La faillite est proche

Venez discuter et débattre de l'actualité économique
Avatar du membre
mps
Messages : 20146
Enregistré le : 01 mars 2009, 00:00:00
Localisation : Belgique

Message non lu par mps » 30 avr. 2010, 11:16:00

Tiens sinon j'ai parlé de toi à un de mes copains banquiers, il tiens absolument à te rencontrer pour te proposer des placements, d'après lui tu es le pigeon l'investisseur idéal. Contact => MP.

Je grille de curiosité pour que tu m'expliques ce que tu appelles d'amortissement de la dette. Sans blague.

Pour ton copain banquer, signae-lui que, pour 2009, j'ai fait une plus-value sur portefeuille, uniquement en obligations diversifiées, de plus de 10 % nets.

Je doute u'il soit compétitif ...
C'est quand on a raison qu'il est difficile de prouver qu'on n'a pas tort. (Pierre Dac)

Avatar du membre
El Fredo
Messages : 26108
Enregistré le : 17 févr. 2010, 00:00:00
Parti Politique : En Marche (EM)
Localisation : Roazhon
Contact :

Message non lu par El Fredo » 30 avr. 2010, 11:28:00

mps a écrit :Je grille de curiosité pour que tu m'expliques ce que tu appelles d'amortissement de la dette. Sans blague.
:soupir:

Et bien, quand on a une dette et qu'on rembourse une partie du capital, on appelle ça un amortissement.

Et concernant le sujet qui nous intéresse, à savoir la Grèce, on parle bien de plan de réduction de la dette, donc de remboursement d'icelle, donc d'amortissent. Capice ?
If the radiance of a thousand suns were to burst into the sky, that would be like the splendor of the Mighty One— I am become Death, the shatterer of Worlds.

Libéral

Message non lu par Libéral » 30 avr. 2010, 13:36:00

Pour l'instant et à propos de la Grèce, on parle surtout de lui prêter des sous, non pas pour anticiper le remboursement de la dette mais pour boucher un trou dans la trésorerie.

Amortissement a plusieurs sens en réalité. Le sens commun est plutôt la notion comptable d'amortissement des investissements, qui n'a rien à voir avec la notion qu'évoque El Fredo pour les crédits.

http://fr.wikipedia.org/wiki/Amortissement_comptable

http://fr.wikipedia.org/wiki/Amortissement_(emprunt)

Avatar du membre
El Fredo
Messages : 26108
Enregistré le : 17 févr. 2010, 00:00:00
Parti Politique : En Marche (EM)
Localisation : Roazhon
Contact :

Message non lu par El Fredo » 30 avr. 2010, 14:40:00

Une enquête criminelle diligentée contre Goldman Sachs :
http://www.zerohedge.com/article/crimin ... goldman-sa…

Puisqu'on vous dit qu'ils sont honnêtes.
If the radiance of a thousand suns were to burst into the sky, that would be like the splendor of the Mighty One— I am become Death, the shatterer of Worlds.

Libéral

Message non lu par Libéral » 30 avr. 2010, 15:00:00

Il y a un biais dans votre discours et vous ne vous en rendez même pas compte. Ce ne sont pas les banques ni les agens de notation qui font les dettes des états, ce sont les gouvernments portés au pouvoir par les citoyens. Les dettes étatiques deviennent énormes à cause de la démagogie générale en terme de social, d'écologie et d'humanisme béat.

A partir de ces dettes abyssales se développent une spéculation effrenée sur les dites dettes et d'autant plus qu'elles deviennent à risque. Là je suis bien désolé mais maintenant, quand on parle du risque de non-remoursement par la Grèce , le Portugale, l'Espagne, l'Irlande voire la France, on ne parle pas dans le vide, ce risque a une probabilité élevée. Ce phénomène ne saurait être pris pour la cause, la cause ce sont bien les déficits et les dettes. Ce phénomène n'est qu'un produit dérivé , mais avec des conséquences importantes quand il conduit un état à emprunter à des taux très élevés. Je vous fais simplement remarquer que c'est emprunt à taux élevé ou plus d'emprunt du taux.

Vous pouvez traiter les financiers de Wall Street ou de la City de bandits (rassurez vous, ce monde là est immoral de A à Z et de plus en plus; moins il y a clients sans risques, plus il est immoral, c'est la descente aux enfers) de voleurs, d'escocs, de voyoux, de métêques et de sionistes, rien n'y fait et n'y fera. Les responsables des problèmes de la Grèce sont les grecs eux-mêmes et les responsables des problèmes de la France les français. Ce n'est pas un hasard si le pays le moins en difficulté aujourd'hui est l'Allemagne, c'est quand même en moyenne le pays le moins mal gouverné d'Europe depuis 1945 (avec des petits pays comme la Finlander, la Suède, le Luxembourg, le Danemark ...).

Si çà continue, rien ne résistera aux socialistes européens et à leurs syndicalistes, rien vous dis je. Il va falloir en passer par un dépôt de bilan pour se débarrasser de ces idéologies ridicules et de leurs véhicules porteurs. icon_mrgreen

Avatar du membre
mps
Messages : 20146
Enregistré le : 01 mars 2009, 00:00:00
Localisation : Belgique

Message non lu par mps » 30 avr. 2010, 15:05:00

C'est tellement vrai ! Reportage sur la Grèce, ce midi : dans les mesures d'austérité, la retraite passe à 67 ans. Bon.

Mais on apprend que jusqu'à ce matin, dans un pays pétri de dettes, l'age uniflorme de la pension était à ... 53 ans !!!

Aucun pays, en matière sociale, ne doit avoir les yeux plus grands que le ventre, ou la charité plus vaste que la tire-lire icon_biggrin

Les premières "victimes" sont évidemment les grecs, qui s'étaient habitués à en avoir plus pour en outre moins !
C'est quand on a raison qu'il est difficile de prouver qu'on n'a pas tort. (Pierre Dac)

Libéral

Message non lu par Libéral » 30 avr. 2010, 15:07:00

mps a écrit :C'est tellement vrai ! Reportage sur la Grèce, ce midi : dans les mesures d'austérité, la retraite passe à 67 ans. Bon.
Mais on apprend que jusqu'à ce matin, dans un pays pétri de dettes, l'age uniflorme de la pension était à ... 53 ans !!!

Aucun pays, en matière sociale, ne doit avoir les yeux plus grands que le ventre, ou la charité plus vaste que la tire-lire icon_biggrin

Les premières "victimes" sont évidemment les grecs, qui s'étaient habitués à en avoir plus pour en outre moins !
53 ans , NON ... la France va faire un prêt à la Grèce pour financer des armées de retraités qui ont 54, 55, 56 ans ? Je rêve, mais de qui on se moque ! Au boulot feignasses de grecs !

Avatar du membre
mps
Messages : 20146
Enregistré le : 01 mars 2009, 00:00:00
Localisation : Belgique

Message non lu par mps » 30 avr. 2010, 15:10:00

Et oui ! icon_biggrin icon_biggrin icon_biggrin
C'est quand on a raison qu'il est difficile de prouver qu'on n'a pas tort. (Pierre Dac)

Avatar du membre
El Fredo
Messages : 26108
Enregistré le : 17 févr. 2010, 00:00:00
Parti Politique : En Marche (EM)
Localisation : Roazhon
Contact :

Message non lu par El Fredo » 30 avr. 2010, 15:28:00

mps a écrit :Mais on apprend que jusqu'à ce matin, dans un pays pétri de dettes, l'age uniflorme de la pension était à ... 53 ans !!!
Hmmm, à mon a vis ça cache quelque chose. Mais bon, plus c'est gros plus ça passe.
If the radiance of a thousand suns were to burst into the sky, that would be like the splendor of the Mighty One— I am become Death, the shatterer of Worlds.

Avatar du membre
El Fredo
Messages : 26108
Enregistré le : 17 févr. 2010, 00:00:00
Parti Politique : En Marche (EM)
Localisation : Roazhon
Contact :

Message non lu par El Fredo » 30 avr. 2010, 15:52:00

Libéral a écrit :Il y a un biais dans votre discours et vous ne vous en rendez même pas compte. Ce ne sont pas les banques ni les agens de notation qui font les dettes des états, ce sont les gouvernments portés au pouvoir par les citoyens. Les dettes étatiques deviennent énormes à cause de la démagogie générale en terme de social, d'écologie et d'humanisme béat.
Avant de parler de dette énorme, va jeter un oeil à cet autre sujet, et ensuite reviens me dire que ce qui menace le plus l'économie mondiale ce sont les dettes publiques.

http://actu-politique.xooit.com/t1845-D ... ndiale.htm
If the radiance of a thousand suns were to burst into the sky, that would be like the splendor of the Mighty One— I am become Death, the shatterer of Worlds.

Libéral

Message non lu par Libéral » 30 avr. 2010, 16:16:00

Ton post a le mérite d'amener des chiffres très intéressants. Néanmoins, le point clef en matière de dettes est de savoir si le débiteur est un bon débiteur sans risque ou un débiteur surrendetté et donc sans risques. Nombre de multionationales françaises et étrangères sont consédérés comme de meilleurs débiteurs et obtiennent de meilleures conditions de financement que beaucoup d'états de l'UE.

Sans doute vas tu me sortir un article pour me démontrer le contraire.

Avatar du membre
El Fredo
Messages : 26108
Enregistré le : 17 févr. 2010, 00:00:00
Parti Politique : En Marche (EM)
Localisation : Roazhon
Contact :

Message non lu par El Fredo » 30 avr. 2010, 16:45:00

Libéral a écrit :Ton post a le mérite d'amener des chiffres très intéressants. Néanmoins, le point clef en matière de dettes est de savoir si le débiteur est un bon débiteur sans risque ou un débiteur surrendetté et donc sans risques. Nombre de multionationales françaises et étrangères sont consédérés comme de meilleurs débiteurs et obtiennent de meilleures conditions de financement que beaucoup d'états de l'UE.

Sans doute vas tu me sortir un article pour me démontrer le contraire.
Non, je suis d'accord icon_cheesygrin

Par contre il existe un outil financier qu'on appelle le CDS (Credit Default Swap) qui permet en gros de titriser le risque de défaut de paiement d'un débiteur. Il se trouve que ces CDS sont un formidable outil de spéculation qui non seulement fait gagner de l'argent quand ce risque augmente, mais aggrave également la situation par la rétroaction positive qu'il induit. Autrement dit, ils sont un formidable accélérateur de krach. Comme disait je ne sais plus quel économiste, c'est comme prendre une assurance incendie sur la maison de votre voisin en espérant qu'elle brule.

Sachant que la récente dégradation des notes de la Grèce, de l'Espagne et du Portugal dénote une augmentation des risques, associée à l'augmentation des taux qui va avec, on peut imaginer la ruée vers l'or que ça représente. D'ailleurs les champions actuels des CDS sont Goldman Sachs, qui d'une main ont aidé la Grèce à maquiller ses comptes, et de l'autre spéculaient sur sa faillite, avec l'aide du financier John Paulson (qui en ce moment se bâtit une vraie fortune). La crise serait déjà terminée s'il n'existait toutes ces saloperies de produits "innovants", qui ont permis au secteur financier d'afficher des bénéfices record en 2009 (et des bonus stratosphériques) sur le dos de l'économie réelle et des contribuables.
If the radiance of a thousand suns were to burst into the sky, that would be like the splendor of the Mighty One— I am become Death, the shatterer of Worlds.

Avatar du membre
El Fredo
Messages : 26108
Enregistré le : 17 févr. 2010, 00:00:00
Parti Politique : En Marche (EM)
Localisation : Roazhon
Contact :

Message non lu par El Fredo » 30 avr. 2010, 22:07:00

El Fredo a écrit :
mps a écrit :Mais on apprend que jusqu'à ce matin, dans un pays pétri de dettes, l'age uniflorme de la pension était à ... 53 ans !!!
Hmmm, à mon a vis ça cache quelque chose. Mais bon, plus c'est gros plus ça passe.
Ca se confirme :
http://www.lefigaro.fr/conjoncture/2010 ... G00060-le-…
D'ici 2015, l'âge moyen pour quitter la vie active devrait passer de 61 à 63 ans.
(...)
La Grèce dispose de l'âge de départ à la retraite le plus bas d'Europe, avec une moyenne de 57 ans.
(...)
L'âge légal de départ en retraite en Grèce, selon une réforme de 2008, est fixé à 60 ans pour les femmes et 65 ans pour les hommes. Toutefois, des exceptions existent encore pour certaines catégories de métiers considérés comme effectuant un travail difficile.

Les femmes fonctionnaires divorcées, veuves, célibataires ou ayant des enfants à charge peuvent de leur côté prendre leur retraite anticipée après seulement 15 ou 17 ans d'activité, alors que la norme est en principe fixée à 25 ans.
Nulle mention de ce chiffre de 53 ans. Donc c'est bien une grosse connerie d'un journaliste incapable de faire son boulot et parfaitement satisfait de perpétuer le mythe du méditerranéen "cueilleur d'olive" paresseux, si répandu dans les pays du Nord (ne riez pas, ils nous classent aussi dans le lot). De plus ce chiffre de 57 ans est tiré vers le bas par la possibilité pour les femmes de prendre une retraite anticipée sous certaines conditions, et rien n'indique que les pensions correspondantes soient à taux plein (ce qui n'est certainement pas le cas).
If the radiance of a thousand suns were to burst into the sky, that would be like the splendor of the Mighty One— I am become Death, the shatterer of Worlds.

Avatar du membre
pwalagratter
Messages : 1901
Enregistré le : 06 avr. 2010, 00:00:00

Message non lu par pwalagratter » 30 avr. 2010, 22:17:00

ça risque d'être un grand moment quand les USA vont se prendre une mauvaise note + les chinois qui vont leur tomber sur le dos.
Nous on s'en tire encore avec quelques honneurs mais alors eux ....

Vive les états en faillite surtout ceux qui ont fait le moins de social possible icon_biggrin

Avatar du membre
mps
Messages : 20146
Enregistré le : 01 mars 2009, 00:00:00
Localisation : Belgique

Message non lu par mps » 30 avr. 2010, 22:56:00

[table cellpadding="0" cellspacing="0" align="center" width="90%"][tr][td colspan="1" rowspan="1"][/td][td colspan="1" rowspan="1"]D'ici 2015, l'âge moyen pour quitter la vie active devrait passer de 61 à 63 ans.
(...)
La Grèce dispose de l'âge de départ à la retraite le plus bas d'Europe, avec une moyenne de 57 ans.
(...)
L'âge légal de départ en retraite en Grèce, selon une réforme de 2008, est fixé à 60 ans pour les femmes et 65 ans pour les hommes. Toutefois, des exceptions existent encore pour certaines catégories de métiers considérés comme effectuant un travail difficile.

Les femmes fonctionnaires divorcées, veuves, célibataires ou ayant des enfants à charge peuvent de leur côté prendre leur retraite anticipée après seulement 15 ou 17 ans d'activité, alors que la norme est en principe fixée à 25 ans.[/td][/tr][/table]
Nulle mention de ce chiffre de 53 ans. Donc c'est bien une grosse connerie d'un journaliste incapable de faire son boulot et parfaitement satisfait de perpétuer le mythe du méditerranéen "cueilleur d'olive" paresseux, si répandu dans les pays du Nord (ne riez pas, ils nous classent aussi dans le lot). De plus rien ce chiffre de 57 ans est tiré vers le bas par la possibilité pour les femmes de prendre une retraite anticipée sous certaines conditions, et rien n'indique que les pensions correspondantes soient à taux plein (ce qui n'est certainement pas le cas).


J'imagine que le reportage faisait allusion à un age moyen. Tu cites le cas de femmes qui pourraient prendre leur retraite vers 35 ans, par exemple.
Et tu fais allusion à 'autres exceptions".

53 ans en moyenne ne serait donc pas si invraissemblabe.

Je lis :

Pourquoi un Socialiste veut imposer aux Grecs la retraite à 67 ans?
LE FMI a donné un certain nombre de conditions pour la Grèce...

parmi ces conditions:

1. LA retraite à 67 ans (elle est de 53 ans actuellement en Grèce)
2. Suppression du 13ème et du 14ème mois aux foncitonnaires grecs. (je lole).
3. TVA relevée de 2 à 4% (21 % actuellement)

Ou encore ;


« L’âge moyen de la retraite passerait de 53 ans à 67 ans » (1). Diantre ! Ainsi donc, l’âge moyen actuel de la retraite en Grèce est de 53 ans !!! Passer l’âge de la retraite à 67 ans revient à s’aligner sur l’Allemagne. Où est le scandale ? Comment se fait-il qu’en Europe, certains pays travaillent jusqu’à 53 ans, comme la Grèce, tandis que d’autres travaillent jusqu’à 67 ans, comme l’Allemagne ? Comment s’étonner des déficits de la Grèce ?

Bref, ce n'est pas très clair ... Mais s'il s'agissait simplement d'ajouter un an ou deux, y aurait-il les manifestations furieuses qui durent depuis si longtemps ?
C'est quand on a raison qu'il est difficile de prouver qu'on n'a pas tort. (Pierre Dac)

Répondre

Retourner vers « Economie »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré