Le livret A passera à 1.75% au 1er août

Venez discuter et débattre de l'actualité économique
Avatar du membre
Nombrilist
Messages : 59203
Enregistré le : 08 févr. 2010, 00:00:00

Message non lu par Nombrilist » 27 juin 2010, 21:18:00

Pareil en France.

Avatar du membre
wesker
Messages : 32008
Enregistré le : 18 mai 2009, 00:00:00
Localisation : Proche de celles et ceux qui vivent dans le pays réel

Message non lu par wesker » 28 juin 2010, 13:51:00

Oui, enfin, l'histoire a montré qu'à trop vouloir charger les entreprises, elles perdent en competitivité et nuisent donc à l'emploi, à la croissance dont l'ensemble des acteurs économiques ont besoin en tant de crise....Dois je rappeler que les recettes fiscales en dépendent ?

Avatar du membre
Nombrilist
Messages : 59203
Enregistré le : 08 févr. 2010, 00:00:00

Message non lu par Nombrilist » 28 juin 2010, 14:03:00

As-tu pris le temps de lire ce qu'a dit mps, Wesker ?

Avatar du membre
mps
Messages : 20146
Enregistré le : 01 mars 2009, 00:00:00
Localisation : Belgique

Message non lu par mps » 28 juin 2010, 21:47:00

oui, je crois que Wesker a bien lu, et s'inquiète de "charges nouvelles" sur les entreprises. Ce qui est tout à fait sensé.

Mais il est vicieux à la fois de rendre les licenciements difficiles, et d'utiliser la pré-pension comme  filet à charge du contribuable.

On remarque que dans les pays où le licenciement est ultra facile, l'embauche l'est aussi. Chez nous, c'est si dur de se débarrasser d'un salarié indésirable qu'on fait tout pour limiter les engagements, et aux prix de précautions extrêmes, qui pénalisent les entrants.

Exemple vécu à NY : un vendeur de godasses sert ma fille avec mauvaise volonté et grossièreté. Le patron le remarque,  appelle le type, lui dit deux mot, prend une poignée de billets dans la caisse, les lui donne, le type sort. Le patron vient s'excuser,  nous assurer que ce triste individu ne fait plus partie du personnel, et nous sert lui-même. Nous allons déjeuner, puis repassons dans ce magasin pour je ne sais quoi. Une nouvelle petite vendeuse, toute  souriante, s'occupe de nous.  Simple et efficace. Il n'y a aucun préabis aux USA, et c'est pourquoi personne n'hésite à engager.
C'est quand on a raison qu'il est difficile de prouver qu'on n'a pas tort. (Pierre Dac)

Avatar du membre
Nombrilist
Messages : 59203
Enregistré le : 08 févr. 2010, 00:00:00

Message non lu par Nombrilist » 28 juin 2010, 22:47:00

Tu nous parles pas de job étudiant par hasard ?

Avatar du membre
mps
Messages : 20146
Enregistré le : 01 mars 2009, 00:00:00
Localisation : Belgique

Message non lu par mps » 29 juin 2010, 08:50:00

Pas du tout icon_confused

N.Y. Ma fille et  son mari avaient une  petite boite de 5 salariés (surtout manutentionnaires) . Boite revendue mais sans reprise de personnel.

La nouvelle a été annoncée au personnel un vendredi en fin de journée. Mais comme, en bonne européenne, elle avit insisté,  son mari a dit à toute l'équipe que, comme ils avaient bien revendus, chacun recevrait une semaine de salaire en bonification.  Les gens étaient aussi sidérés que ravis, tout le monde a bu du "presque Champagne" et s'est embrassé. Good luck ...

Ma fille est restée en contact quelques jours avec eux : Avant le vendredi suivant, tous avaient retrouvé du travail.

C'est vraiment TRES différent de notre monde scélrosé et embourbé dans les procédures ...
C'est quand on a raison qu'il est difficile de prouver qu'on n'a pas tort. (Pierre Dac)

lancelot
Messages : 8370
Enregistré le : 19 mai 2009, 00:00:00

Message non lu par lancelot » 29 juin 2010, 09:38:00

Oui, OK, de toute façon les amerloques ont pas le choix. Le chiffre qu'il faut retenir c'est le taux de chomage à 9,90 en france (avec ses scléroses, comme tu dis) et celui des US à 9,70% soit quasiment la même chose avec pourtant une flexibilité totale, puisque un employeur US peut mettre qui il veut dehors, sans préavis ni indemnités,quand il veut et sans raisons à fournir.

Avatar du membre
mps
Messages : 20146
Enregistré le : 01 mars 2009, 00:00:00
Localisation : Belgique

Message non lu par mps » 29 juin 2010, 10:45:00

Si le taux de chômage  est équivalent, on peut au moinsdire que les américains ne se font pas ch... avec  des procédures interminables icon_biggrin
C'est quand on a raison qu'il est difficile de prouver qu'on n'a pas tort. (Pierre Dac)

Avatar du membre
Nombrilist
Messages : 59203
Enregistré le : 08 févr. 2010, 00:00:00

Message non lu par Nombrilist » 29 juin 2010, 11:29:00

Ah l'esclavage ! C'était le bon temps !

Avatar du membre
mps
Messages : 20146
Enregistré le : 01 mars 2009, 00:00:00
Localisation : Belgique

Message non lu par mps » 29 juin 2010, 12:23:00

Nombrilist,  l'esclavage, c'est aujourd'hui ! Des millions de types prisonniers de conventions collectives, de lourdeurs invraissemblables,  d'angoisses de préavis s'étalant sur des années, de procédures kafkaiennes, de curriculum vitae, convocations, test, négociations interminables, contrats d'essai, ponctuels, temporaires, sous-statuts, et autres boulets.

Aux USA, tout le monde est libre. Tu te pointes, tu plais, tu es engagé. Tu n'aimes plus, on ne t'aime plus, tu sors.

J'imagine que tu es amoureux de tes châines ...
C'est quand on a raison qu'il est difficile de prouver qu'on n'a pas tort. (Pierre Dac)

Avatar du membre
Nombrilist
Messages : 59203
Enregistré le : 08 févr. 2010, 00:00:00

Message non lu par Nombrilist » 29 juin 2010, 12:26:00

Je ne me plains pas. Je préfère les lourdeurs européennes à la "liberté" américaine. Question de culture, sans doute... Au bout de 20 ans de services, je préfèrerai partir avec 60 000 euros d'indemnités, plutôt qu'avec les seuls remerciements du patron !

Avatar du membre
mps
Messages : 20146
Enregistré le : 01 mars 2009, 00:00:00
Localisation : Belgique

Message non lu par mps » 29 juin 2010, 12:41:00

Sauf qu'avec le système américain, ces 60.000 euros, tu les aurais déjà !

Ici, ils sont bouffés par les lois sociales et la fiscalité.
C'est quand on a raison qu'il est difficile de prouver qu'on n'a pas tort. (Pierre Dac)

Avatar du membre
Nombrilist
Messages : 59203
Enregistré le : 08 févr. 2010, 00:00:00

Message non lu par Nombrilist » 29 juin 2010, 12:55:00

Oui, mais ces 60 000 euros, en Europe, ils sont à toi, et tu n'as pas besoin de les utiliser pour payer la scolarité de tes enfants (par exemple).

Avatar du membre
wesker
Messages : 32008
Enregistré le : 18 mai 2009, 00:00:00
Localisation : Proche de celles et ceux qui vivent dans le pays réel

Message non lu par wesker » 29 juin 2010, 13:43:00

mps a écrit :Nombrilist,  l'esclavage, c'est aujourd'hui ! Des millions de types prisonniers de conventions collectives, de lourdeurs invraissemblables,  d'angoisses de préavis s'étalant sur des années, de procédures kafkaiennes, de curriculum vitae, convocations, test, négociations interminables, contrats d'essai, ponctuels, temporaires, sous-statuts, et autres boulets.

Aux USA, tout le monde est libre. Tu te pointes, tu plais, tu es engagé. Tu n'aimes plus, on ne t'aime plus, tu sors.

J'imagine que tu es amoureux de tes châines ...
Et c'est avec les pays qui pratiquent les chaînes avec lequel le Gouvernement tend à faire du commerce au detriment de nos propres travailleurs et entreprises qui ne peuvent répondre à une concurrence aussi malsaine.

Répondre

Retourner vers « Economie »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré