Des ministres prêt à baisser leur salaire

Venez discuter de l'actualité politique.
Avatar du membre
politicien
Site Admin
Messages : 34109
Enregistré le : 30 août 2008, 00:00:00
Compte Twitter : @LActuPolitique

Message non lu par politicien » 15 mai 2010, 21:14:00

Bonjour,
 Baisser le salaire des ministres ? Le débat ne manquerait pas de prendre de l'ampleur, au moins dans l'opinion, si le gouvernement envisageait pour participer à l'effort de rigueur budgétaire de réduire le train de vie des fonctionnaires. D'autant qu'ailleurs en Europe, des ministres montrent l'exemple. Nouvellement nommé par la Reine, David Cameron a annoncé une réduction de 5% de son salaire annuel (142 500 livres soit 167 620 euros) et des membres du cabinet britannique.    Et en France ? Lors du séminaire gouvernemental du 6 mai consacré à la préparation du budget 2011-2013, François Fillon a chargé son équipe de réfléchir, portefeuille par portefeuile, à baisser leurs dépenses courantes de 10% en trois ans. Christine Lagarde a alors évoqué cette piste. Le Journal du dimanche a interrogé huit ministres et secrétaires d'Etat - sur un total de quarante - pour savoir ce qu'ils en pensaient. La plus inconditionnellement prête à gagner moins d'argent est Rama Yade. «Il n'y aurait aucune raison de demander des efforts aux Français sans que nous en fassions de même», affirme la secrétaire d'Etat aux Sports.   Nathalie Kosciusko-Morizet et Bruno Le Maire seraient d'accord. «Si la décision est collective» assure la secrétaure d'Etat au Développement de l'économie numérique, «si le Premier ministre et le Président le veulent» précise le ministre de l'Agriculture. Valérie Pécresse va dans leur sens «pour le symbole» et non pour l'économie ainsi réalisée. «Nous sommes moins payés que certains hauts responsables de nos administrations ou nos opérateurs», lâche a ministre de l'Enseignement supérieur. Quant à la ministre de l'Economie Christine Lagarde, qui assure que sa rémunération a baissé par rapport à 2005, elle s'attaquerait volontiers aux autres dépenses des ministères (voitures, personnel, réceptions...).  Face au camp des «pour», les trois ministres interrogés par le JDD à s'avouer «contre» avant le même argument. Eric Woerth, ministre du Travail, François Baroin, ministre du Budget, et Georges Tron, secrétaire d'Etat à la Fonction publique, défendent que la rémunération des ministres est indexée sur le traitement des fonctionnaires et que «il n'est pas question» en France, selon la formule d'Eric Woerth, de baisser les salaires des fonctionnaires. Et François Baroin «se méfie des décisions démagogiques. En France, un ministre touche 13 471 euros bruts par mois, un secrétaire d'Etat 12 124 euros. Le Premier ministre est mieux rémunéré que le président de la République, avec 20 206 euros. Ces élus peuvent cumuler leur traitement aux indemnités d'élus locaux, quand ils le sont. Le plafond est alors de 21 000 euros mensuels. Chacun touche également une allocation mensuelle pour frais d'emplois, qui vise à rembourser leurs frais. Cette somme a été revue le 1er octobre 2008, et son montant mensuel net fixé à 5 837 euros.  Qu'en pensez vous ?  A plus tard
« Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites, mais je me battrai jusqu’au bout pour que vous puissiez le dire » Le débat ne s'arrête jamais sur Actu-Politique

Georges
Messages : 6994
Enregistré le : 28 févr. 2009, 00:00:00
Parti Politique : Nouveau Parti Anticapitaliste (NPA)
Localisation : Village de Normandie

Message non lu par Georges » 15 mai 2010, 21:20:00

défendent que la rémunération des ministres est indexée sur le traitement des fonctionnaires et que...

J'en doute, car il y me semble que c'est sous raffarin que les salaires des ministres on été augmenté de 30 à 50%, il ne me semble pas que les fonctionnaires on eu ce type d'augmentation, d'autre part les ministres commes les députés ne sont imposés que sur un partie de leurs revenus.  

logan
Messages : 1868
Enregistré le : 02 avr. 2009, 00:00:00

Message non lu par logan » 15 mai 2010, 21:52:00

Je pense effectivement que les rémunérations de nos ministres ou des hauts fonctionnaires sont trop élevées.

Mais au-delà de cette question, je m'oppose évidemment à ce que la présenter sous cette forme et en ces circonstances signifie.

Je m'oppose évidemment au plan de rigueur que veulent mettre en place Sarkozy et le gouvernement, et s'ils pensent faire mieux passer la pillule en sacrifiant une partie de leur propre salaire pour dire "regardez on se serre tous la ceinture" c'est évidemment d'une démagogie sans nom, je ne pense pas que perdre 150 euros sur son salaire quand on en gagne 1000 et quand on est obligé de se priver chaque jour pour pouvoir boucler ses fins de mois, ce n'est pas la même chose que de se priver de 150 euros quand on en gagne 15000 à 30000 par mois et ça ne rend de toute façon pas plus ce plan de rigueur plus légitime qu'avant ...

Avatar du membre
wesker
Messages : 32008
Enregistré le : 18 mai 2009, 00:00:00
Localisation : Proche de celles et ceux qui vivent dans le pays réel

Message non lu par wesker » 16 mai 2010, 14:05:00

J'estime que les dirigeants étant les responsables de cette débâcle qu'ils n'ont ni su, ni pu, ni voulu, voir venir et se sont montrés incapable d'en prémunir les français, je trouverais tout à fait légtimes que les responsables participent davantage que les efforts que leurs politiques vont entrainer pour les plus démunis des français.

lancelot
Messages : 8370
Enregistré le : 19 mai 2009, 00:00:00

Message non lu par lancelot » 16 mai 2010, 15:07:00

Christine lagarde a proposé une cure d'amaigrissement de l'appareil de l'état (ministres et ministère) lors du dernier conseil des ministres.
le silence qui a suivi a été suffisant pour qu'elle ne poursuive pas sur ce terrain.
(c'est dans le canard de cette semaine)

le reste n'est que le produit de la comm sarkozienne, relayée par des journalistes aux ordres et est donc bien évidemment sans fondement.

Je rappelle a tout le monde que la droite raffaririenne a voté l'augmentation des ressources allouées aux ministres il n'y a pas si longtemps et que le petit s'est personnellement augmenté de 173%. Ca c'est la réalité .... et pas de la comm, c'est d'ailleurs ce que devraient rappeller les journalistes, au lieu de désinformer.

logan
Messages : 1868
Enregistré le : 02 avr. 2009, 00:00:00

Message non lu par logan » 16 mai 2010, 18:40:00

tout à fait

Avatar du membre
racaille
Messages : 8638
Enregistré le : 15 mars 2009, 00:00:00
Localisation : Lemuria

Message non lu par racaille » 16 mai 2010, 21:50:00

Je ne suis pas contre l'idée de taper là où il y a du gras, en l'occurrence dans les rentes de nos représentants élus ou non. Mais cela ne résoudra en rien la crise politique qui secoue l'Occident étant donné qu'il s'agit avant tout d'une crise institutionnelle. La démocratie représentative arrive à bout de souffle, la classe politique l'a lessivé, elle ne représente plus qu'elle-mêmes et ses bailleurs de fonds. Ce compromis instable qui la constitue est sans cesse tiraillé entre, d'un côté, les partisans d'un ordre injuste, ancien et arbitraire, tous volontaires pour subir une tyrannie bien sentie - et si, tant qu'à faire, la plus xénophobe possible -, et de l'autre cet éternel désir d'émancipation individuelle que tout Etat sais mépriser à la perfection car trop dangereux pour lui.

La guerre civile en Europe, c'est pour quand ? Une sorte de 1848 du grand ras-le-bol me semble désormais inévitable. Je plains ceux qui ont des gosses et si j'étais catho j'éprouverais même un peu de compassion pour ces malheureux.
Ce qui distingue principalement l'ère nouvelle de l'ère ancienne, c'est que le fouet commence à se croire génial. K M

Avatar du membre
caillera
Messages : 109
Enregistré le : 05 mars 2010, 00:00:00
Localisation : au fond à gauche

Message non lu par caillera » 17 mai 2010, 10:09:00

j'ai un gosse, mais je l'ai fait en me disant que ce serait peut être une partie de la solution. et surtout parceque c'est naturel d'avoir des enfants.
même si je sens que son avenir va être intéressant mais pas très drôle tous les jours, comparé à ce que j'ai pu vivre jusqu'ici.

sinon les députés européens ont la retraite a 50 ans, une pension de 9000€ et sont non-imposables.
mais ils décident d'augmenter l'âge de la retraite et de baisser la pension des autres...
super ! courageux les ptits gars !

pour les ministres j'ai envie de dire pareil.

http://newsoftomorrow.org/spip.php?article8104
La réalité dépasse toujours la fiction

Avatar du membre
pwalagratter
Messages : 1901
Enregistré le : 06 avr. 2010, 00:00:00

Message non lu par pwalagratter » 17 mai 2010, 11:23:00

Baisser les salaires des ministres, quelle bonne blague !
Avant de s'attaquer à ce genre de symbole, on pourrait peut être déjà leur demander de respecter au sein de leur cabinet et dans leurs fonctions  les règles de la comptabilité publique.

On a parfois connaissance de quelques scandales comme les avions privés affrétés pour boire une coupe de champagne ou pour participer à une réunion  (Estrosi 138 000 €, Joyandet 116 000 €) Tout comme le président pourrait donner l'exemple en évitant des dépenses absolument pas nécessaires (1.6 millions € pour une visite de 4 h à la Réunion dont une clim pour son discours à 50 000 €). Le 1er ministre n'est pas en reste puisqu'il utilise les moyens de l'Etat pour dispenser sa femme de voyages en train.
Sans compter les énormes budgets  de communication, tellement énormes que la Commission qui devait étudier d'un peu plus près cette gabegie a été sabordée.

Ils démontrent un peu plus chaque jour leur incompétence à respecter les propres règles qu'ils prétendent imposer aux autres. Nous parle de déficit budgétaire en réduisant le nombre de fonctionnaires à l'aveugle (même feu Seguin jugeait absurde cette manière de raisonner) alors que l'Etat et ses représentants continue son train de vie dispendieux.

Les ministres anglais peuvent baisser leur salaire si cela leur chante, eux même ont démontré il y a peu de temps, leur cupidité. Au moins les anglais ont ils eu la "chance" de voir les notes de frais que se faisaient rembourser certains de leurs élus qui n'hésitaient pas à se faire rembourser leur PQ et les tampons de leur femme ! Ce serait assez savoureux que nous ayons en France le même déballage.


 
La guerre civile en Europe, c'est pour quand ? Une sorte de 1848 du grand ras-le-bol me semble désormais inévitable.
Je suis un peu sceptique. Le fatalisme ambiant qui règne, la peur orchestrée de perdre le peu qui reste, la désillusion politique font que les européens sont plutôt amorphes. Les Grecs se révoltent certes, mais c'est sans commune mesure avec ce qu'ils auraient dû faire.
Ce qui peut conduire à un changement profond serait un espoir qu'un autre monde est possible. Or, tout est fait et tout a été fait pour l'enlever.

logan
Messages : 1868
Enregistré le : 02 avr. 2009, 00:00:00

Message non lu par logan » 17 mai 2010, 12:25:00

Je suis un peu sceptique. Le fatalisme ambiant qui règne, la peur orchestrée de perdre le peu qui reste, la désillusion politique font que les européens sont plutôt amorphes. Les Grecs se révoltent certes, mais c'est sans commune mesure avec ce qu'ils auraient dû faire.
Ce qui peut conduire à un changement profond serait un espoir qu'un autre monde est possible. Or, tout est fait et tout a été fait pour l'enlever.
Je suis d'accord le système via l'individualisme, le consumérisme et la résignation rend les peuples amorphes.

Avatar du membre
wesker
Messages : 32008
Enregistré le : 18 mai 2009, 00:00:00
Localisation : Proche de celles et ceux qui vivent dans le pays réel

Message non lu par wesker » 17 mai 2010, 13:29:00

La société de consommation a eu, pour conséquence, la transformation de citoyens responsables et impliqués dans l'idéal de la cité en consommateur individualiste, avide de biens de consommations.

Les élites, au vu des exemples donnés par pwalagratter impose de sévères restrictions aux français mais ne reduisent nullement les dépenses du chef de l'Etat ou de leurs cabinet !

logan
Messages : 1868
Enregistré le : 02 avr. 2009, 00:00:00

Message non lu par logan » 17 mai 2010, 18:52:00

Tiens une petite image très évocatrice :
Image

Avatar du membre
racaille
Messages : 8638
Enregistré le : 15 mars 2009, 00:00:00
Localisation : Lemuria

Message non lu par racaille » 17 mai 2010, 20:18:00

logan a écrit :
Je suis un peu sceptique. Le fatalisme ambiant qui règne, la peur orchestrée de perdre le peu qui reste, la désillusion politique font que les européens sont plutôt amorphes. Les Grecs se révoltent certes, mais c'est sans commune mesure avec ce qu'ils auraient dû faire.
Ce qui peut conduire à un changement profond serait un espoir qu'un autre monde est possible. Or, tout est fait et tout a été fait pour l'enlever.
Je suis d'accord le système via l'individualisme, le consumérisme et la résignation rend les peuples amorphes.
Hello Pwalagratter, ravi de te retrouver ici. J'ai été parfois Racaille, parfois zongo, tu dois me connaitre ça ne fait aucun doute ;)

En ce qui me concerne je ne ressent pas ce que j'ai dit comme du fatalisme. Le fatalisme ça serait de dire que tout a été écrit à l'avance, un jour... avant le Déluge ? :)

Là si je parle de guerre civile c'est surtout en tant que probabilité et il me semble tout-à-fait possible d'y échapper en faisant preuve de volonté. Comme les tractations entre avocats avant un procès, pour voir si on ne peut pas régler tout ça à l'amiable... Du donnant-donnant quoi... C'est en tout cas souhaitable pour nous tous même si mon côté nihiliste me pousse à penser - un peu comme Logan je crois - que le consensus est impossible dans une société telle que la nôtre, société qui reste avant tout fondée sur la violence, les rapports de force et les rapports de domination.
Ce qui distingue principalement l'ère nouvelle de l'ère ancienne, c'est que le fouet commence à se croire génial. K M

Avatar du membre
Nombrilist
Messages : 59567
Enregistré le : 08 févr. 2010, 00:00:00

Message non lu par Nombrilist » 17 mai 2010, 20:38:00

Oui mais Logan, tu ne comprends pas. Si on supprime 220 000 enseignants, c'est bon, on aura compensé le paquet fiscal ! Bon après faudra en supprimer 130 000 autres pour compenser la niche Copé.... Et après seulement, on commencera à faire des économies.

logan
Messages : 1868
Enregistré le : 02 avr. 2009, 00:00:00

Message non lu par logan » 17 mai 2010, 21:25:00

C'est en tout cas souhaitable pour nous tous même si mon côté nihiliste me pousse à penser - un peu comme Logan je crois - que le consensus est impossible dans une société telle que la nôtre, société qui reste avant tout fondée sur la violence, les rapports de force et les rapports de domination.
Ce n'est pas dutout mon propos, j'affirme que le vrai consensus ( de tout le monde ) est impossible parce que naturellement il n'existe pas de solution pour satisfaire les intérêts de tout le monde en même temps. Il existe un intérêt général, mais les gens ne seront jamais d'accord tous ensemble sur ce qu'est l'intérêt général car ils n'ont tout simplement pas ni les mêmes valeurs, ni les mêmes idées, ni les mêmes principes, ni les mêmes expériences, ni les mêmes relations sociales etc ... etc ... etc ...

Enfin ça serait possible à une petite échelle ( qqs personnes ) cela devient impossible à une échelle de 65 millions de personnes ;)

Si tous les gens ne peuvent pas s'accorder sur ce qu'est l'intérêt général, cela implique qu'aucun consensus ne peut se faire autour de l'intérêt général. Tout consensus est forcément autour d'intérêts particuliers. Et un consensus ne peut se faire autour d'intérêts particuliers, que si seules les personnes défendant ces intérêts particuliers participent à la décision.

En réalité le consensus est toujours un faux consensus, il n'est possible que parce que des gens sont exclus de la décision, ces gens sont justement toujours les gens "baisés" dans l'histoire.

Donc un consensus implique que des gens ont été exclus de la décision. Cela implique que l'accord défend des intérêts particuliers contre l'intérêt général. Le consensus n'est pas démocratique. La démocratie implique forcément des désaccords.

C'est pour cela que quand on présente une décision en consensus, pour moi c'est tout de suite suspect.

Répondre

Retourner vers « L'actualité politique »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré