Le livret A passera à 1.75% au 1er août

Venez discuter et débattre de l'actualité économique
Avatar du membre
politicien
Site Admin
Messages : 34088
Enregistré le : 30 août 2008, 00:00:00
Compte Twitter : @LActuPolitique

Message non lu par politicien » 19 juin 2010, 22:55:00

Bonjour,
 Bonne nouvelle pour les 50 millions de détenteurs d’un livret A : se traînant depuis un an au ras des pâquerettes (à 1,25%, son plus bas niveau depuis sa création en 1818), la rémunération du placement préféré des Français augmentera cet été. Interrogé hier matin sur France Info, le ministre du Budget, François Baroin, a confirmé que le taux du livret A « va suivre le coût de la vie », et donc évoluer de manière « positive ».   De combien sera-t-il revalorisé au 1er août? « Si (l’inflation) est de 1,50, ce sera 1,50 ; si c’est 1,75, ce sera 1,75 », a précisé François Baroin, affirmant que la décision serait prise fin juin. Cependant, au ministère de l’Economie, le son de cloche était hier légèrement différent.    La hausse du taux du livret A « dépendra de l’inflation constatée fin juin, de l’application de la formule mathématique déterminant le taux du livret A ainsi que de la recommandation du gouverneur de la Banque de France », expliquait-on doctement, hier, dans l’entourage de Christine Lagarde.  Autrement dit, cette dernière ne prendra aucune décision avant mi-juillet, et la formule tenant compte à la fois de l’évolution des prix et des taux d’intérêt à court terme devrait être respectée. Néanmoins, « pour l’épargne des Français et pour la collecte du livret A, nous serions ravis que son taux augmente », laissait-on entendre à Bercy. La bonne formule  « Soit le ministre (NDLR : M. Baroin) se trompe, soit il n’applique pas la formule », a expliqué René Defossez, stratégiste sur les marchés de taux chez Natixis, à la suite des déclarations du ministre du Budget. « Cela dit, cela fait déjà un certain temps que l’Etat ne l’applique pas et fait un peu ce qu’il veut », a ajouté cet expert. En effet, sans l’intervention du gouvernement depuis un an, le taux du livret A, plombé par des taux d’intérêt très faibles, aurait dû tomber encore plus bas qu’il ne l’a déjà fait… Les déclarations du ministre du Budget ont provoqué le même étonnement chez Céline Choulet, économiste pour BNP Paribas, qui s’interroge sur une éventuelle « modification ou non-respect de la formule instaurée en 2008 ». « Si le ministre du Budget a raison, alors que deviennent les 25 points de base qui doivent s’ajouter normalement à l’inflation ? » se demande-t-elle. Selon les prévisions de l’économiste, avec une inflation comprise entre 1,45% et 1,50% à fin juin, par rapport à juin 2009, le respect stricto sensu de la formule statistique fixant le taux du livret A porterait celui-ci à 1,75%. 
« Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites, mais je me battrai jusqu’au bout pour que vous puissiez le dire » Le débat ne s'arrête jamais sur Actu-Politique

Avatar du membre
wesker
Messages : 32008
Enregistré le : 18 mai 2009, 00:00:00
Localisation : Proche de celles et ceux qui vivent dans le pays réel

Message non lu par wesker » 22 juin 2010, 13:39:00

C'est derisoire mais il est evident que les épargnants doivent voir leurs économies garanties et preservées de l'inflation.

Espérons simplement que cette décision n'impactera pas les taux des prêts immobiliers ou personnels qui servent et soutiennent la croissance et l'investissement.....

Avatar du membre
mps
Messages : 20146
Enregistré le : 01 mars 2009, 00:00:00
Localisation : Belgique

Message non lu par mps » 22 juin 2010, 22:23:00

Il  est clair que les taux ne pourront pas éternellement se maintenir à ce taux d'une minceur historique.

il suffit de voir la cote de l'or pour comprendre que les investisseurs n'en ont rien à cirer d'une aussi faible rétribution de leur capital; et que l'épargne  explose littéralement.

Mais quand les taux remontent, les biens se vendent plus facilement et relativement moins cher, puisque leur valeur de ré-emploi est plus attractive.

Tout cela s'équilibre et, pour prendre un exemple, on empruntait autant il y a 30 ans, avec des taux supérieurs à 10 %.
C'est quand on a raison qu'il est difficile de prouver qu'on n'a pas tort. (Pierre Dac)

Avatar du membre
wesker
Messages : 32008
Enregistré le : 18 mai 2009, 00:00:00
Localisation : Proche de celles et ceux qui vivent dans le pays réel

Message non lu par wesker » 23 juin 2010, 13:56:00

C'est en raison de l'envolée du prix de l'or que les taux augmentent.....Or, Nicolas Sarkozy a vendu 600 tonnes d'or avant l'envolée de cette ressources pour combler les deficits de la politique économique dont il fut l'artisan.

Aujourd'hui, ces reserves seraient bien utile au moment où l'or ne cesse d'augmenter....Cette decision confirme l'insuffisance d'analyse économique de celui qui fut le sinistre des finances (oups, pardon pour la faute de frappe à l'égard de celui qui fut responsable du deficits le plus important du Gouvernement UMP entre 2002 et 2007)

Avatar du membre
mps
Messages : 20146
Enregistré le : 01 mars 2009, 00:00:00
Localisation : Belgique

Message non lu par mps » 23 juin 2010, 22:09:00

Merci , Wesker ! Je viens de gagner un dîner au restaurant, suite au pari que tu arriverais encore à coller du Président dans le sujet icon_biggrin
C'est quand on a raison qu'il est difficile de prouver qu'on n'a pas tort. (Pierre Dac)

Avatar du membre
wesker
Messages : 32008
Enregistré le : 18 mai 2009, 00:00:00
Localisation : Proche de celles et ceux qui vivent dans le pays réel

Message non lu par wesker » 24 juin 2010, 13:34:00

Et si tu répondais un peu à la question.....Je constate que le ministre des finances de 2004 a vendu l'or à un moment où il était au plus bas, juste avant sa forte remontée.

C'était une dramatique erreur d'analyse....Est ce si difficile de le reconnaître au motif que Nicolas Sarkozy fut ministre des finances à ce moment là ?

Avatar du membre
artragis
Messages : 7962
Enregistré le : 29 janv. 2009, 00:00:00
Compte Twitter : @francoisdambrin
Contact :

Message non lu par artragis » 24 juin 2010, 13:39:00

C'était une dramatique erreur d'analyse....
A l'époque même où toute l'économie florissait, c'était une bonne annalyse. A postériori, lorsque 3 ans plus tard la crise a tout cassé ç'en est pas vraiment, quoique, ça a permis de nous endetter pour relancer mais bon, là j'ai pas envie de me faire défenseur, juste que je rappelle que l'analyse a posteriori est toujours la plus facile.
http://zestedesavoir.com une association pour la beauté du zeste.

Avatar du membre
wesker
Messages : 32008
Enregistré le : 18 mai 2009, 00:00:00
Localisation : Proche de celles et ceux qui vivent dans le pays réel

Message non lu par wesker » 24 juin 2010, 13:50:00

En règle générale, il n'est jamais pertinent de se debarasser des valeurs lorsqu'elles sont au plus bas....En particulier lorsqu'on se pretend ministre des finances avec, pour objectifs de prevoir et d'anticiper la crise que les nationaux, de par la nature de l'economie européenne, annoncèrent

Avatar du membre
sarkonaute
Messages : 1388
Enregistré le : 14 mars 2010, 00:00:00

Message non lu par sarkonaute » 24 juin 2010, 14:01:00

mps a écrit :quand les taux remontent, les biens se vendent plus facilement et relativement moins cher, puisque leur valeur de ré-emploi est plus attractive.
coin?
Tous ensemble pour un nouveau rêve bleu avec Nicolas Sarkozy en 2012

Image

Avatar du membre
mps
Messages : 20146
Enregistré le : 01 mars 2009, 00:00:00
Localisation : Belgique

Message non lu par mps » 24 juin 2010, 16:05:00

Image
C'est quand on a raison qu'il est difficile de prouver qu'on n'a pas tort. (Pierre Dac)

Avatar du membre
sarkonaute
Messages : 1388
Enregistré le : 14 mars 2010, 00:00:00

Message non lu par sarkonaute » 24 juin 2010, 16:07:00

c'est quoi la valeur de ré-emploi?
Tous ensemble pour un nouveau rêve bleu avec Nicolas Sarkozy en 2012

Image

Avatar du membre
mps
Messages : 20146
Enregistré le : 01 mars 2009, 00:00:00
Localisation : Belgique

Message non lu par mps » 24 juin 2010, 16:08:00

Il est tout à fait erroné de dire que l'or était  au plus bas en 2005.

Ni que l'opération était mauvaise, puisque sa croissance colle exactement avec l'inflation.
C'est quand on a raison qu'il est difficile de prouver qu'on n'a pas tort. (Pierre Dac)

Avatar du membre
sarkonaute
Messages : 1388
Enregistré le : 14 mars 2010, 00:00:00

Message non lu par sarkonaute » 24 juin 2010, 16:39:00

oui bon, et c'est quoi la valeur de ré-emploi?
Tous ensemble pour un nouveau rêve bleu avec Nicolas Sarkozy en 2012

Image

Avatar du membre
mps
Messages : 20146
Enregistré le : 01 mars 2009, 00:00:00
Localisation : Belgique

Message non lu par mps » 24 juin 2010, 17:56:00

C'est ce à quoi a été affecté le produit de la vente.
C'est quand on a raison qu'il est difficile de prouver qu'on n'a pas tort. (Pierre Dac)

Avatar du membre
sarkonaute
Messages : 1388
Enregistré le : 14 mars 2010, 00:00:00

Message non lu par sarkonaute » 24 juin 2010, 18:08:00

et en quoi ça fait que "les biens se vendent plus facilement et relativement moins cher"?
Tous ensemble pour un nouveau rêve bleu avec Nicolas Sarkozy en 2012

Image

Répondre

Retourner vers « Economie »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré