Faut pas pousser

Venez nous parler des problèmes de nos écoles ( service minimum, l'accueil des enfants, effectifs dans les classes ... )
Avatar du membre
racaille
Messages : 8638
Enregistré le : 15 mars 2009, 00:00:00
Localisation : Lemuria

Message non lu par racaille » 05 juin 2010, 14:52:00

Bon je suis entièrement d'accord avec tout ce que tu as écrit et j'ai pu trouver au moins un exemple parmi mes connaissances pour chaque cas que tu as évoqué. C'est pour tout cela que je reste persuadé que l'Ecole se doit de tout mettre en oeuvre afin d'être à l'écoute de chaque élève et d'opérer le travail d'orientation en concertation avec l'élève et ses parents pour que celle-ci ne soit pas vécu comme une sanction. D'une manière générale c'est plus ou moins le cas en France désormais. A moins de tomber sur un prof ou un directeur d'établissement atteint de crétinisme aigu (ça peut toujours arriver). Les choses ont vraiment changé depuis que j'étais au collège, et dans le bon sens.

Peut-être que quelque part, dans un cabinet ministériel, des attachés se sont dit qu'il n'y avait rien de honteux à être plombier ou plâtrier, que dans certains cas ça pouvait même permettre de très bien gagner sa vie, et que de toute façon on peut s'épanouir dans n'importe quel métier à condition d'avoir au moins un peu d'atomes crochus avec lui.

Je me rappelle qu'à mon époque, nombreux étaient ceux qui, comme moi, ont tout fait pour terminer le secondaire dans une section scientifique, car seules ces sections avaient la possibilité de s'inscrire dans toutes les facs et écoles disponibles sur le territoire français. Alors que, dans mon cas, j'aurais mieux fait de m'orienter tôt vers la littérature ; ça aurait été un choix nettement plus en rapport avec le reste de mes études. Lorsque je ne suis retrouvé en 2ème année aux Arts Décoratifs en section video, nous étions neuf élèves, et sept d'entre nous avaient obtenu un Bac scientifique (C ou D, à l'époque). Tout est dit !
Ce qui distingue principalement l'ère nouvelle de l'ère ancienne, c'est que le fouet commence à se croire génial. K M

Avatar du membre
axeland
Messages : 213
Enregistré le : 04 juin 2009, 00:00:00
Localisation : Rouen
Contact :

Message non lu par axeland » 09 juin 2010, 02:10:00

La question de l'orientation et de la sacralisation du bac S est un véritable problème dans notre système éducatif mais au fond le problème vient des la vision que l'on a du monde du travail.
Tout le monde est d'accord pour dire qu'un élève mauvais ferait mieux de se diriger vers une formation manuelle, et la plupart des gens vous diront que les métiers manuels ne sont pas moins valorisants (sans dout à raison).
Mais le fait est que quand il s'agit de votre enfant bien peu garde le même avis.

Pour avoir fait un bac S j'ai pu observer nombre d'élèves qui se retrouver où bien à la ramasse, ou bien dans l'ennui total car ils préféraient d'autres matières. C'est sans doute un phénomène dû au transfert qu'un parent peut faire sur son enfant. Si le parent a échoué il se persuade que son enfant est capable de tout et s'il a réussi il se persuade que son enfant n'a aucune raison de faire moins bien. C'est assez simpliste comme approche mais je crois que c'est aussi proche de la réalité.
Quelques soient les réformes de l'enseignement cela ne peut pas changer radicalement la vision que se font les parents de ce qu'est la réussite professionnelle, qui, par ailleurs, est peut-être elle-même surestimée dans son importance.

Avatar du membre
mps
Messages : 20146
Enregistré le : 01 mars 2009, 00:00:00
Localisation : Belgique

Message non lu par mps » 09 juin 2010, 09:02:00

Oui, cela fait mieux chez la crèmière de dire que son fils "fait Docteur" que d'avouer, la honte au front, qu'il est en apprentissage chez un encadreur !

En fait, que voit-on ?

Chez les encadreurs, il y aura toujours de pauvres types à fixer un verre sur un cadre, pour un client incapable de fixer quatre vis Halen.
et d'autres, férus de documentation, de références historiques, passionés de musées, qui sont consultés par les pous grands décorateurs, et créent des encadrements exceptionnels, avec parfois deux ans d'attente et des prix en rapport ...

Un diplôme est parfois une condition nécessaire, il n'est jamais une condition suffisante

Il est trop facile de pleurnicher sur les inégalités (dites sociales) qui font que deux diplômés auront des carrières totalement différentes : ce qui compte, c'est la valeur ajoutée que chacun apporte : culture, initiative, empathie, optimisme, bonne volonté, intelligence ...
C'est quand on a raison qu'il est difficile de prouver qu'on n'a pas tort. (Pierre Dac)

Avatar du membre
Nombrilist
Messages : 59200
Enregistré le : 08 févr. 2010, 00:00:00

Message non lu par Nombrilist » 09 juin 2010, 12:16:00

Axeland, nous sommes en train de revenir de cette situation ridicule où tout le monde a minimum un BAC+3 avec plein de notions théoriques, et où tout le monde est au chômage. On se rend compte que le "manuel" - disons plutôt les parcours professionnalisants - offrent largement plus de débouchés sur le monde du travail, et avec des salaires corrects, qui plus est.
Bon évidemment, y a encore du boulot à faire du côté des enseignants, qui eux, préfèrent enseigner des cours théoriques. C'est ce qui paye le mieux.

Avatar du membre
racaille
Messages : 8638
Enregistré le : 15 mars 2009, 00:00:00
Localisation : Lemuria

Message non lu par racaille » 09 juin 2010, 18:07:00

Ce qui est drôle quand on lit le commentaire d'Axeland - qui me parait assez exact au demeurant - c'est de se dire que parallèlement à ça, la mutation de la société fait que le prolétariat se trouve désormais dans le secteur tertiaire et non plus dans les métiers manuels. Je crois que les parents commencent enfin à s'en apercevoir et que certains arrivent enfin à penser que leurs gosses seraient mieux lotis avec un métier manuel qui leur plait, plutôt que d'aller se suicider dans un service de hotline chez France Télécom.
Ce qui distingue principalement l'ère nouvelle de l'ère ancienne, c'est que le fouet commence à se croire génial. K M

Avatar du membre
Nombrilist
Messages : 59200
Enregistré le : 08 févr. 2010, 00:00:00

Message non lu par Nombrilist » 09 juin 2010, 18:20:00

La hotline de FT est au Maroc depuis une dizaine d'années ^^. Oui je sais, c'était pour l'exemple, je sors.

Avatar du membre
axeland
Messages : 213
Enregistré le : 04 juin 2009, 00:00:00
Localisation : Rouen
Contact :

Message non lu par axeland » 09 juin 2010, 21:49:00

racaille a écrit : Ce qui est drôle quand on lit le commentaire d'Axeland - qui me parait assez exact au demeurant - c'est de se dire que parallèlement à ça, la mutation de la société fait que le prolétariat se trouve désormais dans le secteur tertiaire et non plus dans les métiers manuels. Je crois que les parents commencent enfin à s'en apercevoir et que certains arrivent enfin à penser que leurs gosses seraient mieux lotis avec un métier manuel qui leur plait, plutôt que d'aller se suicider dans un service de hotline chez France Télécom.
C'est vrai que la façon actuelle de hiérarchiser les professions pourrait bien changer.

pierre30
Messages : 9024
Enregistré le : 18 juil. 2009, 00:00:00

Message non lu par pierre30 » 26 juil. 2010, 09:21:00

Comment ne pas être d'accord avec vous. j'ai l'exemple d'une personne qui s'est ennuyée en bac scientifique mais a obtenu son bac. Frustrée, elle a fait la bringue au lieu d'aller à la fac. Ensuite elle a trvaillé là où il y avait de la demande : l'informatique. Avant de retourner en fac 10 ans plus tard pour un Bac + 5 avec validation des acquis des 4 premières années de fac non effectuées !

Avatar du membre
racaille
Messages : 8638
Enregistré le : 15 mars 2009, 00:00:00
Localisation : Lemuria

Message non lu par racaille » 01 août 2010, 20:34:00

Cet été j'ai lu un dossier du nouvel Obs sur la métallurgie allemande, il y était dit que la moyenne de salaires y est plus élevée que dans le secteur tertiaire (enfin chez les salariés qui ne font pas partie de la direction). Les travailleurs de ce secteur industriel sont aussi mieux protégés par leurs syndicats.
Ce qui distingue principalement l'ère nouvelle de l'ère ancienne, c'est que le fouet commence à se croire génial. K M

Avatar du membre
mps
Messages : 20146
Enregistré le : 01 mars 2009, 00:00:00
Localisation : Belgique

Message non lu par mps » 01 août 2010, 22:24:00

Depuis lafin de la guerre et la reconstruction allemande, un grutier  est infiniment mieux payé qu'un violoniste ou un scientifique.

Chaque pays a les priorités qu'il mérite ...
C'est quand on a raison qu'il est difficile de prouver qu'on n'a pas tort. (Pierre Dac)

Avatar du membre
racaille
Messages : 8638
Enregistré le : 15 mars 2009, 00:00:00
Localisation : Lemuria

Message non lu par racaille » 03 août 2010, 00:54:00

Dans le contexte actuel j'aimerais être un français allemand !
Ce qui distingue principalement l'ère nouvelle de l'ère ancienne, c'est que le fouet commence à se croire génial. K M

Avatar du membre
mps
Messages : 20146
Enregistré le : 01 mars 2009, 00:00:00
Localisation : Belgique

Message non lu par mps » 03 août 2010, 10:41:00

icon_biggrin
C'est quand on a raison qu'il est difficile de prouver qu'on n'a pas tort. (Pierre Dac)

Répondre

Retourner vers « Nos écoles »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré