Vers une taxation bancaire dans tous les pays européens ?

Venez parler ici de l'actualité étrangère et européenne
Avatar du membre
politicien
Site Admin
Messages : 34109
Enregistré le : 30 août 2008, 00:00:00
Compte Twitter : @LActuPolitique

Message non lu par politicien » 26 mai 2010, 09:45:00

Bonjour,

La Commission européenne va demander mercredi 26 mai aux vingt-sept pays de l'UE d'appliquer une taxe nationale sur les banques afin de financer un fonds de prévention, d'assainissement et de restructuration, selon une information du Figaro.fr. Le prélèvement devra s'appliquer aux banques, et non pas aux institutions financières en général.  La Commission estime que l'un des moyens de prévenir une future crise financière "est d'exiger des États-membres qu'ils créent chacun un fonds (…) pour lequel les banques auront obligation de régler une taxe", d'après les textes qui seront rendus public ce mercredi. "Un tel fonds ne serait pas utilisé pour renflouer ou pour secourir une banque. Mais uniquement pour s'assurer qu'une faillite bancaire serait gérée de manière ordonnée et sans déstabiliser l'ensemble du système financier", précisent les textes.  Entrée en vigueur début 2011 ?  Cette taxe fait partie d'un arsenal préventif que Bruxelles veut ficeler en octobre, avant de le traduire en textes législatifs début 2011. Les États-membres et le Parlement devront donner leur accord. Bruxelles espère une mise en place dès l'an prochain. Le projet explore trois pistes pour l'assiette de la future taxe: les actifs, le passif et les résultats. La Suède, puis l'Allemagne ont mis en chantier une taxe et un fonds préventif similaires au projet de Bruxelles. La France approuve l'idée d'une taxe, mais souhaiterait en faire bénéficier le budget de l'État.  Qu'en pensez vous ?  A plus tard,
« Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites, mais je me battrai jusqu’au bout pour que vous puissiez le dire » Le débat ne s'arrête jamais sur Actu-Politique

Avatar du membre
sarkonaute
Messages : 1388
Enregistré le : 14 mars 2010, 00:00:00

Message non lu par sarkonaute » 26 mai 2010, 10:33:00

mesure inepte et contre-productive.
les banques verseront une dime pour avoir le droit de faire n'importe quoi.
ce n'est pas de la régulation, c'est un blanc-seing.
Tous ensemble pour un nouveau rêve bleu avec Nicolas Sarkozy en 2012

Image

Avatar du membre
Nombrilist
Messages : 59504
Enregistré le : 08 févr. 2010, 00:00:00

Message non lu par Nombrilist » 26 mai 2010, 10:42:00

Si la taxe va dans les poches de l'état, OK. Sinon, c'est niet.

logan
Messages : 1868
Enregistré le : 02 avr. 2009, 00:00:00

Message non lu par logan » 26 mai 2010, 12:14:00

c'est l'institutionalisation carrément de la socialisation des pertes des banques

ces fonds serviront de paravent pour faire croire une nouvelle fois que leur sauvetage ne coute rien à la collectivité

on croierait halluciner, les banques vont être définitivement des entreprises privées qui ne pourront pas faire faillite, alors oui sarkonaute a raison, c'est clairement leur dire, allez y faites n'importe quoi on sera là pour vous sauver, les autres banques et la collectivité paieront pour toutes les conneries que vous ferez et toutes les crises que vous provoquerez !

Avatar du membre
racaille
Messages : 8638
Enregistré le : 15 mars 2009, 00:00:00
Localisation : Lemuria

Message non lu par racaille » 29 mai 2010, 18:04:00

D'accord avec Sarkonaute et Logan. C'est un pansement sur une jambe de bois.
Ce qui distingue principalement l'ère nouvelle de l'ère ancienne, c'est que le fouet commence à se croire génial. K M

Avatar du membre
artragis
Messages : 7980
Enregistré le : 29 janv. 2009, 00:00:00
Compte Twitter : @francoisdambrin
Contact :

Message non lu par artragis » 29 mai 2010, 19:29:00

afin de financer un fonds de prévention, d'assainissement et de restructuration
ridicule et irresponsable, sans parler de socialisation de la dête des banque (puisque ce sont les banques elles même qui paient) une telle mesure réduirait la compétitivité de nos banques tout en leur laissant la possibilité de trader à outrance comme elle l'ont fait jusque là.
La France approuve l'idée d'une taxe, mais souhaiterait en faire bénéficier le budget de l'État.
Pour une fois si on se souvenait que les français ne sont pas si fous... l'Etat est un financeur bien plus efficace que beaucoup de banques et surtout plus ouvert (Oseo entre autre). D'ailleurs, si cette taxe va directement à Oseo ça serait génial puisque ça serait vraiment utile ! Au moins on serait sûr qu'une partie des ressources banquaires iraient à l'économie réelle (investissement) et plus à la spéculation financière.
http://zestedesavoir.com une association pour la beauté du zeste.

Georges
Messages : 6994
Enregistré le : 28 févr. 2009, 00:00:00
Parti Politique : Nouveau Parti Anticapitaliste (NPA)
Localisation : Village de Normandie

Message non lu par Georges » 29 mai 2010, 20:40:00

sarkonaute a écrit :mesure inepte et contre-productive. les banques verseront une dime pour avoir le droit de faire n'importe quoi.
ce n'est pas de la régulation, c'est un blanc-seing.
Mais acctuellement elles ne versent rien et elles font n'importe quoi.

logan
Messages : 1868
Enregistré le : 02 avr. 2009, 00:00:00

Message non lu par logan » 29 mai 2010, 21:04:00

ridicule et irresponsable, sans parler de socialisation de la dête des banque (puisque ce sont les banques elles même qui paient)
Et il vient d'où l'argent des banques ? C'est notre argent.

On nous oblige à avoir un compte bancaire. On nous oblige à utiliser leurs services ( vu qu'il n'existe pas de service public ) et alors que ces services sont vitaux.

Si les banques doivent payer qqchose, soit certain qu'elles profiteront du fait que nous n'avons pas le choix pour répercuter leurs nouvelles dépenses sur nous, en nous vampirisant encore plus. Tu rêves si tu crois qu'elles vont répercuter ces nouvelles dépenses sur les profits de leurs actionnaires.

C'est totalement une socialisation de leur dette. Pas une socialisation directe, mais c'est ce qui arrive au final.

Avatar du membre
artragis
Messages : 7980
Enregistré le : 29 janv. 2009, 00:00:00
Compte Twitter : @francoisdambrin
Contact :

Message non lu par artragis » 29 mai 2010, 21:33:00

Pas une socialisation directe, mais c'est ce qui arrive au final.
oui et non car il ne faut pas oublier que les banques sont les principales créatrices de monnaie, et surtout que ce sont les prêts interbancaux qui forment les fonts propres des banques.
http://zestedesavoir.com une association pour la beauté du zeste.

logan
Messages : 1868
Enregistré le : 02 avr. 2009, 00:00:00

Message non lu par logan » 30 mai 2010, 01:51:00

astragis, la transformation de la dette des banques en crise économique et sociale, puis en crise de la dette publique, montre bien la façon dont les banques socialisent leurs dettes

j'avoue ne pas connaître en détail la constitution des fonds propres des banques ni même connaitre les proportions dans ces fonds propres qu'occupent les facturations de leurs services ( directes ou sous forme d'intérêts ) par rapport au reste, mais c'est en tout cas bel et bien par ce biais qu'elles socialisent leurs pertes et c'est ce moyen qu'elles utiliseront pour éviter d'avoir à réduire les profits des actionnaires

Avatar du membre
artragis
Messages : 7980
Enregistré le : 29 janv. 2009, 00:00:00
Compte Twitter : @francoisdambrin
Contact :

Message non lu par artragis » 30 mai 2010, 08:53:00

astragis, la transformation de la dette des banques en crise économique et sociale, puis en crise de la dette publique, montre bien la façon dont les banques socialisent leurs dettes
c'est aRtragis, ensuite, je ne pense pas que ça montre cet effet là logan. En effet, la dette des banques est au départ propre à elles mêmes,seulement, le marché bancaire s'appuie sur la confiance des banques entre elles, et lorsque LB par exemple chutte, il n'y a plus cette confiance, et donc les banques se retrouvent avec leur propre dette qui se creuse sans pouvoir emprunter à d'autres en attendant de nettoyer les fonds pourris. La socialisation de la dette a été faite par les plans de relances qui n'ont pas été coordonnés à une prise de capital ni à des sanctions pénales (qui se transforment en argent d'état) suffisantes.
http://zestedesavoir.com une association pour la beauté du zeste.

Avatar du membre
wesker
Messages : 32008
Enregistré le : 18 mai 2009, 00:00:00
Localisation : Proche de celles et ceux qui vivent dans le pays réel

Message non lu par wesker » 30 mai 2010, 13:36:00

Ce qui est marquant est la volonté y compris de la part de l'Union Européenne, de revenir aux leviers fiscaux que les NATIONS seraient chargés de prélever.

Pourquoi, alors qu'on nous vante les vertus de l'Union Europennee politique, faire appel aux nations si ce n'est que reconnaître que ces dernières sont le cadre le plus performant !

logan
Messages : 1868
Enregistré le : 02 avr. 2009, 00:00:00

Message non lu par logan » 01 juin 2010, 12:51:00

artragis a écrit :
astragis, la transformation de la dette des banques en crise économique et sociale, puis en crise de la dette publique, montre bien la façon dont les banques socialisent leurs dettes
c'est aRtragis, ensuite, je ne pense pas que ça montre cet effet là logan. En effet, la dette des banques est au départ propre à elles mêmes,seulement, le marché bancaire s'appuie sur la confiance des banques entre elles, et lorsque LB par exemple chutte, il n'y a plus cette confiance, et donc les banques se retrouvent avec leur propre dette qui se creuse sans pouvoir emprunter à d'autres en attendant de nettoyer les fonds pourris. La socialisation de la dette a été faite par les plans de relances qui n'ont pas été coordonnés à une prise de capital ni à des sanctions pénales (qui se transforment en argent d'état) suffisantes.
Les plans de relance ont coûté 30 milliards d'euros et sont censés relancer l'économie.
Donc dans le meilleur des cas ils ont aidé l'économie à se redresser et dans ces cas là ils ont évité des pertes encore plus grandes que ce qu'ils ont couté
Dans le pire des cas ils n'ont servit à rien et sont une pure perte, mais on est encore loin du compte je te rappelle que les déficits supplémentaires sont de 138 - 42 = 96 milliards

Et ce ne sont pas les plans de relances qui ont mis des centaines de milliers de personnes au chomage

Pourquoi nies-tu l'évidence ? Pour protéger Sarkozy ?

Les banques ont répercuté leurs pertes sur l'état, sur les entreprises et sur les ménages en :
- augmentant leurs taux d'intérêts au lieu de les baisser comme l'abaissement des taux de la BCE les incitait
- en facturant plus chers leurs services bancaires
- en se servant de l'argent prêté par l'état pour acheter des titres des états
- en fermant le robinet du crédit

Les banques ont répercuté la crise financière qui les a touché en crise économique et sociale

Si l'état avait obligé les banques à ouvrir le robinet du crédit, à ne pas se servir de l'argent prêté par l'état pour se refaire ses fonds propres et ses taux de profits mais à prêter aux entreprises
Si l'état avait obligé les banques à pratiquer des taux très bas correspondant à la baisse des taux directeurs de la BCE
Si l'état avait obligé les banques à ne pas surfacturer ses services

Il n'y aurait pas eu de crise économique, pas d'obligation de relancer l'économie, pas d'explosion des dépenses sociales

Avatar du membre
wesker
Messages : 32008
Enregistré le : 18 mai 2009, 00:00:00
Localisation : Proche de celles et ceux qui vivent dans le pays réel

Message non lu par wesker » 01 juin 2010, 13:52:00

Et ce, en n'oubliant pas que la crise provient de l'excès de dettes....Et ce qui est navrant est de voir la France garantir et apporter, aux frais des contribuables, des garanties auprès de ceux qui ont inconsiderement accorder, pour des raisons de rentabilités immédiates, des crédits sans contrôles.

Avatar du membre
mps
Messages : 20146
Enregistré le : 01 mars 2009, 00:00:00
Localisation : Belgique

Message non lu par mps » 02 juin 2010, 08:18:00

Petite remarque : cette "prime d'assurance" dont les banques sont redevables aux Etats est en vigueur en Belgique depuis plusieurs mois. Très lucartive pour l'Etat, peu c^oûteuse (relativement) pour les banques puisqu'elle est payés avant impôts, cette assurance obligatoire n'a soulevé aucune vague, ni surtout entrainé d'irresponsabilité de nos banques, par ailleurs étroitement surveillées par laCommission bancaire.

Pourquoi faut-il que les français couinent éternellement à toute nouveauté ?
C'est quand on a raison qu'il est difficile de prouver qu'on n'a pas tort. (Pierre Dac)

Répondre

Retourner vers « Actualité étrangère et européenne »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré