Le triangle du pouvoir

Vous souhaitez discuter d'Histoire, des institutions, des concepts, des faits historiques marquants et des hommes politiques de notre pays c'est ici
worldpeace
Messages : 568
Enregistré le : 02 juin 2009, 00:00:00
Localisation : Alsace

Message non lu par worldpeace » 23 mars 2010, 13:02:00

Un dessin vaut mieux qu'un long discours. Alors voilà un petit schéma :

Image

La traditionnelle opposition gauche-droite consiste à ne voir que les deux côtés du triangle, mais pas le haut et le bas. Les partis médiatisés se situent le long d'une ligne qui relie la dictature capitalisme au communisme totalitaire. L'anarchisme se trouve à extrême opposé de tous ces partis.


Le côté gauche du triangle va du communisme totalitaire à l'anarchosyndicalisme. Le côté droit du triangle va de l'anarchisme à l'ultralibéralisme.

La limitation du capital est une position intermédiaire qui consiste à accepter dans une certaine mesure la propriété privée et les institutions, mais qui refuse que des individus aient un capital économique illimité ou un pouvoir institutionnel illimité.

Ce qu'on appelle le "centre" est en réalité en haut à droite du triangle entre le PS et l'UMP.


Je pense que ce schéma permet d'y voir plus clair, et vous ? Où vous situez-vous dans ce triangle ?

Avatar du membre
Golgoth
Messages : 20367
Enregistré le : 15 mars 2010, 00:00:00
Localisation : Chez moi

Message non lu par Golgoth » 23 mars 2010, 14:07:00

Ou est le Fn ? icon_mrgreen
T'es vraiment kon François, fallait créer une SCI. :mrgreen2:

Avatar du membre
El Fredo
Messages : 26218
Enregistré le : 17 févr. 2010, 00:00:00
Parti Politique : En Marche (EM)
Localisation : Roazhon
Contact :

Message non lu par El Fredo » 23 mars 2010, 17:12:00

Intéressant, mais je préfère la représentation sur deux axes (voir http://www.politicalcompass.org/, et aussi http://www.euprofiler.eu/ mais selon d'autres critères). D'ailleurs la représentation triangulaire n'en est qu'un sous-ensemble, le FN et les autres partis d'extrême-droite se situeraient dans un triangle diamétralement opposé à l'anarchisme, comme ici (pris sur politicalcompass.org) :
Image
If the radiance of a thousand suns were to burst into the sky, that would be like the splendor of the Mighty One— I am become Death, the shatterer of Worlds.

worldpeace
Messages : 568
Enregistré le : 02 juin 2009, 00:00:00
Localisation : Alsace

Message non lu par worldpeace » 24 mars 2010, 22:10:00

Intéressant avec ces deux axes. Cependant, je persiste avec mon triangle parce que je crois que quand on va dans le sens de la redistribution du capital économique et politique, c'est-à-dire libertaire, alors la gauche et le droite disparaît, puisque la gauche et la droite n'ont de sens que s'il y a des décisions politiques au sens où on l'entend habituellement, or ces décisions disparaissent. Pour moi les néolibéraux sont autoritaires, parce qu'ils sont favorables à la concentration du capital, et une entreprise a une structure hiérarchique, qui peut dans les faits être très proche d'une dictature. Donc sur le schéma que tu donnes, le néolibéralisme serait pour moi du côté de l'autoritarisme, les axes ne seraient pas perpendiculaires.

Golgoth a écrit :Ou est le Fn ? icon_mrgreen
Je ne sais pas, je ne le connais pas assez sur ces questions. Je dirais qu'il est favorable à un contrôle politique important, tout en gardant des grands capitaux, donc je le mettrais plutôt en haut à gauche avec le Front de Gauche.

Avatar du membre
El Fredo
Messages : 26218
Enregistré le : 17 févr. 2010, 00:00:00
Parti Politique : En Marche (EM)
Localisation : Roazhon
Contact :

Message non lu par El Fredo » 24 mars 2010, 22:18:00

worldpeace a écrit :Pour moi les néolibéraux sont autoritaires, parce qu'ils sont favorables à la concentration du capital, et une entreprise a une structure hiérarchique, qui peut dans les faits être très proche d'une dictature. Donc sur le schéma que tu donnes, le néolibéralisme serait pour moi du côté de l'autoritarisme, les axes ne seraient pas perpendiculaires.
L'autoritarisme sur ce schéma est à considérer du point de vue de l'Etat, pas des autres entités. Or les néolibéraux sont opposés à un Etat fort, sans pour autant être favorables à l'anarchisme, donc ils sont bien là où ils sont.
If the radiance of a thousand suns were to burst into the sky, that would be like the splendor of the Mighty One— I am become Death, the shatterer of Worlds.

worldpeace
Messages : 568
Enregistré le : 02 juin 2009, 00:00:00
Localisation : Alsace

Message non lu par worldpeace » 24 mars 2010, 22:21:00

Ah d'accord. Pour moi la distinction entre l'autoritarisme de l'État et l'autoritarisme du grand capital est caduque, parce que avoir beaucoup de capital donne du pouvoir, que ce soit par les campagnes de propagande ou par le lobbying auprès de l'État. Que le pouvoir soit concentré par une logique institutionnelle ou bien par une logique capitaliste, l'autoritarisme est là dans les deux cas.

Avatar du membre
El Fredo
Messages : 26218
Enregistré le : 17 févr. 2010, 00:00:00
Parti Politique : En Marche (EM)
Localisation : Roazhon
Contact :

Message non lu par El Fredo » 24 mars 2010, 22:44:00

Pas faux, mais n'oublions pas que l'Etat a le monopole des fonctions régaliennes. Un autoritarisme étatique ou capitalistique ne se traduira donc pas par les mêmes effets. Par exemple, oppression policière de la part de l'Etat, exploitation économique de la part des capitalistes. Les deux étant distinctes on a bien deux axes différents.
If the radiance of a thousand suns were to burst into the sky, that would be like the splendor of the Mighty One— I am become Death, the shatterer of Worlds.

worldpeace
Messages : 568
Enregistré le : 02 juin 2009, 00:00:00
Localisation : Alsace

Message non lu par worldpeace » 24 mars 2010, 22:56:00

Peut-être, mais les deux ont une composante autoritaire, qu'on pourrait représenter comme un V autour de l'autoritarisme. Mais les deux directions ne sont pas les mêmes que la gauche et la droite. En effet, on peut imaginer un autoritarisme d'une élite capitaliste qui décide de redistribuer pour s'assurer la paix sociale, tout comme on peut imaginer un autoritarisme politique qui fait de la redistribution. Et on peut aussi imaginer un autoritarisme politique austère et un autoritarisme d'une élite capitaliste qui n'en a rien à faire de la pauvreté.

Avatar du membre
racaille
Messages : 8638
Enregistré le : 15 mars 2009, 00:00:00
Localisation : Lemuria

Message non lu par racaille » 25 mars 2010, 21:00:00

Je suis assez d'accord avec Worldpeace, l'anarchisme est avant tout une tentative de dépassement de la dialectique hégélienne "classique" et donc de réconciliation des contraires. C'est pourquoi à la FA on trouve aussi bien des anarcho-cocos que des individualistes, tous motivés par le même refus de l'autorité instituée, qu'elle soit politique, religieuse, scientifique, militaire ou économique.

Dans la double structure du communalisme libertaire et du syndicat, l'organisation du collectif est à la charge de ceux qui y font corps. On peut donc parfaitement imaginer des cohabitations possibles entre communes plutôt planificatrices et d'autres plus portées sur le laisser-faire.
Ce qui distingue principalement l'ère nouvelle de l'ère ancienne, c'est que le fouet commence à se croire génial. K M

Avatar du membre
wesker
Messages : 32008
Enregistré le : 18 mai 2009, 00:00:00
Localisation : Proche de celles et ceux qui vivent dans le pays réel

Message non lu par wesker » 20 mai 2010, 13:21:00

Je crois qu'un Etat fort et autoritaire peut aussi être en mesure de répondre aux soucis de liberté économique et de Justice sociale. Ce sont les derives de ces idéologies du passé qui entraine les conséquences négatives.

Les nationaux de demain ne doivent pas se determiner par rapport à la conformité de la politique avec des theories de vieux bouquins poussiéreux mais se determiner en fonction des réalités qui doivent amener à des prises de décisions.

Avatar du membre
Nombrilist
Messages : 60005
Enregistré le : 08 févr. 2010, 00:00:00

Message non lu par Nombrilist » 20 mai 2010, 13:25:00

"Je crois qu'un Etat fort et autoritaire peut aussi être en mesure de répondre aux soucis de liberté économique et de Justice sociale."

Tu veux donc réinstaurer une dictature ?

Avatar du membre
wesker
Messages : 32008
Enregistré le : 18 mai 2009, 00:00:00
Localisation : Proche de celles et ceux qui vivent dans le pays réel

Message non lu par wesker » 20 mai 2010, 13:31:00

En aucun cas...En revanche, je refuse la dictature dirigiste que cherche à nous imposer les marxistes de la même manière que je refuse le dirigisme des marchés, cher au PResident de la République, tenant de l'ultra libéralisme.

Au contraire, je suis un defenseur des ibertés et croit que pour cela, l'Etat doit se montrer suffisamment fort pour s'opposer aux lobbies et à ceux qui cherchent à profiter de la puissance que leur procure leurs reseaux d'influences...

logan
Messages : 1868
Enregistré le : 02 avr. 2009, 00:00:00

Message non lu par logan » 20 mai 2010, 14:27:00

Ton triangle est totalement faux.

Déjà 1) parce qu'il ne suffit pas d'être organisé en parti politique pour avoir du pouvoir

2) Ensuite parce que TOUT POUVOIR DECOULE DU POUVOIR POLITIQUE, ainsi le pouvoir économique n'existe que parce que le pouvoir politique lui abandonne une partie de son pouvoir.

Avatar du membre
Nombrilist
Messages : 60005
Enregistré le : 08 févr. 2010, 00:00:00

Message non lu par Nombrilist » 20 mai 2010, 14:30:00

"le pouvoir économique n'existe que parce que le pouvoir politique lui abandonne une partie de son pouvoir."

Autrement dit, toute entreprise devrait être une entreprise d'état ?

bye 2
Messages : 412
Enregistré le : 18 mai 2010, 00:00:00

Message non lu par bye 2 » 20 mai 2010, 18:05:00

racaille a écrit :Je suis assez d'accord avec Worldpeace, l'anarchisme est avant tout une tentative de dépassement de la dialectique hégélienne "classique" et donc de réconciliation des contraires. C'est pourquoi à la FA on trouve aussi bien des anarcho-cocos que des individualistes, tous motivés par le même refus de l'autorité instituée, qu'elle soit politique, religieuse, scientifique, militaire ou économique.
Dans la double structure du communalisme libertaire et du syndicat, l'organisation du collectif est à la charge de ceux qui y font corps. On peut donc parfaitement imaginer des cohabitations possibles entre communes plutôt planificatrices et d'autres plus portées sur le laisser-faire.

Je suis d'accord avec l'essentiel de ton analyse, Racaille.

Sauf, sur un petit point: la FA est une formation de type synthésiste, où tous les courants anarchistes peuvent s'exprimer, cohabiter,..Oui
Mais dans les autres formations anarchistes, ce n'est pas forcément le cas: Alternative Libertaire se situe plus dans la sensibilité communiste libertaire,l'Union Anarchiste adoptant plus volontiers des principes individualistes,...

Répondre

Retourner vers « Histoire »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré