Eric Zemmour, ou comment péter une case en plein direct

venez parler des sujets de société qui vous concerne ( drogue, alcool, avortement...)
Avatar du membre
Nombrilist
Messages : 59581
Enregistré le : 08 févr. 2010, 00:00:00

Message non lu par Nombrilist » 20 mars 2010, 12:31:00

Au début, ça va, ce qu'il dit se tient. Puis à partir de la 25ème seconde de la vidéo, il commence à péter un boulon. Mais je vous laisse en juger. Pour info, Eric Zemmour est chroniqueur au Figaro:

http://www.youtube.com/watch?v=bLKWKvEiwQM

Qu'en pensez-vous ?

Avatar du membre
sarkonaute
Messages : 1388
Enregistré le : 14 mars 2010, 00:00:00

Message non lu par sarkonaute » 20 mars 2010, 13:15:00

tout ce qu'il dit est rigoureusement exact.
Tous ensemble pour un nouveau rêve bleu avec Nicolas Sarkozy en 2012

Image

Avatar du membre
Dantedu48
Messages : 75
Enregistré le : 09 mars 2010, 00:00:00

Message non lu par Dantedu48 » 20 mars 2010, 13:37:00

 Il est tout a fait dans son rôle : bouffonnerie, jacasserie, ill à été embauché pour ça après tout.

lancelot
Messages : 8370
Enregistré le : 19 mai 2009, 00:00:00

Message non lu par lancelot » 20 mars 2010, 13:37:00

a l'image du parti qu'il soutiendra jusqu'au bout.

Avatar du membre
El Fredo
Messages : 26162
Enregistré le : 17 févr. 2010, 00:00:00
Parti Politique : En Marche (EM)
Localisation : Roazhon
Contact :

Message non lu par El Fredo » 20 mars 2010, 13:40:00

A ce sujet lire cet article intéressant sur la sociologie de la délinquance :

http://www.rue89.com/2010/03/19/noirs-a ... r-sur-zemm…
Noirs, Arabes et délinquance : retour sur la provoc de Zemmour

Oui, ils sont plus délinquants que les Blancs, mais cet écart s'explique par des facteurs économiques et psychologiques.

La Licra a décidé de porter plainte contre Eric Zemmour. Objet de la procédure : les propos du polémiste sur le plateau de Thierry Ardisson, sur Canal +, début mars. Il avait en effet déclaré :

« Les Français issus de l'immigration sont plus contrôlés que les autres parce que la plupart des trafiquants sont noirs et arabes… C'est un fait. »

Les propos d'Eric Zemmour peuvent être considérés comme racistes dans la mesure où ils seraient essentialistes (Mamadou serait trafiquant parce que Mamadou s'appelle Mamadou).

1. Dans les zones concernées, il y a plus de Noirs et d'Arabes
C'est un biais statistique classique, dont Zemmour n'est pas dupe.

En parlant de « délinquants » et de « trafiquants », le chroniqueur cible avant tout les zones de trafic. En l'occurrence, cités et banlieues, des zones urbaines à forte immigration. Où il y a, de fait, davantage de Noirs et d'Arabes parmi les habitants.



2. Les Noirs et les Arabes sont plus souvent contrôlés
Dans sa diatribe, Eric Zemmour ne parle pas de condamnations effectives, après enquête, mais de « trafiquants ». Un terme qui se réfère largement aux statistiques policières. Lorsqu'ils sont placés en garde à vue, Noirs et Arabes se retrouvent, comme tout citoyen ayant affaire avec la police, inscrits dans le fichier « Canonge ». Ce fichier a la particularité de classer les interpellés par origine ethnique.

Même si les statistiques du Canonge restent à prendre avec des pincettes, il indique qu'Arabes et Noirs sont « surreprésentés » (comprendre : plus nombreux en proportion que dans la population totale). A la lecture de ce fichier, L'Express montrait ainsi en 2006 qu'à Paris :

37% des 103 000 référencés étaient blancs
29% étaient nord-africains
19% étaient noirs
Attention : les statistiques policières peuvent être numériquement exactes, mais biaisées. En effet, Noirs et Arabes sont aussi davantage contrôlés et interpellés. Et souvent davantage placés en garde à vue, à une époque où le recours à cette dernière explose.

C'est ce que nous rappellent des études comme celles que mènent la fondation Soros ou encore les sociologues Fabien Jobard et René Lévy. En juin 2009, ils publiaient la première enquête quantitative sur le contrôle au faciès. Montrant que :

un Arabe a 7,8 fois plus de probabilité d'être contrôlé qu'un Blanc
un Noir a 6 fois plus de probabilité d'être contrôlé qu'un Blanc


3. L'origine sociale reste prépondérante
Les sociologues de la délinquance retiennent davantage le critère du niveau de vie que le critère ethnique pour expliquer les différences de comportement transgressif : les classes sociales défavorisées sont davantage délinquantes. Et il se trouve qu'en France, en 2010, les jeunes issus de l'immigration vivent dans des foyers plus touchés par la précarité.

C'est d'ailleurs ce que confirme Laurent Muchielli, sociologue habitué de Rue89, après l'intervention d'Eric Zemmour. Même son de cloche auprès des acteurs de terrain, et notamment éducateurs ou spécialistes de la violence en milieu scolaire.

Pour ces derniers, qu'il y ait davantage de Noirs et d'Arabes parmi les jeunes délinquants n'est pas vraiment un scoop. Mais avant tout le corollaire d'un phénomène socio-économique.



4. Un sociologue à contre-courant sur le critère ethnique
Toutefois, un sociologue brasse à contre-courant : Sebastian Roché. Contrairement à la plupart de ses pairs, il a décidé de réinvestir une lecture qu'il juge « taboue » en France, celle de l'origine ethnique.

Durant vingt ans, il a épluché les condamnations prononcées en Isère contre des mineurs. En consignant notamment l'origine des parents des condamnés. Or il affirme que ceux dont au moins un des deux parents est né dans un pays étranger sont davantage délinquants. Vu l'âge des condamnés (des mineurs), la plupart de ces parents sont en réalité issus d'Afrique ou du Maghreb, conséquence des flux migratoires récents.

Le sociologue, qui affirme aujourd'hui avoir été « lynché » par ses pairs et ne plus publier pratiquement qu'en anglais sur le sujet, ne nie pas totalement le critère de l'origine sociale. Mais il attire notre attention sur un point intéressant : même chez les enfants de cadres supérieurs sans enjeu de précarité, il y a davantage de comportements délictueux chez ceux dont un parent serait né sur le continent africain par exemple.



5. Des pistes d'explication
Sur le terrain, certains trouvent « dangereux » de faire de telles statistiques à même de donner du grain à moudre aux xénophobes.

Le malaise est perceptible quand on détaille les chiffres mis en lumière par Sebastian Roché. Or ni l'institution scolaire, ni la protection judiciaire de la jeunesse ni même dans la police n'en donnent d'explications.

C'est peut-être du côté de la psychologie qu'il faut chercher des clés pour expliquer cette « surdélinquance ».

Les contrôles au faciès sont loin d'être en effet les seuls pressions discriminantes dans la France de 2010. On sait ainsi qu'il est plus difficile de trouver un logement, un emploi, et même un stage, selon que l'on porte (ou pas) un nom à consonance étrangère et post-coloniale. Ou selon la couleur de sa peau.

« Face à ce rabâchage de la différence, certains craquent »
A force d'être renvoyés à une origine prétendument délinquante (et donc insultés), certains passent-ils davantage à l'acte ? La défiance vis-à-vis de l'autorité s'explique-t-elle par le sentiment d'exclusion ?

Pas impossible, selon Taoufik Adohane. Psychologue en Seine-Saint-Denis depuis de nombreuses années. Ce dernier n'évacue pas le biais socio-économique mais reste ouvert à d'autres « hypothèses raisonnables ». En toute prudence :

« Un immigré nord-africain, on lui demandera toujours d'où il vient, contrairement à un Italien. L'assimilation sur la base de la similitude de la couleur de la peau, des prénoms, de la religion, ne peut pas fonctionner.

Intérieurement, certains craquent de ce fait : les gamins ne savent pas quoi répondre à cela, c'est un phénomène inconscient. Face à un tel rabâchage de la différence, la seule manière de survivre psychiquement, c'est de refouler. Le passage à l'acte, c'est le retour du refoulé. »

« Ils n'ont pas intériorisé la notion de limites »
Pour lui, ces comportements délinquants n'ont pas toujours un lien avec la transgression explicite de la loi. Mais plutôt avec l'inconscient. Et, de nouveau, la pauvreté :

« Je surprends quotidiennement des gamins de 10 ans en train de piquer un sac ou autre. Quand je parle avec eux, c'est de l'ordre de l'incompréhensible. Il ne faut pas chercher de causes immédiates. Eux mêmes ne savent pas.

C'est plutôt un acte manqué. En grandissant dans une plus grande précarité, ils n'ont pas intériorisé la notion de limites. »

Interrogé juste avant la plainte de la Licra par Rue89, Eric Zemmour a malheureusement refusé de livrer ses pistes d'explication. N'ayant apparamement « pas de temps à perdre pour polémiquer » et « beaucoup de travail sérieux » à abattre, il a très vite raccroché, assurant qu'il avait déjà « tout dit, tout écrit ». Reste à voir ce qu'il dira au tribunal si la plainte de la Licra va jusqu'à son terme.
If the radiance of a thousand suns were to burst into the sky, that would be like the splendor of the Mighty One— I am become Death, the shatterer of Worlds.

Avatar du membre
racaille
Messages : 8638
Enregistré le : 15 mars 2009, 00:00:00
Localisation : Lemuria

Message non lu par racaille » 20 mars 2010, 20:20:00

Il y a effectivement tout un travail d'hyper-critique à effectuer pour mettre à mal le révisionnisme zemmourien. Personnellement je trouve que c'est trop d'honneur pour lui, personne ne devrait avoir à perdre son temps à cela dans une société qui serait un peu moins gavée de culture-média favorisant les raccourcis de la pensée.

Cet article de rue89 me fait penser au texte dont Pierre Vidal-Naquet s'était fendu en 1980 pour mettre fin aux affirmations abominables des négationnistes de la Shoah et en particulier Rassinier et Faurisson (toutes proportions gardées : les thèses négationnistes diffèrent de celles de Zemmour, certes, mais la méthode d'enfumage reste la même. Il s'agit de savoir la décrypter).

Pour info, et parce que lire un tel texte fait toujours beaucoup de bien, voilà un lien vers le texte en question : Pierre Vidal-Naquet: Un Eichmann de papier (1980) - Anatomie d'un mensonge (in Les assassins de la mémoire Points Seuil, 1995 © La Découverte 1987)

--> http://www.anti-rev.org/textes/VidalNaquet87a/
Ce qui distingue principalement l'ère nouvelle de l'ère ancienne, c'est que le fouet commence à se croire génial. K M

Avatar du membre
sarkonaute
Messages : 1388
Enregistré le : 14 mars 2010, 00:00:00

Message non lu par sarkonaute » 20 mars 2010, 20:39:00

voilà qui confirme donc les propos de Zemmour.
El Fredo a écrit : A ce sujet lire cet article intéressant sur la sociologie de la délinquance :

http://www.rue89.com/2010/03/19/noirs-a ... r-sur-zemm…

Tous ensemble pour un nouveau rêve bleu avec Nicolas Sarkozy en 2012

Image

Avatar du membre
avatabanana
Messages : 1038
Enregistré le : 06 oct. 2009, 00:00:00

Message non lu par avatabanana » 21 mars 2010, 11:52:00

Il est clair que l'interdiction de faire des statistiques sur la base ethniques nourrit tous les fantasmes.

Certains peuvent penser que dès lors que l'on ne veut pas de chiffres c'est qu'ils sont accablants.

Le risque c'est de les imaginer pire qu'ils ne le sont.

Avatar du membre
mps
Messages : 20146
Enregistré le : 01 mars 2009, 00:00:00
Localisation : Belgique

Message non lu par mps » 21 mars 2010, 17:01:00

Aucune statistique non pous en Belgique, ... mais la vérité sort des cantines icon_biggrin

Alors que nous n'avons que 8 % de gens de culture musulmane, dont 2 % seulement de stricte obédience, on apprend que, dans nos prisons, 80% des détenus exigent de la nourriture hallal ...

CQFD.
C'est quand on a raison qu'il est difficile de prouver qu'on n'a pas tort. (Pierre Dac)

Avatar du membre
sarkonaute
Messages : 1388
Enregistré le : 14 mars 2010, 00:00:00

Message non lu par sarkonaute » 21 mars 2010, 17:09:00

surement pour le goût  icon_mrgreen
Tous ensemble pour un nouveau rêve bleu avec Nicolas Sarkozy en 2012

Image

Georges
Messages : 6994
Enregistré le : 28 févr. 2009, 00:00:00
Parti Politique : Nouveau Parti Anticapitaliste (NPA)
Localisation : Village de Normandie

Message non lu par Georges » 21 mars 2010, 22:05:00

mps a écrit :Aucune statistique non pous en Belgique, ... mais la vérité sort des cantines icon_biggrin
Alors que nous n'avons que 8 % de gens de culture musulmane, dont 2 % seulement de stricte obédience, on apprend que, dans nos prisons, 80% des détenus exigent de la nourriture hallal ...

CQFD.
Ils viennent d'où tes chiffres ?

Avatar du membre
mps
Messages : 20146
Enregistré le : 01 mars 2009, 00:00:00
Localisation : Belgique

Message non lu par mps » 22 mars 2010, 09:18:00

Population immigrée : ministère de l'Intérieur.
Musulmans pratiquants : du Conseil des Mosquées.
Choix alimentaire des détenus : question parlementaire.
C'est quand on a raison qu'il est difficile de prouver qu'on n'a pas tort. (Pierre Dac)

Avatar du membre
racaille
Messages : 8638
Enregistré le : 15 mars 2009, 00:00:00
Localisation : Lemuria

Message non lu par racaille » 22 mars 2010, 17:38:00

avatabanana a écrit :Il est clair que l'interdiction de faire des statistiques sur la base ethniques nourrit tous les fantasmes.

Certains peuvent penser que dès lors que l'on ne veut pas de chiffres c'est qu'ils sont accablants.

Le risque c'est de les imaginer pire qu'ils ne le sont.
Je n'ai pas d'avis tranché sur ces statistiques ethniques. Certains les réclament (comme le CRAN par exemple), d'autres s'y refusent. Tout ce que je constate c'est qu'on ne devrait pas - théoriquement - prêcher d'une part l'assimilation des immigrés et d'autre part désirer des statistiques ethniques et//ou religieuses. Ca n'a aucun sens.
Ce qui distingue principalement l'ère nouvelle de l'ère ancienne, c'est que le fouet commence à se croire génial. K M

Avatar du membre
mps
Messages : 20146
Enregistré le : 01 mars 2009, 00:00:00
Localisation : Belgique

Message non lu par mps » 22 mars 2010, 17:54:00

Si on ne peut se fier à des statistiques inexistantes, comme en France, on peut estimer par analogie à un pays prospère et totalement démocratique, comme le Danemark. Et c'est loin d'être réjouissant !

Nicolai Sennels, 33 ans, est un psychologue danois. Il a travaillé pour les autorités de Copenhague pendant plusieurs années. Il a publié en février 2009 un livre intitulé « Parmi les criminels musulmans. L’expérience d’un psychologue à Copenhague”….
« Lors d’une conférence sur l’intégration en 2008, j’ai souligné que les personnes de culture musulmane sont confrontées à une difficulté, si ce n’est une impossibilité de s’intégrer harmonieusement et de s’épanouir au Danemark.
Deux choses ne sont pas admises : 1) discuter de l’importance de la culture 2) évoquer la responsabilité propre des étrangers quant à leurs difficultés d’ intégration dans nos sociétés.
Cette déclaration fut accueillie avec de fortes résistances par les hommes politiques danois. Je fus fort surpris car, je pensais que dire que certaines cultures s’intègrent mieux que d’autres dans les sociétés occidentales, était une évidence.
Toute l’Europe a actuellement du mal à intégrer les musulmans, et cette entreprise semble relever du domaine de l’impossible. Selon la police danoise et le Bureau danois de la statistique, plus de 70% de tous les crimes commis dans la capitale danoise, le sont par des musulmans.
Ma propre expérience est que les musulmans ne comprennent pas notre façon toute occidentale de gérer les conflits par le dialogue. Ils sont élevés dans une culture comportant des figures d’autorités et des conséquences externes à l’individu et très bien définies.
La tradition occidentale, qui utilise compromis et introspections comme principaux outils pour gérer les conflits tant intérieurs qu’extérieurs, est considérée comme unefaiblesse dans la culture musulmane.
Dans une large mesure, ils ne comprennent tout simplement pas cette façon plus douce et plus humaniste de traiter les affaires sociales. Dans le contexte du travail social et de la politique, cela signifie que l’individu a besoin de plus de limitations et de conséquences plus sévères pour être en mesure d’adapter son comportement.
Dans la culture occidentale et dans d’autres cultures non musulmanes, comme en Asie, l’agressivité ou une brusque explosion de colère sont vues comme comportements que l’on regrette par la suite et dont on aura honte.
C’est complètement l’inverse dans la culture musulmane. Si quelqu’un bafoue votre honneur, il est attendu de vous que vous démontriez votre agressivité, et souvent également, que vous vous vengiez tant verbalement que physiquement. Ainsi, l’agressivité vous donne un statut inférieur dans nos cultures, mais un statut plus élevé dans la culture musulmane.
Il y a toutefois une autre raison plus profonde pour expliquer le comportement anti-social largement répandu dans les communautés musulmanes et la forte résistance à l’intégration, et c’est la très forte identification que les musulmans ont d’appartenir à la culture musulmane.
Ma rencontre avec la culture musulmane a été une rencontre avec une culture excessivement forte et une culture très fière. C’est certainement un attribut qui peut garantir la survie d’une ancienne culture à travers le temps.
«Toutes les recherches dont nous disposons sur l’intégration des musulmans dans les sociétés occidentales montrent que nous continuons à nous diriger dans la mauvaise direction. »
Malheureusement, une culture forte et fière rend également ses membres presque incapables de s’adapter à d’autres valeurs.
Quand il s’agit d’identité chez les musulmans, la nationalité ne compte pas du tout en comparaison de la culture et de la religion. D’où une opposition puissante et croissante à la culture et aux valeurs occidentales dans les ghettos musulmans à Copenhague et dans d’autres grandes villes européennes. Les gens espèrent que la plupart des musulmans sont modernes et acceptent les valeurs occidentales.
En Février 2008, nous avons été confronté à de très graves émeutes de la part de jeunes musulmans au Danemark. Dans ces émeutes, nous avons vu des musulmans non pratiquants dans leur vie quotidienne, prendre la défense de leur culture et de leur religion d’une manière très agressive.
Quand il s’agit d’identité chez les musulmans, la nationalité ne compte pas du tout en comparaison de la culture et de la religion.

Copenhague était en fumée pendant toute une semaine en raison de plusieurs centaines d’incendies, et la police et les pompiers tentant de calmer la situation ont aussi été attaqués.
Une grande partie des émeutiers s’est retrouvée dans la prison où je travaillais, et j’ai donc eu l’occasion de dialoguer avec eux. La quasi-totalité d’entre eux étaient des musulmans, et ils ont tous affirmé que leurs actes – démarrer des incendies, attaquer la police etc. – étaient justifiés dans la mesure où la société danoise, augmentant la pression sur l’intégration et réimprimant les caricatures de Mahomet, faisait preuve de racisme envers l’islam et la culture musulmane.
Les gens ont-ils des problèmes sociaux parce qu’ils sont pauvres, ou bien deviennent-ils pauvres parce qu’ils créent des problèmes sociaux? Mon expérience est que la très faible priorité accordée à la scolarité de leurs propres enfants, à leur propre éducation et le manque de motivation pour planifier une carrière professionnelle sont autant de facteurs déterminant de la pauvreté.
Ces facteurs sont expérimentés par de nombreux musulmans aussi bien dans nos sociétés que dans les pays musulmans. De plus, un quart de tous les jeunes hommes musulmans au Danemark ont un casier judiciaire non vierge. De très faibles capacités en lecture, une forte aversion contre l’autorité et un dossier criminel déjà rempli, rendent très difficile l’obtention d’ un emploi bien rémunéré.
C’est le comportement asocial qui rend pauvre et non pas l’inverse.
Je dirais que les optimistes, les gens qui disent que l’intégration est possible portent une très grande responsabilité. Il y a de grands risques qu’ils soient en train d’entretenir un espoir, un rêve, sans fondement dans la réalité.
Toutes les recherches dont nous disposons sur l’intégration des musulmans dans les sociétés occidentales montrent que nous continuons à nous diriger dans la mauvaise direction.
Des exceptions existent, mais en majeure partie, l’ intégration des musulmans au niveau nécessaire n’est pas possible. Des personnes qualifiées et pleines de compassion travaillent à travers toute l’Europe sur ces problèmes pour tenter de trouver des solutions, des milliards d’euros ont été dépensés sur ces projets mais les problèmes continuent de s’aggraver.
L’explication psychologique est en fait simple… :
les cultures musulmanes et occidentales sont fondamentalement très différentes. Cela signifie que les musulmans doivent subir de grands changements dans leur identité et dans leurs valeurs pour être en mesure d’accepter les valeurs des sociétés occidentales…
L’agressivité vous donne un statut inférieur dans nos cultures, mais un statut plus élevé dans la culture musulmane.
Changer les structures de base de sa propre personnalité est un processus psychologique et émotionnel extrêmement exigeant. Apparemment, très peu de musulmans se sentent motivés par cette entreprise.
Je ne connais que quelques-uns qui ont réussi au prix d’ une longue et épuisante lutte à l’intérieur d’eux-mêmes et souvent, ils paient un prix personnel élevé à l’extérieur car leurs amis et leurs familles les dédaignent ou les renient pour avoir quitté leur culture d’origine.
Premièrement, nous devons cesser immédiatement toute immigration de personnes en provenance de pays musulmans vers l’Europe jusqu’à ce que nous ayons prouvé que l’intégration des musulmans est possible.
Deuxièmement, nous devons aider les musulmans qui ne veulent pas ou ne sont pas en mesure de s’intégrer dans nos sociétés occidentales, à construire un nouveau sens à leur vie dans une société qu’ils comprennent mieux et qui les comprend.
Cela signifie les aider à démarrer une nouvelle vie dans un pays musulman.
C'est quand on a raison qu'il est difficile de prouver qu'on n'a pas tort. (Pierre Dac)

Avatar du membre
Nombrilist
Messages : 59581
Enregistré le : 08 févr. 2010, 00:00:00

Message non lu par Nombrilist » 22 mars 2010, 18:31:00

Nicolai Sennels, 33 ans, est un psychologue danois. Comme tout bon danois qui se respecte, il est xénophobe. Il nous sort des chiffres et des faits de son chapeau, et des conclusions qui ont l'air d'aller de soi, mais qui sont totalement foireuses.

Amen.

Répondre

Retourner vers « Société »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré