Les dépenses maladie ont augmenté de 4,2% sur un an

Vous souhaitez parler des problèmes liés à la santé (Sécurité Sociale, maladie...) dans notre pays, venez en parler içi
Avatar du membre
domi
Messages : 880
Enregistré le : 20 mars 2010, 00:00:00
Parti Politique : Les Républicains (LR)
Localisation : 63000

Message non lu par domi » 09 avr. 2010, 18:53:00

il n'y a pas besoin de 36 examens pour diagnostiquer une phlebite !il suffit d'un echo doppler !
« La règle d’or de la conduite est la tolérance mutuelle, car nous ne penserons jamais tous de la même façon, nous ne verrons qu’une partie de la vérité et sous des angles différents. »
Gandhi, extrait de Tous les hommes sont frères

lancelot
Messages : 8370
Enregistré le : 19 mai 2009, 00:00:00

Message non lu par lancelot » 10 avr. 2010, 08:43:00

Oui, mais la , les examens supplémentaires c'était pour tenter d'expliquer les causes de la phlébite.

Avatar du membre
wesker
Messages : 32008
Enregistré le : 18 mai 2009, 00:00:00
Localisation : Proche de celles et ceux qui vivent dans le pays réel

Message non lu par wesker » 11 avr. 2010, 10:38:00

Les laboratoires degagent de formidables marges

Avatar du membre
marco
Messages : 1541
Enregistré le : 10 févr. 2011, 00:00:00

Message non lu par marco » 10 févr. 2011, 19:00:00

avatabanana a écrit : Je ne vois absolument pas pourquoi les dépenses de santé diminueraient.

Tous les professionnels de santé ont évidemment intérêts à ce qu'elles croissent.

Le médecins bien sûr mais aussi les labos d'analyse, radiologique, pharmaceutiques, les infirmières libérales, les kinés, les ambulanciers, les pharmaciens,  les gestionnaires de dossiers.... (je vous laisse imaginer d'autres catégories avec un peu d'imagination on en trouve taxi...)

Quant aux assurés, n'ayant pas le sentiment que cela leur coûte, pour eux rien n'est trop beau pour garantir leur santé. La moindre émission médicale voire les contacts avec des amis suffisent à développer le doute sur sa fameuse santé. Revoir le fils Dr Knock...

Combien d'alertes inutiles auprès du médecin voire aux urgences...

La dérivé des dépenses de santé a deux moteurs puissants : la peur de mourir des assurés et la cupidité des professionnels de santé. Face à ces deux moteurs puissants, il n'y a pas de frein si ce n'est l'éthique de tous... au détriment de nos intérêts autant dire un frein virtuel.
ex professionnel de santé je vais tenter de vous faire toucher du doigt les réalités car vos accusations sont largement infondées.
je précise d'entrée que je ne suis pas médecin.
je pense que vous n'avez personne de votre famille dans le médical car de tels  propos animeraient largement vos réunions de famille.
les professionnels de santé n'ont pas intérêt a ce que les dépenses croissent  car l'augmentation de leur lettre clé est fonction du respect des chiffres fixés par le ministère et en cas de dépassement il n' y a pas ajustement des tarifs ni augmentation mais sanction. dans mon ex profession cela fait 11 ans que la lettre clé est bloquée!!
l'augmentation des dépensés est due au vieillissement de la population ,à la meilleure prise en charge des pathologies ,au progrès  forcement couteux des techniques etc...mais accepteriez vous d'être soigné comme il y a 50 ans?? je ne pense pas.
accepteriez vous que votre grand mère grabataire ou que la bronchiolite de votre enfant ne soient pas pris en charge pour cause de réduction de temps de travail du PS(professionnel de santé)?? surement pas et vous auriez raison .
seulement voilà nous ne sommes pas responsables des quotas trop bas de formation et pour faire face faute de confrères  ,il nous faut bien travailler beaucoup plus que nous ne voudrions pour assumer le choix que nous avons fait celui de soigner les gens. pour ma part 65h/semaine a été mon lot toute ma carrière et croyez moi j'aurai préféré travailler moins et être augmenté plus souvent , malheureusement l'Administration avec un grand "A" ne nous demande pas notre avis mais impose!
quand je lis le mot "cupidité" ,je ne sais pas quoi répondre , les bras m'en tombent devant tellement d'ignorance des réalités. Demandez a votre infirmière par exemple de faire la journée avec elle du matin jusqu'au soir ,des prises de sang a 6h du matin jusqu'à l'injection de 22h imposée par le protocole médicamenteux.
vous n'allez pas tenir longtemps.
parler de cupidité a la place de dévouement  est anormal. a moins que vous pensiez que  le PS doive travailler plus pour moins??
quant aux assurés sociaux ,il y a beaucoup à dire  mais a l'inverse de vous je ne vais pas stigmatiser untel ou untel, oui il y  des troubles du comportement,oui il y a des profiteurs qui encombrent les urgences pour ne pas payer leur médecin de quartier ,ou qui ne peuvent pas ou plus. oui il y a des gens qui appellent leur médecin  ou un autre PS pour un oui ,pour un non . c'est la résultante de vivre en société de faire avec tout ça ;ce qui ne veut pas dire qu'il faille renoncer a corriger certains travers mais les PS n'ont pas les clés ni la possibilité de le faire.
je ferai pour l'instant l'impasse sur toutes les dépenses induites par des stratégies de politiques politiciennes ou vous comme moi n'y pouvons rien a part compter.....
je reste a votre disposition pour tout complément d'information sur la pratique libérale de la santé.
bonsoir.
 
http://compte-a-rebours-francois-hollande.fr/
Le défaut du capitalisme c'est qu'il répartit inégalement la richesse; la qualité du socialisme c'est qu'il répartit la misère équitablement.

Cobalt

Message non lu par Cobalt » 10 févr. 2011, 20:58:00

Merci,pour cette déclaration et c'est une bonne chose de donner son exemple personnel pour permettre une meilleure compréhension des choses....

En ligne
Avatar du membre
Nombrilist
Messages : 59302
Enregistré le : 08 févr. 2010, 00:00:00

Message non lu par Nombrilist » 10 févr. 2011, 21:15:00

Oui, ça remet les idées en place.

Avatar du membre
wesker
Messages : 32008
Enregistré le : 18 mai 2009, 00:00:00
Localisation : Proche de celles et ceux qui vivent dans le pays réel

Message non lu par wesker » 11 févr. 2011, 13:19:00

D'une part, l'augmentation des dépenses d'assurances maladies doivent être interprétées plus en détail et d'autre part il convient d'en analyser les raisons pour comprendre les difficultés qui rongent la société française. S'agit il d'une augmentation des arrêts de travail ou plus simplement de soins, ce qui n'aurait pas tout de même la même signification.

Par ailleurs, ces dépenses reflètent peut être une moindre qualité de soins qui implique de recourir à davantage d'interventions....Enfin, plein de chose à prendre en considération.

Nico37
Messages : 18629
Enregistré le : 24 avr. 2011, 00:00:00

Message non lu par Nico37 » 23 avr. 2011, 23:27:00



Sécurité sociale : Le déficit 2010 revu à la baisse à 23,9 milliards d’eurosPublié par AFP le 9 avril 2011 

Le déficit du régime général (salariés du privé) de la Sécurité sociale pour 2010 serait de 23,9 milliards d’euros, légèrement inférieur aux précédentes prévisions, selon des chiffres encore provisoires diffusés mercredi par le gouvernement.  Les prévisions établies au moment du vote de la loi de financement de la Sécurité sociale (LFSS) tablaient sur un déficit de 24,8 milliards d’euros. « Cette amélioration est essentiellement due à des dépenses mieux contenues », a estimé le gouvernement dans un communiqué signé par les ministres du Travail, de l’Emploi et de la Santé, du Budget et des comptes publics et des Solidarités et de la Cohésion sociale.  Il font notamment valoir que l’objectif annuel de dépenses pour l’assurance maladie (Ondam) « a été respecté pour la première fois depuis sa création » en 1997 et que certaines dépenses de la branche famille, les allocations logement essentiellement, « sont également un peu moins fortes qu’anticipées ». Ces résultats « confortent la stratégie du gouvernement en matière de maîtrise des comptes sociaux », ont-il estimé.Dans le détail, le déficit de la branche maladie est désormais évalué à -11,6 milliards d’euros (contre -12,1 précédemment) et celui de la branche vieillesse à -8,9 mds (contre -9,1). Pour la branche famille, le déficit est désormais évalué à -2,7 mds (contre -2,9). Seul le résultat de la branche accidents du travail est moins bon que prévu: son déficit est désormais évalué à -0,7 md (contre -0,6 md). 
Au total, le déficit du régime général est désormais évalué pour 2010 à -23,9 mds d’euros et non plus -24,8 mds.  Ces nouveaux résultats, issus des comptes des caisses nationales du régime général sont toutefois encore provisoires. Des chiffres définitifs ne seront disponibles qu’à la fin du mois de juin, quand la Cour des comptes aura achevé ses opérations de certification. Pour 2011, le déficit du régime général est évalué pour l’instant à -20,9 mds d’euros. 
Avec AFP  



 

Avatar du membre
marco
Messages : 1541
Enregistré le : 10 févr. 2011, 00:00:00

Message non lu par marco » 24 avr. 2011, 10:18:00

merci qui??  nous ne representons que 1,6% du budget secu

extrait d'une rubrique professionnelle!

"D’abord – et l’actualité le démontre incessamment – car, en matière de négociation et d’intimidation, nous avons beaucoup moins de poids sur l’État que nos amis infirmiers, et, qu’ensuite, nous ne pouvons pas douter une seconde, au regard des treize années de gels absolument scandaleux de nos honoraires, que, ce que le gouvernement nous « lâcherait » – s’il daigne seulement nous « lâcher » quelque chose – il lui faudrait bien peu d’années pour récupérer sa mise, par autant de décennies d’immobilisme financier que bon lui semblera."
http://compte-a-rebours-francois-hollande.fr/
Le défaut du capitalisme c'est qu'il répartit inégalement la richesse; la qualité du socialisme c'est qu'il répartit la misère équitablement.

un artisan
Messages : 1612
Enregistré le : 11 avr. 2011, 00:00:00
Localisation : CALVADOS

Message non lu par un artisan » 24 avr. 2011, 12:26:00

Quel est l'impact qu'a eu d'une part l'augmentation d'1 euro de la consultation et du fait que dorénavant il y a plusieurs tarifs...Autre impact le recours systématique aux spécialistes....
Démocratie :le pouvoir pour les poux de manger les lions Clémenceau

Avatar du membre
marco
Messages : 1541
Enregistré le : 10 févr. 2011, 00:00:00

Message non lu par marco » 24 avr. 2011, 13:07:00

le recours aux specialistes est beaucoup moins systématique qu'avant car c'est le généraliste qui décide de la nécessité  sinon pas de remboursement secu.(sauf protocole particulier de longue maladie)
ça fait bien assez gue....les gens qui ne peuvent plus y aller d'eux même sauf à ne pas être remboursé.
http://compte-a-rebours-francois-hollande.fr/
Le défaut du capitalisme c'est qu'il répartit inégalement la richesse; la qualité du socialisme c'est qu'il répartit la misère équitablement.

Avatar du membre
wesker
Messages : 32008
Enregistré le : 18 mai 2009, 00:00:00
Localisation : Proche de celles et ceux qui vivent dans le pays réel

Message non lu par wesker » 24 avr. 2011, 13:35:00

Le Gouvernement se réjouira et s'auto félicitera d'avoir réussi à tenir les prévisions, pour une fois...Et négligera l'importance du déficit qui n'a jamais été aussi important que depuis la gestion UMP.

En réalité, la France et les comptes sociaux continuent à se dégrader en raison d'une insuffisance de recettes qui découlent de la stagnation des salaires, sur lesquelles les cotisations reposent, d'un refus de mettre à contribution certaines formes de rémunérations et en raison aussi de dépenses excessives qui ne bénéficient pas aux travailleurs de notre pays.

Par ailleurs, ces résultats confirment qu'une contribution sociale à nos frontières frappant des produits qui ne sont pas de première nécessité est désormais indispensables si nous voulons éviter des hausses de cotisations qui pénaliseraient l'avenir et la compétitivité.

un artisan
Messages : 1612
Enregistré le : 11 avr. 2011, 00:00:00
Localisation : CALVADOS

Message non lu par un artisan » 24 avr. 2011, 14:13:00

Autre question ,j'avais oui dire d'une campagne de vaccinations foireuses,Quelle est la caisse qui a payé cette gabegie ?
Voici ce que l'on trouve sur le net .En prenant en compte que c'est un site gouvernemental et que l'inrérêt est de minimaliser les conneries à défaut de pouvoir les faire disparaitre
Au total, la campagne de vaccination contre la grippe H1N1 a coûté à l’Etat et aux contribuables entre 490 et 510 millions d’euros .
Démocratie :le pouvoir pour les poux de manger les lions Clémenceau

Avatar du membre
wesker
Messages : 32008
Enregistré le : 18 mai 2009, 00:00:00
Localisation : Proche de celles et ceux qui vivent dans le pays réel

Message non lu par wesker » 24 avr. 2011, 14:20:00

Encore une preuve de la compétence que les élites s'accordent entre elles.

Cette campagne couteuse et inutile n'aura finalement permis que remplir les caisses d'un laboratoire pharmaceutique dont l'ancienne ministre détenait des titres....Etonnant non ?

Et le plus grave est que cette campagne et la gratuité n'a été possible que par les dépenses de la sécurité sociale....

Nico37
Messages : 18629
Enregistré le : 24 avr. 2011, 00:00:00

Message non lu par Nico37 » 25 avr. 2011, 16:36:00

Ce qu'il faut casser, c'est le pouvoir des labos  icon_exclaim

Répondre

Retourner vers « Santé »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : fan2machiavel