Retraites : le débat 2010 (par Antoine Bozio)

Venez discuter et débattre de l'actualité économique
Avatar du membre
mps
Messages : 20146
Enregistré le : 01 mars 2009, 00:00:00
Localisation : Belgique

Message non lu par mps » 21 mai 2010, 08:19:00

J'aurais voulu lire tes dissertations icon_confused

En quoi le fait de soumettre le budget de l'Etat à l'approbation de l'UE permettrait-il de réduire le travail du gouvenement ? Mystère.

En quoi l'obligation d'avoir des finances saines serait-il une "exprience dont tu attends le résultat" ?
C'est quand on a raison qu'il est difficile de prouver qu'on n'a pas tort. (Pierre Dac)

logan
Messages : 1868
Enregistré le : 02 avr. 2009, 00:00:00

Message non lu par logan » 21 mai 2010, 11:32:00

T'as du mal avec la notion de démocratie je crois

Définir le budget de l'état c'est définir quelle société tu veux, quelle organisation du veux mettre en place, c'est évidemment au peuple français de décider cela, ce n'est pas à Barroso ou je ne sais quelle oligarchie européenne

Avatar du membre
wesker
Messages : 32008
Enregistré le : 18 mai 2009, 00:00:00
Localisation : Proche de celles et ceux qui vivent dans le pays réel

Message non lu par wesker » 21 mai 2010, 13:46:00

Entièrement d'accords....Et ce d'autant plus que les français ont voté, croyaient ils, pour un Président capable d'assumer ses responsabilités y compris en cas d'échecs, pourtant nombreux qu'il rejette sur Fillon !

Avatar du membre
mps
Messages : 20146
Enregistré le : 01 mars 2009, 00:00:00
Localisation : Belgique

Message non lu par mps » 21 mai 2010, 18:48:00

Définir le budget de l'état c'est définir quelle société tu veux, quelle organisation du veux mettre en place, c'est évidemment au peuple français de décider cela, ce n'est pas à Barroso ou je ne sais quelle oligarchie européenne
Il y a deux aspect au Budget de l'Etat : son montant global (dépenses-recettes) et ses attributions.

Comme je n'ai aucune difficulté à cerner le fonctionnement démocratique, le contenu du Budget fait l'objet d'un projet de loi, après discussion en conseil des Ministres. Ce projet est débattu au Parlement, émanation directe du peuple.

Tout autre chose est le volet UE.

Il s'agit d'un club de pays ayant une monnaie commune. Pour y rester, ce club fixe à ses membres des règles précises, en matière de déficit, et propose un examen préalable au vote de l'assemblée, exactement comme on demande l'avis du conseil d'Etat pour d'autres textes : le but est de ne pas voter un Loiqui doit être abrogée ensuite. Simple et évident.

Cela n'altère nullement la souveraineté nationale : chaque pays vote le budget qu'il veut, mais sait que s'il diverge de la fourchette autorisée, il devra quitter immédiatement l'euro. C'est tout.
C'est quand on a raison qu'il est difficile de prouver qu'on n'a pas tort. (Pierre Dac)

En ligne
Avatar du membre
Nombrilist
Messages : 60678
Enregistré le : 08 févr. 2010, 00:00:00

Message non lu par Nombrilist » 21 mai 2010, 18:50:00

Hé ben dis-donc ! Je tombe d'accord avec mps deux fois de suite ! Encore une fois et ça fera un grand chelem !

logan
Messages : 1868
Enregistré le : 02 avr. 2009, 00:00:00

Message non lu par logan » 22 mai 2010, 10:38:00

Et bien c'est 2 fois de trop.

Le "montant global" ( dépenses-recettes ) est évidemment indissociable de ses attributions.
On définit combien il faut de recettes en fonction des politiques que l'on veut mener et de combien elles coûtent. Et on commence toujours par déjà définir les politiques que l'on veut mener.

Toute ingérence étrangère dans l'élaboration de notre propre budget est parfaitement anti-démocratique. D'autant plus quand l'ingérance étrangère, la commission, est elle-même tout sauf démocratique.

Fixer d'une quelconque manière une limitation ou une restriction dans l'élaboration de ce budget, même par voie démocratique, est anti-démocratique, car c'est enchainer les générations suivantes à des choix politiques qui ne seraient pas forcément les leurs.

C'était d'ailleurs l'un des principaux reproches faits au traité européen, il constitutionalisait des politiques économiques et sociales, alors qu'une constitution ne doit imposer aucune politique pour permettre l'alternance politique.
On ne doit pas mélanger dans un même texte la question de la souveraineté, et la définition de différentes politiques
La raison est simple : la question de la souveraineté est le plus haut degré en droit, il s'agit de définir qui exerce tel ou tel pouvoir, et ce que ces pouvoirs ont le droit ou doivent faire.
Définir des politiques dans un texte qui traite de la question de la souveraineté, c'est obliger ces pouvoirs à appliquer ces politiques.
Hors la démocratie justement consiste à d'abord définir ces pouvoirs, et ensuite grâce à ces pouvoirs on mène les politique que l'on veut.

En ligne
Avatar du membre
Nombrilist
Messages : 60678
Enregistré le : 08 févr. 2010, 00:00:00

Message non lu par Nombrilist » 22 mai 2010, 10:44:00

La commission n'est pas un pays. Elle ne peut donc pas être étrangère. Ce sont les peuples européens qui ont mis en place cette commission, par le biais de leur votes dans leurs différents pays respectifs.

logan
Messages : 1868
Enregistré le : 02 avr. 2009, 00:00:00

Message non lu par logan » 22 mai 2010, 10:58:00

elle est extérieur si tu préfères

franchement ça sert à quoi de jouer sur les mots ?

ce ne sont pas les peuples européens qui ont mis en place cette commission, celle-ci est mise en place via un système duquel les peuples sont efficacement ecartés

la démocratie c'est la souveraineté du peuple, c'est à dire la supériorité de la volonté du peuple sur toute volonté particulière
et l'élection du président ( ne représente qu'une minorité de gens ) / et encore pire la "nomination" des commissaires ( sur lesquels les peuples n'ont aucun contrôle vu que cela n'a fait ni l'objet d'un débat préalable à l'élection du président, ni fait parti du projet présidentiel ), ne suffisent pas à transmettre la volonté du peuple
c'est une vue de l'esprit de prétendre que la commission est le résultat de la volonté du peuple, c'est clairement le résultat de la volonté d'une oligarchie européenne, comme le prouve l'élection de Barroso ou encore l'élection du président de l'UE ou de la commissaire des affaires étrangères totalement inconnus avant qu'ils aient été élus

En ligne
Avatar du membre
Nombrilist
Messages : 60678
Enregistré le : 08 févr. 2010, 00:00:00

Message non lu par Nombrilist » 22 mai 2010, 11:14:00

On sait que le vrai président de l'Europe, c'est Barroso. Ashton et Rompuy ne servent à rien. Barroso a été élu par le parlement européen, lui même élu par les 27. C'est la droite (donc les néo-libéraux) qui ont emporté ces élections. Et Barroso est un néo-libéral. Il n'y a donc rien d'anormal là-dedans. C'est donc bien la faute des différents peuples si ils ont les dirigeants qu'ils ont aujourd'hui. Si les français et quelques autres peuples étaient allé voter à gauche pour l'Europe (au lieu de s'abstenir à 50-60%), on n'en serait pas là.

Avatar du membre
avatabanana
Messages : 1038
Enregistré le : 06 oct. 2009, 00:00:00

Message non lu par avatabanana » 22 mai 2010, 11:18:00

logan a écrit : mais n'importe quoi pourquoi 650 milliards et pas 1 trillion pendant qu'on y est et allez, si c'est juste pour lancer des chiffres débiles sans aucun fondement allons jusqu'à 10000000000000 milliards en 3020 ...

mais comment allons nous financer ça ... icon_cheesygrin

aujourd'hui les retraites c'est 165 milliards, le déficit c'est 5,6 milliards, ya rien d'abyssal, dire le contraire est un mensonge, point
Sauf que 2050 c'est demain et que la plupart de gens qui travaillent aujourd'hui seront encore vivant à cette date.

Et par delà l'équilibre financier qui nous agite aujourd'hui (fort justement d'ailleurs)  que penser d'une société ou les gens commenceront à travailler à plus de 25 ans s'arrêteront de travailler à 60 et mourront à 100. C'est à dire une société où 65% de la vie se déroulerait en situation d'inactif... Où il y aura à terme 65% d'inactifs financé par les 35% d'actifs.



La position du PS est tellement démago que pour parvenir au pouvoir en 2012, ils sont prêt à promettre... que nous ne vieillirons plus.

Straus Kahn a compris la situation. De ce fait il apparaît à certains comme plus responsable, et à d'autres comme un "traître" "pourris" (ce sont les mots habituels dans ces cas là !!...) .

Les autres dirigeants socialistes devraient aller vivre quelques mois à l'étranger pour comprendre à leur tour. Bien qu'à mon avis ils ont compris aussi, mais il faut bien faire rameuter les troupes qui, elles, n'ont pas tout compris.

Avatar du membre
avatabanana
Messages : 1038
Enregistré le : 06 oct. 2009, 00:00:00

Message non lu par avatabanana » 22 mai 2010, 11:22:00

Nombrilist a écrit : On sait que le vrai président de l'Europe, c'est Barroso. Ashton et Rompuy ne servent à rien. Barroso a été élu par le parlement européen, lui même élu par les 27. C'est la droite (donc les néo-libéraux) qui ont emporté ces élections. Et Barroso est un néo-libéral. Il n'y a donc rien d'anormal là-dedans. C'est donc bien la faute des différents peuples si ils ont les dirigeants qu'ils ont aujourd'hui. Si les français et quelques autres peuples étaient allé voter à gauche pour l'Europe (au lieu de s'abstenir à 50-60%), on n'en serait pas là.
Non !

Le pauvre Barroso n'a aucun pouvoir si ce n'est celui de proposer. Ce qu'il ne fait pas assez d'ailleurs.

Ce sont tous les gouvernement d'Europe (et en premier lieu ceux du gauche) qui par leur comportement démagogique ont conduit les Etats à dépenser plus qu'ils ne gagnent et donc à accroître la dette. Cette dette est le fruit de la démagogie c'est à dire du manque de c...... de nos dirigeants à refuser d'arroser leurs électorats.

En ligne
Avatar du membre
Nombrilist
Messages : 60678
Enregistré le : 08 févr. 2010, 00:00:00

Message non lu par Nombrilist » 22 mai 2010, 11:27:00

Mais faut arrêter avec la dette. TOUS les pays s'endettent, de droite comme de gauche. Et l'espérance de vie des pays les mieux développés, c'est 80 ans, pas 100. Donc, ton calcul ne tient pas la route.

logan
Messages : 1868
Enregistré le : 02 avr. 2009, 00:00:00

Message non lu par logan » 22 mai 2010, 11:50:00

Et puis ton calcul ne prends pas en compte l'arrivée des extra terrestres en 2026 ! Ca va tout changer, ils vont se mélanger à notre population et gonfler notre population active, et comme ils ont 4 bras ils sont plus productifs que nous. Si t'oublies ce paramètre dans tes calculs comment veux-tu tomber juste en 2050 ?

Et puis t'oublie l'invention du ceintre repasseur en 2033 ! Bah oui en 2033 je prévois qu'on va inventer un ceintre qui permettra de repasser automatiquement ses habits ! plus besoin de perdre 15 minutes de repassage chaque matin ! Et c'est justement 2 ans plus tard en 2035 qu'on va s'apercevoir que ça avait vachement d'influence sur notre espérance de vie !

Tiens d'ailleurs toi qui vois ce qui va se passer jusqu'en 2050, peux-tu me dire qui va être président de la république en 2012 et en 2017 ?

Je me moque, c'est pas bien, je devrais pas.

Plutôt je vais vous lancer un défi.

Vous voulez vous la jouer scientifique ? Pas de problème.
Commencez déjà par prouver que votre méthode est fiable !
Prouvez-moi que vos prévisions sont fiables en appliquant vos méthodes aux données des années 1970 histoire de voir si vos résultats suite à vos calculs correspondent à ceux de 2010.

Avatar du membre
wesker
Messages : 32008
Enregistré le : 18 mai 2009, 00:00:00
Localisation : Proche de celles et ceux qui vivent dans le pays réel

Message non lu par wesker » 22 mai 2010, 14:23:00

Le Gouvernement de Sarkozy multiplie les coupes sombres dans des dépenses d'investissements, reduit les fonctionnaires de manière identique quelquesoient les services et procède à des arbitrages qui n'ont aucune coherence économique...Et tout cela alors que la dépense publique ne cesse de s'accroître depuis l'arrivée de Sarkozy aux responsabilités presidentielles.

PAr conséquent, j'en tire, comme conclusion que cette irresponsabilité a des conséquences économiques, sociales, politiques dramatiques pour l'ensemble du pays....Heureusement, le temps passe vite et la libération est pour bientôt.

Avatar du membre
mps
Messages : 20146
Enregistré le : 01 mars 2009, 00:00:00
Localisation : Belgique

Message non lu par mps » 22 mai 2010, 17:28:00

Wesker, à part des économies comme tout le monde en fait, quels sont ces "arbitrages qui n'ont aucun sens économique" ? Sors de tes litanies oiseuses, et descend sur le terrain avec des exmples.

Logan, tu ne fais guère mieux avec ton " Toute ingérence étrangère dans l'élaboration de notre propre budget est parfaitement anti-démocratique. D'autant plus quand l'ingérance étrangère, la commission, est elle-même tout sauf démocratique."

En quoi respecter les règles communes démocratiquement convenues au sein d'un groupe (ici, l'UE) serait-elle de l'ingérence?

Quand tu vas au cinéma, tu admets de te taire et de rester dans le noir. L'ouvreuse fait-elle de l'ingérence ?
C'est quand on a raison qu'il est difficile de prouver qu'on n'a pas tort. (Pierre Dac)

Répondre

Retourner vers « Economie »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré