Non cumul des mandats au ps à partir de 2012

Venez discuter de l'actualité politique.
Avatar du membre
politicien
Site Admin
Messages : 34109
Enregistré le : 30 août 2008, 00:00:00
Compte Twitter : @LActuPolitique

Message non lu par politicien » 09 juin 2010, 13:25:00

Bonjour,
 C'était l'étape qu'il ne fallait pas rater. Martine Aubry jouait gros devant le "parlement" du Parti socialiste, composé d'élus locaux. Au menu: la question explosive de la limitation du cumul des mandats. Et, le moins qu'on puisse dire, est que la première secrétaire a réussi à contenir les mécontentements des barons locaux.   Pour y parvenir, Aubry a proposé un habile compromis sur le non-cumul: "Tout candidat(e) à une élection parlementaire abandonnera ses mandats exécutifs locaux dans un délai maximum de trois mois après la tenue du scrutin". En clair, les maires qui seront élus députés en juin 2012 devront ainsi quitter leur mairie en septembre 2012. Un principe qui souffre une exception: Martine Aubry accorde aux sénateurs, très remontés contre cette réforme, un laps de temps supplémentaire. Ceux qui seront élus en septembre prochain au Sénat auront un an pour se mettre en conformité. Et non 3 mois.   Autre nouveauté, le "nombre d'exécutifs successifs est limité à trois, soit 18 ans". Enfin, si la gauche gagne, elle s'engage à voter une loi dès l'été 2012. Finalement, on est loin de l'"exemplarité" clamée par Martine Aubry, qui souhaitait que le PS montre un nouveau visage, profondément renouvelé avant 2012.   Souvenons-nous, Aubry a déjà reculé sur les régionales (2010), où les cumulards étaient légion, et sur les cantonales de l'an prochain. Maintenant, la voilà qui met de l'eau dans son vin pour les sénatoriales de 2011. "Martine Aubry a cédé, se félicitait François Hollande dans les couloirs de la Mutualité. Je n'étais pas pour l'exemplarité au sens brutal, mais pour appliquer le principe d'intelligence et de souplesse." L'intéressée appréciera...  Mais la pique du député de la Corrèze est excessive. Car, en fait, Aubry inscrit dans le marbre des statuts le non-cumul. Un non-cumul applicable dès septembre 2012, et non en 2014 comme le souhaitait Hollande.  L'ex-premier secrétaire est en réalité le perdant de la soirée. Il n'a pas su faire plier l'actuelle patronne de Solferino. En outre, le calendrier adopté par la direction stipule que les primaires se dérouleront "à l'automne", avec un dépôt de candidature démarrant en "juin 2011". A l'opposé du calendrier voulu par Hollande, qui prônait une désignation précoce.  Reste maintenant à attendre le vote des militants, dans quelques jours. Ils devraient donner leur aval à Martine Aubry, qui renforce au passage son autorité sur le parti. Un atout pour la primaire?  Qu'en pensez vous ?   A plus tard, 
« Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites, mais je me battrai jusqu’au bout pour que vous puissiez le dire » Le débat ne s'arrête jamais sur Actu-Politique

logan
Messages : 1868
Enregistré le : 02 avr. 2009, 00:00:00

Message non lu par logan » 09 juin 2010, 13:52:00

du flan

Georges
Messages : 6994
Enregistré le : 28 févr. 2009, 00:00:00
Parti Politique : Nouveau Parti Anticapitaliste (NPA)
Localisation : Village de Normandie

Message non lu par Georges » 09 juin 2010, 13:58:00

La grande majorité des élus du PS comme ceux du PC sont pour le cumul des mandats, et je doute que cela change en 2012.

Avatar du membre
wesker
Messages : 32008
Enregistré le : 18 mai 2009, 00:00:00
Localisation : Proche de celles et ceux qui vivent dans le pays réel

Message non lu par wesker » 09 juin 2010, 14:03:00

Une fois de plus, ces declarations de bonnes intentions caractérisent les démagogies auxquelles le PS nous a, depuis si longtemps habitué....

Pour mettre au cumul des mandats, ce qui peut ou pas être une bonne chose, nul besoin de lois ou de reglement intérieur, seul la volonté ou la conscience personnelle permets d'y mettre fin.....Mais les salaires et les avanatges des différentes fonctions peuvent être des arguments à moins que cela ne soit la volonté de servir.

Avatar du membre
Nombrilist
Messages : 59504
Enregistré le : 08 févr. 2010, 00:00:00

Message non lu par Nombrilist » 09 juin 2010, 14:06:00

Personnellement, je trouve qu'elle a dépensé énormément d'énergie pour pas grand chose. OK, on limite le cumul, et après ? ça change quoi pour les 60 millions de français ? Elle avait peur de gagner les prochaines sénatoriales ?

lancelot
Messages : 8370
Enregistré le : 19 mai 2009, 00:00:00

Message non lu par lancelot » 09 juin 2010, 14:29:00

Non évènement. La vie des élus, les électeurs s'en foutent de plus en plus et ce qu'ils veulent c'est des solutions pour améliorer leur quotidien et celui de leur famille, proches, etc ....
Le cumul des mandats, ils s'en tamponnent, cela n'a aucun impact sur la vie et la société.

Bref, si le PS ne voit que ce genre de mesures a appliquer d'urgence, la voie sera royale (sans jeu de mots) pour le nain.

Avatar du membre
Nombrilist
Messages : 59504
Enregistré le : 08 févr. 2010, 00:00:00

Message non lu par Nombrilist » 09 juin 2010, 14:33:00

Ils sont vraiment complètement à côté de la plaque !

logan
Messages : 1868
Enregistré le : 02 avr. 2009, 00:00:00

Message non lu par logan » 09 juin 2010, 14:54:00

la fin du cumul des mandats pourrait être une preuve de volonté politique, d'une volonté de changer les choses réellement, et ça les français ne s'en tamponnent pas
mais là c'est juste de la démagogie en effet, au PS ce sont tous des cumulards et ils n'y renonceront jamais
ce sont des promesses qui ne seront jamais tenues, au pire ils s'arrangeront pour virer Martine Aubry du rôle de 1ere secrétaire si elle insiste trop

lancelot
Messages : 8370
Enregistré le : 19 mai 2009, 00:00:00

Message non lu par lancelot » 09 juin 2010, 16:14:00

Tous les hommes politiques sont des cumulards, sauf ceux qui n'arrivent pas à se faire élire.

De plus, étant inapplicable, ce genre de promesse, c'est du vent.

Avatar du membre
mps
Messages : 20146
Enregistré le : 01 mars 2009, 00:00:00
Localisation : Belgique

Message non lu par mps » 09 juin 2010, 18:04:00

Le cumul des mandats n'est pas blamable en soi.

- il a a d'abrod de nombreux mandats non rémunérés, ne l'oublions pas.
- certains mandats ne prennent pas plus d'une soirée par 6 mois ou par an.
- il est souvent utile qu'une personne, bien informée d'un secteur, siège dans un autre pour le transmis et la cohérence.

Exemple : le cumul assez classique de Maire et de Député. Quelques allumés criaient au scandale, musique connue.  Mais on a réalisé qu'il était très important pour la Chambre et le Sénat d'avoir un ancrage dans la plus petite structure de l'etat, qui est la commune.

Autre exemple : des élus sont souvent désignés au CA de grandes institutions. Soit ce sont des sinécures lucratives, et cela n'a pas lieu d'être, mais dans d'autres cas, leur double casquette rend bien des services à la collectivité.

Dernier exemple (belge) : des "anti-cumuls" se sont offusqués de ce que la pupart des hauts personnages du Royaume donnaient cours dans les Universités. On a supprimécette pratique. Du coup, au lieu d'avoir pour Professeurs des gens de haut nveau au coeur du sujet dont ils parlaient, on a des genres d'institueurs rats de bibliothèques, qui n'y connaissent rien, et parfois moins.

Donc, vive le cumul "modéré et justifié".
C'est quand on a raison qu'il est difficile de prouver qu'on n'a pas tort. (Pierre Dac)

Avatar du membre
Nombrilist
Messages : 59504
Enregistré le : 08 févr. 2010, 00:00:00

Message non lu par Nombrilist » 09 juin 2010, 18:18:00

Ici, on parle des cumuls rémunérés, bien évidemment. En France un mandat, c'est 5 ans minimum. Là où il y a scandale, c'est quand un député-maire (déjà très bien rétribué) cumule avec un autre emploi dans le privé (gauche comme droite).

Avatar du membre
racaille
Messages : 8638
Enregistré le : 15 mars 2009, 00:00:00
Localisation : Lemuria

Message non lu par racaille » 09 juin 2010, 18:58:00

Même sans cumul des rémunérations, comment bien faire le boulot lorsque l'on cumule les charges de responsabilité ? Il me parait évident qu'il soit plus facile, suivant une logique arithmétique élémentaire, d'étudier un seul dossier de plusieurs centaines de pages plutôt que deux ou trois, simultanément. Hélas l'humain ne travaille pas encore comme un computer : il n'y a toujours pas de possibilité de doubler la puissance de calcul en doublant le nombre de coeurs CPU.

J'imagine donc que la plupart des cumulards doivent faire sous-traiter leurs dossiers comme de vrais malades. Non seulement ça doit faire des cabinets aux effectifs sur-gonflés augmentant proportionnellement leur inéfficacité, mais il faut aussi que le contribuable rémunère tout ce petit monde... Pas certain finalement que ce soit un réel cadeau pour la collectivité...

Pour le cumul députation/mairie, c'est vrai que je suis sensible à l'argument "un pied dans chaque sphère". Le lien entre les français et les parlementaires est déjà si ténu qu'il pourrait se rompre complètement si on limitait ce cumul. Ceci étant dit, je ne vois rien d'alarmant à ce que ce lien flétrisse ; ça pourrait éventuellement signifier à terme, enfin, quelques changements sociaux dans notre pays !
Ce qui distingue principalement l'ère nouvelle de l'ère ancienne, c'est que le fouet commence à se croire génial. K M

logan
Messages : 1868
Enregistré le : 02 avr. 2009, 00:00:00

Message non lu par logan » 09 juin 2010, 19:34:00

- Le pouvoir corrompt.
- La concentration du pouvoir augmente la gravité potentielle des abus qui peuvent être faits du pouvoir.
- La démocratie c'est l'exercice du pouvoir par le peuple, non pas par une caste de politiciens professionnels.

- Pour ces différentes raisons, la professionalisation du pouvoir politique est la pire chose qui puisse arriver.

Au lieu de passer leur temps en campagne pour se faire réélire, les élus devraient au contraire former d'autres personnes à l'exercice d'un tel mandat, pour que le plus grand nombre de citoyens possible puisse participer à la vie publique.

Et si l'élu veut être proche des citoyens, alors qu'il accepte de se soumettre à un contrôle de son pouvoir par les citoyens en leur rendant des comptes régulièrement, à l'écrit mais aussi en dialoguant avec eux lors de rencontres publiques.
De plus il possède déjà une circonscription, et un local pour recevoir les gens.

lancelot
Messages : 8370
Enregistré le : 19 mai 2009, 00:00:00

Message non lu par lancelot » 09 juin 2010, 20:25:00

Personnellement, un mandat local et un mandat national (député / sénateur) ne me choque pas. Quand on est maire, on peut aussi déléguer, en cas de force majeure, vers les adjoints. C'est leur rôle et c'est pour cela que les conseils municipaux sont faits.

pour les mandats régionaux et de conseillers généraux, je suis pour leur fusion, cela règle donc un Pb.

Je ne suis cependant pas pour deux mandats réclamant la nécessité de siéger : Dons, pas de cumuls regions + parlement + europe.

Pour le cumul privé et public, je suis résolument contre : trop de conflits d'intérêt. De plus on ne peut être bon partout. Imaginez un joueur de foot jouant dans 3 équipes .....

Pour Logan: le contrôle des élus par les citoyens, c'est bien .... mais dans cette optique peut on aussi imaginer le controle des citoyens, car ce qui m'inquiète dans ce concept c'est très dangeureux, je voudrais pas revoir fleurir les comités de salut public.

Georges
Messages : 6994
Enregistré le : 28 févr. 2009, 00:00:00
Parti Politique : Nouveau Parti Anticapitaliste (NPA)
Localisation : Village de Normandie

Message non lu par Georges » 09 juin 2010, 20:49:00

Le minimum serait que les maires, députés..., et tous les élus rendent des comptes sur leur activité pour lequel il ont été élu et sont payés par les Français. Trouvez-moi un élu qui fait au moins une réunion publique par an pour expliquer à ses électeurs pour leur dire ce qu'il a fait dans l'année et pourquoi il l'a fait.
Au NPA nos élus qui sont non cumulards rendent réguliérement compte dans la presse, sur les sites départementaux et régionaux et par des réunions publiques de leur activité au sein des municipalités et des régions.
Il est inadmissible que les élus se retrouvent avec un chèque en blanc et font ce qu'ils veulent pendant 5 ans et recommence a contacté leurs électeurs trois mois avant les nouvelles élections.  

Répondre

Retourner vers « L'actualité politique »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré