Actu éco : euro / spéculation / allemagne.

Venez discuter de l'actualité politique.
bye 2
Messages : 412
Enregistré le : 18 mai 2010, 00:00:00

Message non lu par bye 2 » 20 mai 2010, 19:38:00

J'avais posté une réponse: elle est partie je ne sais où..

Pour répondre, je pense qu'au lieu de courir derrière des leaders dans tel domaine ( ce qui ne veut pas dire qu'il faut tout abandonner ), il conviendrait mieux de travailler, penser sur des nouvelles industries, se bâtir une "niche" suffisamment identifiée: matériaux nouveaux pour construction, environnement, ..prospecter sur les besoins actuels et surtout futurs.
Les différents plans "machines-outils", "calcul(ordianteurs)" ont échoué pour des raisons diverses, et notamment la non-prise en compte de toute la chaîne, comme tu le soulignes.
En somme, construire une filière intégrée.
La france était assez bien positionnée dans la construction de la machine-outils jusqu'à l'aube des années 70; et a perdu pied, nottamment, en laissant à de petites entités le soin de rivaliser avec les mastodontes Thyssen ou Siemens; dans l'univers technologique, il convient mieux de trouver quelques axes forts, afin de pouvoir maintenir vivant un secteur technique ou industriel, digne de ce nom. 

Avatar du membre
wesker
Messages : 32008
Enregistré le : 18 mai 2009, 00:00:00
Localisation : Proche de celles et ceux qui vivent dans le pays réel

Message non lu par wesker » 20 mai 2010, 20:46:00

Etre competitif est evidemment l'objectif des neoliberaux...Mais les réalités étant ce qu'elles sont en matière de dumpings, seuls les droits compensatoires qui permettraient d'ailleurs d'offrir à des pays depourvus de devise de pouvoir participer aux échanges commerciaux sur la base d'une équité definie prealablement.

Evidemment, pour cela il faut en finir avec le mondialisme des echanges qui visent à faire croire que cela améliore le commerce et la croissance alors que c'est l'inverse.

Le commerce se developpe à partir de marché viable, solvable...C'est dans ce sens qu'il faudrait travailler et non se soumettre à la loi du profit à court terme absolu.

Avatar du membre
El Fredo
Messages : 26112
Enregistré le : 17 févr. 2010, 00:00:00
Parti Politique : En Marche (EM)
Localisation : Roazhon
Contact :

Message non lu par El Fredo » 20 mai 2010, 22:33:00

bye 2 a écrit :J'avais posté une réponse: elle est partie je ne sais où..
J'ai remarqué un bug récurrent assez pénible : parfois mon commentaire disparait au moment de l'envoi. Du coup j'ai acquis le réflexe de faire une copie du texte avant validation (combinaison Ctrl-A - Ctrl-C).
If the radiance of a thousand suns were to burst into the sky, that would be like the splendor of the Mighty One— I am become Death, the shatterer of Worlds.

En ligne
Avatar du membre
Nombrilist
Messages : 59218
Enregistré le : 08 févr. 2010, 00:00:00

Message non lu par Nombrilist » 20 mai 2010, 22:40:00

ça arrive quand vous faîtes "précédent" avant d'écrire et de poster.

Avatar du membre
Gis
Messages : 4939
Enregistré le : 13 oct. 2008, 00:00:00
Localisation : Loire-Atlantique

Message non lu par Gis » 20 mai 2010, 23:40:00

Excuse El Fredo, j'apporte une petite précision : Pour sélectionner le texte Ctrl - A, pour le copier : Ctrl - C et pour le coller, c'est bien Ctrl V

bye 2
Messages : 412
Enregistré le : 18 mai 2010, 00:00:00

Message non lu par bye 2 » 21 mai 2010, 04:22:00

Arrêter le mondialisme des échanges; certes, mais alors l'excédent des produits agricoles français, par exemple? revenir à une auto-suffisance correspond à un assèchement de l'économie.
Sans être partisan de l'OMC, bien sûr, il faudrait convenir d'une véritable solidarité entre les peuples ( échange de compétences, méthodes sans pour celà les imposer: "paysans sans frontières" "électriciens sans frontières",..), chasser le néo-colonialisme à l'oeuvre dans beaucoup de pays déshérités,.. prix des matières premières, ou matière primaire noble ( cacao ) défini par  les producteurs et non les parasites étatiques ou supra-nationaux ( BCC: bourse du café et du cacao ),..
Concernant les pays européens, même chose: je ne faisais que tenter d'expliquer une petite partie du déficit économique entre l'Allemagne et la plupart des autres pays européens ( dont la France ), dans un système capitaliste.
La solution plus radicale passe par d'autres échéances, d'autres combats.

Avatar du membre
El Fredo
Messages : 26112
Enregistré le : 17 févr. 2010, 00:00:00
Parti Politique : En Marche (EM)
Localisation : Roazhon
Contact :

Message non lu par El Fredo » 21 mai 2010, 09:23:00

[hors-sujet]

Ce que tu décris est le fameux concept de l'avantage comparatif énoncé pour la première fois par David Ricardo, et qui est au coeur du commerce international. Cependant, même s'il est montré depuis fort longtemps ses avantages macroéconomiques et notamment l'accroissement de la richesse des nations par les échanges, on n'a pas encore trouvé de solution efficace à ses effets secondaires indésirables et en particulier l'accroissement des inégalités. Je pense que ce point ne peut pas se régler au niveau international mais seulement au niveau national grâce aux mécanismes de redistributions dont disposent les Etats. Autrement dit le commerce international, s'il a une influence positive sur la richesse des nations, n'en a aucune sur la répartition de cette richesse entre les membres d'une même nation.

On peut certes limiter ces disparités grâce à des pratiques volontaristes comme le commerce équitable, mais la nature humaine étant ce qu'elle est, elles sont condamnées à rester marginales en comparaison avec le volume des échanges. Et chaque nation étant souveraine il n'y a aucun moyen d'influer sur leur politique intérieure par le commerce. Ce qui ne veut pas dire qu'on ne peut rien faire : si les pays développés veulent améliorer la situation de leurs partenaires moins bien lotis, cela passe nécessairement par la suppression des distorsions de concurrences, par exemple les subventions étatsuniennes à la culture du coton qui touchent directement les producteurs africains. La fameuse concurrence libre et non faussée. Ou encore mettre fin à la dictature économique néolibérale imposée par le FMI. Mais les inégalités sont de la responsabilité des nations elles-mêmes, pas de leurs partenaires commerciaux.

[/hors-sujet]
If the radiance of a thousand suns were to burst into the sky, that would be like the splendor of the Mighty One— I am become Death, the shatterer of Worlds.

En ligne
Avatar du membre
Nombrilist
Messages : 59218
Enregistré le : 08 févr. 2010, 00:00:00

Message non lu par Nombrilist » 21 mai 2010, 12:08:00

Pour limiter les effets néfastes dont tu parles, Stiglitz proposait ce que j'appellerais une mondialisation par pôles. Les échanges se feraient alors entre pays à niveau de développement comparable, ce qui aurait pour avantage de ne pas créer des distorsions France - Vietnam par exemple.

Avatar du membre
wesker
Messages : 32008
Enregistré le : 18 mai 2009, 00:00:00
Localisation : Proche de celles et ceux qui vivent dans le pays réel

Message non lu par wesker » 21 mai 2010, 13:42:00

Et plutôt que de faire référence à de vieux théoriens ou de vieux bouquins,, pourquoi ne preconiserions nous pas des solutions actuelles...Les droits compensatoires, imaginés, récemment pour retablir les équilibres économiques et commerciaux et permettre l'entrée sur le marché de pays depourvus de devises, permettrait, evidemment, de répondre aux difficultés.

Les difficultés posées pourraient être résolus, par les systèmes économiques propres à chaque nation et que le commerce ne doit pas entravers pour respecter les modes de vie et valeurs qu'un peuple se choisit.

En ligne
Avatar du membre
Nombrilist
Messages : 59218
Enregistré le : 08 févr. 2010, 00:00:00

Message non lu par Nombrilist » 21 mai 2010, 13:55:00

Au lieu de vieux théoricien, je préfère le qualificatif de Nobel.

Avatar du membre
Libre Plume
Messages : 832
Enregistré le : 05 févr. 2010, 00:00:00

Message non lu par Libre Plume » 21 mai 2010, 20:56:00

Le point de départ de toute analyse, il va falloir purger les actifs fictifs, cloisonné ce pays.

Au fond du trou on peut toujours creuser, l’individu s’écrase pour se confondre dans la masse au service d’un législateur universel pour une société équilibrée, dans laquelle il pourrait croire. icon_mrgreen

Avatar du membre
wesker
Messages : 32008
Enregistré le : 18 mai 2009, 00:00:00
Localisation : Proche de celles et ceux qui vivent dans le pays réel

Message non lu par wesker » 22 mai 2010, 13:34:00

Nombrilist...Des nobels dont les titres furent reconnus par ceux là même qui contestent aujourd'hui à des economistes pourtant reconnus brillants à partir du moment où leurs afirmations vont à l'encontre des vérités officielles erigées en dogmes !

Avatar du membre
Golgoth
Messages : 20233
Enregistré le : 15 mars 2010, 00:00:00
Localisation : Chez moi

Message non lu par Golgoth » 22 mai 2010, 13:47:00

Il n'y a pas de prix Nobel en économie, il y a un prix à la mémoire d'Alfred Nobel, c'est bien différent. Peut être qu'un jour l'économie sera une sciences, qui sait ? icon_mrgreen
T'es vraiment kon François, fallait créer une SCI. :mrgreen2:

Répondre

Retourner vers « L'actualité politique »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré