L'assemblé nationale adopte le plan de sauvetage de l'euro

Venez discuter de l'actualité politique.
Avatar du membre
politicien
Site Admin
Messages : 34088
Enregistré le : 30 août 2008, 00:00:00
Compte Twitter : @LActuPolitique

Message non lu par politicien » 01 juin 2010, 21:05:00

Bonjour,

L'Assemblée nationale a adopté mardi, par 462 voix contre 33, le collectif budgétaire qui autorise la France à apporter sa garantie de 111 milliards d'euros au fonds de sauvegarde de l'euro.
L'accord conclu par les 16 pays de la zone euro a été entériné par le PS, qui a voté avec l'UMP. Le texte sera examiné jeudi par le Sénat, pour une adoption conforme et donc définitive.
Il s'agit de "défendre la zone euro et mettre un terme à la spéculation", avait déclaré lundi le président PS de la commission des Finances, Jérôme Cahuzac.

Seul le groupe PCF et apparentés (25 députés) a voté contre: le plan "ne répond a aucun des problèmes de fond. Il maintient la dépendance des Etats à l'égard des marchés. La seule issue, c'est une volonté politique de casser les reins à la spéculation", a déclaré Martine Billard (Parti de Gauche). Les autres "non" sont des voix isolées, comme celles de Nicolas Dupont-Aignan (ex-UMP).
Le collectif budgétaire transcrit le plan de sauvegarde conclu le 9 mai par les chefs d'Etat et de gouvernement des 16 pays de la zone euro.
"Les ministres des Finances européens ont alors décidé la mise en place d'un dispositif doté de 500 milliards d'euros pour préserver la stabilité financière", avait expliqué lundi le ministre du Budget François Baroin. La France apporte à ce fonds une garantie de 111 mds d'euros, soit sa quote-part dans la BCE, majorée de 20%.
Un seul amendement a été adopté, qui a pour objet de "renforcer l'information des commissions des finances des assemblées" en cas d'assistance financière à un Etat membre de la zone euro.

Qu'en pensez vous ?

A plus tard,
« Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites, mais je me battrai jusqu’au bout pour que vous puissiez le dire » Le débat ne s'arrête jamais sur Actu-Politique

logan
Messages : 1868
Enregistré le : 02 avr. 2009, 00:00:00

Message non lu par logan » 01 juin 2010, 21:12:00

honteux

Avatar du membre
FIFE
Messages : 3242
Enregistré le : 11 mars 2009, 00:00:00
Parti Politique : Front National (FN)
Localisation : Paris

Message non lu par FIFE » 01 juin 2010, 21:15:00

On sacrifie les peuples pour sauver l'euro !

logan
Messages : 1868
Enregistré le : 02 avr. 2009, 00:00:00

Message non lu par logan » 01 juin 2010, 21:18:00

pas pour sauver l'euro

pour sauver le système financier nuance

Avatar du membre
FIFE
Messages : 3242
Enregistré le : 11 mars 2009, 00:00:00
Parti Politique : Front National (FN)
Localisation : Paris

Message non lu par FIFE » 01 juin 2010, 21:29:00

et l'euro ne fait pas partie du système financier ? icon_question

Avatar du membre
Nombrilist
Messages : 59207
Enregistré le : 08 févr. 2010, 00:00:00

Message non lu par Nombrilist » 01 juin 2010, 21:37:00

Sauver le système financier implique que l'euro sera sauvé. Sauver l'euro n'impliquerait pas forcément de sauver le système financier.

Avatar du membre
El Fredo
Messages : 26110
Enregistré le : 17 févr. 2010, 00:00:00
Parti Politique : En Marche (EM)
Localisation : Roazhon
Contact :

Message non lu par El Fredo » 01 juin 2010, 21:40:00

Malheureusement si, car tout est interconnecté.
If the radiance of a thousand suns were to burst into the sky, that would be like the splendor of the Mighty One— I am become Death, the shatterer of Worlds.

Avatar du membre
Nombrilist
Messages : 59207
Enregistré le : 08 févr. 2010, 00:00:00

Message non lu par Nombrilist » 01 juin 2010, 21:58:00

On pourrait sauver l'euro tout en mettant un frein à la spéculation financière de quelque nature qu'elle soit.

logan
Messages : 1868
Enregistré le : 02 avr. 2009, 00:00:00

Message non lu par logan » 01 juin 2010, 22:09:00

bien sur on pourrait sauver l'euro en réformant totalement le système financier au passage donc il n'y a aucune équivalence entre les deux propositions

mais eux ce qu'ils veulent c'est conserver le système financier tel qu'il est, sans rien changer, il faut le préciser car cela renvoie aux nombreux discours où au contraire nos "dirigeants" ont juré craché qu'ils réformeraient le système financier

et c'est à comparer à leur ardeur à sauver nos systèmes sociaux
visiblement il est bon de s'endetter à coup de centaines de milliards pour sauver le système financier
mais trouver 4 milliards pour nos retraites par contre cela implique de faire des sacrifices et d'abandonner nos progrès sociaux
bref au contraire il faut se priver d'une partie de nos progrès sociaux réalisés au cours de ce dernier siècle ( ce qu'ils appellent se se serrer la ceinture ) pour sauver le système financier

il y a un 2 poids 2 mesures assez évident et un choix assez discutable

Avatar du membre
artragis
Messages : 7962
Enregistré le : 29 janv. 2009, 00:00:00
Compte Twitter : @francoisdambrin
Contact :

Message non lu par artragis » 15 juin 2010, 18:31:00

mais eux ce qu'ils veulent c'est conserver le système financier tel qu'il est, sans rien changer, il faut le préciser car cela renvoie aux nombreux discours où au contraire nos "dirigeants" ont juré craché qu'ils réformeraient le système financier
Tu n'as qu'à regarder ce qu'il se passe aux USA pour voir que ce que tu dis est faux, le système financier y est largement remis en cause, et déjà même par la loi (sources multiples, par exemple Alternatives Economiques)
visiblement il est bon de s'endetter à coup de centaines de milliards pour sauver le système financier
Sans soutenir inconditionnellement les différents plans du gouvernement j'aimerai te rappeler que la plupart des aides sont des prêts (à taux préférentiels, certes), qui rapportent donc de l'argent à l'Etat, par exemple renaud va bientôt rembourser 500 000 000 à l'état, La caisse d'épargne risque d'avoir un retard de paiement, mettant donc certaines de ses annuités à 6% au lieu de 5% (source Bourse Plus)
http://zestedesavoir.com une association pour la beauté du zeste.

logan
Messages : 1868
Enregistré le : 02 avr. 2009, 00:00:00

Message non lu par logan » 16 juin 2010, 10:37:00

artragis a écrit :
mais eux ce qu'ils veulent c'est conserver le système financier tel qu'il est, sans rien changer, il faut le préciser car cela renvoie aux nombreux discours où au contraire nos "dirigeants" ont juré craché qu'ils réformeraient le système financier
Tu n'as qu'à regarder ce qu'il se passe aux USA pour voir que ce que tu dis est faux, le système financier y est largement remis en cause, et déjà même par la loi (sources multiples, par exemple Alternatives Economiques)
Oui Obama remet en cause le système financier. Pas Sarkozy.

Sarkozy a eu de nombreuses occasions de faire qqchose. Il a eu tout le temps nécessaire. Et il n'a rien fait à part brasser de l'air.
Sarkozy ne veut rien changer, au contraire, il se sert comme les autres gouvernements européens, de cette occasion, pour imposer les politiques que les libéraux veulent mettre en place depuis 30 ans, réduction de salaires, réduction de la taille de l'état, libéralisation et privatisation des services publics, régressions sociales, réduction des dépenses sociales, augmentation du temps de travail, etc ...
visiblement il est bon de s'endetter à coup de centaines de milliards pour sauver le système financier
Sans soutenir inconditionnellement les différents plans du gouvernement j'aimerai te rappeler que la plupart des aides sont des prêts (à taux préférentiels, certes), qui rapportent donc de l'argent à l'Etat, par exemple renaud va bientôt rembourser 500 000 000 à l'état, La caisse d'épargne risque d'avoir un retard de paiement, mettant donc certaines de ses annuités à 6% au lieu de 5% (source Bourse Plus)
Non ils ne rapportent pas de l'argent à l'état je l'ai déjà expliqué à MPS, par ces prêts sans contrepartie on socialise en réalité les pertes des banques à l'ensemble de l'économie, résultat le peu d'argent que l'état va récupérer sur les intérêts de ses prêts ne compensera jamais les pertes conséquentes à cette socialisation que l'ensemble de l'économie subit ( récession économique => chute des recettes, explosion du chomage => explosion des dépenses, résultat : explosion du déficit de l'état )

La magie ça n'existe pas. Quand les banques subissent des pertes, et qu'ensuite elles se retrouvent avec des profits records, et ce alors que l'économie subit une grave récession, c'est que quelqu'un d'autre a payé ces pertes à leur place. Ouvre les yeux au lieu de répêter la propagande du gouvernement comme un mouton.

Avatar du membre
Nombrilist
Messages : 59207
Enregistré le : 08 févr. 2010, 00:00:00

Message non lu par Nombrilist » 16 juin 2010, 10:45:00

Je partage le point de vue de Logan. Sauf sa dernière phrase, bien évidemment.

Avatar du membre
artragis
Messages : 7962
Enregistré le : 29 janv. 2009, 00:00:00
Compte Twitter : @francoisdambrin
Contact :

Message non lu par artragis » 16 juin 2010, 11:10:00

La magie ça n'existe pas. Quand les banques subissent des pertes, et qu'ensuite elles se retrouvent avec des profits records, et ce alors que l'économie subit une grave récession, c'est que quelqu'un d'autre a payé ces pertes à leur place. Ouvre les yeux au lieu de répêter la propagande du gouvernement comme un mouton.
Il y a deux choses : le sauvetage du système financier, qui lui a été fait à profis pour l'état (les prêts lui ont rapporté de l'argent). Cependant, ce gain n'a effectivement pas été fait sans contrepartie perdante à côté : l'augmentation du chômage.
En soit l'argent gagné par les intérêts suffit presque (à 1 milliard près) de rembourser la hausse des allocations chômage mais la hausse du chômage n'a pas que cette effet :
->Perte de croissance, baisse des recettes des fonds de retraites entre autre.
Ici il ne s'agit plus du système financier en soit mais de l'économie réelle. Et c'est pour sauver cette économie réelle (industrie, emploi etc.) qu'on s'endette, c'est là qu'il ne faut pas confondre. C'est la dette de l'économie réelle qui a été socialisée, pas celle de l'économie financière.
http://zestedesavoir.com une association pour la beauté du zeste.

Avatar du membre
Nombrilist
Messages : 59207
Enregistré le : 08 févr. 2010, 00:00:00

Message non lu par Nombrilist » 16 juin 2010, 11:37:00

Artragis, n'oublions pas que nous avons emprunté de l'argent (grand emprunt) pendant que nous en prêtions aux banques, car cet argent n'était plus disponible pour la relance car déjà prêté. Au final, je ne suis pas certain que nous y ayons gagné grand chose.

Avatar du membre
artragis
Messages : 7962
Enregistré le : 29 janv. 2009, 00:00:00
Compte Twitter : @francoisdambrin
Contact :

Message non lu par artragis » 16 juin 2010, 11:48:00

Artragis, n'oublions pas que nous avons emprunté de l'argent (grand emprunt) pendant que nous en prêtions aux banques, car cet argent n'était plus disponible pour la relance car déjà prêté. Au final, je ne suis pas certain que nous y ayons gagné grand chose.
Oui, le grand emprunt il aurait dû être partager entre la population ET les marchés, là ça a été 100% marchés. Par contre, c'est un emprunt de grand investissements. Cependant, ça ne nie pas mon propos, il s'agit ici de s'endetter pour l'économie réelle et pas pour le financier. D'autant que les prets aux banques et aux sociétés industrielles (auto entre autre) commencnent à rapporter gros.
http://zestedesavoir.com une association pour la beauté du zeste.

Répondre

Retourner vers « L'actualité politique »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré