Le coût du travail est plus élevé au R-U ou en Allemagne

Venez discuter et débattre de l'actualité économique
Avatar du membre
Golgoth
Messages : 20268
Enregistré le : 15 mars 2010, 00:00:00
Localisation : Chez moi

Message non lu par Golgoth » 01 avr. 2010, 21:19:00

Pour calculer un cout horaire, on prend le salaire annuel et on le divise par le nombre d'heures annuelles travaillées. Donc on se contrefout du reste, on recrutera 17 Français et ça coutera toujours moins cher que 16 Allemands (en suivant tes chiffres non sourcés). Mais j'ai l'impression que tu n 'arrives pas à le comprendre cher invité qui parle de "scandale".
Je rajouterais que le nombres d'heures travaillées et une donnée subjective, la donnée objective qui correspond est la productivité annuelle. Si on paye les Allemands 1700 heures et qu'ils en passent 500 à glander sur le net, ça n'a aucun intérêt.
T'es vraiment kon François, fallait créer une SCI. :mrgreen2:

Avatar du membre
El Fredo
Messages : 26162
Enregistré le : 17 févr. 2010, 00:00:00
Parti Politique : En Marche (EM)
Localisation : Roazhon
Contact :

Message non lu par El Fredo » 01 avr. 2010, 22:04:00

@Invité : Je ne vois pas pourquoi on s'interdirait de comparer les coût horaires, de nombreux autres indicateurs économiques à base horaires servent aux comparaisons internationales. Pour la simple et bonne raison qu'on s'affranchit ainsi des disparités en matière de durée du travail, quotidienne, hebdomadaire et annuelles, ainsi qu'en matière de taux d'activité et d'emploi. L'heure est ainsi considérée comme l'unité de travail élémentaire. Il est ensuite très simple d'obtenir des valeurs globales en multipliant les valeurs horaires par les durées annuelles de temps de travail, elles aussi parfaitement connues. Si vous vous rendez sur les portails statistiques comme ceux de l'OCDE ou d'Eurostat, c'est d'ailleurs cette base horaire que l'on retrouve un peu partout. Allez-y, vous serez surpris (notamment en matière de fiscalité sur la main-d'oeuvre, la France étant inférieure à la moyenne de la zone Euro et légèrement supérieure à celle de l'UE27), de quoi démonter méthodiquement toute la propagande du MEDEF.

http://epp.eurostat.ec.europa.eu/portal ... ics/themes
http://stats.oecd.org/Index.aspx

D'ailleurs la comparaison des coûts horaires du travail n'a pas pour autre vocation que de comparer ... les coûts unitaires de travail ! Ce sont ces coûts unitaires qui déterminent une grande partie des politiques économiques (on parle bien de SMIC horaire) ainsi que les discours (notamment la soi-disant cherté du travail en France). Mais elles n'ont bien entendu pas vocation à remplacer à elles seules tous les autres indicateurs dont l'examen est nécessaire à la bonne compréhension des conjonctures économiques, personne n'a jamais prétendu le contraire. Mais de là à affirmer que "la comparaison ne tient pas", il y a un gouffre.

Pour répondre à votre question, la durée annuelle moyenne du travail était en 2008 de 1542 heures en France et de 1432 heures en Allemagne. Donc non seulement le coût horaire du travail est plus faible en France, mais la productivité horaire y est supérieure ainsi que la durée annuelle moyenne. Et il y en a encore pour réclamer des réformes pour faire travailler et produire les français encore plus tout en allégeant le coût du travail. On le voit, l'amateurisme de la politique économique de l'UMP ne résiste pas à l'épreuve des faits, reste à ouvrir les yeux des électeurs avant les prochaines élections histoire d'arrêter les dégâts et de sauver ce qui peut encore l'être.
If the radiance of a thousand suns were to burst into the sky, that would be like the splendor of the Mighty One— I am become Death, the shatterer of Worlds.

Avatar du membre
avatabanana
Messages : 1038
Enregistré le : 06 oct. 2009, 00:00:00

Message non lu par avatabanana » 07 avr. 2010, 17:03:00

Nombrilist a écrit : Tu peux ajouter aussi "techniciens". ça fait une grosse décennie qu'un paquet de laboratoires universitaires n'a plus de technicien. Les maitres de conf' sont obligés de les payer avec les contrats qu'ils décrochent auprès du public ou d'entreprises privées. Mais le pire, c'est en Belgique: j'ai vu des techniciens et des chercheurs embauchés en CDD et les enchainer pendant 40 ans !!!!!

C'est ce qui nous attend en France si on ne met pas le hola à la politique de droite.
Ca ne me choque pas qu'un chercheur soit en CDD. Par définition il est sur une affaire qui a une fin soit par découverte soit par abandon. Selon le déroulement de sa recherche on doit pouvoir l'abandonner si elle s'avère décevante ou inutile.

Un CDI voudrait dire qu'il n'a aucun espoir de trouver un jour....

Par définition une recherche se termine un jour et celui qui en a mené une, n'est peut-être pas le mieux placer pour conduire la suivante.

Le fonctionnariat des chercheurs n'est pas une motivation pour en faire un trouveur...

Invité

Message non lu par Invité » 07 avr. 2010, 17:32:00

Ça n'est pas comme ça que fonctionne la recherche, mon petit monsieur... Le métier d'un chercheur n'est pas de trouver, mais de faire des recherches, et pardon pour la tautologie.

Avatar du membre
Golgoth
Messages : 20268
Enregistré le : 15 mars 2010, 00:00:00
Localisation : Chez moi

Message non lu par Golgoth » 07 avr. 2010, 18:25:00

Il est pas beau le monde du CDD?

Chauffeur de bus : Par définition un trajet se termine un jour et celui qui en a mené un, n'est peut-être pas le mieux placer pour conduire le suivant.

Policier : Par définition une enquête se termine un jour et celui qui en a mené une, n'est peut-être pas le mieux placer pour conduire la suivante.

Chirurgien : Par définition une opération se termine un jour et celui qui en a mené une, n'est peut-être pas le mieux placer pour conduire la suivante.

Pizzaïolo : Par définition la fabrication d'une pizza se termine un jour et celui qui en a mené une, n'est peut-être pas le mieux placer pour conduire la suivante.

Président du CA d'une entreprise du CAC 40 : Par définition un mandat se termine un jour et celui qui en a mené un... ah zut, là c'est pas pareil icon_mrgreen
T'es vraiment kon François, fallait créer une SCI. :mrgreen2:

Avatar du membre
Nombrilist
Messages : 59581
Enregistré le : 08 févr. 2010, 00:00:00

Message non lu par Nombrilist » 07 avr. 2010, 18:44:00

Avata, je serais d'accord avec les CDD de chercheur si ceux-ci étaient payés 4000 net par mois. C'est loin d'être le cas puisque ça tourne plutôt à 2000. Je vois par ailleurs par ton propos que tu ne connais pas ce monde: une recherche n'est jamais terminé. Y a qu'à voir les recherches sur le Sida, les cancers, les maladies neuro-dégénératives... Aucune recherche, absolument aucune, n'est jamais terminé. Donc l'argument ne tient pas.

Parcontre, si on veut une recherche inefficace, le CDD, c'est exactement ce qu'il faut. Il n'y a rien de plus démotivant que de se dire qu'on est payé des clopinettes pour une reconnaissance somme toute nulle, puisqu'on se fait dégager à la fin, et qu'en plus, on va devoir pointer au chômage très bientôt. Par ailleurs, on passe la fin de son contrat à chercher un autre boulot plutôt qu'à oeuvrer en tant que chercheur. Donc, la productivité chute. En plus, en CDD, plus personne ne sera spécialiste de rien, puisqu'il faudra bien aller là où il y a du travail et donc changer de domaine constamment. Rien de tel pour totalement désorganiser la recherche française, qui est l'une des meilleures du monde (INRA, CIRAD, Institut Pasteur, CNRS...).

Avatar du membre
Golgoth
Messages : 20268
Enregistré le : 15 mars 2010, 00:00:00
Localisation : Chez moi

Message non lu par Golgoth » 07 avr. 2010, 19:00:00

Tu exagères Nombrilist, il y a certains chercheurs qui sont spécialistes en tout. Regarde par exemple Claude Allègre. icon_cheesygrin
Pour le reste je rajouterais que cela va amener à faire de la recherche sans risque, et donc sans créativité. Et les chercheurs sauront ralentir ou orienter leur travaux pour être sûr qu'on est encore besoin d'eux, un peu comme le font les boites d'infos.
T'es vraiment kon François, fallait créer une SCI. :mrgreen2:

Avatar du membre
Nombrilist
Messages : 59581
Enregistré le : 08 févr. 2010, 00:00:00

Message non lu par Nombrilist » 07 avr. 2010, 19:35:00

Oui, c'est également une possibilité. J'ajouterai que la profession de chercheur, ce n'est pas du pantouflage. C'est Bac +8, avec les 5 premières payées par soi-même (et/ou les parents) et les 3 dernières années rémunérées à 1000 euros par mois pour  50 heures de boulot par semaine. Il en faut de la motivation !
Ensuite, chercheur, ça commence à 1750 euros par mois (jusqu'à 2000 selon les postes). Autrement dit, pour faire ce métier, il faut être un vrai passionné. Et donc, y a pas besoin de carotte.

lancelot
Messages : 8370
Enregistré le : 19 mai 2009, 00:00:00

Message non lu par lancelot » 07 avr. 2010, 20:32:00

J'ajouterais (si il est besoin) que le CDI ne veut pas dire : Un CDI à chercher la même chose. A l'intérieur d'un CDI, plusieurs missions sont évidemment présentes.
Le CDI est juste la pour rassurer et pérenniser en motivant le chercheur à chercher et pas forcément à trouver à durée déterminée. C'est une différence essentielle, que l'on retrouve dans le clivage ultra sponsorisé et précaire des anglos saxons face au monde plus soft des pays plus étatiques comme la france.

Ce que je trouve dommage c'est que l'état (ump) se désengage de plus en plus de ce système qui a montré son efficacité.

Avatar du membre
mps
Messages : 20146
Enregistré le : 01 mars 2009, 00:00:00
Localisation : Belgique

Message non lu par mps » 15 avr. 2010, 18:15:00

Je vois que vous vous obsédez sur le coût horaire.

Mais un paramètre vous échappe : la productivité !

Pas celle des ouvriers, qui est la même partout, en fonction de l'équipement de leurs entreprises, mais bien celle des cadres, des agents commerciaux, etc.  Les américains ont un approche plus pragmatique : un salaire n'a de sens que si son bénéficiaire en produit 7 fois la contre-valeur.

Et là, quand je vois le goût immodéré du bavardage (parfois sympa) et la désorganisation bordélique de nombreuses boites, je doute ... icon_confused  
C'est quand on a raison qu'il est difficile de prouver qu'on n'a pas tort. (Pierre Dac)

Avatar du membre
Nombrilist
Messages : 59581
Enregistré le : 08 févr. 2010, 00:00:00

Message non lu par Nombrilist » 15 avr. 2010, 18:18:00

Tu peux me donner une référence pour ton "sept fois" stp ? ça m'intéresse ce mode de calcul.

Avatar du membre
mps
Messages : 20146
Enregistré le : 01 mars 2009, 00:00:00
Localisation : Belgique

Message non lu par mps » 15 avr. 2010, 18:26:00

Hélas non ! C'est un ratio que j'ai vu à l'univ, mais qui est toujours appliqué par toutes les boites d'audit.
C'est quand on a raison qu'il est difficile de prouver qu'on n'a pas tort. (Pierre Dac)

Avatar du membre
Nombrilist
Messages : 59581
Enregistré le : 08 févr. 2010, 00:00:00

Message non lu par Nombrilist » 15 avr. 2010, 18:32:00

Le bénéf d'une boîte, c'est généralement 10% de son C.A., voire encore moins. Dans ces conditions, j'ai du mal à imaginer le facteur 7...

Avatar du membre
mps
Messages : 20146
Enregistré le : 01 mars 2009, 00:00:00
Localisation : Belgique

Message non lu par mps » 15 avr. 2010, 18:38:00

tu confonds deux choses. L'employé qui générère 7 fois son salaire n'a rien à voir avec le bénéfice de l'entreprise. Simplement, il justifie d'exister comme salarié.

Exemple : un commercial vendant du bois, et qui coûte 3.000 euros à son patron, doit faire en moyenne 21.000 euros de chiffre d'affaire.

Cela n'a rien  voir avec le bénéfice du patron, qui pourrait par exemple acheter son bois plus cher qu'il ne le vend ! icon_biggrin
C'est quand on a raison qu'il est difficile de prouver qu'on n'a pas tort. (Pierre Dac)

Avatar du membre
Nombrilist
Messages : 59581
Enregistré le : 08 févr. 2010, 00:00:00

Message non lu par Nombrilist » 15 avr. 2010, 18:43:00

OK, pigé.

Répondre

Retourner vers « Economie »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré