Qu'attend t'on pour en faire autant?

Venez discuter de l'actualité politique.
Avatar du membre
artragis
Messages : 7983
Enregistré le : 29 janv. 2009, 00:00:00
Compte Twitter : @francoisdambrin
Contact :

Message non lu par artragis » 16 mai 2010, 09:57:00

Et alors nous sommes plus c.. qu'eux? Tu d'un argument à la noix!
Pas le moins du monde. La France n'est pas la Suède, en effet nous avons un système administratif, hospitalier, enseignant... totalement différent. L'idée de privatiser certains services est défendu par certains, haïs par d'autre... Mais le noyau central du système français reste le service public. Des chiffres montrent que pour deux fonctionnaires supprimés environ, on a recours à un service du privé qui coûte à l'état 75% dans le meilleur des cas, du coût de ces deux fonctionnaire. Ce ne sont que des chiffres car les fonctionnaires ont parfois des compétences multiples que n'ont pas les entreprises privées et qui donc faussent les chiffres.
Ensuite, que je sache, les anglais ont toujours eu moins de fonctionnaires que nous selon leur éthique libérale. Résultat les huit dernières années ils ont augmenté leur fonctionnariat de 50% avec une augmentation de 100% dans l'hopital. Il y a des ajustements à faire, mais les 2.000.000 sont peu crédibles car ils ne prennent pas en compte les compétences des fonctionnaires, juste leur nombre comparé à d'autres systèmes moins "publics".
sans doute, mais fort est de constater que les gens de gauche on tjrs tendance à se regrouper pour mieux attaquer
Certains sont de gauche, d'autres sont encore neutres politiquement, d'autres sont de droite... Les libéraux sont partis parceque leur style ne trouvait pas répondeur. Mais que je sache, MPS par exemple est encore présente... Enfin, sauf Georges et logan, qui est "d'extrrême gauche" ici?
http://zestedesavoir.com une association pour la beauté du zeste.

Avatar du membre
avatabanana
Messages : 1038
Enregistré le : 06 oct. 2009, 00:00:00

Message non lu par avatabanana » 16 mai 2010, 10:14:00

Que veux-tu dire par compétences multiples ?

J'ai plutôt le sentiment que la fiche de poste est la référence sacrée qui interdit tout débordement d'un poste sur l'autre.


Sinon comment expliquer que le service des douanes est toujours aussi important sans les frontières et que les services notamment fiscaux non pas été impliqués aux niveaux des effectifs par l'informatique.


Le vrai point faible de la fonction publique et son incapacité à évoluer. certains appellent cela le mammouth d'autres le dinosaure.

Alors on embauche pour réaliser les tâches nouvelles et on met en chômage interne ceux qui réalisaient les tâches supprimées.


Exemple la régionalisation. le transfert de certaines activité du national au régional/local a conduit à la créations de plus d'un million de fonctionnaires pour prendre en charge les nouvelle tâche sans pour autant réduire les effectifs la fonction publique nationale malgré la baisse d'activité.

Il faut éviter tout transfert de tâche car on ne sait pas faire de transfert de ressources.

Avatar du membre
artragis
Messages : 7983
Enregistré le : 29 janv. 2009, 00:00:00
Compte Twitter : @francoisdambrin
Contact :

Message non lu par artragis » 16 mai 2010, 10:30:00

J'ai plutôt le sentiment que la fiche de poste est la référence sacrée qui interdit tout débordement d'un poste sur l'autre.
L'exemple le plus fade est celui, dans le privé de la secrétaire. Elle ne débordera pas sur les décisions du patron, sur les plans de l'ingénieur, sur le DRH, cependant, en plus de recevoir et envoyer la communication, elle organisera des rendez vous etc. Supprimer la secrétaire, c'est supprimer le post entier. Cependant, je peux faire appel à une agence autre qui gèrera ma communication. Le coût sera peut être moindre. Et on dira "il a fait des économies". Mais où sont passé les rendez-vous?
Un poste a plusieurs responsabilité dès qu'on entre dans les catégories B+/A. Supprimer un fonctionnaire à cette endroit, c'est supprimer l'ensemble de ses responsabilités, mais ensuite on peut redonner une partie de ces responsabilités au privé. Le coût sera moindre, mais tout ne sera pas remplacé.
Le vrai point faible de la fonction publique et son incapacité à évoluer. certains appellent cela le mammouth d'autres le dinosaure.
Un bon vieux préconçu. Tu n'as pas de preuve de non évolution, juste certains exemples de personnes qui n'iront pas de l'avant, mais ces personnes se trouvent aussi dans le privé.
Exemple la régionalisation. le transfert de certaines activité du national au régional/local a conduit à la créations de plus d'un million de fonctionnaires pour prendre en charge les nouvelle tâche sans pour autant réduire les effectifs la fonction publique nationale malgré la baisse d'activité.
tu as un chiffre ou une estimation plus précise, des sources?
http://zestedesavoir.com une association pour la beauté du zeste.

Avatar du membre
El Fredo
Messages : 26152
Enregistré le : 17 févr. 2010, 00:00:00
Parti Politique : En Marche (EM)
Localisation : Roazhon
Contact :

Message non lu par El Fredo » 16 mai 2010, 11:09:00

De mémoire les régions ont créé en 25 ans 60.000 postes de fonctionnaires, les départements entre 100 et 200.000. L'essentiel des créations se situe à l'échelon local, et surtout intercommunal, dont nos élus locaux (qui sont souvent députés voire ministre) sont très friands quel que soit leur bord politique. Il est d'ailleurs amusant de voir certains occuper de multiples postes locaux tout en beuglant à Paris contre la gabegie des collectivité locales.

Il faudrait que je retrouve les chiffres (je les tiens d'un article du Canard Enchaîné qui les tenait d'un rapport de je ne sais plus quelle administration).

Et sinon je me rappelle parfaitement d'un passage du débat d'entre deux tours entre Ségolène Royal et Nicolas Sarkozy, où la première évoquait la mobilité des agents de la fonction publique entre les différentes administrations. Le second lui avait fait la remarque "on ne peut pas, madame" (ou quelque chose dans le genre, sur l'air du "tu racontes n'importe quoi ma pauvre fille"). Celle-ci avait alors rétorqué "et bien moi je le pourrais". Je voudrais donc poser la question à M. Sarkozy : qu'a-t-il fait pour encourager la mobilité des agents entre administrations, alors que c'est la principale source d'économies vu la redondance de certains postes ? Dans le jargon de la sociologie des organisations, on appelle ça une organisation matricielle. Voilà une vraie réforme qui mériterait d'être menée, plutôt que cette mesure-gadget de suppression d'un poste sur deux lors du départ en retraite qui rapporte autant que ne coûte le bouclier fiscal.
If the radiance of a thousand suns were to burst into the sky, that would be like the splendor of the Mighty One— I am become Death, the shatterer of Worlds.

Avatar du membre
Gis
Messages : 4939
Enregistré le : 13 oct. 2008, 00:00:00
Localisation : Loire-Atlantique

Message non lu par Gis » 16 mai 2010, 11:55:00

El Fredo, tu parles de la mobilité entre administrations, la loi date de 2009 et voilà ici son historique et où il est dit que ".. moins de 5 % le nombre de fonctionnaires exerçant des mobilités chaque année.." Peut-être que cela va évoluer avec les mesures prises justement pour encourager : financières, accompagnement personnalité.. regarde ce lien par exemple (page 5 pour les mesures). Il faudrait ensuite voir ce que cela donne dans le concret et là je n'ai pas trouvé de chiffre.

Pour ce qui est du sujet, Chatel a indiqué dernièrement que ce n'était "absolument pas d'actualité", "malgré le plan d'économie des dépenses décidé par le gouvernement".

 

Avatar du membre
El Fredo
Messages : 26152
Enregistré le : 17 févr. 2010, 00:00:00
Parti Politique : En Marche (EM)
Localisation : Roazhon
Contact :

Message non lu par El Fredo » 16 mai 2010, 12:11:00

Merci, c'est très intéressant. Comme quoi c'était possible ;-)
If the radiance of a thousand suns were to burst into the sky, that would be like the splendor of the Mighty One— I am become Death, the shatterer of Worlds.

Avatar du membre
wesker
Messages : 32008
Enregistré le : 18 mai 2009, 00:00:00
Localisation : Proche de celles et ceux qui vivent dans le pays réel

Message non lu par wesker » 16 mai 2010, 14:00:00

Sarkozy supprime des fonctionnaires de manière uniforme y compris dans des secteurs où il y a des carences évidentes et renforce le petit personnel de l'Elysée, augmente considerablement les dépenses de l'Elysée et de fonctionnement de l'Etat et provoque, avec les collectivités de gauche, la hausse v ertigineuse de la dépense publiques.

Rappellons que les élus UMP votent, dans les Régions, 97% des decisions PS y compris les plus éloignés des prises de positions qui ne sont que des postures de campagne.

logan
Messages : 1868
Enregistré le : 02 avr. 2009, 00:00:00

Message non lu par logan » 16 mai 2010, 18:48:00

avatabanana a écrit :
logan a écrit :
avatabanana a écrit :
logan a écrit : Lamentable on fait payer les travailleurs pour rembourser les banques, et il faudrait dire bravo ?
Ceux qui mettent en place ce genre de politiques sont évidemment des ordures, ils oeuvrent pour les intérêts financiers au lieu d'oeuvrer pour le peuple qu'ils sont censés représenter et auquel ils sont censés obéir. On voit apparaître ici des pratiques qui relèvent toutes de la dictature et c'est particulièrement inquiétant.
Les gouvernements espagnol et grecque ne s'attaquent pas aux travailleurs ils s'attaquent aux... fonctionnaires !


C'est de l'humour. icon_cheesygrin


N'empêche que ces deux gouvernement que tu traites obligeamment d"ordures" sont tout deux des gouvernements de gauche.

Peut-être ces concomitances devraient t'interpeler...

Quels seraient les intérêts d'hommes politiques de passer pour des "ordures" auprès de leurs électeurs et mettre ainsi en jeu leur carrière politique et ce, pour aider des adversaires politiques...


Tortueux comme raisonnement.

Un autre peu être fait, il est tout bête : trop de fonctionnaires trop bien payés. Dans ce cas les décisions deviennent logiques.



Pour info la France est dans les pays en tête pour le nombre de fonctionnaires à savoir 20% des actifs (1 accompagnateur pour 4 forces vives). En Grèce c'est 25% (1 accompagnateur pour 3 forces vives)
Ton raisonnement repose sur le fait que je sois de gauche et eux aussi, j'ai bien compris ? icon_eek
Pas du tout, je ne sais pas si tu es de gauche ou non et cela m'importe peu. Chacun est libre d'avoir ses idées et même d'en changer. La vie nous fait changer.

Je dis simplement que les deux gouvernements qui ont pris des décisions visant des fonctionnaires aujourd'hui sont tout deux de gauche et que la gauche est traditionnellement le parti qui créé des fonctionnaires qui par ailleurs s'avèrent être ses électeurs selon les études sociologiques.


On peut donc penser que si ils en arrivent à cette solution, c'est que c'est probablement la plus justifiée.


Le problème doit être réel.
Je ne vois pas ce que le fait qu'ils se classent eux mêmes de gauche ou de droite vient faire dans l'histoire, je déplore réellement que parfois effectivement les gouvernements se disant de "gauche" soient plus zélés que les gouvernements de "droite" pour appliquer les politiques de droite, mais je ne vois pas en quoi le fait qu'ils soient de gauche et appliquent une politique de droite apporte le moindre gage à ces politiques ...

Des politiques de droite appliquées par des gouvernements de gauche, y'en a eu plein ces derniers temps, tout comme, si on écoute les militants de droite, des politiques de gauche appliquées par des gouvernements de droite ...

Si on suivait ton raisonnement cela voudrait dire que toutes ces politiques étaient fondées, hors pourtant on voit le résultat aujourd'hui, il n'est pas brillant ... Et la réalité pour juger du fondement ou de l'efficacité d'une politique c'est quand même plus sérieux qu'une considération basée sur les étiquettes politiques comme la tienne ...


C'est un raisonnement absurde désolé ...

logan
Messages : 1868
Enregistré le : 02 avr. 2009, 00:00:00

Message non lu par logan » 16 mai 2010, 18:56:00

Astragis, tu dis :
"Des chiffres montrent que pour deux fonctionnaires supprimés environ, on a recours à un service du privé qui coûte à l'état 75% dans le meilleur des cas, du coût de ces deux fonctionnaire."
Quels chiffres stp ? Et peux-tu nous expliquer à quoi correspondent ces services et ces coûts dont tu parles ?

Avatar du membre
artragis
Messages : 7983
Enregistré le : 29 janv. 2009, 00:00:00
Compte Twitter : @francoisdambrin
Contact :

Message non lu par artragis » 16 mai 2010, 20:28:00

j'avais fait une recherche sur le web pour magic à propos du nombre de fonctionnaires supprimé. Dans l'article que j'avais trouvé, qui n'était pas d'un journal connu (donc en deuxième/troisième page) il donnait l'argent dépensé par l'état pour les fonctionnaires non remplacés, puis l'argent dépensé par service privé. Le coût était de 75%, mais l'article concluait sur le fait que toutes les compétences n'avaient pas été remplacées et que ça ne se voyait pas tout le temps tant que ça restait minoritaire (heures suplémentaires pour les collègues etc.) mais que les chiffres étaient par conséquent faussés (les heures sup sont payés plus chères, donc on doit pas faire tant que ça d'économie au final) car, comme tu le dénonces, certains fonctionnaires sont supprimés aveuglément, alors que d'autres non.
http://zestedesavoir.com une association pour la beauté du zeste.

Avatar du membre
wesker
Messages : 32008
Enregistré le : 18 mai 2009, 00:00:00
Localisation : Proche de celles et ceux qui vivent dans le pays réel

Message non lu par wesker » 16 mai 2010, 20:41:00

A l'heure actuelle, ceux qui en Europe applique les principes que nous servent ici les neoliberaux sont des Gouvernements dits de gauche etiquetés socialistes.

Et très sincèrement, je crois que ces choix sont à l'opposé des attentes de leurs électeurs....Cela devrait amener nombre d'électeurs à se poser les questions sur les réelles différences qui existeraient selon la gauche et la droite entre les différentes formations politiques.

logan
Messages : 1868
Enregistré le : 02 avr. 2009, 00:00:00

Message non lu par logan » 17 mai 2010, 12:29:00

Je ne vois pas où tu veux en venir wesker, ce n'est pas un scoop qu'une partie du PS en France, et toute une partie de la gauche socialiste en Europe sont en réalité de droite, et même parfois plus à droite que les partis traditionnellement de droite.

Avatar du membre
wesker
Messages : 32008
Enregistré le : 18 mai 2009, 00:00:00
Localisation : Proche de celles et ceux qui vivent dans le pays réel

Message non lu par wesker » 17 mai 2010, 13:52:00

Ce que je veux dire, c'est que cette prise de conscience devrait inciter nombre d'électeurs qui se lèvent pour voter dans leurs camps respectifs à modifier leurs choix, à abandonner les étiquettes et les rodomontades pour préférer la sincèrité et la volonté de changer de politique.

Proteger les travailler, stimuler l'économie et relancer la nation comme cadre d'application de la liberté, de la securité, de la preservation de notre identité et des équilibres commerciaux avec l'Europe constitue le coeur des valeurs que je defend. Et cela devrait pouvoir rassembler, si la peur et la desinformation prenait fin, des personnes de gauche ou de droite qui ne se reconnaissent plus dans les politiques conduites et qui voient la proximité des orientations que mènent les formations politiques traditionnelles.

logan
Messages : 1868
Enregistré le : 02 avr. 2009, 00:00:00

Message non lu par logan » 17 mai 2010, 14:07:00

j'espère que les gens de "gauche" que tu vises ne choisiront pas le camp nationaliste, populiste, xenophobe et raciste, et choisiront au contraire de voter à gauche

Avatar du membre
wesker
Messages : 32008
Enregistré le : 18 mai 2009, 00:00:00
Localisation : Proche de celles et ceux qui vivent dans le pays réel

Message non lu par wesker » 18 mai 2010, 13:43:00

Je crois que tu confond nationalisme, xenophobie et racisme...Ces trois notions sont très différentes et parfois même peuvent entrer en contradiction tant sur un plan littéral qu'intellectuel.

En revanche, il est vrai que la gauche, au sens idéologique, regroupe de nombreux racistes qui exprimèrent leur hiane que ce soit en Allemagne, en Russie, ou en Corée ou apporta la preuve de son incapacité à developper une vision de gestion, gage du redressement que les français attendent après 3 ans d'impulsivité, d'irresponsabilités et d'agitations.

Répondre

Retourner vers « L'actualité politique »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré