Bouclier fiscal: assez de balivernes sur le poids de l'impôt

Venez discuter et débattre de l'actualité économique
Avatar du membre
artragis
Messages : 7962
Enregistré le : 29 janv. 2009, 00:00:00
Compte Twitter : @francoisdambrin
Contact :

Message non lu par artragis » 13 avr. 2010, 13:53:00

Donc tu es pour un système social qui donne la prime à la naissance et à la rente
tu es donc pour un système qui se base sur le fait que l'assensseur social n'existe pas et où donc un homme ne peut pas s'assurer de la continuité de sa propre vie dans le bien être de ses enfants. Ce n'est pas de l'émotionel, c'est mon idée, tu travailles, tu as de l'argent, si tu décides d'obtenir un patrimoine (qui devient alors propriété privée) l'état n'a plus aucun droit dessus, sauf si celui ci te rapporte, c'est ce qu'on appelle l'ISF. Golgoth, la vie c'est l'avenir, pas le passé, si la propriété est un droit (cf DDHC), alors l'héritage aussi.
http://zestedesavoir.com une association pour la beauté du zeste.

Avatar du membre
wesker
Messages : 32008
Enregistré le : 18 mai 2009, 00:00:00
Localisation : Proche de celles et ceux qui vivent dans le pays réel

Message non lu par wesker » 13 avr. 2010, 13:54:00

Le bouclier fiscal est une absurdité qui montre ses limites....L'intelligence oblige à préconiser une revolution fiscale...Et non à l'obstination dans laquelle est entrée l'Elysée.

En ligne
Avatar du membre
Nombrilist
Messages : 59248
Enregistré le : 08 févr. 2010, 00:00:00

Message non lu par Nombrilist » 13 avr. 2010, 14:03:00

Il faut une révolution fiscale, ou bien une révolution de la répartition des salaires... La deuxième option me plaît assez, puisqu'elle engendrera de toute façon une révolution fiscale sans rien toucher aux règles fiscales actuelles (plus de foyer imposables sur l'IR, plus de pouvoir d'achat, donc plus de recettes de TVA etc).

Avatar du membre
artragis
Messages : 7962
Enregistré le : 29 janv. 2009, 00:00:00
Compte Twitter : @francoisdambrin
Contact :

Message non lu par artragis » 13 avr. 2010, 14:16:00

wesker a écrit :Le bouclier fiscal est une absurdité qui montre ses limites....L'intelligence oblige à préconiser une revolution fiscale...Et non à l'obstination dans laquelle est entrée l'Elysée.
En soit, ce n'est pas un absurdité car cela a sauvé beaucoup de couple qui payaient l'ISF alors qu'ils avaient peu de revenus, et j'avoue ils sont plus que minoritaires. Cela a aussi permis de garder des investisseurs en France et d'en amener d'autres, sans pour autant pouvoir affirmé qu'ils ont investi.
Mais il y a comme ça une foule de petites choses qui ont permis d'améliorer la justice du système fiscal, seulement, comme il a été dit, dans les faits, les plus riches paient moins de 50% de leurs revenus, donc le bouclier fiscal a rendu injuste l'impôt qu'il avait rendu juste. C'est enfait ça qui est inefficace, pour chaque bienfait du bouclier, son contraire est aussi provoqué, c'est pour ça que je prone son amélioration plutôt que sa suppression. Quand je dis amélioration, c'est par exemple forcer l'investissement OU on paie de manière effective les 50% et on plafonne certaines niches. Là vous faites avancer le pays.
Révolution fiscale? soyez plus précis, c'est très vague la "révolution fiscale" surtout quand un homme de gauche utilise le même mot qu'un homme d'extrême droite.
http://zestedesavoir.com une association pour la beauté du zeste.

En ligne
Avatar du membre
Nombrilist
Messages : 59248
Enregistré le : 08 févr. 2010, 00:00:00

Message non lu par Nombrilist » 13 avr. 2010, 15:32:00

"Révolution fiscale? soyez plus précis, c'est très vague la "révolution fiscale" surtout quand un homme de gauche utilise le même mot qu'un homme d'extrême droite."

D'où ma proposition de révolution de la répartition des salaires (sous-entendu, on prend aux dirigeants pour donner à la main d'oeuvre), ce qui engendrera pour le pays les bienfaits mentionnés ci-dessus.

Avatar du membre
Golgoth
Messages : 20233
Enregistré le : 15 mars 2010, 00:00:00
Localisation : Chez moi

Message non lu par Golgoth » 13 avr. 2010, 15:36:00

Golgoth, la vie c'est l'avenir, pas le passé, si la propriété est un droit (cf DDHC), alors l'héritage aussi.
Je ne suis pas pour une imposition à 100 % voyons. En France en tout cas on en est très loin, et n patrimoine normal est transmis avec peu d'impôt. Évidemment quand c'est une barque à 800 000 euros pour une personne, il faut un peu payer.

Le problème de départ, c'est que comme de nombreuses personnes, tu as l'air de considérer l'impôt comme un vol, et comme de l'argent disparu. Or c'est une contribution à la société dans laquelle tu vis. Dans laquelle tes enfants sont instruits, dans laquelle tu es soigné, dans laquelle ton patrimoine est protégé et dans laquelle une route permet d'y accéder...
T'es vraiment kon François, fallait créer une SCI. :mrgreen2:

Georges
Messages : 6994
Enregistré le : 28 févr. 2009, 00:00:00
Parti Politique : Nouveau Parti Anticapitaliste (NPA)
Localisation : Village de Normandie

Message non lu par Georges » 13 avr. 2010, 16:31:00

Les Franoçais qui s'expatrient pour des raisons fiscales devraient être déchu de leur nationalité française.

En ligne
Avatar du membre
El Fredo
Messages : 26120
Enregistré le : 17 févr. 2010, 00:00:00
Parti Politique : En Marche (EM)
Localisation : Roazhon
Contact :

Message non lu par El Fredo » 13 avr. 2010, 16:32:00

L'équation impôt = vol est une vision très néolibérale-libertaire de la fiscalité. Les sociaux-libéraux dont je suis considèrent au contraire l'impôt progressif comme une condition nécessaire à la cohésion de la société, qui seule permet l'émancipation de l'individu et l'exercice de sa liberté ; de plus l'accumulation illimitée de capital, notamment d'une génération à l'autre, est nocive tant à la société qu'à l'économie, c'est pourquoi le patrimoine doit être taxé et redistribué, sans aboutir à une spoliation (c'est un des principe de la déclaration des droits de l'homme).

Pour cela, il est évident qu'un foyer ne doit pas être taxé au-delà d'une certaine proportion de ses revenus, ce qui était d'ailleurs prévu lors de la création de l'ISF (plafonnement à 70%) mais supprimé ensuite par Juppé, puis rétabli à un niveau inférieur (60%) par Villepin, d'autant plus que cette spoliation toucherait les foyers à patrimoine relativement élevé mais aux revenus faibles (la fameuse veuve de l'Ile de Ré) tout en épargnant les plus riches. En revanche le bouclier fiscal version Sarkozy est une toute autre affaire car il concerne non seulement l'impôt mais les cotisations sociales, ce qui aboutit à une injustice du fait qu'il préserve les plus riches des efforts demandés aux autres et nuit donc à la cohésion sociale.

Concernant la taxation du patrimoine et par extension du capital, je pense qu'il faut unifier ISF et droits de succession afin que les contribuables puissent s'acquitter de leurs impôts soit progressivement au cours de leur vie, soit au moment de la succession, soit une combinaison des deux (c'est ce qui avait été fait dans le cas de Jean-Luc Lagardère). Le taux d'imposition devra être suffisamment élevé pour dissuader le capital dormant et son accumulation ainsi que les situations de rente, mais pas trop élevé pour ne pas aboutir à une spoliation, le tout en suivant des critères de progressivité permettant une exonération totale des petits patrimoines. Des exonérations pourraient être prévues pour le capital professionnel, par exemple en exonérant en grande partie les héritiers exerçant une fonction exécutive dans l'entreprise (cas de nombreuses PME) ou en incitant sa transmission aux salariés sous forme de parts de l'entreprise ou de SCOP. Le but est d'éviter que les héritiers vendent leur entreprise à des prédateurs financiers dans le but de le dépecer, tout en favorisant la transmission d'entreprises familiales (voir le cas de l'Allemagne) et la propriété collective.

Par contre je suis totalement opposé à la suppression de toute taxation du patrimoine et son remplacement par une tranche supplémentaire d'IR, car cela favoriserait la rente dans un pays qui passe déjà pour le paradis des rentiers. En effet il suffirait d'avoir un gros patrimoine, acquis par exemple lors d'un héritage, pour s'assurer une existence entière sans travailler grâce aux intérêts perçus. Sachant qu'un tel capital, non seulement serait protégé de l'érosion y compris au moment de sa transmission, mais pourrait également s'accroitre avec le temps, on assisterait à l'émergence d'une nouvelle forme de féodalité.
If the radiance of a thousand suns were to burst into the sky, that would be like the splendor of the Mighty One— I am become Death, the shatterer of Worlds.

En ligne
Avatar du membre
El Fredo
Messages : 26120
Enregistré le : 17 févr. 2010, 00:00:00
Parti Politique : En Marche (EM)
Localisation : Roazhon
Contact :

Message non lu par El Fredo » 13 avr. 2010, 16:32:00

Georges a écrit :Les Franoçais qui s'expatrient pour des raisons fiscales devraient être déchu de leur nationalité française.
Ou en tout cas de leur citoyenneté.
If the radiance of a thousand suns were to burst into the sky, that would be like the splendor of the Mighty One— I am become Death, the shatterer of Worlds.

Avatar du membre
artragis
Messages : 7962
Enregistré le : 29 janv. 2009, 00:00:00
Compte Twitter : @francoisdambrin
Contact :

Message non lu par artragis » 13 avr. 2010, 16:44:00

Le problème de départ, c'est que comme de nombreuses personnes, tu as l'air de considérer l'impôt comme un vol, et comme de l'argent disparu.
Le problème de départ c'est que tu considères que je pense que les impôts sont du vol et de l'argent perdu. L'impôt c'est un devoir de solidarité par exemple. C'est inscrit dans la DDHC par exemple. Mais il est tellement facile de faire dire aux autres des choses qu'ils ne disent pas. L'argent perdu, c'est pour moi un riche qui ne vit plus en France, n'investit plus en France, ne paie plus d'impôt à la France, capicce? Oui, c'est l'argument de base du bouclier, sans pour autant être le plus solide, mais il faut avouer qu'à force de faire payer à des gens plus par haine de la richesse que par utilité publique, on a perdu de l'argent. Résultat on a fait des niches fiscales à tout va. Nombrilist, rappel à Golgoth le chiffre des pertes de l'Etat par les niches fiscales dont on n'est pas sûr de l'efficacité?
Je suis pour une fiscalité équilibré qui ne dépasse pas 50% du revenu global car la moitié, c'est la proportion morale. C'est pour ça que je ne suis pas contre l'ISF en général, mais si cette ISF fait pencher vers les 60% d'imposition voir plus des gens qui devraient être à 25% normalement (0.8% des bénéficiaires toujours), alors oui je suis pour le bouclier. Mais si on réduit l'ISF qui fait payer 60% des impôts à des gens qui sont ultra riches et que ça leur revient de ce fait à 40% de leur revenu, là je suis contre le bouclier. Cependant, si notre ami bien riche investit réellement, je ne vois pas d'inconvénient à ce qu'il fasse du 45 ou 47.5% plutôt que 50% d'impôt, sachant qu'un investissement rapporte, s'il arrête d'investir, les années suivante il sera imposé 50% sur un capital plus gros, sera resté en France, aura acheté en France aura investi en France... Tu vois, on est bien loin de ce que tu penses de moi...

désolé je fais d'autres choses, je répondrais aux autre après
http://zestedesavoir.com une association pour la beauté du zeste.

Avatar du membre
Golgoth
Messages : 20233
Enregistré le : 15 mars 2010, 00:00:00
Localisation : Chez moi

Message non lu par Golgoth » 13 avr. 2010, 21:26:00

Ok, je me suis trompé sur tes motivations, mea culpa. Les chiffres donnés par l'UMP pour les retours d'évasions fiscales sont bidons (voir un autre fil du forum), quand une personne ne veut pas payer d'impôt et qu'elle en a la possibilité, elle le fait et de reviens pas.
Pour moi l'impôt est un devoir citoyen, et plutôt que créer des boucliers bidons, il faudrait plutôt lutter contre les paradis fiscaux. C'est dans les mêmes pays que le fric des mafias et le pognon des évadés fiscaux sont déplacés, ce n'est pas pour rien.
T'es vraiment kon François, fallait créer une SCI. :mrgreen2:

Georges
Messages : 6994
Enregistré le : 28 févr. 2009, 00:00:00
Parti Politique : Nouveau Parti Anticapitaliste (NPA)
Localisation : Village de Normandie

Message non lu par Georges » 13 avr. 2010, 21:36:00

Certains contribuables reviennent, mais c'est sans commune mesure avec ceux qui continuent à partir, malgré un bouclier fiscal, non comme on le dit, à 50% mais à 42% sans compter les niches fiscales; je suis bien placé pour le savoir, vu que j'en suis bénéficiaire.
parmis mes connaissances, qu'ils ne faut pas confondre avec mes amis, certains pensent que je suis idiot de rester en France, surtout avec ma double nationalité, et encore si vous connaissiez ma deuxiéme nationalité, un bon nombre d'entre vous se demenderait ce que je fais encore en France.

En ligne
Avatar du membre
El Fredo
Messages : 26120
Enregistré le : 17 févr. 2010, 00:00:00
Parti Politique : En Marche (EM)
Localisation : Roazhon
Contact :

Message non lu par El Fredo » 13 avr. 2010, 22:01:00

Voyons voir, suisse ou monégasque ?
If the radiance of a thousand suns were to burst into the sky, that would be like the splendor of the Mighty One— I am become Death, the shatterer of Worlds.

Georges
Messages : 6994
Enregistré le : 28 févr. 2009, 00:00:00
Parti Politique : Nouveau Parti Anticapitaliste (NPA)
Localisation : Village de Normandie

Message non lu par Georges » 13 avr. 2010, 22:06:00

Suisse.

En ligne
Avatar du membre
El Fredo
Messages : 26120
Enregistré le : 17 févr. 2010, 00:00:00
Parti Politique : En Marche (EM)
Localisation : Roazhon
Contact :

Message non lu par El Fredo » 13 avr. 2010, 22:08:00

Georges a écrit :Suisse.
Dans ce cas l'initiative parlementaire suivante devrait t'intéresser :

http://www.parlament.ch/F/Suche/Pages/g ... d=20100422
If the radiance of a thousand suns were to burst into the sky, that would be like the splendor of the Mighty One— I am become Death, the shatterer of Worlds.

Répondre

Retourner vers « Economie »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré