Recul du PIB en 2009 : la pire récession depuis l'après-guer

Venez discuter et débattre de l'actualité économique
Répondre
Avatar du membre
politicien
Site Admin
Messages : 34088
Enregistré le : 30 août 2008, 00:00:00
Compte Twitter : @LActuPolitique

Message non lu par politicien » 30 mars 2010, 21:51:00

Bonjour,
 L'économie française a traversé en 2009 la pire récession qu'elle ait connu depuis l'après-guerre. Les statistiques de l'INSEE pour le quatrième trimestre révèlent une légère hausse du PIB (+0,6%), une performance meilleure que celle de nos voisins européens, mais qui ne suffit pas à inverser la tendance : la croissance a ainsi chuté de 2,2% pour l'ensemble de l'année.    Alors que le deuxième trimestre avait été marqué par un redémarrage, l'Institut a en outre révisé à la baisse les chiffres du premier trimestre (-1,3% au lieu de -1,4%).    En 2010, le gouvernement a tablé sur une croissance de 1,4%. Une prévision qui semble optimiste aux yeux des experts. L'Insee estime que la croissance devrait rester molle au premier trimestre car son moteur, la consommation des ménages, est freiné par les faibles gains de pouvoir d'achat et par la hausse du chômage. L'Institut prévoit +0,2% au premier trimestre et +0,3% au deuxième.  Les derniers chiffres de l'Insee montrent d'ailleurs que le pouvoir d'achat des ménages progresse moins depuis la fin 2009. L'indice qui le mesure, le pouvoir d'achat du revenu disponible brut des ménages, en hausse de 1,1% et 0,5% aux deuxième et troisième trimestres, n'a augmenté que de 0,2% au quatrième trimestre 2009. Le revenu disponible brut des ménages a lui-même ralenti (+0,5% après +0,8%), tandis que le prix des dépenses de consommation maintenait sa progression (+0,3%). Sur l'année 2009, le pouvoir d'achat des ménages a gagné 2,1%, après +0,7% en 2008, grâce à une augmentation de 1,9% du revenu disponible et une baisse de 0,2% du prix des dépenses de consommation. Cette progression du pouvoir d'achat s'explique, selon l'Insee, par la chute des impôts sur le revenu et le patrimoine et l'accélération des prestations sociales, en raison de la crise. Qu'en pensez vous ?

A plus tard,
« Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites, mais je me battrai jusqu’au bout pour que vous puissiez le dire » Le débat ne s'arrête jamais sur Actu-Politique

Avatar du membre
Gis
Messages : 4939
Enregistré le : 13 oct. 2008, 00:00:00
Localisation : Loire-Atlantique

Message non lu par Gis » 30 mars 2010, 23:51:00

Pas grand chose, mise à part une interrogation : l'impact du plan de relance..?
 

Avatar du membre
El Fredo
Messages : 26112
Enregistré le : 17 févr. 2010, 00:00:00
Parti Politique : En Marche (EM)
Localisation : Roazhon
Contact :

Message non lu par El Fredo » 31 mars 2010, 00:03:00

Impact quasi nul puisqu'il s'agissait pour l'essentiel d'un effet d'annonce : la plupart des projets de ce soi-disant plan étaient déjà dans les cartons bien avant, telles la déviation de Saint-Caradec ou la réfection de la Poste Pigeon Blanc à Rennes. Le principal effet de ce "plan de relance" a consisté à apposer des panneaux "La Relance" sur tous les projets concernés. Projets financés essentiellement par les régions, départements et collectivités locales soit dit en passant, ce qui n'a pas empêché les perroquets UMPistes de clamer haut et fort durant la campagne électorale que les régions socialistes trainaient des pieds dans l'effort de redressement national. En réalité l'Etat est un mauvais payeur qui s'acquitte de sa part systématiquement en retard, avec des conséquences désastreuses pour la trésorerie des entreprises locales en danger.
If the radiance of a thousand suns were to burst into the sky, that would be like the splendor of the Mighty One— I am become Death, the shatterer of Worlds.

Avatar du membre
Gis
Messages : 4939
Enregistré le : 13 oct. 2008, 00:00:00
Localisation : Loire-Atlantique

Message non lu par Gis » 31 mars 2010, 00:26:00

whow !! cela a le mérite d'être clair.

Dis El Fredo, un truc que je n'ai pas saisi. Le fonds de compensation pour la TVA est versé par l'Etat aux collectivités locales par rapport à la Tva payée sur les investissements l'année d'avant.. 
J'ai lu que ce principe serait maintenu, enfin si j'ai bien compris, dans le cas d'une augmentation des investissements.. par rapport justement à ce plan de relance.. mais ce n'est qu'un genre de "chantage" non ? quel est et où est l'implication financière de l'Etat ? Les collectivités locales, si elles le peuvent vont anticiper ou avancer leurs projets dans ce cas là donc l'effet du plan de relance n'est-il pas faussé ?
 

Répondre

Retourner vers « Economie »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré