Une réforme du pacte de stabilité européen ?

Venez discuter et débattre de l'actualité économique
Répondre
Avatar du membre
politicien
Site Admin
Messages : 34109
Enregistré le : 30 août 2008, 00:00:00
Compte Twitter : @LActuPolitique

Message non lu par politicien » 05 mai 2010, 14:26:00

Bonjour,
 Le commissaire européen aux Affaires économiques, Olli Rehn, a indiqué, mercredi 5 mai, être favorable à un "renforcement" du Pacte de stabilité, l'instrument qui limite les déficits dans l'UE, comme le demandent l'Allemagne et la France. "Nous devons introduire une surveillance préventive plus rigoureuse" des politiques budgétaires des Etats de la zone euro "et mettre beaucoup plus l'accent sur la dette plutôt que seulement sur les déficits", a-t-il dit.  Salve de prévisions :  Une annonce faite à l'occasion de la publication de nouvelles estimations macroéconomiques par Bruxelles, qui se traduisent notamment par des prévisions de déficit budgétaire en hausse en 2010 pour l'Espagne (9,8%) et le Portugal (8,5%). Pour la Grèce, le déficit public attendu est de 9,3% en 2010 et 9,9% en 2011.
La Commission européenne a légèrement relevé sa prévision de croissance pour la France cette année, mais reste plus pessimiste que le gouvernement français, surtout pour 2011. Bruxelles table ainsi sur une augmentation du PIB de 1,3%, contre 1,2% dans ses dernières prévisions en février, et s'attend à une légère accélération de la croissance en 2011, à 1,5%. Le gouvernement français prévoit lui un rebond de 1,4% en 2010 après une baisse du PIB de 2,2% l'an dernier, et surtout à une croissance nettement supérieure de 2,5% en 2011.
La Commission a également revu à la hausse sa prévision de croissance pour la zone euro cette année à 0,9%, contre 0,7% attendu en février, mais a en revanche révisé en baisse celle de la Grèce, qui devrait enregistrer une récession de 3%, contre un repli de seulement 0,3% attendu en novembre dans ses dernières prévisions officielles concernant ce pays.
Concernant l'Espagne et le Portugal, la Commission a en revanche revu ses prévisions de croissance à la hausse: elle table pour l'Espagne sur un recul de l'activité limité à 0,4% cette année (contre un repli de 0,8% attendu en février), et pour le Portugal sur une croissance de 0,5%, contre +0,3% en février.
La prévision de croissance 2010 de la France a également été revue en hausse de 1,2% à 1,3%  Qu'en pensez vous ?  A plus tard,
« Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites, mais je me battrai jusqu’au bout pour que vous puissiez le dire » Le débat ne s'arrête jamais sur Actu-Politique

logan
Messages : 1868
Enregistré le : 02 avr. 2009, 00:00:00

Message non lu par logan » 05 mai 2010, 14:30:00

Bref tout le contraire de ce qu'il faut faire
Ce pacte de stabilité devrait tout simplement être totalement abrogé

Avatar du membre
El Fredo
Messages : 26152
Enregistré le : 17 févr. 2010, 00:00:00
Parti Politique : En Marche (EM)
Localisation : Roazhon
Contact :

Message non lu par El Fredo » 05 mai 2010, 14:50:00

Renforcer ce pacte de stabilité au moment où plus personne ne le respecte, mais quelle bonne idée ! Ce pacte est l'incarnation de l'obsession allemande au sujet de l'inflation. Il faudrait plutôt réformer les statuts de la BCE pour qu'elle puisse agir au bénéfice de l'économie et non pour lutter contre un quelconque fantasme inflationniste.
If the radiance of a thousand suns were to burst into the sky, that would be like the splendor of the Mighty One— I am become Death, the shatterer of Worlds.

logan
Messages : 1868
Enregistré le : 02 avr. 2009, 00:00:00

Message non lu par logan » 05 mai 2010, 15:00:00

Oui c'est ce qu'on dit depuis longtemps mais ils sont sourds .... sourds ....

Regarde sur le projet de financement de la Grèce voté en catimini lundi soir à 22h par les députés, quand tu relis les débats mais c'est incroyable l'image de surdité que le gouvernement et l'UMP renvoie.

T'as tous les intervenants, même le nouveau centre, qui leur disaient que ce projet n'était pas bon car c'était déresponsabiliser les banques, et le gouvernement n'a tenu aucun compte d'aucun commentaire, à chaque amendement sans même réfléchir ils disaient "rejeté", hallucinant ...

Avatar du membre
mps
Messages : 20146
Enregistré le : 01 mars 2009, 00:00:00
Localisation : Belgique

Message non lu par mps » 05 mai 2010, 15:43:00

Politicien, il n'y a que deux possibilités :

- exiger une orthodoxie budgétaire et financière ;

- ou demander à Logan, pour lequel il suffit d'emprunter et de ne pas rembourser icon_biggrin icon_biggrin icon_biggrin


Plus sérieusement, l'Espagne ne peut être comparée à la Grèce. Ses finances ne sont pas trafiquées, son plan d'austérité fonctionne depuis plusieurs mois, son activité économique est en hausse constante. C'est donc un pays de valeur qui a connu une passe difficile, et qui connaîtra peut-être encore un déficit trop important (voire même accru) l'an prochain, mais qui se relève de ses difficultés conjoncturelles.

Rien à voir avec les magouilleurs démagogues et faussaires de la Grèce !

Pour éviter une nouvelle aventure hellénique, il faut absolument un contrôle européen de chaque pays de la zone euro.
C'est quand on a raison qu'il est difficile de prouver qu'on n'a pas tort. (Pierre Dac)

Avatar du membre
sarkonaute
Messages : 1388
Enregistré le : 14 mars 2010, 00:00:00

Message non lu par sarkonaute » 05 mai 2010, 15:47:00

l'Espagne a adopté un modèle économique bidon, basé sur l'immobilier, l'immigration et l'endettement, comme l'Irlande et le RU.
Tous ensemble pour un nouveau rêve bleu avec Nicolas Sarkozy en 2012

Image

Avatar du membre
mps
Messages : 20146
Enregistré le : 01 mars 2009, 00:00:00
Localisation : Belgique

Message non lu par mps » 05 mai 2010, 16:16:00

Non, ce serait trop simple. L'Espagne a commis un "crime de subprimes", en employant une main d'oeuvre énorme à construire des marées de "villas en Espagne", coquettes et pas chères, qui devait combler tous les nordistes en mal de soleil. Et pour dumper les ventes, elle a conçu des prêts à 140 %, couvrant l'ameublement, et même la voiture nécessaire.

Le ralentissement économique, l'ouverture d'autres pays séduisants et moins chers, à freiné la ruée des villégiateurs-propriétaires, et laissé des milliers de chantiers inachevés, ce qui a entraîné des faillites, et bien entendu du chômage. Du coup, l'immobilier existant a perdu environ 40 % de sa valeur, le secteur Horeca a vu ses terrasses se vider, etc.

C'est particulièrement l'Andalousie et les côtes qui ont trinqué, mais lles étaient traditionnellement des pourvoyeuses de main d'oeuvre pour tout le pays.

Cette grosse crise a évidemment des répercussions pénibles, et comme tu dis, la politique irresponsable de régularisation de masses d'immigrants économiques sans compétence avait déjà fragilisé l'Etat.

Mais le pays à d'autres cordes à son arc, des entreprises très performantes, et un certain réalisme de la population, qui a accepté avec réalisme le plan d'austérité.

L'Irlande, après une période de surchauffe économique impressionante, connait des difficultés ... mais vient de très haut ! Un plan d'austérité est également en action, qui devrait permettre de passer le cap jusqu'à meilleure fortune.

En Angleterre, les mesures tardent, en raison des élections.

Pour le Portugal enfin, chômage "moins pire" qu'ailleurs, mais gros déficit budgétaire : il faut dire qu'ils n'ont pas l'efficacité manageuriale vissée à la peau :-)
http://www.portugalvivo.com/spip.php?article4600
C'est quand on a raison qu'il est difficile de prouver qu'on n'a pas tort. (Pierre Dac)

Avatar du membre
FIFE
Messages : 3242
Enregistré le : 11 mars 2009, 00:00:00
Parti Politique : Front National (FN)
Localisation : Paris

Message non lu par FIFE » 05 mai 2010, 16:41:00

Allons, allons, l'Espagne ne construit pas que des villas pour nouveaux riches, mais beaucoup d'appartements pour ses nationaux, autour des grandes villes!
Et c'est cet immobilier là qui est en panne!

Avatar du membre
mps
Messages : 20146
Enregistré le : 01 mars 2009, 00:00:00
Localisation : Belgique

Message non lu par mps » 05 mai 2010, 16:48:00

L'Espagne a trop construit, de tout.
C'est quand on a raison qu'il est difficile de prouver qu'on n'a pas tort. (Pierre Dac)

logan
Messages : 1868
Enregistré le : 02 avr. 2009, 00:00:00

Message non lu par logan » 05 mai 2010, 16:59:00

tous les pays même le nôtre ont surtout en commun d'avoir faire l'erreur de se soumettre à la doxa libérale

les dégâts qu'ont provoqué les idées libérales n'ont pas eu que pour cause de générer une crise financière mondiale, ces idées se sont insinuées partout dans tous les pays

Avatar du membre
artragis
Messages : 7982
Enregistré le : 29 janv. 2009, 00:00:00
Compte Twitter : @francoisdambrin
Contact :

Message non lu par artragis » 05 mai 2010, 17:54:00

de toute façon la régulation de l'inflation à 2% est mauvaise. Il faudrait qu'elle soit à 4% pour créer un marché moins spéculateur (qui irait jouer alors qu'il y a trop d'argent à perdre pour même pas la moitié à gagner, sans compter l'impact répulsif d'un taux élevé), tout en permettant une grande flexibilité dès la moindre baisse. Passer de 4à 3% lorsque le mois qui vient de passer est dur, c'est redonner du punch ce nouveau mois.
Je n'invente pas cette proposition, elle est faite par Olivier Blanchard.
http://zestedesavoir.com une association pour la beauté du zeste.

Avatar du membre
El Fredo
Messages : 26152
Enregistré le : 17 févr. 2010, 00:00:00
Parti Politique : En Marche (EM)
Localisation : Roazhon
Contact :

Message non lu par El Fredo » 05 mai 2010, 17:58:00

Tout à fait, l'inflation est un outil macroéconomique puissant et c'est idiot de s'en priver par pure orthodoxie.
If the radiance of a thousand suns were to burst into the sky, that would be like the splendor of the Mighty One— I am become Death, the shatterer of Worlds.

lancelot
Messages : 8370
Enregistré le : 19 mai 2009, 00:00:00

Message non lu par lancelot » 05 mai 2010, 19:50:00

mais alors pourquoi cet outil n'est pas utilisé. Qui décide ?

En ligne
pierre30
Messages : 9193
Enregistré le : 18 juil. 2009, 00:00:00

Message non lu par pierre30 » 05 mai 2010, 19:56:00

Logan, si il n'y avait pas de pacte de stabilité il n'y aurait pas d'euro possible. En ce moment c'est le non respect de ce pacte qui met l'euro en danger. Le pacte est un pis aller en l'absence de politique économique coordonnée entre les états.

Mais n'aurais-tu pas voté non au référendum européen ?

logan
Messages : 1868
Enregistré le : 02 avr. 2009, 00:00:00

Message non lu par logan » 05 mai 2010, 20:11:00

Je ne dis pas qu'il ne faut aucune législation pour garantir la stabilité de l'euro et la coopération monétaire entre les pays, je n'ai rien contre le principe d'un pacte de stabilité, non ce qu'il faudrait supprimer c'est ce pacte de stabilité bien précis, celui qui est actuellement en vigueur et qui est totalement idéologique, parce qu'évidemment on l'a vu à la moindre petite crise où les déficits explosent on est obligé de violer ce pacte de stabilité aussitôt

Hors quand on écrit des lois, on s'assure que ces lois prennent en compte toutes les situations possibles, et généralement on envisage surtout les pires situations, les plus critiques, parce que ce sont elles qui vont permettre de définir les formes et les bornes de ta règle, et non pas les situations les plus favorables
Par exemple quand tu construis un pont suspendu au dessus d'un fleuve, tu n'envisages pas le cas d'une petite brise, mais le cas d'un terrible ouragan, avec les lois c'est la même chose

En l'occurence ce pacte de stabilité totalement idéologique était destiné à empécher les états d'avoir d'autres politiques que les politiques de rigueur libérales, il interdit les relances keynesiennes, hors on a vu que ce genre de relance était indispensable en cas de crise

J'ai voté non en effet au référendum européen

Répondre

Retourner vers « Economie »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré