L'austérité fiscale rassure-t-elle les marchés ?

Venez discuter et débattre de l'actualité économique
Avatar du membre
artragis
Messages : 7962
Enregistré le : 29 janv. 2009, 00:00:00
Compte Twitter : @francoisdambrin
Contact :

Message non lu par artragis » 19 juin 2010, 16:25:00

Il faut d'abbord se rappeler une chose, qui est la base même de la géographie (et donc de l'économie) :
Ce n'est pas l'Etat qui importe, ce sont les entreprises (FTN, PME, TPE) et les particuliers (achat par correspondance).
Dès lors, si un produit se trouve uniquement à l'étranger et que ces acteurs en ont besoin, il vont l'importer. Cependant, peut être n'en ont-ils pas besoin à des fins exportatrice ensuite, ainsi il y a eu une production dans le pays, précédé d'une importation mais pas d'une exportation. Sans même parler de troc (qui prend pour hypothèse non pas un échange équivalent mais que les deux partis ont ce que l'autre a besoin), on ne peut dire qu'on a consommé deux fois plus que produit.
Deuxièmement, il y a les services, qui sont des richesses produites en France et qui sont consommés par les Français, qui ne consomment d'ailleurs que des services français ou presque. L'exportation, c'est juste produire non seulement pour le pays mais aussi pour d'autres.
http://zestedesavoir.com une association pour la beauté du zeste.

logan
Messages : 1868
Enregistré le : 02 avr. 2009, 00:00:00

Message non lu par logan » 19 juin 2010, 16:47:00

artragis, normalement c'est l'état qui contrôle les importations et les exportations

mais c'est vrai depuis la mondialisation libérale, tout a été mis en oeuvre pour transférer les pouvoirs de l'état vers l'économie

l'abaissement des barrières douanières est l'exemple type de dérégulation qui a permis aux entreprises de se libérer des décisions de l'état

avant cette dérégulation, l'état pouvait décider : telle production se fait sur place ( pour cela on taxe les importations ) et tels produits, on en a besoin, mais on ne peut pas les produire sur place ( donc on abaisse les taxes pour favoriser les importations )

donc aujourd'hui effectivement l'état est impuissant, mais c'est un choix politique de l'avoir rendu impuissant

l'état pouvait aussi agir grâce à sa monnaie ( en dévaluant sa monnaie par rapport à une autre monnaie, il favorisait les exportations vers les pays utilisant cette monnaie, et inversement, il favorisait les importations venant de ces pays

tous les principaux outils qui permettaient aux états de pouvoir choisir leurs importations et leurs exportations, les gouvernements en ont interdit l'utilisation

et ça pose problème parce qu'évidemment on se rend compte aujourd'hui que c'est au peuple de choisir l'aménagement de son territoire, de choisir ce qu'il veut produire et consommer, il doit le décider politiquement, afin d'orienter la production ( et donc les importations / exportations ) vers ses besoins, qu'ils soient individuels ou collectifs

le système actuel ne profite réellement qu'aux multinationales et à la finance, globalement pour l'ensemble du pays, et dans tous les pays ( même ceux qui ont des excédents commerciaux comme l'Allemagne ), les peuples sont plus victimes que bénéficiaires de cette organisation économique complètement immorale

Avatar du membre
artragis
Messages : 7962
Enregistré le : 29 janv. 2009, 00:00:00
Compte Twitter : @francoisdambrin
Contact :

Message non lu par artragis » 19 juin 2010, 17:07:00

artragis, normalement c'est l'état qui contrôle les importations et les exportations
Bien sûr que non! Preuve en est, les maquilladoras américaines. L'état n'a pour outil de contrôle que les taxes et l'évaluation de sa monnaie.
Il peut aussi représenter les entreprises françaises, par exemple en emmenant des PDG pendant les réunions diplomatiques. Il ne faut pas croire que l'état dirigeait tout quand on n'était pas encore dans l'UE ou que le libéralisme n'était pas encore totalement installé. Les théories autharciques sont jeunes.
Ton raisonnement ne me défait donc pas, l'état influence, il ne dirige pas.
L'économie est amorale, pas immorale.
http://zestedesavoir.com une association pour la beauté du zeste.

logan
Messages : 1868
Enregistré le : 02 avr. 2009, 00:00:00

Message non lu par logan » 19 juin 2010, 17:53:00

Dire qu'il s'agissait d'une influence, c'est supposer la possibilité que l'état ne puisse pas imposer sa volonté, hors justement, s'il le voulait, l'état pouvait imposer sa volonté, dans tous les cas. ( c'est d'ailleurs le principe de la souveraineté ). Donc c'est bien un contrôle. Bien évidemment je n'ai pas dit qu'il pouvait "tout contrôler", j'ai juste dit qu'il pouvait contrôler les exportations et les importations.
Ce n'était pas un contrôle direct, ce n'est pas l'état qui montait directement l'entreprise ou qui organisait l'importation ou l'exportation, mais c'était un contrôle indirect.

Et je ne me suis pas trompé de mot, je ne parlait pas de l'économie, mais des financiers et des politiciens, il s'agit bien d'immoralité.

Avatar du membre
artragis
Messages : 7962
Enregistré le : 29 janv. 2009, 00:00:00
Compte Twitter : @francoisdambrin
Contact :

Message non lu par artragis » 19 juin 2010, 18:15:00

Dire qu'il s'agissait d'une influence, c'est supposer la possibilité que l'état ne puisse pas imposer sa volonté, hors justement, s'il le voulait, l'état pouvait imposer sa volonté, dans tous les cas.
Pas sur le commerce extérieur. Dès qu'on s'ouvre, on ne peut qu'influencer. Sinon il suffit de fermer et de sélectionner...
Il ne contrôle rien sinon la légalité, l'abscence de fraude... Il ne peut qu'influencer par une politique de dumping ou d'évaluation (dévaluation) monétaire.
Et je ne me suis pas trompé de mot, je ne parlait pas de l'économie, mais des financiers et des politiciens, il s'agit bien d'immoralité.
la finance est amoral, les politiques sont immoraux.
cette organisation économique complètement immorale
tu ne parles pas de la finance, désolé.
http://zestedesavoir.com une association pour la beauté du zeste.

Avatar du membre
Golgoth
Messages : 20233
Enregistré le : 15 mars 2010, 00:00:00
Localisation : Chez moi

Message non lu par Golgoth » 19 juin 2010, 21:17:00

Personnellement je suis toujours fasciné par l'analyse quotidienne que font les "experts" des variations de l'euro, du CAC 40... etc. L'euro a perdu 2% car le marché veut si, parce que le marché attend ça, blablabla... finalement Elizabeth Teissier mérite son titre de Docteur et elle pourrait faire de l'analyse économique.
T'es vraiment kon François, fallait créer une SCI. :mrgreen2:

Avatar du membre
mps
Messages : 20146
Enregistré le : 01 mars 2009, 00:00:00
Localisation : Belgique

Message non lu par mps » 19 juin 2010, 22:35:00

[table cellpadding="0" cellspacing="0" border="0" width="100%"][tr][td colspan="1" rowspan="1" width="100%"][/td][td colspan="1" rowspan="1" valign="top"]Image Image[/td][/tr][tr][td colspan="2" rowspan="1"]artragis, normalement c'est l'état qui contrôle les importations et les exportations
[/td][/tr][/table]


icon_biggrin icon_biggrin icon_biggrin

Certains produits sont sujets à autorisation préalable, comme les armes.
D'autres, à des contrôles de qualité.

Mais à part ces exceptions notoires, la plupart des pays ne sont l'objet d'aucune licence d'importation ou d'exportation. Au fou !
C'est quand on a raison qu'il est difficile de prouver qu'on n'a pas tort. (Pierre Dac)

Avatar du membre
wesker
Messages : 32008
Enregistré le : 18 mai 2009, 00:00:00
Localisation : Proche de celles et ceux qui vivent dans le pays réel

Message non lu par wesker » 20 juin 2010, 21:00:00

Logan, ta démonstration sur les deseqsuilibres des échanges et la guerre économique qui decoule de ces orientations confirment la necessité de retablir les frontières économiques.

Or, c'est la gauche qui a été complice de la droite affairiste lors de la ratification de traités qui, précisément, encourageaient ces orientations. Aujourd'hui, nombre de nations européennes, mesurent les limites des échanges internationaux desequilibrés et cherchent, çà et là, au travers la crise monétaire, à retrouver une certaine sérenité dans les échanges qui devraient prioritairement s'effectué au sein de notre zone économique après avoir mis en oeuvre des politiques de production/consommation nationales, si saines pour l'environnement que les Verts prétendent defendre.

Avatar du membre
El Fredo
Messages : 26110
Enregistré le : 17 févr. 2010, 00:00:00
Parti Politique : En Marche (EM)
Localisation : Roazhon
Contact :

Message non lu par El Fredo » 20 juin 2010, 21:03:00

logan a écrit :S'il y a déficit commercial, c'est parce qu'on se fait avoir.
(...)
Et c'est ce que signifient les déficits/excédents commerciaux, si encore ces déficits commerciaux avec des pays étaient compensés par les excédents commerciaux avec les autres pays, alors on serait dans une configuration équilibrée où les échanges sont profitables pour tout le monde, mais ce n'est pas le cas ici, le déficit commercial est global.
Teheheh.
If the radiance of a thousand suns were to burst into the sky, that would be like the splendor of the Mighty One— I am become Death, the shatterer of Worlds.

Avatar du membre
mps
Messages : 20146
Enregistré le : 01 mars 2009, 00:00:00
Localisation : Belgique

Message non lu par mps » 20 juin 2010, 21:45:00

Assez causé, vous ne croyez pas ?

L'austérité fiscale rassure-t-elle les marchés ?

Une seule réponse à cette question :

Le bordel et les déficits budgétaires attirent-ils les capitaux ?

Inutile de se répandre en logghorées dogmatiques ou expérimentales.

C'est quand on a raison qu'il est difficile de prouver qu'on n'a pas tort. (Pierre Dac)

Avatar du membre
El Fredo
Messages : 26110
Enregistré le : 17 févr. 2010, 00:00:00
Parti Politique : En Marche (EM)
Localisation : Roazhon
Contact :

Message non lu par El Fredo » 20 juin 2010, 21:54:00

mps a écrit :Le bordel et les déficits budgétaires attirent-ils les capitaux ?
Le bordel certainement pas, mais c'est loin d'être le bordel en France. Si tu veux du bordel, va au Liban dans les années 80. Quant aux déficits budgétaires, "les capitaux" s'en foutent comme de leur premier LBO.
If the radiance of a thousand suns were to burst into the sky, that would be like the splendor of the Mighty One— I am become Death, the shatterer of Worlds.

Avatar du membre
racaille
Messages : 8638
Enregistré le : 15 mars 2009, 00:00:00
Localisation : Lemuria

Message non lu par racaille » 20 juin 2010, 22:04:00

mps a écrit :Assez causé, vous ne croyez pas ?

L'austérité fiscale rassure-t-elle les marchés ?

Une seule réponse à cette question :

Le bordel et les déficits budgétaires attirent-ils les capitaux ?

Inutile de se répandre en logghorées dogmatiques ou expérimentales.
A priori c'est le cas. J'ai toujours entendu dire partout, de gauche comme de droite, que la France est un pays qui est très attractif pour les capitaux étrangers. Genre le deuxième ou troisième pays le plus attractif au monde, c'est le type de chiffre que j'ai entendu à ce propos. Mais bon, mon témoignage s'arrête là :)
Ce qui distingue principalement l'ère nouvelle de l'ère ancienne, c'est que le fouet commence à se croire génial. K M

Avatar du membre
El Fredo
Messages : 26110
Enregistré le : 17 févr. 2010, 00:00:00
Parti Politique : En Marche (EM)
Localisation : Roazhon
Contact :

Message non lu par El Fredo » 20 juin 2010, 22:16:00

La France est la 2e destination des investissements étrangers en Europe, ce qui n'est pas rien vu que l'Europe est la première zone économique du monde.

http://www.eoy-award.com/FR/fr/Newsroom ... Presse_Att…
Pour les décideurs internationaux les atouts qui font l’attractivité du site France sont l’indépendance énergétique (39%), l’esprit d’entreprise et la capacité d’innovation des opérateurs économiques (35%), ainsi que des spécificités sectorielles fortes (33%). Les investisseurs jugent la France « influente » (60 %), « créative » (55 %) et « dynamique » (50 %).
#merdalors
If the radiance of a thousand suns were to burst into the sky, that would be like the splendor of the Mighty One— I am become Death, the shatterer of Worlds.

Avatar du membre
racaille
Messages : 8638
Enregistré le : 15 mars 2009, 00:00:00
Localisation : Lemuria

Message non lu par racaille » 20 juin 2010, 22:18:00

Ok merci pour la précision El Fredo. Je vais lire cet article plein de chiffres et de pourcentages mais sans garantir de tout comprendre :P
Ce qui distingue principalement l'ère nouvelle de l'ère ancienne, c'est que le fouet commence à se croire génial. K M

Avatar du membre
mps
Messages : 20146
Enregistré le : 01 mars 2009, 00:00:00
Localisation : Belgique

Message non lu par mps » 21 juin 2010, 09:33:00

L'évaluation  porte sur un pays avec un bouclier fiscal à 50 %, et une volonté ferme de réduire les déficits.

Change ces données, et tu verras l'évolution des opinions.

Ton article conforte donc ce que je dis : la France tient bien le coup grâce à un certain contrôle de sa fiscalité, et sa fermeté financière qui lui vaut une certaine indulgence pour l'instant.

Laisse filer le déficit, fais de la fausse monnaie, ratiboise les riches, et refais l'enquête : tu verras ... icon_biggrin icon_biggrin icon_biggrin
C'est quand on a raison qu'il est difficile de prouver qu'on n'a pas tort. (Pierre Dac)

Répondre

Retourner vers « Economie »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré