Le modèle économique Britannique

Venez discuter et débattre de l'actualité économique
Répondre
Avatar du membre
sarkonaute
Messages : 1388
Enregistré le : 14 mars 2010, 00:00:00

Message non lu par sarkonaute » 09 mai 2010, 14:31:00

Artisan et partisan de longue date de la globalisation, le Royaume-Uni souffre plus intensément des effets de la crise. Malgré ces difficultés, les candidats aux prochaines élections ne remettent pas en cause un modèle économique ne cherchant plus à créer de la richesse au niveau national, mais à capter de la richesse au niveau global. Le Royaume-Uni offre une image avancée de l’Europe, si celle-ci ne parvient pas à coordonner la défense de son industrie et de son modèle social.

http://www.laviedesidees.fr/Le-globalis ... ue-du.html
Tous ensemble pour un nouveau rêve bleu avec Nicolas Sarkozy en 2012

Image

Avatar du membre
mps
Messages : 20146
Enregistré le : 01 mars 2009, 00:00:00
Localisation : Belgique

Message non lu par mps » 09 mai 2010, 18:40:00

Cette analyse mériterait qu'on s'y penche sérieusement, parce qu'on y trouve le meilleur et le pire.

Héritage du Common Wealth, l'Angleterre a par nature une vue mondiale, une forte identitié nationale, et une grande ouverure à l'exotisme.

C'est ce qui fait sa faiblesse face à une immigration qui la ronge par sa non-sélectivité.

L'abandon d'une bonne part du secteur industriel classique par Thatcher n'a pas été un choix, mais une nécessité. La plupart de ces unités nationalisées de longue date avaient la performance d'une unité de classe B en Allemagne de l'Est ! Et même la reprise de certaines marques prestigieuses par les allemands, e.a., a été source de bien des déboires.

La finance est évidemment le lieu d'une activité économque galopante, montée assez facilement, et l'intertionalité congénitale des anglais leur ouvrait la voie royale de la banque internationale, où ils se sont engouffrés avec beaucoup de succès, et quelques risques, évidemment.

Le coût de l'immobilier est élevé, moins en raison de la ruée des grosses fortunes étrangèes sur les logis palacieux de Belgravia, qu'en raison d'une politique urbanistique limitant à certaines zones définies la construction, pour encourager partout ailleurs la rénovation. Notons ausi deux particularités : personne n'est jamais propriétaire de sa maison que pour un nombre d'années déterminées, à l'issue de quoi la aison revient à l'Etat. Autre caractéristique : la location est quasi inconnue, et taxée de manière dissuasive. Pour contrebalancer l'obligation d'acheter, tout en maintenant la mobilité des gens, il n'y a pratiquement aucune taxe à l'achat ou à la vente d'un i!mmeuble.

Sur le plan social, contrairement à la légende, l'Angleterre se montre très généreuse, et bien organisée. On peut juste déplorer le relatif embouteillage des consultations médicales dans les hopitaux publics, ou les freins au libre choix de son médecin.

Mais, pour revenir à l'activité, l'article ne mentionne guère le très important niveau de Classes Moyennes qui est la force intérieure et la stabilité du pays.
C'est quand on a raison qu'il est difficile de prouver qu'on n'a pas tort. (Pierre Dac)

Répondre

Retourner vers « Economie »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Google [Bot]