Affaire de Karachi : un rapport implique Balladur et Sarkozy

Venez discuter de l'actualité politique.
Avatar du membre
politicien
Site Admin
Messages : 34136
Enregistré le : 30 août 2008, 00:00:00
Compte Twitter : @LActuPolitique

Re: Affaire de Karachi : un rapport implique Balladur et Sar

Message non lu par politicien » 07 oct. 2011, 11:41:36

Bonjour,

Villepin répond à Takieddine
Mis en cause par l'intermédiaire Ziad Takieddine, qui voit dans l'affaire Karachi un complot destiné à faire tomber Nicolas Sarkozy, Dominique de Villepin s'est défendu vendredi sur Europe 1. "Il a des preuves? Qu'il les apporte à la justice", a notamment lancé l'ancien Premier ministre.

Attaqué par Ziad Takieddine, Dominique de Villepin a lancé la riposte vendredi matin sur Europe 1. "Il y a une semaine, il mettait en cause les plus hautes autorités de l'Etat, aujourd'hui, il nous ressort la théorie du complot. Il n'y a rien de nouveau. Il a des preuves? Qu'il les apporte à la justice, c'est à la justice d'apprécier les choses", a-t-il ainsi lancé.
(...)

Evoquant les contrats d'armement signés par le gouvernement Balladur en 1994-1995 avec l'Arabie saoudite (Sawari II) et le Pakistan (Agosta), dans le cadre desquels auraient été versées des rétrocommissions, l'intermédiaire en armement a déclaré jeudi sur Europe 1 : "Ce complot, il est contre le président de la République [fomenté] par les mêmes acteurs de Clearstream." "Celui qui doit répondre de ses actes sur l'ensemble du dossier depuis 1996, il s'appelle Dominique de Villepin", a-t-il encore lancé, disant être le "premier [à] dénoncer ce complot" et assurant pouvoir "le prouver point par point à l'opinion publique française", sans toutefois apporter de preuves.

Vendredi, Dominique de Villepin a rappelé qu'à l'époque des faits rapportés par l'homme d'affaires, il était "secrétaire général de l'Elysée".
(...)

"Pas de lien" entre l'arrêt des rétrocommissions et l'attentat
Interrogé sur le versement de rétrocommissions en marge de ces contrats, Dominique de Villepin a confirmé que Jacques Chirac avait mis fin à cette pratique à son arrivée au pouvoir en 1995.
(...)

Mais l'ancien Premier ministre, lui, n'y croit pas. "Je n'ai jamais vu de lien entre l'un et l'autre", a-t-il ainsi assuré, avant d'ajouter : "Deux magistrats ont été nommés dans cette procédure, d'autant plus douloureuse qu'il y a eu mort d'homme. Laissons à la justice le soin de faire son travail."

Revant sur le climat actuel "des affaires et de suspicion généralisée" en France, il a estimé que "la réponse, c'est l'indépendance de la justice". Et de conclure : "Coupons le lien entre le parquet et le pouvoir politique, et la justice pourra dire la vérité du droit dans les affaires."
Retrouvez l'intégralité de cet article sur Le Jdd.fr
Qu'en pensez vous ?

A plus tard,
« Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites, mais je me battrai jusqu’au bout pour que vous puissiez le dire » Le débat ne s'arrête jamais sur Actu-Politique

Avatar du membre
mps
Messages : 20146
Enregistré le : 01 mars 2009, 00:00:00
Localisation : Belgique

Re: Affaire de Karachi : un rapport implique Balladur et Sar

Message non lu par mps » 08 oct. 2011, 09:03:06

Que Villepin ne trouve d'échapatoire provisoire que la mise en cause de l'intégrité du Parquet.

Piètre vicelard qu'on retrouve dans tous les mauvais coups, les rumeurs malfaisantes, le populisme manipulateur.
C'est quand on a raison qu'il est difficile de prouver qu'on n'a pas tort. (Pierre Dac)

Avatar du membre
politicien
Site Admin
Messages : 34136
Enregistré le : 30 août 2008, 00:00:00
Compte Twitter : @LActuPolitique

Re: Affaire de Karachi : un rapport implique Balladur et Sar

Message non lu par politicien » 23 oct. 2011, 13:26:31

Bonjour,
L'enquête du juge Van Ruymbeke conclut à un financement illégal en 1995, selon le JDD.

Le compte de campagne d'Edouard Balladur était truqué. C'est ce que conclut le rapport de synthèse de douze pages en date du 22 juin et intitulé "constatations sur les comptes de campagne", mis au jour dimanche par le Journal du dimanche. L'affaire Karachi a toujours en toile de fond la présidentielle de 1995.

(...)

Et le juge Van Ruymbeke a beaucoup de questions à lui poser sur le financement du compte de campagne de l'ancien Premier ministre en 1995. Dans le rapport, les policiers pointent que "le souci principal de l'Aficeb (association de financement de la campagne d'Edouard Balladur) a été de maintenir les dépenses du candidat sous le plafond des 90 millions de francs", à un peu plus de 85,6 millions de francs.

(...)

"Effaré par la masse de cet argent"
Par ailleurs, les enquêteurs relèvent qu'"aucun bordereau de versement d'espèces" pour les recettes meetings ou non n'a existé. Le flou grandit avec les déclarations de Raymond Huard, trésorier de l'Aficeb à l'époque. "J'étais effaré par la masse de cet argent, je n'en avais jamais vu autant de ma vie", explique-t-il au JDD à propos des 10,25 millions de francs déposés après le premier tour, principalement en coupures de 500 francs. "Il paraît improbable que les dons soient des billets de 500 francs".

Enfin, le juge Van Ruymbeke tentera d'en savoir plus sur les fonds spéciaux de Matignon, dont une partie est suspectée d'avoir alimenté la campagne d'Edouard Balladur. D'après le JDD, Matignon recevait chaque mois entre 4 et 5 millions de francs sur un compte ouvert au nom du Premier ministre, ainsi qu'un autre compte ouvert à la Banque de France qui recevait 12 millions de francs. "Une fois payés les ministres, il restait environ une centaine de millions par an", assure au JDD un ancien de Matignon.

La défense de Nicolas Bazire
L'ancien directeur de cabinet a plusieurs cordes à son arc pour contrer les accusations. D'abord, comme il l'avait dit lors de sa garde à vue, "le trésorier jouait un rôle central […] Personnellement, je n'ai pas apporté de recettes et je n'ai manié aucune espèce d'aucune manière", rappelle le JDD.

Surtout, le camp Bazire compte s'appuyer sur la validation à l'époque pour contester l'enquête du juge. "Les comptes ont été validés par le Conseil constitutionnel, et quoi qu'on pense de cette validation, […] elle s'impose à toutes les autorités administratives et juridictionnelles", argue un proche de Bazire.
(...)
Retrouvez l'intégralité de cet article sur Europe1.fr
« Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites, mais je me battrai jusqu’au bout pour que vous puissiez le dire » Le débat ne s'arrête jamais sur Actu-Politique

Avatar du membre
GIBET
Messages : 3256
Enregistré le : 02 mars 2009, 00:00:00
Localisation : Finistère

Re: Affaire de Karachi : un rapport implique Balladur et Sar

Message non lu par GIBET » 23 oct. 2011, 16:20:21

:) :) :) :)
On va dire que la disparition de kadhafi sert de secrètes raisons d'état ...comme certains expliquent le complot du 11 septembre !! :D :D
GIBET
Le silence est un ami qui ne trahit jamais

Avatar du membre
politicien
Site Admin
Messages : 34136
Enregistré le : 30 août 2008, 00:00:00
Compte Twitter : @LActuPolitique

Re: Affaire de Karachi : un rapport implique Balladur et Sar

Message non lu par politicien » 25 oct. 2011, 22:01:58

Bonjour,
Le juge Van Ruymbeke s'interroge sur l'achat d'un manoir par l'épouse d'Edouard Balladur.

Où s'arrêtera l'affaire Karachi ? Après Nicolas Bazire, Thierry Gaubert et Ziad Takieddine, c'est au tour d'Edouard Balladur de faire l'objet de toutes les attentions du juge d'instruction Renaud Van Ruymbeke.

Ce dernier a demandé à la police de se renseigner sur le patrimoine de l'ancien Premier ministre. D'après les révélations de L'Express de mardi, la femme d'Edouard Balladur pourrait être interrogée.
Un manoir en Normandie

En cause : l'achat au comptant, c'est-à-dire sans contracter de prêts, en juin 1996 par Marie-Josèphe Balladur d'un manoir normand pour la bagatelle de 7,3 millions de francs (1,1 million d'euros). D'après l'hebdomadaire, cette demeure située à Tourgéville dans le Calvados comporterait 13 pièces avec salle de projection, tennis et piscine.

(...)

Une partie de cet argent aurait pu, via des comptes off-shore au Luxembourg et des retraits d'argent liquide en Suisse, revenir en France sous la forme de rétro-commissions.
3 millions d'euros en espèces

(...)

Interrogé par L'Express, Edouard Balladur explique avoir financé l'achat par l'héritage de sa belle-mère. "Comme on ne peut pas m'atteindre par le dossier de Karachi, on invente autre chose et on monte délibérément cette fausse affaire de maison", se défend-t-il.

Il explique les versements en espèces effectués pendant sa campagne, dont Nicolas Sarkozy était porte-parole, par la vente de gadgets et de T-shirts de campagne, ou par les dons recueillis lors de meetings électoraux.

Bazire convoqué en novembre
Selon une source judiciaire, Nicolas Bazire, ancien directeur de cabinet d'Edouard Balladur à Matignon de 1993 à 1995, et ex-directeur de sa campagne en 1995, est convoqué début novembre par le juge Van Ruymbeke.

(...)

L'affaire pourrait avoir un lien avec l'attentat de Karachi, au Pakistan, qui a tué en 2002 onze Français qui travaillaient sur un de des deux marchés d'armement concernés, une vente de sous-marins.
Retrouvez l'intégralité de cet article sur Europe1.fr
« Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites, mais je me battrai jusqu’au bout pour que vous puissiez le dire » Le débat ne s'arrête jamais sur Actu-Politique

Avatar du membre
mps
Messages : 20146
Enregistré le : 01 mars 2009, 00:00:00
Localisation : Belgique

Re: Affaire de Karachi : un rapport implique Balladur et Sar

Message non lu par mps » 26 oct. 2011, 08:56:12

Bizarre Juge qui clabote sur ses intentions et ses suspicions plutôt que de s'exprimer sur ses résultats.

Tiens, où en est la preuve éclatante de la compromission de Woerth ?
C'est quand on a raison qu'il est difficile de prouver qu'on n'a pas tort. (Pierre Dac)

lancelot
Messages : 8370
Enregistré le : 19 mai 2009, 00:00:00

Re: Affaire de Karachi : un rapport implique Balladur et Sar

Message non lu par lancelot » 26 oct. 2011, 09:03:20

Sois patiente ....

Avatar du membre
mps
Messages : 20146
Enregistré le : 01 mars 2009, 00:00:00
Localisation : Belgique

Re: Affaire de Karachi : un rapport implique Balladur et Sar

Message non lu par mps » 26 oct. 2011, 16:54:48

On peut en déduire provisoirement que ce n'est pas si évident que ça ...
C'est quand on a raison qu'il est difficile de prouver qu'on n'a pas tort. (Pierre Dac)

lancelot
Messages : 8370
Enregistré le : 19 mai 2009, 00:00:00

Re: Affaire de Karachi : un rapport implique Balladur et Sar

Message non lu par lancelot » 26 oct. 2011, 19:44:10

Ben si, mais je te rappelle que je JI, chez nous instruit à charge et à décharge. Nul doute que dans le cas de riton, le volet charge est bouclé depuis longtemps ... en revanche cela doit être effectivement très dur et donc très long d'instruire à décharge ....

Avatar du membre
politicien
Site Admin
Messages : 34136
Enregistré le : 30 août 2008, 00:00:00
Compte Twitter : @LActuPolitique

Re: Affaire de Karachi : un rapport implique Balladur et Sar

Message non lu par politicien » 31 déc. 2011, 10:53:59

Bonjour,
L'intermédiaire franco-libanais Ziad Takieddine, inculpé dans le volet financier de l'affaire Karachi, un scandale lié à des ventes d'armes, avait été contrôlé en juillet 1994 par les douanes françaises à la frontière suisse avec une forte somme en liquide dans sa voiture, a assuré, jeudi 29 décembre, le site Médiapart.

A en croire un procès-verbal de la direction générale des douanes cité par Mediapart, M. Takieddine a été interpellé le 28 juillet de cette année-là à un poste-frontière avec la Suisse, à Ferney-Voltaire, en possession de 500 000 francs (76 000 euros actuels) dissimulés sous un siège de sa voiture.

(...)

"J'AI PAYÉ UNE AMENDE ET JE SUIS REPARTI"
Contacté par l'AFP, M. Takieddine a reconnu l'existence de ce contrôle mais a précisé qu'il n'avait rien à voir avec les procédures judiciaires le visant, notant que cette somme était destinée à des dépenses personnelles. "J'ai payé une amende et je suis reparti," a-t-il souligné.

(...)

Retrouvez l'intégralité de cet article sur Image

>> Voir l'infographie : "Comprendre l'affaire Karachi en trois minutes"

Qu'en pensez vous ?

A plus tard,
« Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites, mais je me battrai jusqu’au bout pour que vous puissiez le dire » Le débat ne s'arrête jamais sur Actu-Politique

Avatar du membre
mps
Messages : 20146
Enregistré le : 01 mars 2009, 00:00:00
Localisation : Belgique

Re: Affaire de Karachi : un rapport implique Balladur et Sar

Message non lu par mps » 31 déc. 2011, 23:41:54

Je pense qu'à ne rien trouver pour étayer des rumeurs, on cherche jusqu'à des faits qui n'ont aucun rapport.
C'est quand on a raison qu'il est difficile de prouver qu'on n'a pas tort. (Pierre Dac)

Avatar du membre
Golgoth
Messages : 20345
Enregistré le : 15 mars 2010, 00:00:00
Localisation : Chez moi

Re: Affaire de Karachi : un rapport implique Balladur et Sar

Message non lu par Golgoth » 02 janv. 2012, 09:38:27

Affaire Karachi: le témoignage qui met en cause Sarkozy

Selon un ancien haut-fonctionnaire, auditionné par le juge Van Ruymbeke, le chef de l'État, alors ministre du Budget en 1994, était au courant du montage financier pour les ventes d'armes au Pakistan.

C'est un témoignage gênant à 110 jours de l'élection présidentielle. Un ancien haut fonctionnaire du ministère de la Défense, Gérard-Philippe Menayas, entendu le 2 décembre dernier par le juge Renaud Van Ruymbeke dans le cadre de l'affaire Karachi, a indiqué que Nicolas Sarkozy - ministre du Budget en 1994 - ne pouvait qu'être au courant du versement de rétrocommissions en coulisse du contrat d'armement signé avec le Pakistan. «Il est clair que le ministère du Budget a nécessairement donné son accord pour la création de Heine, a-t-il ainsi indiqué lors de son audition, dont le procès verbal a été dévoilé lundi matin par nos confrères de Libération. Vu l'importance du sujet, cette décision ne pouvait être prise qu'au niveau du cabinet du ministre». Et de répéter catégoriquement au cours de l'audition: «Je n'imagine pas qu'une telle décision ait pu être prise sans l'aval du cabinet du ministre».

La suite (source UMP compatible) : http://www.lefigaro.fr/actualite-france ... arkozy.php
Bien entendu, certains vont objecter rumeurs toussa blabla. Mais comme notre président d'amour ne peut pas être convoqué devant la justice... Du moins jusqu'en mai 2012 icon_biggrin
T'es vraiment kon François, fallait créer une SCI. :mrgreen2:

Avatar du membre
Baltorupec
Messages : 13825
Enregistré le : 13 juil. 2011, 00:00:00

Re: Affaire de Karachi : un rapport implique Balladur et Sar

Message non lu par Baltorupec » 02 janv. 2012, 10:13:46

Mais non, Golgoth, c'est de la faute à la gooooooooooooooooooche ! Sûrement eux qui sont en train de comploter contre le président avec les ignobles juges-de-gauche.
“Tout ce que tu peux régler pacifiquement, n’essaie pas de le régler par une guerre ou un procès.” Jules Mazarin

Avatar du membre
mps
Messages : 20146
Enregistré le : 01 mars 2009, 00:00:00
Localisation : Belgique

Re: Affaire de Karachi : un rapport implique Balladur et Sar

Message non lu par mps » 02 janv. 2012, 10:17:12

Ce Juge Van Ruymbeke m semble une bien grande clapette !
Est-ce encore une spécialité française de clabauder durant une instruction ?
Un Juge d'Instruction est là pour réunir des FAITS, à charge et à décharge, dans la discrétion la plus absolue, et non pour alimenter des medias d'assertions floues "un haut quidam inconnu aurait dit qu'il ne pouvait se faire d'un tiers n'ait été au courant".

Hilarité et gêne ...
C'est quand on a raison qu'il est difficile de prouver qu'on n'a pas tort. (Pierre Dac)

Avatar du membre
Golgoth
Messages : 20345
Enregistré le : 15 mars 2010, 00:00:00
Localisation : Chez moi

Re: Affaire de Karachi : un rapport implique Balladur et Sar

Message non lu par Golgoth » 02 janv. 2012, 10:32:08

Pourquoi serait-ce le juge qui a fuité ? Une petite fadette pour vérifier peut-être ? Heureusement que les médias s'en mêlent, sinon ce serait circuler il y a rien à voir...
T'es vraiment kon François, fallait créer une SCI. :mrgreen2:

Répondre

Retourner vers « L'actualité politique »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré