la dépense publique est au plus haut

Venez discuter et débattre de l'actualité économique
logan
Messages : 1868
Enregistré le : 02 avr. 2009, 00:00:00

Message non lu par logan » 24 mai 2010, 20:08:00

réfléchis un peu MPS, à moins que le système soit en croissance, tout le monde ne peut pas gagner de l'argent, si certains en gagnent, il faut nécessairement que d'autres en perdent

il n'y a qu'à faire le bilan de 2009, le chomage a explosé, l'économie a subit une récession historique, les états ont vu leurs déficits explosés, et ... les banques ont battu tous leurs précédents records de profits, et les traders ont battu leur record de bonus

quand même faut pas être grand druide, surtout à les lumière des explications que je t'ai donné, qu'il est totalement faux de dire que tout le monde y a gagné dans l'histoire
on a SOCIALISE ( c'est à dire fait payé à tous ) les pertes des banques

la crise économique aurait pu être évitée si les banques avaient rouvert le robinet du crédit à un taux normal voir même à un taux exceptionnellement bas vu que la BCE pratiquait elle même un taux exceptionnellement bas, hors au contraire elles ont facturé leurs services à des taux bien plus élevés qu'à l'ordinaire et c'est ce qui a conduit à la propagation de la crise financière en crise économique
et les déficits publics que cette crise économique a entrainé, ajouté à cela le fait que les banques se sont ruées sur les titres publics des états car c'était les seuls marchés "surs" en pleine crise financière, tout cela a contribué à la transformation de la crise financière initiale en crise des finances publiques

et le gouvernement porte une lourde responsabilité, car si on en est là c'est parce qu'il a toujours refusé d'interférer dans les affaires des banques privées, contrairement à ses promesses il n'a rien régulé, il n'a rien moralisé, toutes ses gesticulations en sont d'ailleurs plus hyppocrites.

le gouvernement est clairement allié aux banquiers, et son but est évident maintenant, il veut à TOUT PRIX préserver le système financier ( nouvel eldorado ) TEL QU'IL EST ! et même s'il faut faire payer les peuples pour cela !
et d'ailleurs cette évolution de la crise est une opportunité sans précédent pour les gouvernements européens d'imposer "par la force" le projet politique qu'ils défendent depuis plus de 40 ans et que les peuples ont soit refusé, ou contre lesquels ils ont en partie résisté

Ce sont clairement des alliés, les uns retirent un profit financier de cette crise, les autres retirent un profit politique de cette crise. Et les peuples, les ménages et les entreprises, payent l'addition.

Georges
Messages : 6994
Enregistré le : 28 févr. 2009, 00:00:00
Parti Politique : Nouveau Parti Anticapitaliste (NPA)
Localisation : Village de Normandie

Message non lu par Georges » 24 mai 2010, 20:56:00

"le gouvernement est clairement allié aux banquiers, et son but est évident maintenant, il veut à TOUT PRIX préserver le système financier ( nouvel eldorado ) TEL QU'IL EST ! et même s'il faut faire payer les peuples pour cela !"

Je dirais que dans la pratique ce sont politiques qui sont à la botte des finances.

logan
Messages : 1868
Enregistré le : 02 avr. 2009, 00:00:00

Message non lu par logan » 24 mai 2010, 21:00:00

Comme dit Jacques Généreux, notre état est désormais privé, il ne défend plus l'intérêt général des français, il ne défend même pas les intérêts des entreprises, mais il défend les intérêts privés de la finance. Et tout cela dans l'hyppocrisie la plus complète vu qu'ils tiennent un discours totalement inverse.

Avatar du membre
mps
Messages : 20146
Enregistré le : 01 mars 2009, 00:00:00
Localisation : Belgique

Message non lu par mps » 24 mai 2010, 22:43:00

Wesker, si je peux acheter un jeans à 50 euros, c'est évidemment au prix départ atelier + commission grossiste. Je ne lèse donc pas la production.

[table cellpadding="0" cellspacing="0" border="0" width="100%"][tr][td colspan="2" rowspan="1"][hr][/td][/tr][tr][td colspan="2" rowspan="1"]Imageréfléchis un peu MPS, à moins que le système soit en croissance, tout le monde ne peut pas gagner de l'argent, si certains en gagnent, il faut nécessairement que d'autres en perdent [/td][/tr][/table]


Logan, dans le cas qui nous occupe, des emprunts énormes sur les amrchés interantionaux, le fait de les réaliser à plous faible taux ne lèse strictement personne.

Un bénéice pour l'Ett, une économie pour les banques emprunteuses, et tout au plus un petite désillusion pour quelques courtiers exotiques sauce spéculative.
C'est quand on a raison qu'il est difficile de prouver qu'on n'a pas tort. (Pierre Dac)

logan
Messages : 1868
Enregistré le : 02 avr. 2009, 00:00:00

Message non lu par logan » 24 mai 2010, 23:14:00

mps, ta capacité à faire l'autruche m'étonnera toujours, qu'est ce que tu ne comprends pas dans les phrases que j'ai écrit ?
d'après toi, qu'est ce qui est faux dans ce que j'ai expliqué ?
si tu n'es pas d'accord avec moi expliques où est mon erreur au lieu de répéter à l'infinie tes convictions infondées ...
tu ne fais que du langage de sourd là

Avatar du membre
mps
Messages : 20146
Enregistré le : 01 mars 2009, 00:00:00
Localisation : Belgique

Message non lu par mps » 25 mai 2010, 07:39:00

Tu me dis que tout lemonde ne peut pas gagner d'argent dans une opération définite.
Je te démontre que le win-win, ça existe, bien entendu.
Où est, selon toi, le "dialogue de sourd" ?

C'est plutôt, dans ton fait : "il n'est de pire sourd que celui qui ne veut rien entendre", non ? icon_biggrin

Dans l'affaire des prêts aux banques, l'Etat ayant emprunté à son taux ultra favorable pour le reprêter à un taux d'une douceur inespérée pour les banques, mais néanmoins supérieur à celui de son emprunt, c'est une grosse économie pour les banques, et une belle rentrée pour l'Etat. Mais aussi une opération normale pour le marché des capitaux, qui a prêté à une emrunteur AAA.

Qui a perdu ? Personne !!!
C'est quand on a raison qu'il est difficile de prouver qu'on n'a pas tort. (Pierre Dac)

Avatar du membre
El Fredo
Messages : 26218
Enregistré le : 17 févr. 2010, 00:00:00
Parti Politique : En Marche (EM)
Localisation : Roazhon
Contact :

Message non lu par El Fredo » 25 mai 2010, 10:20:00

If the radiance of a thousand suns were to burst into the sky, that would be like the splendor of the Mighty One— I am become Death, the shatterer of Worlds.

lancelot
Messages : 8370
Enregistré le : 19 mai 2009, 00:00:00

Message non lu par lancelot » 25 mai 2010, 10:44:00

Effectivement ....

Avatar du membre
Nombrilist
Messages : 60005
Enregistré le : 08 févr. 2010, 00:00:00

Message non lu par Nombrilist » 25 mai 2010, 11:14:00

Et encore un rapport qui enfonce encore un peu plus la droite française dans son incompétence crasse en matière d'économie. Et après c'est cette même droite qui nous explique qu'il n'y a plus de sous.

lancelot
Messages : 8370
Enregistré le : 19 mai 2009, 00:00:00

Message non lu par lancelot » 25 mai 2010, 12:33:00

Et qui donne des leçons ....

Avatar du membre
Nombrilist
Messages : 60005
Enregistré le : 08 févr. 2010, 00:00:00

Message non lu par Nombrilist » 25 mai 2010, 12:39:00

Tout cumulé, on en est à combien de pertes de recettes par an sous la droite ? 30 milliards ? 40 milliards ?

Avatar du membre
mps
Messages : 20146
Enregistré le : 01 mars 2009, 00:00:00
Localisation : Belgique

Message non lu par mps » 25 mai 2010, 12:54:00

bON, analysons ce fameux rapport, ou ce qu'en dit Marianne.

Globalement, la manoeuvre a été excellente, personne ne le nie.

Viennent alors des "critiques" :

1./ Le soutien du crédit à l’économie ? « Les lignes de trésoreries aux petites et moyennes entreprises qui leur étaient essentielles pour survivre à la crise économique, ont diminué sensiblement, de 12% sur l’année 2009. » Pire, les banques auraient profité de la montée en puissance d’Oséo, une banque publique, pour lui refourguer un gros paquet de leurs risques...

Assez tocard. En période d'incertitude, les entreprises se tiennent à carreau, et n'investissent pas, ou le strict minimum. MARIANNE SEMBLE CROIRE QUE LES PRËTS BANCAIRES VONT AUX ENTREPRISES SANS LE SOU ! Critique ridicule. Les banques ont attendu le client, pour des dossiers d'investissement, évidemment, et pas pour jouer l'aide sociale.


2./ L’encadrement des rémunérations au sein des banques ? Là aussi, les magistrats financiers critiquent « ouvertement » les résultats annoncés encore récemment comme atteints par le gouvernement. « Les rémunérations perçues demeurent confortables », souligne Didier Migaud.

Les banques n'ont pas demandé la charité, mais négocié des prêts via le gouvernement, à des tux qui arrangeaient tout le monde. Elles restent bien entendu libre de leur gestion et de leurs salaires, n'en déplaise aux jaloux. J'aodre le "les rémunérations demeurent confortables" : serait-ce de la vertu que de proposer des revenus professionnels "inconfortables" ? Couinement idiot.

3./ Y a-t-il une meilleure régulation ? Non, là aussi, répond la Cour des comptes, qui demande, explicitement la mise en place d’un impôt exceptionnel sur les banques en contrepartie « du risque systémique que les banques font supporter à l’économie toute entière et qui est finalement assumé en dernier ressort par l’Etat. » Un petit coup de pouce aux propositions des socialistes que le parti de Martine Aubry semble pour l’heure mal exploiter

Martine Aubry n'arien inventé. En Belgique, depuis plusieurs mois déjà, les banques sont "rançonnées" et paient une lourde cotisation à l'etat, à titre d'"assurance mauvais temps". Une initiative intelligente et bien mesurée de notre remarquable Ministre des Finances Libéral, Didier Reynders.  Les français suivront, comme toujours,  en imaginant avoir tout inventé.
.
4./ Enfin, quel bilan financier l’Etat peut-il retirer de ce sauvetage ? C’est le point sans doute le plus sensible abordé par la Cour. En effet, Nicolas Sarkozy, s’est, à plusieurs reprises, félicité d’avoir élaboré un système dans lequel l’Etat serait gagnant. Les magistrats, même ceux proches de l’Elysée, semblent bien en peine « d’acheter » la version sarkozienne. Officiellement, le bilan affiche un gain direct de 1,3 milliard d'euros pour le budget de l'Etat au titre des exercices 2008 à 2010. Sauf que cette photographie ignore la dynamique en place. Les effets de ce sauvetage s’apprécient au long cours, et ils  « sont susceptibles d'annuler complètement le résultat budgétaire à partir de l'année 2011. »

Il faudrait qu'on m'explique ! Les banques ont reçu des prêts à des taux avantageux pour l'Etat, mais aussi pour elles, puisqu'à ce stade de la conjoncture, personne ne voulait leur prêter sauf à les plumer. Mais ces prêts étaient pratiquement des crédits de pont, durant la crise de liquidités dûe à la suspicion générale. Ces prêts sont quasi tous remboursés. Alors, le grand frisson pour l'avenir, c'est du Marianne tout craché !

Vous critiquez tout, mais vousn'avez guère de sens critique icon_eek
C'est quand on a raison qu'il est difficile de prouver qu'on n'a pas tort. (Pierre Dac)

lancelot
Messages : 8370
Enregistré le : 19 mai 2009, 00:00:00

Message non lu par lancelot » 25 mai 2010, 13:26:00

1 - Faux, de nombreuses entreprises parfaitement saines ont besoin de trésorerie.
2 - Faux, les banques ,n'ont certes pas demandé la charité, mais elles ont demandé ce qu'elles refusaient à leurs clients dans la même situation (voir le point 1) et le gouvernement aurait mieux fait de soutenir de l'économie réelle que ces salauds de banquiers qui plongent l'économie dans le rouge vif, sans en subir les conséquences.
3 - les français suivront peut être, en tout cas le nabot a manqué le train, ça c'est sur.
4 - pour faire un bilan il faut prendre tous les paramètres en compte, tu sembles l'oublier.

 
Vous critiquez tout, mais vousn'avez guère de sens critique
Avoir du sens critique c'est justement être capable de donner une autre lecture aux évènements plutot que de se vautrer dans la relecture du discours officiel.

Avatar du membre
wesker
Messages : 32008
Enregistré le : 18 mai 2009, 00:00:00
Localisation : Proche de celles et ceux qui vivent dans le pays réel

Message non lu par wesker » 25 mai 2010, 14:00:00

mps, est ce si difficile de reconnaître la responsabilité de Sarkozy dans les échecs ?

La debâcle des regionales, par exemple, est elle imputable à Sarkozy qui a decidé de la stratégie et de la composition des listes ou de Fillon qui les a decouvert en même temps que les électeurs ?

Sois un peu objective, cela rendra tes propos très interessants, souvent bien argumenté et s'impregnant d'une réelle volonté de developper une doctrine ultra libérale que je respecte en tant qu'idée mais combatr la nocivité.

Avatar du membre
El Fredo
Messages : 26218
Enregistré le : 17 févr. 2010, 00:00:00
Parti Politique : En Marche (EM)
Localisation : Roazhon
Contact :

Message non lu par El Fredo » 25 mai 2010, 14:20:00

mps a écrit :1./ Le soutien du crédit à l’économie ? « Les lignes de trésoreries aux petites et moyennes entreprises qui leur étaient essentielles pour survivre à la crise économique, ont diminué sensiblement, de 12% sur l’année 2009. » Pire, les banques auraient profité de la montée en puissance d’Oséo, une banque publique, pour lui refourguer un gros paquet de leurs risques...

Assez tocard. En période d'incertitude, les entreprises se tiennent à carreau, et n'investissent pas, ou le strict minimum. MARIANNE SEMBLE CROIRE QUE LES PRËTS BANCAIRES VONT AUX ENTREPRISES SANS LE SOU ! Critique ridicule. Les banques ont attendu le client, pour des dossiers d'investissement, évidemment, et pas pour jouer l'aide sociale.
On parle de trésorerie, pas d'investissement. De nombreuses entreprises saines avec des carnets de commandes bien remplis ont mis la clé sous la porte faute de trésorerie.
If the radiance of a thousand suns were to burst into the sky, that would be like the splendor of the Mighty One— I am become Death, the shatterer of Worlds.

Répondre

Retourner vers « Economie »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré