Vers une forte hausse du prix de l'électricité ?

Venez discuter et débattre de l'actualité économique
Avatar du membre
politicien
Site Admin
Messages : 34136
Enregistré le : 30 août 2008, 00:00:00
Compte Twitter : @LActuPolitique

Vers une forte hausse du prix de l'électricité ?

Message non lu par politicien » 13 mai 2010, 20:54:00

Bonjour,
 C'est un refrain connu et un peu désarmant : et si les tarifs de l'électricité augmentaient encore ?  Mercredi, la Commission de régulation de l'énergie (CRE), le gendarme du secteur, s'est livrée à l'exercice des projections en se basant sur les demandes formulées par EDF dans le cadre de la réforme du marché de l'électricité, qui doit bientôt être examinée par les parlementaires.     

Le projet de loi «Nome» - pour Nouvelle Organisation du Marché de l'Electricité - a été présenté mi-avril en Conseil des ministres, avec pour objectif de favoriser la concurrence dans un secteur ultra-dominé par l'ancien monopole public.  Elle fait obligation à EDF de revendre jusqu'à un quart de la production de son parc nucléaire à ses concurrents (GDF Suez, Poweo, Direct Energie...), afin de permettre à ces derniers d'accéder à une électricité à bas coût. Après avoir regimbé, le patron d'EDF, Henri Proglio, s'est attelé à négocier un prix qui ne soit pas inférieur à son prix de revient.    

Mercredi, lors d'une audition à huis clos devant la commission des affaires économiques de l'Assemblée nationale, Proglio aurait réclamé un tarif minimum de 42 euros par mégawatheure (MWh) pour couvrir les colossaux budgets engloutis par la nécessaire modernisation du parc nucléaire. Et selon les projections de la CRE, il faudrait relever les tarifs bleus (particuliers et petits professionnels) de 11,4% une fois la réforme votée, puis de 3,5% par an entre 2011 et 2025, pour atteindre ce tarif.  Chaque fois qu'il le peut, EDF tente d'obtenir du gouvernement une revalorisation de ses tarifs de vente, qu'il juge trop faibles. La rumeur d'une forte hausse précède souvent l'application d'une augmentation des prix, un peu moins élevée. En juillet 2009, l'ancien patron du groupe Pierre Gadonneix avait réclamé une hausse de prix de 20% sur 3 ans, ce qui lui avait coûté son poste. «Cette question va se reposer», avait-il prédit juste avant de quitter ses fonctions. En janvier, le quotidien Les Echos avait fait état de «projections internes» à EDF qui envisageaient une hausse des tarifs aux particuliers de l'ordre de 24% entre 2010 et 2015, une information démentie par EDF.   

Mercredi soir, le ministère de l'Ecologie et de l'Energie a démenti «catégoriquement les rumeurs relatives aux tarifs de l'électricité». «Le gouvernement est responsable de la détermination des tarifs réglementés et nul autre n'a autorité aujourd’hui pour établir des orientations à ce sujet», affirme le communiqué de Jean-Louis Borloo.  
Idem chez EDF, où l'on a affirmé que la loi Nome n'allait pas modifier les tarifs dans l'ampleur que projette la CRE. Mais la rumeur est lancée.  

http://www.leparisien.fr/economie/vers- ... 920450.php
Qu'en pensez vous ?

A plus tard,
« Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites, mais je me battrai jusqu’au bout pour que vous puissiez le dire » Le débat ne s'arrête jamais sur Actu-Politique

Avatar du membre
Gis
Messages : 4939
Enregistré le : 13 oct. 2008, 00:00:00
Localisation : Loire-Atlantique

Message non lu par Gis » 13 mai 2010, 21:16:00

Ce que j'en pense ? une réponse digne de la Palice et sans doute "limitée" ;) : que j'ai pas du tout envie de payer plus cher, mais que je n'aurais pas vraiment le choix..
 

Avatar du membre
El Fredo
Messages : 26218
Enregistré le : 17 févr. 2010, 00:00:00
Parti Politique : En Marche (EM)
Localisation : Roazhon
Contact :

Message non lu par El Fredo » 13 mai 2010, 21:27:00

Mercredi, lors d'une audition à huis clos devant la commission des affaires économiques de l'Assemblée nationale, Proglio aurait réclamé un tarif minimum de 42 euros par mégawatheure (MWh) pour couvrir les colossaux budgets engloutis par la nécessaire modernisation du parc nucléaire. Et selon les projections de la CRE, il faudrait relever les tarifs bleus (particuliers et petits professionnels) de 11,4% une fois la réforme votée, puis de 3,5% par an entre 2011 et 2025, pour atteindre ce tarif.
Aha ! la vérité éclate enfin : les coûts de revient du nucléaire sont largement sous-estimés. Une bonne nouvelle pour les solutions alternatives dont les coûts ne cessent de baisser.
If the radiance of a thousand suns were to burst into the sky, that would be like the splendor of the Mighty One— I am become Death, the shatterer of Worlds.

Avatar du membre
mps
Messages : 20146
Enregistré le : 01 mars 2009, 00:00:00
Localisation : Belgique

Message non lu par mps » 13 mai 2010, 22:49:00

non, Frédo, relis. On discute du nucléaire, qui est l'électricité à bas coût.

Mais dans les tarifs électriques, iln'y a pas que le coût de la production : il y a le transport, l'entretien du réseau, la distribution minimale gratuite aux cas sociaux, le rachat inutile de la sur-production privée de photo-voltaïque, les investissements forcés dans les éoliennes qui coûtent pous qu'elles ne rapportent ... et l'administration du tout.
C'est quand on a raison qu'il est difficile de prouver qu'on n'a pas tort. (Pierre Dac)

Avatar du membre
El Fredo
Messages : 26218
Enregistré le : 17 févr. 2010, 00:00:00
Parti Politique : En Marche (EM)
Localisation : Roazhon
Contact :

Message non lu par El Fredo » 13 mai 2010, 23:04:00

mps a écrit :non, Frédo, relis. On discute du nucléaire, qui est l'électricité à bas coût.
Dans tes rêves. Tu sais lire ?
Mercredi, lors d'une audition à huis clos devant la commission des affaires économiques de l'Assemblée nationale, Proglio aurait réclamé un tarif minimum de 42 euros par mégawatheure (MWh) pour couvrir les colossaux budgets engloutis par la nécessaire modernisation du parc nucléaire.
If the radiance of a thousand suns were to burst into the sky, that would be like the splendor of the Mighty One— I am become Death, the shatterer of Worlds.

Avatar du membre
mps
Messages : 20146
Enregistré le : 01 mars 2009, 00:00:00
Localisation : Belgique

Message non lu par mps » 14 mai 2010, 12:18:00

C'est ce qui arrive quand on considère un entrepreneur industriel comme EDF comme une vache à lait, qu'on lui fait dépenser des sommes folles pour le "social" ou 'lécologique", et qu'on bloque ses provisions pour investissement.
C'est quand on a raison qu'il est difficile de prouver qu'on n'a pas tort. (Pierre Dac)

Avatar du membre
Nombrilist
Messages : 59983
Enregistré le : 08 févr. 2010, 00:00:00

Message non lu par Nombrilist » 14 mai 2010, 13:16:00

EDF étant maintenant privatisé, c'est les emmerdements qui commencent pour les utilisateurs, et ce n'est pas terminé.

Avatar du membre
mps
Messages : 20146
Enregistré le : 01 mars 2009, 00:00:00
Localisation : Belgique

Message non lu par mps » 14 mai 2010, 15:34:00

Privatisé, mais avec des charges stupides découlant de son ancien statut public, et un défaut d'entretien de ses infrastrctures venant du même statut.

On a dit la même chose de l'abominable réseau ferroviaire anglais : 20 ans pous tard, c'est un des meilleurs du monde.

La difficulté actuelle d'EDF, c'est d'avoir hérité d'un mammouth à peine digne de l'Allemagne de l'Est.
C'est quand on a raison qu'il est difficile de prouver qu'on n'a pas tort. (Pierre Dac)

Avatar du membre
Nombrilist
Messages : 59983
Enregistré le : 08 févr. 2010, 00:00:00

Message non lu par Nombrilist » 14 mai 2010, 16:27:00

Oui enfin, EDF est bien content d'avoir une 50aine de centrales payées entièrement par le contribuable français et dont il n'a plus qu'à se baisser pour retirer les bénéfices. Un peu comme pour les autoroutes, ou le réseau téléphone de FT.

lancelot
Messages : 8370
Enregistré le : 19 mai 2009, 00:00:00

Message non lu par lancelot » 14 mai 2010, 16:37:00

C'est toujours le même crédo, si l'état ceci, si l'état cela .... en tout cas ce qui est sur c'est que si l'état n'avait pas investi dans les outils de production, le privé ne l'aurait jamais fait. le privé est la pour faire du bénef, pas pour autre chose.
Dès lors, on constate la baisse de qualité du service, le peu d'entretien effectué, etc .... c'est d'ailleurs tout a fait logique. La prochaine étape sera de faire grimper le prix de l'énergie, bien sur.

Avatar du membre
mps
Messages : 20146
Enregistré le : 01 mars 2009, 00:00:00
Localisation : Belgique

Message non lu par mps » 14 mai 2010, 18:55:00

Vous le faites exprès, ou c'est naturel chez vous ?

EDF n'a évidemment pas été donné au privé, mais bien vendu, après de très pénibles tractations : personne n'en voulait, en raison de sa dette record, et l'etat a encore dû rester pour une bonne part dans le capital, faute de clients.

Voici un aperçu du dossier : http://www.legrandsoir.info/article1724.html

Vous parlez de cela comme d'un pactole ! En fait, c'est un bidule pourri qu'il faut complètement ré-animer.
C'est quand on a raison qu'il est difficile de prouver qu'on n'a pas tort. (Pierre Dac)

logan
Messages : 1868
Enregistré le : 02 avr. 2009, 00:00:00

Message non lu par logan » 14 mai 2010, 19:42:00

Il s'agit d'un pactole en effet dès lors que l'on isole les secteurs économiques rentables de ceux qui ne le sont pas et dès lors que l'on privatise uniquement ces secteurs là tout en laissant le reste à la charge de l'état ...

lancelot
Messages : 8370
Enregistré le : 19 mai 2009, 00:00:00

Message non lu par lancelot » 14 mai 2010, 20:04:00

mps a écrit : Vous le faites exprès, ou c'est naturel chez vous ?

EDF n'a évidemment pas été donné au privé, mais bien vendu, après de très pénibles tractations : personne n'en voulait, en raison de sa dette record, et l'etat a encore dû rester pour une bonne part dans le capital, faute de clients.

Voici un aperçu du dossier : http://www.legrandsoir.info/article1724.html

Vous parlez de cela comme d'un pactole ! En fait, c'est un bidule pourri qu'il faut complètement ré-animer.
Si personne n'en voulait, personne ne l'aurait achetée. je ne connais pas de capitalistes qui achètent pour perdre. Le reste , c'est de l'intox.

Avatar du membre
mps
Messages : 20146
Enregistré le : 01 mars 2009, 00:00:00
Localisation : Belgique

Message non lu par mps » 15 mai 2010, 09:09:00

Et bien non, Lancelot !

Exemple : un groupe financier peut parfaitement acheter au fur et à mesure tout un bloc d'immeubles pourris ... dans la perspective à 15 ou 20 ans de pouvoir reconstruire des biens de qualité. Entre-temps, ces immeubles seront loués à vil prix, et ne couvriront pas l'investissement de leur rachat.

Tu confonds la valeur immédiate d'un bien (ici EDF) et un plan d'investisements à long terme.
C'est quand on a raison qu'il est difficile de prouver qu'on n'a pas tort. (Pierre Dac)

lancelot
Messages : 8370
Enregistré le : 19 mai 2009, 00:00:00

Message non lu par lancelot » 15 mai 2010, 11:04:00

Ce que tu es prévisible .... ce devient trop facile. En effet, ceux qui ont investi dans EDF l'ont fait dans l'espoir de pouvoir relever les tarifs de façon conséquente et n'ont jamais eu d'autres objectifs, nous sommes d'accord. C'est d'ailleurs la raison pour laquelle j'étais contre ce passage au statut privé.

Répondre

Retourner vers « Economie »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré