Le scandale des agences de notation

Venez discuter et débattre de l'actualité économique
Avatar du membre
sarkonaute
Messages : 1388
Enregistré le : 14 mars 2010, 00:00:00

Message non lu par sarkonaute » 29 avr. 2010, 15:12:00

il est intéressant qu'Obama se soit aligné sur les positions du Président d'Amour, ainsi il vont pouvoir former une sainte alliance au service des peuples, pour réformer la finance mondiale.
Tous ensemble pour un nouveau rêve bleu avec Nicolas Sarkozy en 2012

Image

Avatar du membre
mps
Messages : 20146
Enregistré le : 01 mars 2009, 00:00:00
Localisation : Belgique

Message non lu par mps » 29 avr. 2010, 15:21:00

Une page d'humour ! Le joyeux, de Sarkonaute, et l'involontaire de Frédo icon_biggrin icon_biggrin icon_biggrin
C'est quand on a raison qu'il est difficile de prouver qu'on n'a pas tort. (Pierre Dac)

Avatar du membre
pwalagratter
Messages : 1901
Enregistré le : 06 avr. 2010, 00:00:00

Message non lu par pwalagratter » 29 avr. 2010, 15:24:00

sarkonaute a écrit :il est intéressant qu'Obama se soit aligné sur les positions du Président d'Amour, ainsi il vont pouvoir former une sainte alliance au service des peuples, pour réformer la finance mondiale.

On a dit des "super héros" et ton Président d'Amour lui fait partie des Vilains. Y'a pas une once d'altruisme chez lui tu devrais le savoir depuis le temps

Avatar du membre
El Fredo
Messages : 26110
Enregistré le : 17 févr. 2010, 00:00:00
Parti Politique : En Marche (EM)
Localisation : Roazhon
Contact :

Message non lu par El Fredo » 29 avr. 2010, 15:39:00

mps a écrit :Une page d'humour ! Le joyeux, de Sarkonaute, et l'involontaire de Frédo icon_biggrin icon_biggrin icon_biggrin
Qu'est-ce que tu trouves de drôle exactement ?
If the radiance of a thousand suns were to burst into the sky, that would be like the splendor of the Mighty One— I am become Death, the shatterer of Worlds.

Avatar du membre
mps
Messages : 20146
Enregistré le : 01 mars 2009, 00:00:00
Localisation : Belgique

Message non lu par mps » 29 avr. 2010, 22:24:00

Ces rafales de niaiseries.
C'est quand on a raison qu'il est difficile de prouver qu'on n'a pas tort. (Pierre Dac)

Libéral

Message non lu par Libéral » 02 mai 2010, 07:19:00

mps a écrit :Ces rafales de niaiseries.
C'est le mot qui convient. Références bibliographiques: Rue89, Slate, Le Post ... bref rien de sérieux, des bruits de chiottes ! Je voudrais voir des gars se passer des pornos dans les bureaux de la City newyorkaise ... un peu de sérieux !

Sino le topic initial est d'une extrême-niaiserie effectivement. 1er principe: une agence étatique ne saurait être indépendante,  2nd principe: on ne peut se noter soi-même, 3ième principe: c'est un boulot de professionnels et pas de guignols de fonctionnaires syndicalistes.

lancelot
Messages : 8370
Enregistré le : 19 mai 2009, 00:00:00

Message non lu par lancelot » 02 mai 2010, 08:17:00

Libéral a écrit :
mps a écrit :Ces rafales de niaiseries.
C'est le mot qui convient. Références bibliographiques: Rue89, Slate, Le Post ... bref rien de sérieux, des bruits de chiottes ! Je voudrais voir des gars se passer des pornos dans les bureaux de la City newyorkaise ... un peu de sérieux !

Sino le topic initial est d'une extrême-niaiserie effectivement. 1er principe: une agence étatique ne saurait être indépendante,  2nd principe: on ne peut se noter soi-même, 3ième principe: c'est un boulot de professionnels et pas de guignols de fonctionnaires syndicalistes.
Ha tu t'es pas levé du bon pied ce matin ? le curé de ta paroisse fait grève ou quoi ? peut être une pénurie d'hosties ? enfin, peu importe ....

A part ça, tu es donc d'accord avec les notations des titres subprimes en AA, preuve de l'incroyable lucidité des agences de notation, ainsi que de leur honneteté. Ha oui, j'oubliais ... c'est ça être de droite, tout ce qui peut contribuer à faire du fric c'est trop bien .... tant pis si ça en ruine des centaines de milliers d'autres.

Avatar du membre
mps
Messages : 20146
Enregistré le : 01 mars 2009, 00:00:00
Localisation : Belgique

Message non lu par mps » 02 mai 2010, 10:20:00

Lancelot, pour que tu ne meures pas idiot : un fonds complexe peut parfaitement être excellent, et donc noté en conséquence.

Ultérieurement, une des valeurs de ce fonds est discrètement "génétiquement modifiée", par absorption d'une autre, plus douteuse.

Aucune agence de notation ne peut suivre au jour le jour des portefeuilles nickel, pour y détecter un virus.

Le principe est donc excellent, mais ne met pas à l'abri de surprises, exactement comme si tu envoies un athlète aux JO, sans savoir qu'il aura de la fièvre en arrivant.

Mais au fond, que vous importe : ce qui est marrant, c'est de gueuler, n'est-ce pas ?
C'est quand on a raison qu'il est difficile de prouver qu'on n'a pas tort. (Pierre Dac)

Avatar du membre
El Fredo
Messages : 26110
Enregistré le : 17 févr. 2010, 00:00:00
Parti Politique : En Marche (EM)
Localisation : Roazhon
Contact :

Message non lu par El Fredo » 02 mai 2010, 11:25:00

Libéral a écrit :Je voudrais voir des gars se passer des pornos dans les bureaux de la City newyorkaise ... un peu de sérieux !
Si tu veux une source moins connotée bolchévique, tu n'as que l'embarras du choix. Pour vous satisfaire tous les deux (toi et mps) voici l'info reprise sur le site belge des Echos :

http://www.lecho.be/actualite/internati ... _gendarmes_…
En pleine crise, les gendarmes de la Bourse consultent des sites pornos

Une trentaine de cadres de la SEC, le gendarme boursier américain, passaient des heures à surfer sur des sites internet pornographiques au plus fort de la crise financière de 2008-2009, selon un rapport de l'inspecteur général de l'organisme, consulté par la chaîne ABC. Ces dernières années, la SEC a fréquemment été accusée de laxisme dans sa façon de contrôler les opérations boursières.

(afp) - "Le Bureau de l'inspecteur général a établi que 33 employés ont enfreint les règles de la Commission, ainsi que les normes d'éthique en vigueur au sein du gouvernement, en consultant des images pornographiques, sexuellement explicites ou fortement suggestives sur des ordinateurs professionnels et pendant leurs heures de travail", indique ce rapport cité par la chaîne de télévision ABC.

"Plus de la moitié de ces employés gagnaient entre 99.000 et 223.000 dollars annuels", poursuit le document, qui précise que la vague des consultations s'est amplifiée avec le début de la crise financière, en 2008.

Un avocat de la SEC est ainsi arrivé à passer jusqu'à huit heures par jour sur des sites pornographiques, et un comptable avait stocké plus de 600 photos pornographiques sur son disque dur, selon le rapport qui n'a pas encore été publié.

L'enquête a été menée à la demande d'un sénateur républicain. Les infractions au code de conduite de l'entreprise concernent moins de 1% des 3.500 employés de la commission, mais le rapport souligne que 17 d'entre eux sont des cadres supérieurs.

Ces dernières années, la SEC a fréquemment été accusée de laxisme dans sa façon de contrôler les opérations boursières.

Elle a été particulièrement critiquée pendant l'affaire Bernard Madoff, le financier condamné en 2009 à 150 ans de prison pour avoir monté une fraude sur plus de 20 milliards de dollars d'investissements. La SEC avait été saisie à deux reprises mais n'avait pas été jusqu'au bout de l'enquête.
Malheureusement je n'ai pas remis la main sur la vidéo d'un reportage où on voit en arrière-plan un trader se rincer l'oeil (authentique).
If the radiance of a thousand suns were to burst into the sky, that would be like the splendor of the Mighty One— I am become Death, the shatterer of Worlds.

Avatar du membre
El Fredo
Messages : 26110
Enregistré le : 17 févr. 2010, 00:00:00
Parti Politique : En Marche (EM)
Localisation : Roazhon
Contact :

Message non lu par El Fredo » 02 mai 2010, 11:29:00

mps a écrit :Lancelot, pour que tu ne meures pas idiot : un fonds complexe peut parfaitement être excellent, et donc noté en conséquence.

Ultérieurement, une des valeurs de ce fonds est discrètement "génétiquement modifiée", par absorption d'une autre, plus douteuse.

Aucune agence de notation ne peut suivre au jour le jour des portefeuilles nickel, pour y détecter un virus.

Le principe est donc excellent, mais ne met pas à l'abri de surprises, exactement comme si tu envoies un athlète aux JO, sans savoir qu'il aura de la fièvre en arrivant.
C'est de l'angélisme. Ce "principe excellent" a en guise de "surprise" provoqué la plus grave crise de l'histoire par la dilution des risques et des responsabilités qu'il a induit.

Si on suit ton principe, on pourrait se débarrasser des déchets nucléaires en les saupoudrant en très faibles quantités dans les engrais agricoles. Les compteurs geiger n'y verraient que du feu.
If the radiance of a thousand suns were to burst into the sky, that would be like the splendor of the Mighty One— I am become Death, the shatterer of Worlds.

Libéral

Message non lu par Libéral » 02 mai 2010, 12:49:00

El Fredo a écrit :
Libéral a écrit :Je voudrais voir des gars se passer des pornos dans les bureaux de la City newyorkaise ... un peu de sérieux !
Si tu veux une source moins connotée bolchévique, tu n'as que l'embarras du choix. Pour vous satisfaire tous les deux (toi et mps) voici l'info reprise sur le site belge des Echos :

http://www.lecho.be/actualite/internati ... _gendarmes_…
En pleine crise, les gendarmes de la Bourse consultent des sites pornos
Une trentaine de cadres de la SEC, le gendarme boursier américain, passaient des heures à surfer sur des sites internet pornographiques au plus fort de la crise financière de 2008-2009, selon un rapport de l'inspecteur général de l'organisme, consulté par la chaîne ABC. Ces dernières années, la SEC a fréquemment été accusée de laxisme dans sa façon de contrôler les opérations boursières.

(afp) - "Le Bureau de l'inspecteur général a établi que 33 employés ont enfreint les règles de la Commission, ainsi que les normes d'éthique en vigueur au sein du gouvernement, en consultant des images pornographiques, sexuellement explicites ou fortement suggestives sur des ordinateurs professionnels et pendant leurs heures de travail", indique ce rapport cité par la chaîne de télévision ABC.

"Plus de la moitié de ces employés gagnaient entre 99.000 et 223.000 dollars annuels", poursuit le document, qui précise que la vague des consultations s'est amplifiée avec le début de la crise financière, en 2008.

Un avocat de la SEC est ainsi arrivé à passer jusqu'à huit heures par jour sur des sites pornographiques, et un comptable avait stocké plus de 600 photos pornographiques sur son disque dur, selon le rapport qui n'a pas encore été publié.

L'enquête a été menée à la demande d'un sénateur républicain. Les infractions au code de conduite de l'entreprise concernent moins de 1% des 3.500 employés de la commission, mais le rapport souligne que 17 d'entre eux sont des cadres supérieurs.

Ces dernières années, la SEC a fréquemment été accusée de laxisme dans sa façon de contrôler les opérations boursières.

Elle a été particulièrement critiquée pendant l'affaire Bernard Madoff, le financier condamné en 2009 à 150 ans de prison pour avoir monté une fraude sur plus de 20 milliards de dollars d'investissements. La SEC avait été saisie à deux reprises mais n'avait pas été jusqu'au bout de l'enquête.
Malheureusement je n'ai pas remis la main sur la vidéo d'un reportage où on voit en arrière-plan un trader se rincer l'oeil (authentique).
Vraiment de gros sales ces financiers. Je parierais volontiers que l'un deux a dépucelé la petite Zahia dès l'âge de 12 ans dans la boite du dénommé A, et qu'elle était invitée de toutes les soirées du club des financiers américains de Paris. :oops:

lancelot
Messages : 8370
Enregistré le : 19 mai 2009, 00:00:00

Message non lu par lancelot » 02 mai 2010, 14:19:00

mps a écrit : Lancelot, pour que tu ne meures pas idiot : un fonds complexe peut parfaitement être excellent, et donc noté en conséquence.

Ultérieurement, une des valeurs de ce fonds est discrètement "génétiquement modifiée", par absorption d'une autre, plus douteuse.

Aucune agence de notation ne peut suivre au jour le jour des portefeuilles nickel, pour y détecter un virus.

Le principe est donc excellent, mais ne met pas à l'abri de surprises, exactement comme si tu envoies un athlète aux JO, sans savoir qu'il aura de la fièvre en arrivant.

Mais au fond, que vous importe : ce qui est marrant, c'est de gueuler, n'est-ce pas ?
Merci, tu as la facheuse habitude de prendre tout le monde pour des imbéciles et de t'enfouir la tête dans le sable (façon autruche) pour ne pas voir la vérité.
Tant mieux si cela te convient, moi je préfères aborder les problèmes plutot que de me voiler la face.

Avatar du membre
Golgoth
Messages : 20233
Enregistré le : 15 mars 2010, 00:00:00
Localisation : Chez moi

Message non lu par Golgoth » 02 mai 2010, 15:08:00

Si les agencez émanent des états, il y aura aussi des conflits d'intérêt. En fait je pense qu'on peut tout simplement se passer de ces agences bidons icon_mrgreen
T'es vraiment kon François, fallait créer une SCI. :mrgreen2:

lancelot
Messages : 8370
Enregistré le : 19 mai 2009, 00:00:00

Message non lu par lancelot » 02 mai 2010, 15:12:00

exactement

Avatar du membre
El Fredo
Messages : 26110
Enregistré le : 17 févr. 2010, 00:00:00
Parti Politique : En Marche (EM)
Localisation : Roazhon
Contact :

Message non lu par El Fredo » 02 mai 2010, 15:33:00

Non, elles sont malheureusement nécessaires. Cependant il est tout aussi nécessaire de les découpler des entreprises et produits notés. Utiliser l'intermédiation d'un organisme de régulation le permettrait sans trop de difficultés :

- La notation est obligatoire de facto, car les marchés l'exigent pour fonctionner. On pourrait transformer cette obligation de facto en obligation de jure par une nouvelle réglementation, bien qu'elle ne semble pas nécessaire.
- Pour obtenir une note, l'entreprise s'adresse à l'organisme régulateur et non à une agence de notation.
- Le régulateur contracte avec différentes agences de notation à qui il confie les différents dossiers.
- L'entreprise peut soit rémunérer directement l'organisme régulateur, qui sous-traite ensuite à l'agence, soit directement rémunérer l'agence sélectionnée par le régulateur. La deuxième solution semble plus simple à mettre en oeuvre (pas d'intermédiation financière de la part du régulateur, ni contrat de sous-traitance ou de délégation de responsabilité).
- Tout nouveau compétiteur (on parle de créer des agences européennes) pourra être introduit directement sur le marché des agences de notation en contractant avec le régulateur. Ainsi, on évite le risque d'un diktat des clients qui aboutirait nécessairement à une baisse de qualité (pour contracter avec les entreprises, les agences de notation devraient réduire leurs coûts ou se montrer complaisantes afin d'obtenir le marché).
- Toute agence défaillante pourrait voir son contrat révoqué ou ses marchés réduits. Le régulateur aurait la responsabilité et la mission d'auditer les agences.

C'est une réforme qui me parait très simple à mettre en place.
If the radiance of a thousand suns were to burst into the sky, that would be like the splendor of the Mighty One— I am become Death, the shatterer of Worlds.

Répondre

Retourner vers « Economie »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré