Régionales 2010

Venez parler des élections régionales qui se passeront le 14 et 21 mars
Avatar du membre
Magicfly
Messages : 1599
Enregistré le : 29 juil. 2009, 00:00:00
Localisation : Sud Ouest

Message non lu par Magicfly » 21 mars 2010, 17:35:00

Nombrilist a écrit : C'est le problème qui s'est posé pendant un certain temps en Belgique. Quelle est la "dose" de proportionnelle de tu proposes ? Quelle méthode de calcul ? Je verrais bien un scrutin à 1 tour, avec une distribution proportionnelle des sièges pour les partis qui font au dessus de 5%. ça éviterait d'avoir à faire un second tour qui, au final, revient à peu près à ça.
Effectivement, c'est peut être la solution, 5% me semble un peu bas, mais, il faut bien une limite .... comme pour la vitesse icon_biggrin
JC

"Jouis et fais jouir, sans faire de mal ni à toi ni à personne..."
Chamfort

Avatar du membre
Nombrilist
Messages : 59200
Enregistré le : 08 févr. 2010, 00:00:00

Message non lu par Nombrilist » 21 mars 2010, 17:39:00

J'ai pris 5% car c'est la limite actuelle de fusion des listes après le premier tour.

Avatar du membre
politicien
Site Admin
Messages : 34088
Enregistré le : 30 août 2008, 00:00:00
Compte Twitter : @LActuPolitique

Message non lu par politicien » 21 mars 2010, 17:43:00

Bonjour,

A 17h00, le taux de participation était de 43,47% contre 39,29% à la même heure au premier tour, selon le ministère de l'Intérieur. Il était de 51,24% à la même heure au second tour en 2004.

A plus tard,
« Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites, mais je me battrai jusqu’au bout pour que vous puissiez le dire » Le débat ne s'arrête jamais sur Actu-Politique

lancelot
Messages : 8370
Enregistré le : 19 mai 2009, 00:00:00

Message non lu par lancelot » 21 mars 2010, 19:26:00

5% c'est bien et cela correspond aussi au seuil de remboursement des frais de campagne. ça a le mérite d'écrémer les partis exotiques.
Le pb de la 4eme, oui c'est à prendre en compte mais, avec 5%ou même 10% pour être qualifié, cela ne changerait pas beaucoup le jeu des alliances qui a c'est vrai quelque peu pourri cette république.

Il n'en demeure pas moins que je pense que c'est un moyen de faire recoller la couleur de nos élus avec les choix de nos électeurs potentiels.

Avatar du membre
politicien
Site Admin
Messages : 34088
Enregistré le : 30 août 2008, 00:00:00
Compte Twitter : @LActuPolitique

Message non lu par politicien » 21 mars 2010, 20:07:00

Bonjour,

Au niveau national : gauche à 54,3%, droite à 36,1%, FN à 8,7% (OpinionWay)


Alsace

L'Alsace, l'une des deux seules régions avec la Corse détenues par la droite, reste dans le camp présidentiel, avec entre 46% et 47,1% des voix, privant la gauche d'un grand chelem en métropole, selon les estimations des instituts TNS-Sofres et OpinionWay.
La liste de la majorité présidentielle conduite par Philippe Richert (UMP-NC) arrive largement en tête totalisant 46% des voix, selon TNS-Sofres, et 47,1% selon OpinionWay.
Elle devance la liste d'union PS-EE de Jacques Bigot qui obtient 38,7% selon OpinionWay et 39,50% selon TNS-Sofres.
La liste du Front national de Patrick Binder arrive en troisième position avec 14,2 % des votes, selon OpinionWay et 14,5% selon TNS-Sofres.
L'abstention est de 48,50% (TNS-Sofres) contre 56,64% lors dimanche dernier.
A l'issue du premier tour, Philippe Richert (UMP-NC) était arrivé en tête avec 34,94% devant Jacques Bigot (PS) 18,97%, Jacque Fernique (Europe Ecologie) 15,60% et Patrick Binder (FN) 13,49%.


Aquitaine

Rousset (PS) : 57%, Darcos (UMP) : 28%, Lassalle (MoDem) : 15%.
Taux de participation 17h - Aquitaine 46,71% (53,45% au 2nd T 2004 et 42,7% au 1er T 2010)
Le ministre du travail Xavier Darcos est sévèrement battu. Le MoDem fait mieux que ses 10,4% du premier tour.


Auvergne

Résultats officiels : René Souchon (PS) : 59,68%, Alain Marleix (UMP) : 40,3%, selon la préfecture.


Bourgogne

Résultats officiels : François Patriat (PS) totalise 52,65 % des suffrages, contre 33,53% à son adversaire Nouveau Centre/UMP, François Sauvadet. Le Front national mené par Edouard Ferrand obtient quant à lui 14,32 % des voix.


Bretagne

Résultats officiels : Jean-Yves Le Drian (PS) : 50,27% (52 sièges); Bernadette Malgorn (UMP) : 32,36% (20 sièges), Guy Hascoët (Europe-Ecologie) : 17,37% (11 sièges), selon la préfecture.
Abstention : 46,73%
La Bretagne était la seule région où PS et Europe-Ecologie n'avaient pas fusionné. Jean-Yves Le Drian remporte la triangulaire, mais les écologistes améliorent nettement leur score du premier tour (12,21%).
Au premier tour, les listes PS avaient obtenu 37,19%, les listes UMP-NC 23,73% et Europe Ecologie 12,21%. Le FN avait recueilli 6,18% des voix et le MoDem 5,36%.


Centre

Estimation : François Bonneau (PS) : 49,2%, Hervé Novelli (UMP) : 36,6%, Philippe Loiseau (FN) : 14,1%.


Champagne-Ardenne

Résultats officiels : Jean-Paul Bachy (PS-EE) : 44,31% (29 sièges). Jean-Luc Warsmann (UMP-NC) : 38,49% (14 sièges). Bruno Subtil (FN) : 17,19% (6 sièges).
Abstention : 51,05%


Corse

La gauche a remporté les élections territoriales en Corse dimanche avec 36,70% des voix devant l'UMP (27,50%) et les deux listes nationalistes (25,90% et 9,90%), selon une estimation diffusée par France Bleu Frequenza Mora, France 3 Corse et l'institut MediaTerra.
Selon cette estimation, la gauche (PRG-Front de gauche-PS) voit toutefois la majorité absolue lui échapper à l'Assemblée de Corse, où elle occuperait 25 des 51 sièges.
Son succès, au terme de 26 ans de pouvoir à droite, serait modéré par cette absence de majorité absolue, alors que les quatre listes de gauche avaient obtenu 40,19% des voix au premier tour.
La droite, qui avait recueilli 21,34% des voix au premier tour, obtiendrait onze sièges à l'Assemblée, soit autant que la liste nationaliste Femu a Corsica (Faisons la Corse) qui a progressé de sept points au second tour, passant de 18,40% à 25,90% selon cette estimation.
La seconde liste nationaliste, Corsica Libera, a légèrement amélioré avec 9,90% son score du premier tour (9,36%), selon cette estimation.
La Corse était la seule région où se disputait une quadrangulaire.
Elle a affiché une meilleure participation avec 68,43%, selon France Bleu Frequenza Mora, France 3 Corse et MediaTerra.


Franche-Comté

Résultats officiels : Marie-Guite Dufay (PS-EE) : 47,41% (27 sièges). Alain Joyandet (UMP-NC) : 38,36% (12 sièges). Sophie Montel (FN) : 14,23% (4 sièges).
Abstention : 42,06%


Guadeloupe

Victoire de la gauche dès le premier tour. Victorin Lurel (PS) avait rassemblé 56,5% des voix.


Guyane

Pas d'estimation pour l'instant.


Île-de-France

La liste de gauche conduite par le président sortant Jean-Paul Huchon (PS) a remporté la région Ile-de-France avec 57% des voix, contre 43% à la liste UMP conduite par Valérie Pécresse, ministre de l'Enseignement supérieur, selon une estimation de la TNS-Sofres.
Valérie Pécresse, dont la campagne a été marquée par des tensions au sein de l'UMP, fait mieux que la moyenne nationale de la droite (36,1%).


Languedoc-Roussillon

Frêche (DVG) : 53,30%, Couderc (UMP) : 27 à 27,7%, Jamet (FN) : 19 à 19,5%, selon les estimations des instituts TNS-Sofres et OpinionWay.
Taux de participation à 17h : 44,2% (56,04% au 2nd T 2004 et 40,77% au 1er T 2010)


Limousin

Résultats officiels : La liste PS, emmenée par le président sortant Jean-Paul Denanot, a remporté les élections régionales avec 47,95% des voix en devançant la liste UMP (32,95%) et la liste PCF-PG-NPA (19,10%). La liste de Jean-Paul Denanot, qui avait conclu un accord avec Europe-Ecologie, recueille 27 sièges, celle de l'UMP 10 sièges et celle de l'alliance PCF-Front de gauche-NPA 6 sièges.
Selon l'accord électoral conclu entre les partenenaires de la liste "Limousin, Terre de gauche" conduite par Christian Audouin (PCF), le PCF devrait obtenir 3 sièges, le NPA 2 et le Parti de gauche 1. Il s'agit de la seule région de France où le NPA était représenté au second tour.
En 2004, la liste de Jean-Paul Denanot, alors alliée au PCF, l'avait emporté avec 62% des voix contre 38% pour la liste UMP/UDF de Raymond Archer.


Lorraine

Résultats officiels : la Lorraine reste à gauche, par 50,02% des voix à Jean-Pierre Masseret (PS), selon la préfecture. Les socialistes et leurs alliés écologistes et communistes ont conservé à la gauche la Lorraine où, à l'issue d'une triangulaire, le Front national a augmenté d'un point son score des élections régionales de 2004. A l'issue du second tour marqué par un taux d'abstention de 52,94%, la liste composée par le Parti socialite (PS), Europe Ecologie (EE) et le Parti communiste (PCF) a obtenu 50,02% des suffrages, en hausse de 1,61 point par rapport aux 48,41% réussis il y a six ans.
La majorité présidentielle, qui avait à sa tête le radical valoisien Laurent Hénart, a obtenu 31,54%, en recul de 2,67 points par rapport aux 34,21% de 2004.
Dans son fief de Nancy, Laurent Hénart, qui a indiqué qu'il pourrait ne pas siéger dans l'assemblée régionale, est à 12 points derrière la liste du président sortant, le sénateur (PS) Jean-Pierre Masseret.
Le Front national pointe au plus haut à 18,44%, en hausse de 1,07% par rapport aux 17,37% enregistrés au soir du 2e tour de 2004.
Dans la nouvelle assemblée régionale, la gauche aura 46 sièges (+1 par rapport à 2004), la droite 17 sièges (-2) et l'extrême droite 10 sièges (+1).


Martinique

Pas d'estimation pour l'instant.


Midi-Pyrénées

Martin Malvy, président PS sortant du conseil régional de Midi-Pyrénées, s'est réjoui du score de sa liste qui devrait dépasser 65%, soit le record pour la gauche. "Le rassemblement, c'est l'acte politique que nous devions commettre, la gauche a toujours gagné unie, elle ne gagnera jamais désunie". "C'est la leçon qu'il faut entendre pour faire en sorte que le peuple de France retrouve le pouvoir", a déclaré Martin Malvy devant une centaine de militants.
Taux de participation à 17h : 46,89% (53,82% au 2nd T 2004 et 45,21% au 1er T 2010)


Nord-Pas-de-Calais

Résultats officiels
: Daniel Percheron (PS) : 51,89% (73 sièges), Valérie Létard (UMP) : 25,91% (22 sièges), Marine Le Pen (FN) : 22,20% (18 sièges).
Abstention : 50,81%
Dans cette région traditionnellement ancrée à gauche, le président sortant Daniel Percheron (PS) remporte la majorité absolue malgré une triangulaire. Il profite de son alliance avec Europe-Ecologie et avec le Front de gauche. Le score de la secrétaire d'Etat Valérie Létard semble devoir être le plus faible de tous les candidats UMP. Elle devance de quelques points le Front national, conduit par Marine Le Pen. A Hénin-Beaumont (Pas-de-Calais), Marine Le Pen recueille 44,23%, juste derrière le PS (45,82%). L'UMP 9,95%.



Basse-Normandie

Résultats officiels : Laurent Beauvais (PS-EE) : 57,11% (32 sièges), Jean-François Le Grand (UMP-NC) : 42,89% (15 sièges).
Abstention : 48,56%


Haute-Normandie

Résultats officiels : Alain Le Vern (PS-EE-FG) : 55,10% (37 sièges). Bruno Le Maire (UMP-NC) : 30,70% (12 sièges). Nicolas Bay (FN) : 14,20% (6 sièges).
Abstention : 49,00%
Au second tour des élections régionales, le président sortant a vraisemblablement fait le plein des voix qui s'étaient portées au premier tour sur le PS (34,9%), Europe Ecologie (9,1%), le Front de Gauche (8,4%).


Pays de la Loire

Résultats officiels : Jacques Auxiette (PS-EE) : 52,91%, Christope Béchu (UMP-NC) : 47,09%
Abstention : 47,37%
La droite espérait faire un meilleur score dans cette région perdue en 2004 par François Fillon, où le candidat UMP avait au premier tour obtenu le 2e meilleur score national derrière l'Alsace, avec 32,78% des voix.
Le président socialiste sortant, qui bénéficiait d'une bonne réserve de voix à gauche, était arrivé en tête dimanche dernier avec 34,36% des suffrages.


Picardie

Résultats officiels : Claude Gewerc (PS-EE) : 48,28% (35 sièges). Caroline Cayeux (UMP-NC) : 32,43% (14 sièges). Michel Guiniot (FN) : 19,30% (8 sièges).
Abstention : 48,84%


Poitou-Charentes

Résultats officiels : Ségolène Royal (PS) : 61,61%, Dominique Bussereau (UMP) : 39,39%.
La liste PS-EE conduite par Ségolène Royal, présidente sortante, a largement battu celle du secrétaire d'Etat Dominique Bussereau (UMP). Au premier tour, Ségolène Royal était arrivée largement en tête avec 38,98% des suffrages, devant l'UMP (29,46%), Europe Ecologie se classant troisième à 11,92%. Le FN avait été éliminé. Les listes PS et EE avaient fusionné pour le second tour.
Le score de Ségolène Royal est particulièrement observé dans la perspective de la présidentielle de 2012. Celui de Dominique Bussereau également, pour la suite de sa carrière ministérielle.


Provence-Alpes-Côte d'Azur

Estimations : La liste de Michel Vauzelle (PS-EE-FG) remporte entre 42,50% et 44%, face aux listes Mariani (UMP-NC) (32,6% à 33,5%) et Le Pen (FN) (22,5 à 24,9%), selon les estimations des instituts Opinionway et TNS-Sofres.


La Réunion

Résultats officiels : Didier Robert (UMP-DVD) : 45,46%, Paul Vergès (DVG) : 35,55%, Michel Vergoz (PS) : 18,99%.
Abstention : 40,30%
La région bascule à droite à la faveur d'une triangulaire dans laquelle la gauche,majoritaire en voix, concourrait divisée. Le député-maire du Tampon Didier Robert (UMP), 45 ans, figure montante de la droite locale, a obtenu 45,46%, contre 35,5% à la liste du président sortant Paul Vergès (PCR), 85 ans, et 18,99% à la liste Michel Vergoz (PS).
La liste Robert obtient 27 sièges, celle de Paul Vergès 12 et celle du PS six.


Rhône-Alpes

Queyranne (PS) : 51% des voix selon TNS-Sofres et 50,2% selon Opinionway. Grossetête (UMP) : 35 à 40%, Gollnisch (FN) : 14,8% à 15%.
L'abstention est estimée à 50% par TNS-Sofres
« Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites, mais je me battrai jusqu’au bout pour que vous puissiez le dire » Le débat ne s'arrête jamais sur Actu-Politique

Avatar du membre
FIFE
Messages : 3242
Enregistré le : 11 mars 2009, 00:00:00
Parti Politique : Front National (FN)
Localisation : Paris

Message non lu par FIFE » 21 mars 2010, 20:20:00

Et en Paca, Le Pen a fait 24.9%.
Pari "presque" gagné, il voulait 25%

Avatar du membre
artragis
Messages : 7962
Enregistré le : 29 janv. 2009, 00:00:00
Compte Twitter : @francoisdambrin
Contact :

Message non lu par artragis » 21 mars 2010, 20:31:00

la droite garde deux régions, en somme aucun parti n'a vraiment réussi ses objectifs. Ca me rend heureux d'un coup...
http://zestedesavoir.com une association pour la beauté du zeste.

Avatar du membre
wesker
Messages : 32008
Enregistré le : 18 mai 2009, 00:00:00
Localisation : Proche de celles et ceux qui vivent dans le pays réel

Message non lu par wesker » 21 mars 2010, 20:48:00

Je constate que là où les listes du FN ont pu se maintenir, elles ont obtenu de brillants résultats. Cela me réjouit d'autant car cela confirme l'attachement des français au pluralisme et aux valeurs nationales et de liberté que le FN a su porter durant cette campagne où il fut donné pour mort par le Président de la République.

En Alsace où le FN fut présent au second tour, l'UMP parvient à se faire élire, par conséquent, les arguments et inepsie de la majorité sont une fois de plus desavouées par les faits, les résultats.

lambertini
Messages : 3119
Enregistré le : 29 nov. 2008, 00:00:00
Localisation : normandie

Message non lu par lambertini » 21 mars 2010, 20:51:00

pour moi le gagnant c est le FN..
la caravane passe et les chiens aboient

lancelot
Messages : 8370
Enregistré le : 19 mai 2009, 00:00:00

Message non lu par lancelot » 21 mars 2010, 20:58:00

artragis a écrit : la droite garde deux régions, en somme aucun parti n'a vraiment réussi ses objectifs. Ca me rend heureux d'un coup...
oui, enfin y'en a quand même un qui réussit plus que l'autre ... très nettement même.

Avatar du membre
sarkonaute
Messages : 1388
Enregistré le : 14 mars 2010, 00:00:00

Message non lu par sarkonaute » 21 mars 2010, 21:02:00

échec des gauchistes, qui n'ont pas réalisé le grand chelem, ont perdu la réunion, et se sont vu infliger une branlée d'anthologie par le fasciste Frêche.
net succès du Fn en revanche, qui réalise une percéde inespérée alors qu'on le disait mort et enterré.
pour ce qui concerne l'abstention, il faut la comprendre comme une approbation tacite de la politique du Bon Président.
qui ne dit mot consent, c'est connu.
Tous ensemble pour un nouveau rêve bleu avec Nicolas Sarkozy en 2012

Image

Avatar du membre
Nombrilist
Messages : 59200
Enregistré le : 08 févr. 2010, 00:00:00

Message non lu par Nombrilist » 21 mars 2010, 21:06:00

@ Lancelot: oui, je crois quand même qu'on peut dire que le PS et EE ont remporté la partie. La plus belle branlée: Darcos s'est complètement écrabouillé par Rousset en Aquitaine avec 25 contre 50% des voix. 

Georges
Messages : 6994
Enregistré le : 28 févr. 2009, 00:00:00
Parti Politique : Nouveau Parti Anticapitaliste (NPA)
Localisation : Village de Normandie

Message non lu par Georges » 21 mars 2010, 21:43:00

FIFE a écrit :Et en Paca, Le Pen a fait 24.9%. Pari "presque" gagné, il voulait 25%

Mais au niveau national le FN fait 8%, c'est beaucoup moins qu'en 2004.

Avatar du membre
El Fredo
Messages : 26106
Enregistré le : 17 févr. 2010, 00:00:00
Parti Politique : En Marche (EM)
Localisation : Roazhon
Contact :

Message non lu par El Fredo » 21 mars 2010, 21:48:00

Nombrilist a écrit :C'est le problème qui s'est posé pendant un certain temps en Belgique. Quelle est la "dose" de proportionnelle de tu proposes ? Quelle méthode de calcul ? Je verrais bien un scrutin à 1 tour, avec une distribution proportionnelle des sièges pour les partis qui font au dessus de 5%. ça éviterait d'avoir à faire un second tour qui, au final, revient à peu près à ça.
Il me semble que c'était le mode de scrutin qui prévalait avant 2004, et on avait abouti dans de nombreux cas à ce qu'aucune majorité claire ne se détache. Certains exécutifs s'étaient formés sur des bases baroques ou contre nature, avec des alliances droite-FN dans 4 régions.

Donc je pense que le mode de scrutin actuel, s'il est un peu moins représentatif que l'ancien, est préférable car permet l'émergence d'une majorité stable tout en respectant un certain pluralisme, et notamment par la possibilité de fusionner les listes.

Au contraire, l'UMP pousse actuellement à un scrutin majoritaire à un tour, méthode totalement antidémocratique (et très prisée en Afrique..) qui aurait abouti à ce que l'UMP remporte dimanche dernier la majorité des régions avec à peine un quart des voix. L'ironie voulant que le principal défenseur de ce mode de scrutin soit Jean-Pierre Raffarin (dans le but avoué de favoriser l'UMP !), le même qui avait mis en place le mode de scrutin actuel en 2003... Ceci sans aucune arrière-pensée politicienne bien entendu :mrgreen:
If the radiance of a thousand suns were to burst into the sky, that would be like the splendor of the Mighty One— I am become Death, the shatterer of Worlds.

Avatar du membre
Nombrilist
Messages : 59200
Enregistré le : 08 févr. 2010, 00:00:00

Message non lu par Nombrilist » 21 mars 2010, 21:54:00

Ah oui, quand même... J'espère que cette réforme ne passera pas. Merci en tout cas pour ces précision.

Répondre

Retourner vers « Election Régionale 2010 »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré