le retour du mariage gay

venez parler des sujets de société qui vous concerne ( drogue, alcool, avortement...)
Avatar du membre
Gis
Messages : 4919
Enregistré le : 13 oct. 2008, 00:00:00
Localisation : Loire-Atlantique

Message non lu par Gis » 18 janv. 2009, 15:36:00

lucifer a écrit :Psychologiquement, qui va aider cet enfant à se situer dans ce que la société appelle la normalité ?

Salut Lucifer,

Tu as lu, toi aussi mon avis plus haut ? :) Tu ne penses pas qu'une personne présente dans son entourage peut lui apporter le modèle qui va "manquer" avec ses parents ?

à plus

Avatar du membre
lucifer
Messages : 4158
Enregistré le : 17 janv. 2009, 00:00:00
Localisation : Naoned

Message non lu par lucifer » 18 janv. 2009, 15:42:00

En toute honnéteté , j'espère pour lui.
 
Je ne rejette pas en bloc l'idée, mais elle ne correspond en rien à mon système de fonctionnement, à mon éducation, ainsi qu'à mes valeurs (primaires, peut être, mais c'est les miennes).

A une époque où on a déjà du mal à accepter les differences entre races et religions, celà me parait très difficile qu'un gamin de parents homosexuels ne soit pas la risée de l'école.
Car même si les gosses sont plus ouverts que les adultes, ils sont aussi nettement plus virulents.

Je n'éduque pas mes enfants avec mes idées (ou du moins, j'essaie de ne pas trop les montrer), mais je doute que certains parents en fasse de même.
Maintenant que j'habite en province, je suis devenu peace and love. Tout le monde il est beau, tout le monde il est gentil ( surtout les descendants d'immigrés des cités que j'adore dorénavant )

lambertini
Messages : 3119
Enregistré le : 29 nov. 2008, 00:00:00
Localisation : normandie

Message non lu par lambertini » 18 janv. 2009, 15:48:00

salut lucifer
la normalité, je meme pas se mot, c est quoi, ,pour vous , avoir des enfants, un homme, une femme, travailler toutes sa vie,.
non jaime pas les normes, ils sont faites pour gomées les difference, pour huniformisée, dirigés , influencé,, .
il ni a pas de regles de vie, chacuns doit pouvoir choissir, mes enfants ont choissie sont demander mon avis, et c est bien
la caravane passe et les chiens aboient

Avatar du membre
lucifer
Messages : 4158
Enregistré le : 17 janv. 2009, 00:00:00
Localisation : Naoned

Message non lu par lucifer » 18 janv. 2009, 16:02:00

MA normalité serait:

Que l'on accepte un enfant attardé, que l'on comprenne un homme handicapé, que l'on aide plus faibles.

Une fois que ces problèmes seront régler, je passerais peut être au cas des homos.

En france, on veut tellement regler de problèmes en même temps , qu'on patauge dans tout les domaines. J'ai du mal à faire la lessive, la peinture de ma cuisine, reparer la fuite sous l'evier, en même temps.

Bref, la normalité serait qu'on rêgle les problemes un par un, et le cas du mariage homosexuel est, à mes yeux, pas assez argumenté en terme d'importance, pour le faire passer avant les handicapés ou les victimes de la route.

Je ne veux pas d'un monde uniformisé, contrairement à ce que peuvent faire penser mes ecrits, justement, c'est tout le contraire.
Mais avant de se pencher sur le sujet, je pense que d'autres, sur lesquels on est tout unanimes, doivent être traité en priorité.

Le sujet divise, donc celà veut dire qu'il n'est pas adopté par tout le monde.

De plus, là encore, c'est encore les adultes qui se mettent à la plce des gosses, pour qui l'homosexalité est une chose qui ne rentre pas dans leur conception des parents, vu qu'ils ont un papa et une maman.
Posez vous même la question à une enfant de 10 ans, de but en blanc, de savoir pour lui ce que le mot PARENT veut dire.
Maintenant que j'habite en province, je suis devenu peace and love. Tout le monde il est beau, tout le monde il est gentil ( surtout les descendants d'immigrés des cités que j'adore dorénavant )

lambertini
Messages : 3119
Enregistré le : 29 nov. 2008, 00:00:00
Localisation : normandie

Message non lu par lambertini » 18 janv. 2009, 16:09:00

:D a te lire je te comprend mieux,, mais il y a des tas d enfants de parents divorcées, qui vivent, avec leurs meres seul,ou leurs peres, et sa ce passe bien
la caravane passe et les chiens aboient

Avatar du membre
lucifer
Messages : 4158
Enregistré le : 17 janv. 2009, 00:00:00
Localisation : Naoned

Message non lu par lucifer » 18 janv. 2009, 16:23:00

Oui, mais ils savent très bien que même séparés, ils ont un papa et une maman.
Et que même si un couple n'a pas duré, il n'en restait pas moins un couple de sexe opposé.
Mais comme le sujet est le mariage et l'adoption, l'enfant n'est en effet pas issu du couple adoptant.

Il a déjà un passé très lourd à porter, donc il n'est pas forcement necessaire de lui rajouter les problemes existentiels, même légitimes, de ses parents adoptifs.
Maintenant que j'habite en province, je suis devenu peace and love. Tout le monde il est beau, tout le monde il est gentil ( surtout les descendants d'immigrés des cités que j'adore dorénavant )

lambertini
Messages : 3119
Enregistré le : 29 nov. 2008, 00:00:00
Localisation : normandie

Message non lu par lambertini » 18 janv. 2009, 16:31:00

tes idées sont les tiennes,. et comme il y a la vie d un enfant en jeu, je m abstient, mais il y a encore baucoups de chemin a faire pour que les homos aillent une reconnaisances qu ils leurs est due, mais pour le mariage simple , je suis pour.
la caravane passe et les chiens aboient

Avatar du membre
Gis
Messages : 4919
Enregistré le : 13 oct. 2008, 00:00:00
Localisation : Loire-Atlantique

Message non lu par Gis » 18 janv. 2009, 16:51:00

Salut

Lucifer, tu penses pas que si l'enfant voient ses parents adoptifs "bien" dans leur tête, il ne pourra pas grandir comme les autres enfants ?  Lambertini, je suis d'accord avec toi.. même si la société et certaines manifestations pourraient faire penser différemment, les mentalités doivent encore évoluer.  à plus

Avatar du membre
lucifer
Messages : 4158
Enregistré le : 17 janv. 2009, 00:00:00
Localisation : Naoned

Message non lu par lucifer » 18 janv. 2009, 17:16:00

Salut,

Un enfant adopté ne grandit déjà pas à la base comme les autres enfants, de part son passé (les nourissons sont reservés aux riches, ça, c'est un fait).

Je pense que si les parents sont bien dans leur tête, c'est un atout indéniable. Mais celà n'entraine pas forcement inévitablement le fait que l'enfant soit bien lui aussi. (ce serait prendre les enfants pour des sosies des parents).

Là, on parle d'un enfant qui a commencé sa vie sans repères (pour les plus chanceux), ou bien d'autres qui ont perdu leurs parents (sous leurs yeux pour les moins chanceux).
Ils ont donc un gros fardeau psychologique à porter de par leur vécu.
Si on rajoute le fait qu'il faut qu'il se batte régulièrement pour faire accepter sa nouvelle situation familiale, c'est un travail très dur que l'on va lui imposer.

Bien sûr qu'il sera bien chez lui, je n'en ai jamais douté. Mais dehors, à l'école, auprès de ses copains et copine ?

C'est un travail de titan que l'on va lui demander, à lui, qui n'a rien demandé, et qui souffre déjà énormement de son manque d'identité. Trop lourd fardeau que le sien, un enfant à qui la vie n'a déjà fait aucun cadeau. Il va encore falloir qu'il justifie sa famille adoptive (il n'y coupera pas, inutile de le nier).
Maintenant que j'habite en province, je suis devenu peace and love. Tout le monde il est beau, tout le monde il est gentil ( surtout les descendants d'immigrés des cités que j'adore dorénavant )

Avatar du membre
Norbert
Messages : 1520
Enregistré le : 05 janv. 2009, 00:00:00
Localisation : Val de Marne
Contact :

Message non lu par Norbert » 18 janv. 2009, 20:23:00

TalBremms a écrit :si on suit la logique de Norbert, alors ça revient à dire qu'au final les hommes et femmes seuls ne doivent pas non plus éduquer d'enfant ?
Je n'ai parlé de ça à aucun moment!!!
Je parle du mariage qui est l'union d'un homme et d'une femme dans le but de créer une famille.
lambertini a écrit ::D merci de ta lecon de francais :oops: , mais tu a de ses sorties parfois, qui resemble a des discourts d une epoque revolue..
nous sommes en 2009, memes les romanos (c est comme sa que l ont dit chez toi?) en inter net
C'est bien d'avoir internet! Maintenant, il faudrait apprendre le Français.
lambertini a écrit :tout depend de l ouverture que lon a ..
Vas-y, parle nous de ton ouverture, nous sommes dans le bon sujet... :D
lambertini a écrit :Chez nous ont dit que les enfants aimes ceux qui les aimes, ils aimes et ne juges pas eux, ce qui fait qu ils ont un grand avantages sur nous...
je pense que certains couples homos sont capables d elevés un ou des enfants sont problemes..
voir mieux que certain couples standarts ;)
Je pense que tu es très loin d'avoir les connaissance suffisantes en matière de psychologie infantile.
Un enfant a besoin d'un papa et d'une maman. Pour le mimétisme et pour l'œdipe. Il est évident qu'un enfant élevé par des "parents" homosexuel aura à terme un manque identitaire certain. les psychologues sont unanimes!
Image

lambertini
Messages : 3119
Enregistré le : 29 nov. 2008, 00:00:00
Localisation : normandie

Message non lu par lambertini » 21 janv. 2009, 19:44:00

:D norbert bonsoir,.
chez nous il est courrant que les enfants soillent elevées par toutes la famille, en plus des parents, .
il est possible de reproduiresa dans certain couples..
et de plus les grands parents chez nous ont une grande influence,et respect , sur l enfant
la caravane passe et les chiens aboient

Avatar du membre
TalBremms
Messages : 55
Enregistré le : 20 déc. 2008, 00:00:00

Message non lu par TalBremms » 22 janv. 2009, 01:08:00

Bonsoir,

    Unanimes ? J'aimerais connaître ta source Norbert, car cette théorie du manque identitaire me paraît profondément ridicule. Norbert, j'ai bien compris que tu ne parlais pas de ça, mais seulement ça revient au même qu'un enfant soit éduqué par une seule femme ou un seul homme que par deux personnes de même sexe. Les enfants élevés par un parent seul - et je ne parle  pas  forcément de séparation, il y aussi la mort de l'autre parent, etc . . . - ont aussi un manque identitaire forcé ?

    Je ne crois pas aux mathématiques quand on me parle d'éduquer un enfant, je vois les gens qui éduquent, quant à lucifer, si j'ai bien compris, parce qu'il y a le risque d'un heurt à l'homophobie, on doit se plier à l'homophobie ? Ça va au contraire conforter les homophobes dans leur logique . . . donc je pense que c'est pas une bonne idée.

    Quant à comment expliquer à l'enfant, et bien comme un couple hétérosexuel le ferait, mais en disant simplement aux enfants que là, il y a deux papas/mamans, un enfant jeune est assez ouvert, il suffit de lui expliquer avec des mots de son âge. Bien sûr, il encoure le risque des moqueries de ses camarades, mais il y a des gens qui veillent sur les enfants à l'école, il faut expliquer, éventuellement dialoguer avec les parents des autres élèves pour leur demander de prévenir leurs enfants, les gens non-homophobes comprendront et les homophobes eux ne comprendront jamais, mais si ils ne sont pas contents, qu'ils se taisent et laissent les gens tranquilles. L'homophobie est quelque chose de médiocre, je ne vois rien qui la justifie, alors ne la laissons pas s'opposer par voie de conséquences à l'homosexualité.

    Après, il appartient au couple qui adopte de bien vérifier dans quel environnement va vivre leur enfant, bien sûr si au moindre pas il se fait insulter, frapper ou autres idioties du genre, je ne dis pas que c'est bien de l'adopter.

    Ça paraît enfantin, mais j'avoue que j'ai un peu de mal à développer mes propos, au final ce que je veux dire c'est que il n'y a pas de données mathématiques pour élever un enfant, et qu'il y a des gens capables de le faire, hétérosexuels comme homosexuels, et d'autres qui en sont incapables. Sur le passage où je parle de comment expliquer à l'enfant, je suis allé un peu vite, mais en gros c'est ça, en discuter, tout simplement, en profiter tant qu'il est jeune et ouvert pour lui apprendre la tolérance est une excellente chose, que ce soit chez les couples hétérosexuels ou homosexuels.
 

Avatar du membre
Norbert
Messages : 1520
Enregistré le : 05 janv. 2009, 00:00:00
Localisation : Val de Marne
Contact :

Message non lu par Norbert » 22 janv. 2009, 09:48:00

TalBremms a écrit :Unanimes ? J'aimerais connaître ta source Norbert, car cette théorie du manque identitaire me paraît profondément ridicule. Norbert, j'ai bien compris que tu ne parlais pas de ça, mais seulement ça revient au même qu'un enfant soit éduqué par une seule femme ou un seul homme que par deux personnes de même sexe. Les enfants élevés par un parent seul - et je ne parle  pas  forcément de séparation, il y aussi la mort de l'autre parent, etc . . . - ont aussi un manque identitaire forcé ?
Ça peut te paraitre ridicule mais c'est le cas, parle-en simplement avec un psychologue ou prends un RDV et demande lui. Il en est de même pour les foyers monoparentaux, avec les questions et les inquiétudes liés à l'homosexualité en moins.
Image

Avatar du membre
lucifer
Messages : 4158
Enregistré le : 17 janv. 2009, 00:00:00
Localisation : Naoned

Message non lu par lucifer » 22 janv. 2009, 11:17:00

Plaçons le cas de l'adoption (car c'est celà qui me dérange le plus).
Un couple heterox, qui après de multiples tentatives ( nombreux spermogrammes pour les gars, mais pire pour la femme, car c'est elle que l'on traitera chirurgicalement dans la moitié des cas) et ce pendant des années.
La nature n'étant pas sympa, tous les essais, y compris la micro injection, echouent.
Ils n'ont d'autres choix, car leur desir est immense (rien que de voir leur parcours, les deceptions, l'amour sur commande à heures fixes, les opérations ....... , ils l'ont largement prouvé depuis des années) que de faire appel à l'adoption.
C'est là qu'un autre combat commence, à savoir que derriere la demande d'adoption (aussi legitime et louable soit elle), la première chose qui est regardé est ton compte en banque.
Pour peu qu'ils ne soient que salariés moyens, leur demande ne sera pas traitée en priorité (on s'appelle pas tous Johnny  ou Angelina Jolie).

Donc, ce couple attend son tour, après un parcours des plus douloureux pour en arriver là. Et c'est legitime, vu qu'ils ne comprennent pas pourquoi ils sont parfaitement constitués physiquement pour concevoir, et que la vie leur refuse ce qu'elle permet à tous.

Et bien, notre petit couple d'homo se pointe, comme une fleur, et veut la même chose qu'eux, sans se battre (inutile, pas très pratique d'essayer de procreer en ayant le même sexe) en demandant l'adoption.
Pour peu qu'ils soient friqués, ils passeront même avant, et pour peu qu'ils soient du même niveau social, l'homophobie plane au dessus de la tête du fonctionnaire chargé de l'adoption comme une épée de Damocles.

Alors, pour vous qui reagissez avec votre grand côté "on est tous egaux", mettez vous un minimum à la place de notre couple hétero, qui a passé plusieurs années dans les centres de traitements contre la sterilité.
Le social, c'est genial, mais il ne faudrait pas qu'il cree des injustices. Là, c'est pire.

Et faite moi confiance, je sais très bien de quoi je parle. Quand il y a des problemes de fertilité dans un couple, avec deceptions sur deceptions, même avec les aides medicales, peu d'entre nous ne peut ne serait ce que imaginer la douleur ressentie devant un echec du à une infirmité comme celle là.

Bref, le couple hetero demande l'adoption pour les raisons suivantes:
Instincts de parents, l'handicap (car c'en est un), deceptions et pourtant combat incroyable.
Pour les heteros, ça ne peut pas être pour les mêmes raisons (logique). La seule raison, c'est l'envie, j'en vois pas d'autre.

Alors quand l'envie passe avant la nécessité, je n'appelle pas ça du social, mais un desequilibre et du grand n'importe quoi.

Moi, mon envie, c'est un ecran plasma Sony bravia, pas un gosse. Ce que les homos revendiquent, c'est l'egalité à l'adoption (ç'est inevitablement la suite des choses), donc passer avant ceux qui ont prouvé par leur combat qu'ils avaient tout fait pour procreer.
Les homos, sur ce coup, se comportent comme des enfants gatés à qui il manque quelque chose, au détriment de personnes qui se sont battus.
Côtisez ça si ça vous chante, mais j'espère honnetement que l'un de vos enfants ne sera pas touché par le sterilité.

Le social, c'est facile d'en faire quand on voit les choses de loin. Par contre, quand on est dans la situation, on change très vite d'avis, et donner le droit à l'adoption aux homos serait la pire des injustice.

L'adoption, c'est l'espoir de la derniere chance pour les heteros.
Pour les homo, c'est l'espoir de la première chance.

Bref, il y a pas photo.
Maintenant que j'habite en province, je suis devenu peace and love. Tout le monde il est beau, tout le monde il est gentil ( surtout les descendants d'immigrés des cités que j'adore dorénavant )

lambertini
Messages : 3119
Enregistré le : 29 nov. 2008, 00:00:00
Localisation : normandie

Message non lu par lambertini » 22 janv. 2009, 19:00:00

bonsoir, .
moi je suis pour car un couple heteros, alcooliques, ou completement a brutis., qui eleves leurs enfants , importe comment.
sa ne derange personnes??.
alors qu un couples homos , instruits, avec une bonne situation, derange tout le monde,;
c est n importe quoi
la caravane passe et les chiens aboient

Répondre

Retourner vers « Société »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré