Elections hollandaises.

Venez discuter et débattre de l'actualité économique
lancelot
Messages : 8370
Enregistré le : 19 mai 2009, 00:00:00

Message non lu par lancelot » 12 juin 2010, 22:19:00

Localement, cela peut être possible. Sur un plan national, non. Quand cela est possible, cela résulte souvent de financements mixtes et la communauté pratiquante est mise à contribution. Les collectivités peuvent donner un coup de main, si cela correspond aux attentes des habitants.

cela étant, on ne vote ni dans les églises, ni dans les mosquées, la république islamiste dont certains craignent l'avènement n'a pas plus de chances d'aboutir que de voir l'opus dei obtenir suffisamment de pouvoir pour exiger d'un gouvernement d'obtenir le ministère de la pédophilie jeunesse.

Cela fait 13 ans que j'ai un voisin qui me parle de la mosquée de Baulon (le patelin que j'habite : 1700 âmes) et cela fait 13 ans que je lui rétorque que lorsque qu'il serait préférable de consulter, plutot que d'avoir opté pour le prosélytisme anti mosquée, cela aurait pu constituer une meilleure thérapie.

Pour fife : c'est vrai que l'on lapide beaucoup en ce moment, sauf à la hassan céhef, ou les lapides vont pas tlès vite.

Avatar du membre
axeland
Messages : 213
Enregistré le : 04 juin 2009, 00:00:00
Localisation : Rouen
Contact :

Message non lu par axeland » 13 juin 2010, 02:15:00

C'est une blague quand vous craignez que la France devienne une République islamiste ?  icon_neutral

Pour ce qui est du sapin dans les écoles je suis d'accord avec vous. Je pense que ceux qui veulent sa suppression le demande au nom de la laïcité (ce qui est recevable) mais en l'occurrence cela n'a pas grand chose à voir le catholicisme, ce n'est qu'un conte pour les enfants. Pour la crèche en revanche c'est différent, il s'agit bien là de religion.

Pour ce qui est  de l'islam en tant que système politique vous vous égarez. Le fait que des pays à majorité musulmane soient des républiques islamistes n'implique pas que ce soit le souhait de ceux vivants en France.
Il faut tout de même faire la part des choses entre les musulmans intégristes et les musulmans progressistes qui se disent clairement contre la lapidation, contre le voile intégral, contre la polygamie, etc.

Et enfin pour votre dernière question: oui je trouve scandaleux que le contribuable paye pour la construction de mosquées comme je trouve scandaleux qu'il paye pour celle d'églises ou de synagogues pour la simple raison que l'État n'a pas à se mêler de la religion (quand il s'agit de rénover une cathédrale qui est un monument national c'est bien entendu différent).

Avatar du membre
FIFE
Messages : 3242
Enregistré le : 11 mars 2009, 00:00:00
Parti Politique : Front National (FN)
Localisation : Paris

Message non lu par FIFE » 13 juin 2010, 08:04:00

Vous avez vu des musulmans "progressistes" descendre manifester dans la rue contre les attentats ? Moi, non !

Elles sont "progressistes" toutes ces femmes voilées qu'on ne voyait pas il y a vingt ans ?

Avatar du membre
Nombrilist
Messages : 59504
Enregistré le : 08 févr. 2010, 00:00:00

Message non lu par Nombrilist » 13 juin 2010, 11:14:00

FIFE, il y a des femmes qui tiennent à ce voile et ne l'enlèveraient pour rien au monde. J'en connais.

Avatar du membre
axeland
Messages : 213
Enregistré le : 04 juin 2009, 00:00:00
Localisation : Rouen
Contact :

Message non lu par axeland » 13 juin 2010, 12:26:00

FIFE a écrit : Vous avez vu des musulmans "progressistes" descendre manifester dans la rue contre les attentats ? Moi, non !

Elles sont "progressistes" toutes ces femmes voilées qu'on ne voyait pas il y a vingt ans ?
Je vous dit qu'il y a des musulmans progressistes et vous me renvoyez aux femmes voilés... J'imagine que vous me parlez du voile intégral auquel cas il ne s'agit pas de musulmanes progressistes.
Répéter sans cesse qu'il y en a quelques uns qui appliquent l'Islam de manière excessive ne prouve en rien qu'il n'y en a pas qui sont progressistes hors mis ceux là.

Et pour les manifestations contre les attentats je doute que vous ayez demandé à chaque manifestant de quelle confession il est. Le fait d'être musulman n'implique pas de soutenir le terrorisme et au contraire ils étaient les premiers touchés, en France, par ces attentats puisque c'est vers eux que tout le monde allait se retourner avec un regard suspect.

Vous êtes tellement obnubilé par ceux qui vous dérangent que vous oubliez tous ceux qui pratiquent leur religion sans déranger personne et en pratiquant dans le respect des lois républicaines.

Avatar du membre
racaille
Messages : 8638
Enregistré le : 15 mars 2009, 00:00:00
Localisation : Lemuria

Message non lu par racaille » 13 juin 2010, 19:13:00

FIFE a écrit :Vous avez vu des musulmans "progressistes" descendre manifester dans la rue contre les attentats ? Moi, non !
En tout cas je n'ai jamais vu de catho "progressiste" descendre manifester dans la rue après un attentat meurtrier de l'IRA. Pas un pour rattraper l'autre je vous dis ! ;)
Ce qui distingue principalement l'ère nouvelle de l'ère ancienne, c'est que le fouet commence à se croire génial. K M

En ligne
Avatar du membre
El Fredo
Messages : 26149
Enregistré le : 17 févr. 2010, 00:00:00
Parti Politique : En Marche (EM)
Localisation : Roazhon
Contact :

Message non lu par El Fredo » 13 juin 2010, 21:42:00

Est-il utile de rappeler que 99% des musulmans vivant en France ne sont pas des extrémistes ? Et vu qu'il y en a entre 3 et 4 millions, s'il devait y avoir une guerre civile ça serait déjà le cas. Tout ça c'est du bon vieux délire d'extrême-droite sur l'ennemi intérieur.
If the radiance of a thousand suns were to burst into the sky, that would be like the splendor of the Mighty One— I am become Death, the shatterer of Worlds.

Avatar du membre
FIFE
Messages : 3242
Enregistré le : 11 mars 2009, 00:00:00
Parti Politique : Front National (FN)
Localisation : Paris

Message non lu par FIFE » 13 juin 2010, 21:55:00

Avant le 11/9, Mohamed Atta était considéré comme un musulman modéré....voyez le résultat!

En ligne
Avatar du membre
El Fredo
Messages : 26149
Enregistré le : 17 févr. 2010, 00:00:00
Parti Politique : En Marche (EM)
Localisation : Roazhon
Contact :

Message non lu par El Fredo » 13 juin 2010, 22:46:00

Et combien de terroristes cachés parmi les millions de musulmans ? Je suggère qu'on emprisonne préventivement tous les musulmans ne portant pas la barbe, comme Atta, car c'est bien la preuve qu'ils ont quelque chose à cacher. Et tant qu'on y est, emprisonnons aussi tous les musulmans portant la barbe, car c'est bien la preuve que ce sont des extrémistes. Oh, et puis après tout, emprisonnons-les tous, dieu reconnaitra les siens, et notre identité charcutière sera préservée des influences allogènes.
If the radiance of a thousand suns were to burst into the sky, that would be like the splendor of the Mighty One— I am become Death, the shatterer of Worlds.

Avatar du membre
axeland
Messages : 213
Enregistré le : 04 juin 2009, 00:00:00
Localisation : Rouen
Contact :

Message non lu par axeland » 14 juin 2010, 00:45:00

Pour vous les musulmans progressistes n'existent pas ?
Mince alors ! Avoir des amis imaginaires à mon âge ça fait tâche quand même...

Avatar du membre
FIFE
Messages : 3242
Enregistré le : 11 mars 2009, 00:00:00
Parti Politique : Front National (FN)
Localisation : Paris

Message non lu par FIFE » 14 juin 2010, 06:51:00

Ne confondez pas musulmans et maghrébins!

Il y a des musulmans laïcs, mais comme les poissons volants, ils ne constituent pas la majorité de l'espèce !

Avatar du membre
mps
Messages : 20146
Enregistré le : 01 mars 2009, 00:00:00
Localisation : Belgique

Message non lu par mps » 14 juin 2010, 10:06:00

Bien entendu que des musulmans lucides, sereins et démocrates, cela existe. Telle cette sénatrice en Belgique :

Moi, citoyenne belge de culture musulmane, originaire du Mali, un pays où 90 % de la population est musulmane, où la religion influence fortement les lois, règlements et différents aspects de la vie quotidienne, où certaines coutumes et traditions rétrogrades perpétuent les discriminations à l’égard des femmes, où plus de 80% des filles sont victimes des mutilations génitales, où la polygamie est légale, où les mariages forcés sont imposés aux jeunes filles, où en matière d’héritage les femmes sont frappées du sceau de l’inégalité, où dès le plus jeune âge, on apprend aux petites filles que leur destin est de souffrir, de se résigner, de se soumettre, de se marier, de faire des enfants et de faire honneur à la famille,  Moi qui suis issue d’un pays où l’intégrisme islamique gagne du terrain avec comme corollaire la prolifération du port du voile, où les avancées législatives en matière de droits des femmes se heurtent aux pressions des autorités musulmanes, au nom de la paix sociale, de l’unité nationale, de la préservation des valeurs sociales et religieuses maliennes qui confinent les femmes dans des statuts de citoyennes de seconde zone,  Moi qui comme tant de consoeurs ai eu la chance de m’épanouir et me réaliser en Belgique dans un espace de liberté que les femmes ont conquis par de longues et âpres luttes, Je déclare que l’immixtion du religieux dans l’espace public et le détricotage de la neutralité de l’Etat n’augurent rien de bon pour la démocratie et les droits des femmes.  Je déclare que l’émancipation n’est pas un luxe réservé aux femmes occidentales, que l’égalité hommes/femmes n’est pas négociable, ajustable, en fonction des demandes, revendications de revendications culturelles, religieuses ou supposées comme telles émanant d’individus, de communautés, de groupes.  Je déclare que de nombreuses femmes musulmanes dans le monde relient combat contre les intégrismes religieux et promotion de la laïcité. Elles savent que certains laxismes sonnent comme des glas pour elles qui luttent et risquent leur vie leurs vies en Egypte, en Somalie, en Inde, en Iran, au Soudan, au Pakistan au Maroc, en Algérie, et ailleurs contre la polygamie, la lapidation, l’enfermement de leurs corps dans des linceuls ambulants, l’imposition du port du voile, la répudiation, l’excision, les crimes d’honneur. Que dire à celles qui ont pris le chemin de l’exil et qui voient se reproduire sous leurs yeux un système de justice à la carte ou, selon que vous soyez de telle ou telle confession, religion ou philosophie, les jugements de la cour vous rendent blancs ou noirs ? Peut-on, au nom de la tolérance, du relativisme culturel, du multiculturalisme, de la liberté de religion, demander à certaines femmes vivant dans nos pays d’avoir moins de droits ? Je déclare que le voile est le symbole de l’instrumentalisation des femmes au nom de la religion, d’un projet politique totalitaire qui sème la terreur dans certains pays, de la tentative d’asservissement, de mise sous tutelle de la femme, de la séparation des espaces féminins et masculins, une supercherie des fondamentalistes musulmans pour réaffirmer leur domination sur le corps des femmes et, partant, sur leurs libertés. Dans certains quartiers certaines filles n’ont d’autre choix que de se voiler ou de faire attention à leur vêture pour ne pas subir les injures et le mépris de certains mâles auxquels on a appris que la vertu d’une femme est proportionnelle à la quantité de tissu qui la recouvre. Carte blanche parue dans Le Soir du 23 mars 2010sous le titre « Je déclare que le voile est le symbole d'un projet politique totalitaire »__________________________________   ../.. Je déclare qu’on atteint le summum de l’endoctrinement quand l’esclave intègre ses chaînes comme normales, lorsqu’elle ne peut plus penser autrement que par le prisme d’une société qui la convainc depuis la plus tendre enfance à travers les traditions, les cours de religion, les prêches que sa nature de femme la prédispose à occuper une position d’infériorité, de soumission. C’est cette même violence symbolique qui pousse les mères à infliger à leurs filles les violences comme le mariage forcé, les mutilations sexuelles génitales dont elles ont été elles-mêmes victimes. Je déclare que toutes les femmes voilées ne sont pas soumises et que toutes les femmes qui ont les cheveux aux vents ne sont pas libres et émancipées mais que les filles et femmes qui portent le voile par attachement culturel, conviction religieuse, ou parce qu’on leur interdit de le porter, n’enlève rien à la signification politique de ce voile sacralisé par les islamistes et imposé via un prosélytisme de procurateurs autoproclamés de dieu. Celles qui avancent l’argument de « c’est mon choix » devraient avoir la décence et la sororité de reconnaître l’oppression de celles qui n’ont pas le choix. Je déclare qu’en Europe, les offensives des islamistes contre les droits des femmes renforcent celles des partis conservateurs, de l’Eglise catholique, des lobbies religieux très puissamment implantés dans les nouveaux Etats membres et qui s’emploient à faire reculer les droits des femmes au sein de l’Union européenne. Leur mot d’ordre : revenir a l’ordre archaïque de hiérarchie patriarcale qui renvoie les femmes aux devoirs que leur dicte leur nature, à leurs sacro-saintes obligations terrestres dictées par les hommes assistés par Dieu le père, le fils et les Saints Esprits sexistes. Pas d’amen ! C’est là que la société doit intervenir au nom des droits humains ! Je déclare que les conquêtes féministes en Occident n’ont pas été arrêtées dans leur marche pour l’émancipation par la peur de stigmatiser les églises opposées aux droits et aux libertés des femmes. Pourquoi l’islam serait-il soustrait à cette remise en question ? Ce qui est bon pour une religion ne le serait donc pas pour une autre ? Je déclare que la majorité des citoyens de culture musulmane vivent leur foi, quand ils en ont, en toute tranquillité, qu’ils n’en peuvent plus d’être essentialisés, considérés comme un groupe homogène dont chacun des membres partage la même façon de penser, de vivre, assignés à résidence dans « une communauté » par une minorité vagissante qui leur impose un terrorisme psychologique, parle en leur nom et qui bénéficie d’un surcroit de respectabilité de la part de certaines tribunes médiatiques et politiques. Je déclare que le silence des intellectuels musulmans modérés est aussi assourdissant que la clameur des relativistes, des obscurantismes et d’une certaine classe politique qui se soucie plus de calculs électoralistes et d’enjeux de pouvoirs que de proposer un véritable projet démocratique de vivre ensemble. Je déclare que la peur d’être taxé de racisme a muselé bien de consciences, que nous avons accepté l’intolérable par peur d’être taxés d’intolérants. Que d’abandons en reculades, nos valeurs démocratiques régressent. Je déclare qu’il y a urgence de légiférer. A l’Etat doit jouer son rôle de garant et de gardien des libertés fondamentales, où la liberté de croyance ou de non croyance est garantie dans le respect des valeurs fondamentales grâce à un cadre juridique qui pose des balises. Je lance un appel aux pprogressistes de tous les partis, pour qu’ils unissent leurs voix pour ne pas reporter, dans les enceintes des parlements, les projets, propositions de lois, décrets et ordonnances déposés par le Mouvement Réformateur concernant le port de signes convictionnels. Faire de la politique, c’est faire des choix. Il est minuit moins cinq ! Il ne s’agit pas d’une offensive contre les religions. Il s’agit de remettre les religions à leur juste place c’est-à-dire dans la sphère privée, de faire le choix d’une société qui ne se fractionne pas en fonction des particularismes mais qui s’unit sur des valeurs à vocation universelle. Fatoumata Sidibé
C'est quand on a raison qu'il est difficile de prouver qu'on n'a pas tort. (Pierre Dac)

Répondre

Retourner vers « Economie »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré