre ne cessent de me le dire: ça ne peut pas continuer comme ça pendant encore un an. Il y a aujourd'hui une demande très forte pour que nous nous mettions d'accord sur un candidat et un projet en même temps, et le plus vite possible.

Quel est le risque selon vous ?

Le processus de désignation du candidat va se dérouler parallèlement à l'élaboration du projet. Parallèlement, ce qui ne veut pas dire forcément de façon convergente. Et on risque d'aboutir à ce qui s'est passé en 2006-2007, quand Ségolène Royal s'était vu imposer par le parti un projet qui n'était pas le sien. On connaît le résultat. Il faut donc impérativement lier la désignation du candidat et l'élaboration du projet, sinon on risque un grand écart qui nous mènera à la défaite.

La direction du parti prévoit toujours une désignation à l'automne 2011.

C'est beaucoup trop tardif. Dans toute l'histoire de la Ve République, de Pompidou à Sarkozy en passant par Giscard, Mitterrand et Chirac, tous les présidents s'étaient préparés longtemps à l'avance. On ne s'improvise pas candidat à la présidentielle en trois mois. Il faut être en France, immergé dans le pays, pour le sentir et le comprendre, pour l'arpenter et le sillonner, pour l'écouter et lui parler. Face à une UMP qui est déjà en ordre de bataille autour de Nicolas Sarkozy, nous ne pouvons pas passer un an à amuser la galerie avec nos débats socialo-socialistes.

En demandant cela, vous faites le jeu de François Hollande, qui préconise lui aussi une accélération du calendrier et qui est accusé de vouloir empêcher un éventuel retour de Dominique Strauss-Kahn.

Ségolène Royal, Jean-Marc Ayrault, Manuel Valls, bien d'autres encore, parlementaires ou militants, nous sommes de plus en plus nombreux à souhaiter une accélération du calendrier. Quant à Dominique Strauss-Kahn, soit il ne sait pas encore s'il veut être candidat et donc il ne le veut pas suffisamment, soit il le sait, et alors il doit le dire aux socialistes et aux Français, quitte à abandonner son poste au FMI: l'enjeu mérite quand même ce «sacrifice».

Vous ne souscrivez pas à l'idée selon laquelle DSK et Martine Aubry se protègent l'un l'autre ?

Je ne crois pas beaucoup à ces pactes plus ou moins secrets, de Marrakech ou d'ailleurs, et je pense que Martine Aubry est sincère quand elle dit qu'elle n'a pas pris sa décision.

Que proposez-vous alors pour accélérer la désignation du candidat ?


Je suggère de prendre la décision en conseil national après avoir consulté les conseils fédéraux: ce ne serait pas un coup d'État, d'autant que les militants veulent maintenant avoir un candidat et un projet, pour en découdre avec la droite. Je préconise donc une désignation en juin 2011 pour être opérationnels dès la rentrée.


http://www.lefigaro.fr/politique/2010/1 ... ndidat.php


Et Vallini a bien raison, car tout le temps que dureront ces primaires, le PS donnera une mauvaise image à l'opinion publique et ne pourra commencer à préparer sereinement la campagne de 2012. L'intérêt du PS est que cette histoire de primaires soit tranchée au plus vite. 

Avatar du membre
racaille
Messages : 8638
Enregistré le : 15 mars 2009, 00:00:00
Localisation : Lemuria

Message non lu par racaille » 24 nov. 2010, 19:51:00

Je retiens surtout de cette interview que Vallini est partisan d'une désignation du candidat qui ne serait pas démocratique. Même à l'UMP ça ne se fait plus, en 2007 les adhérent de ce parti ont été appelés à voter pour un candidat unique ;)
Ce qui distingue principalement l'ère nouvelle de l'ère ancienne, c'est que le fouet commence à se croire génial. K M

Avatar du membre
ORION1951
Messages : 227
Enregistré le : 20 nov. 2010, 00:00:00
Localisation : NORMANDIE
Contact :

Message non lu par ORION1951 » 02 déc. 2010, 09:35:00

Le P.S c'est parti pour le grand naufrage. Je doute fort que le candidat ou la candidate qui sortira vainqueur des primaires, puisse gagner en 2012. Sauf si c'est DSK, qui d'aprés ce que j'ai lu a l'estime des Français.
- Deux choses sont infinies : l'Univers et la bêtise humaine. Mais, en ce qui concerne l'Univers, je n'en ai pas encore acquis la certitude absolue.

- France Nouveaux Horizons

Avatar du membre
racaille
Messages : 8638
Enregistré le : 15 mars 2009, 00:00:00
Localisation : Lemuria

Message non lu par racaille » 02 déc. 2010, 16:11:00

DSk est surtout estimé car il officie à plus de 5000km du territoire français. Dès qu'il va se rapprocher de nous sa cote baissera.
Ce qui distingue principalement l'ère nouvelle de l'ère ancienne, c'est que le fouet commence à se croire génial. K M

Avatar du membre
ORION1951
Messages : 227
Enregistré le : 20 nov. 2010, 00:00:00
Localisation : NORMANDIE
Contact :

Message non lu par ORION1951 » 02 déc. 2010, 17:55:00

Pour votre info :

icon_arrow http://tempsreel.nouvelobs.com//actuali ... 079/primai…

éloigné, vous avez écrit éloigné, "racaille" icon_question , si vous le dites icon_cheesygrin
- Deux choses sont infinies : l'Univers et la bêtise humaine. Mais, en ce qui concerne l'Univers, je n'en ai pas encore acquis la certitude absolue.

- France Nouveaux Horizons

Avatar du membre
racaille
Messages : 8638
Enregistré le : 15 mars 2009, 00:00:00
Localisation : Lemuria

Message non lu par racaille » 02 déc. 2010, 17:59:00

Eloigné physiquement, mais dans un autre topic je dis qu'il est plutôt présent dans l'actualité malgré son éloignement. Disons qu'il intervient quand même au compte-goutte et qu'il ne réagit que sur les sujets lui permettant de marquer des points. Comme on dit vulgairement ce n'est pas vraiment lui qui mouille la chemise au PS en ce moment.
Ce qui distingue principalement l'ère nouvelle de l'ère ancienne, c'est que le fouet commence à se croire génial. K M

Répondre

Retourner vers « Mieux connaitre vos partis »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré