Le coût du travail est plus élevé au R-U ou en Allemagne

Venez discuter et débattre de l'actualité économique
Répondre
Avatar du membre
El Fredo
Messages : 26108
Enregistré le : 17 févr. 2010, 00:00:00
Parti Politique : En Marche (EM)
Localisation : Roazhon
Contact :

Message non lu par El Fredo » 24 mars 2010, 15:30:00

"Le coût du travail est plus élevé au Royaume-Uni ou en Allemagne qu'en France"

Prévoyez-vous un rebond de l'emploi industriel dans les secteurs où la France est traditionnellement forte, comme l'automobile ou l'aéronautique ?

Mathilde Lemoine: L'ajustement a déjà été très brutal dans l'industrie, en particulier dans le secteur automobile, qui a commencé à détruire des emplois avant même la crise. Il est toutefois peu probable que l'industrie se remette à créer des emplois rapidement. D'une part, le taux d'utilisation des capacités de production reste très bas, en particulier dans l'automobile, malgré les primes à la casse. Il est en effet de 65 % seulement, alors qu'il devrait être de 82 % - sa moyenne de long terme -, preuve que cette industrie est toujours en surcapacités.

De plus, la crise accélère les fermetures d'entreprises et les personnes licenciées n'ont pas toujours les moyens de reprendre un autre type de poste, ou le même poste dans un autre secteur.

Enfin, si la consommation des ménages faiblit une fois les plans de relance terminés, les personnes maintenues jusqu'ici en chômage partiel seront licenciées. Il est donc urgent de mettre en place des dispositifs d'accompagnement des chômeurs en vue de l'évolution sectorielle qui se prépare.

Le coût du travail est fréquemment désigné comme un handicap pour le développement de l'emploi industriel en France. Est-ce aussi votre point de vue ?

La hausse - plus importante depuis 2000 - du coût du travail français par rapport au coût du travail allemand est systématiquement mise en avant. Mais en réalité, le coût du travail français reste inférieur à celui du travail allemand. En effet, si, en France, les cotisations patronales versées pour une heure de travail sont supérieures à ce qu'elles sont en Allemagne, le salaire y est inférieur. Au total, le coût d'une heure de travail est donc plus bas en France qu'en Allemagne, aux Pays-Bas, au Royaume-Uni et bien entendu au Danemark, en Suède ou au Luxembourg.

Par ailleurs, il ne faut pas limiter la question de la désindustrialisation à celle du coût du travail. La compétitivité passe aussi par l'innovation et le service, qui sont autant d'éléments permettant de rester compétitif sans forcément réduire les avancées sociales. C'est la "compétitivité par le haut".

Que manque-t-il aux entreprises pour développer l'emploi industriel en France ?

De l'investissement productif, de l'investissement en innovation et de l'investissement en capital humain ! La France se caractérise par un faible investissement privé, notamment en innovation puisqu'il représente seulement 1,3 % du produit intérieur brut (PIB), contre 1,8 % en Allemagne. Il est de surcroît en recul. Par ailleurs, les salariés sont souvent seuls face aux évolutions professionnelles rendues nécessaires par les changements technologiques ou sectoriels. Il ne s'agit pas de faire en sorte que tout le monde soit ultraqualifié, mais de donner les moyens aux salariés de faire évoluer leurs compétences et de changer d'entreprise ou de secteur en temps utile. De ce point de vue, la France est très en retard, et rien n'est prévu pour améliorer cela.

Quelles seraient les mesures appropriées ?

Il ne faut surtout pas de mesures sectorielles mais des incitations transversales à l'investissement sous toutes ses formes. Il faut aussi "désinciter" les comportements court-termistes. Je pense par exemple à une baisse de l'impôt sur les sociétés pour les bénéfices réinvestis, et à un plafonnement de la déduction d'impôt sur les sociétés pour intérêt d'emprunt. Mais aussi à des obligations réglementaires en matière de formations diplômantes et certifiantes dispensées en amont, c'est-à-dire avant que l'entreprise ne ferme ou ne licencie. Il est faux de croire que l'industrie de demain n'a pas besoin d'une main-d'oeuvre de qualité et payée à la hauteur de sa productivité. La flexibilité de la main-d'oeuvre du secteur privé ne peut être un objectif.

Ainsi, l'industrie pourrait se renouveler et mieux répondre aux nouvelles demandes et aux nouveaux types de consommation. Les évolutions sectorielles ne seraient plus synonymes de désindustrialisation inéluctable, puisque d'autres entreprises industrielles émergeraient, même si leurs caractéristiques différeront forcément de celles de l'industrie du XXe siècle.
If the radiance of a thousand suns were to burst into the sky, that would be like the splendor of the Mighty One— I am become Death, the shatterer of Worlds.

Avatar du membre
sarkonaute
Messages : 1388
Enregistré le : 14 mars 2010, 00:00:00

Message non lu par sarkonaute » 24 mars 2010, 17:35:00

la seule variable qui tienne la route, c'est le coût unitaire du travail, qui intègre la productivité.
pas des comparaisons oiseuses sur le coût horaire.
Tous ensemble pour un nouveau rêve bleu avec Nicolas Sarkozy en 2012

Image

Avatar du membre
mps
Messages : 20146
Enregistré le : 01 mars 2009, 00:00:00
Localisation : Belgique

Message non lu par mps » 24 mars 2010, 17:46:00

Exact. En plus méfions-nous du "coût du travail" qui englobe un tas de paramètres. Un ouvrrier français, par exemple, gagne légèrement moins qu'un belge, mais ce dernier est soumis à l'impôt, et paie ses médicaments rembrousés au I/3 de leur valeur réelle, et pas 1 € ...

Etc, etc. 
C'est quand on a raison qu'il est difficile de prouver qu'on n'a pas tort. (Pierre Dac)

Avatar du membre
El Fredo
Messages : 26108
Enregistré le : 17 févr. 2010, 00:00:00
Parti Politique : En Marche (EM)
Localisation : Roazhon
Contact :

Message non lu par El Fredo » 24 mars 2010, 18:01:00

Manque de bol, les Français ont également une productivité horaire supérieure aux Allemands et Britanniques.
If the radiance of a thousand suns were to burst into the sky, that would be like the splendor of the Mighty One— I am become Death, the shatterer of Worlds.

Avatar du membre
sarkonaute
Messages : 1388
Enregistré le : 14 mars 2010, 00:00:00

Message non lu par sarkonaute » 24 mars 2010, 18:05:00

et?
Tous ensemble pour un nouveau rêve bleu avec Nicolas Sarkozy en 2012

Image

Avatar du membre
Golgoth
Messages : 20233
Enregistré le : 15 mars 2010, 00:00:00
Localisation : Chez moi

Message non lu par Golgoth » 24 mars 2010, 18:13:00

Méfions nous de la consommation électrique par employé (les Allemands sont écolos), de la prise en compte des pauses cigarettes (plus longue en France on peut en être sûr), et du coût en nettoyage des bureaux (les Allemands sont propres on le sait). Tu vois El Fredo, le salarié Allemand coute moins cher au final icon_mrgreen
T'es vraiment kon François, fallait créer une SCI. :mrgreen2:

Avatar du membre
Dantedu48
Messages : 75
Enregistré le : 09 mars 2010, 00:00:00

Message non lu par Dantedu48 » 24 mars 2010, 18:16:00

Moi qui croyait que les 35 h étaient un terrible maelström dans lequel échouait la productivité de mon pays....m aurait on menti ? 

Avatar du membre
sarkonaute
Messages : 1388
Enregistré le : 14 mars 2010, 00:00:00

Message non lu par sarkonaute » 24 mars 2010, 18:22:00

on ne t'a pas menti.
les 35h ont plombé la compétitivité des entreprises, qui ont exigé des gains de productivité massifs en contrepartie, ce qui a contribué au développement du management par le stress qu'on constate aujourd'hui; et la césure entre une aristocratie ouvrière protégée, bien payée et bien formée, et un prolétariat peu qualifié et précarisé.
Tous ensemble pour un nouveau rêve bleu avec Nicolas Sarkozy en 2012

Image

Georges
Messages : 6994
Enregistré le : 28 févr. 2009, 00:00:00
Parti Politique : Nouveau Parti Anticapitaliste (NPA)
Localisation : Village de Normandie

Message non lu par Georges » 24 mars 2010, 20:19:00

J'irai plus loin que sarkonaute, en réalité c'est le front populaire qui a plombé les entreprises, car avant les salariers étaient taillables et corvéables à merci, et ce n'était que justice vu qu'ils avaient fait l'erreur de naître pauvres.

Avatar du membre
sarkonaute
Messages : 1388
Enregistré le : 14 mars 2010, 00:00:00

Message non lu par sarkonaute » 24 mars 2010, 20:41:00

très pertinent, merci Georges.
Tous ensemble pour un nouveau rêve bleu avec Nicolas Sarkozy en 2012

Image

lancelot
Messages : 8370
Enregistré le : 19 mai 2009, 00:00:00

Message non lu par lancelot » 24 mars 2010, 20:44:00

sarkonaute a écrit : on ne t'a pas menti.
les 35h ont plombé la compétitivité des entreprises, qui ont exigé des gains de productivité massifs en contrepartie, ce qui a contribué au développement du management par le stress qu'on constate aujourd'hui; et la césure entre une aristocratie ouvrière protégée, bien payée et bien formée, et un prolétariat peu qualifié et précarisé.
Non, c'est pas les 35h qui ont exigé des gains de productivité, c'est la droite et le medef qui y ont vu l'opportunité de payer moins, ou de bloquer les salaires en échange des 35H.
cet échange (qui revenait à travailler 35 H payées 35H) était entré en vigueur bien avant les 35H (loi De robien, un des centristes qui mangeaient à la table de l'ump, et donc se devait d'exécuter les basses besognes)
La ou Aubry a merdé, c'est dans sa loi aubry 2 qui assouplissaient (façon de robien) les 35H.

Bon, en  même temps, georges a aussi raison  de dire que le FP est à l'origine du plombage des entreprises, mais je crois que l'on pourrait remonter encore plus loin.

Cela étant nabonaute, tes idées sont très enrichissantes. Je te saurais gré de continuer à dispenser la pensée pavlovienne du discours de l'ump. C'est finalement très révélateur. Visiblement chez vous, l'ouverture n'est pas celle de l'esprit.

Avatar du membre
mps
Messages : 20146
Enregistré le : 01 mars 2009, 00:00:00
Localisation : Belgique

Message non lu par mps » 24 mars 2010, 20:47:00

Une petite remaque sur ce que signifie la "productivité".

Des ouvriers plus productifs que d'autres ne sont évidemment pas des genres de Batman bioniques, dotés de ceerveaux à peine soutenables par leurs vertèbres cervicales, et commençant le boulot avec rage avant même d'avoir tombé la veste ...

Non, on peut dire qu'en Europe, les ouvriers sont les mêmes.

Ce qui fait la productivité, c'est l'équipement. J'ai vu en Asie, par exemple, des centaines de gens torsadant du treillis de poule à la main (sic !) Quelque soit leur acharnement au travail, ils n'ont évidemment pas la productivité de l'ouvrier européen qui, de son fauteuil, actionne le bouton "on/off" pour produire des milliers de mètres de treillis de poule par jour. On dit donc que l'ouvrier européen est "plus productif" sans qu'il n'y ait l'ombre d'un mérite icon_confused

Notons aussi que mieux est payé l'ouvrier, moins longues sont ses prestations, plus nécessaire est l'équipement de substitution.... jusqu'à ce qu'on remarque que la plupart des emplois non qualifiés ont disparu. Mais ça, c'est une autre histoire ...
C'est quand on a raison qu'il est difficile de prouver qu'on n'a pas tort. (Pierre Dac)

Avatar du membre
Nombrilist
Messages : 59203
Enregistré le : 08 févr. 2010, 00:00:00

Message non lu par Nombrilist » 24 mars 2010, 20:53:00

OK, mps, mais là, on compare avec RU et Allemagne, qui sont des pays comparables.

lancelot
Messages : 8370
Enregistré le : 19 mai 2009, 00:00:00

Message non lu par lancelot » 24 mars 2010, 20:56:00

 
Notons aussi que mieux est payé l'ouvrier, moins longues sont ses prestations, plus nécessaire est l'équipement de substitution.... jusqu'à ce qu'on remarque que la plupart des emplois non qualifiés ont disparu. Mais ça, c'est une autre histoire
Ha ben oui, j'y vais pas pensé ....
revenons au 19eme, les grandes masses laborieuses devront à l'avenir remplacer les automates.

Le progrès est dans la dé-productivité, afin de permettre au plus grand nombre de ceux qui n'ont pas le niveau de Mps (qui a été conseillère d'un ministre) de se crever à la tache pour le plus grand bien de l'économie, et aussi .... pour son confort intellectuel.

bravo, continue, tes expériences multiples et variées sont un pur délice .....

Avatar du membre
sarkonaute
Messages : 1388
Enregistré le : 14 mars 2010, 00:00:00

Message non lu par sarkonaute » 24 mars 2010, 21:06:00

lancelot a écrit :
sarkonaute a écrit :on ne t'a pas menti.
les 35h ont plombé la compétitivité des entreprises, qui ont exigé des gains de productivité massifs en contrepartie, ce qui a contribué au développement du management par le stress qu'on constate aujourd'hui; et la césure entre une aristocratie ouvrière protégée, bien payée et bien formée, et un prolétariat peu qualifié et précarisé.
Non, c'est pas les 35h qui ont exigé des gains de productivité
ah tiens, faire travailler les gens 35h payées 39, ce n'est pas renchérir le coût du travail? intéressant.
les socialos-communistes ont juste oublié un détail. on était plus, comme en 36, dans une économie fermée où les entreprises ne sont pas exposées à la concurrence internationale.
il ne manquait plus que le gosplan pour parachever le tableau  icon_lol
fort heureusement, les électeurs ont eu l'intelligence d'expédier les socialos au goulag en 2002.
lancelot a écrit :
nabonaute
j'exige une sanction pour ce blasphème intolérable icon_evil
lancelot a écrit :
Je te saurais gré de continuer à dispenser la pensée pavlovienne du discours de l'ump
j'escompte bien en effet, continuer à dispenser la vérité.
Tous ensemble pour un nouveau rêve bleu avec Nicolas Sarkozy en 2012

Image

Répondre

Retourner vers « Economie »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré