Voltaire, l'ami du peuple

Vous souhaitez parler des problèmes de religion dans notre pays ou parler de philosophie c'est içi
Avatar du membre
racaille
Messages : 8638
Enregistré le : 15 mars 2009, 00:00:00
Localisation : Lemuria

Message non lu par racaille » 24 juin 2010, 22:19:00

Je suis dernièrement tombé sur une lettre de Voltaire envoyée à Etienne Noël Damilaville ( http://fr.wikipedia.org/wiki/Étienne_Noël_Damilaville ). J'avais déjà lu des trucs sur les idées profondément humanistes de ce penseurs établi au rang de Lumière. Etant loin d'être un fan, je n'avais jamais pris le temps de lire sa correspondance. Et là, hop, cette lettre d'humeur badine qui me tombe dessus ! Pour ceux qui auraient la flemme de tout lire - je les comprends -, tout l'intérêt de l'avoir posté ici se trouve dans le second paragraphe. A la lecture de ce court moment de vérité de la part de l'auteur, on comprends mieux l'adoration publique pour voltaire depuis la Révolution française et pourquoi il était urgent qu'un Michel Onfray réhabilite un Jean Meslier ou un D'Holbach.
Lettre à M. DAMILAVILLE

1er Avril 1766

Le Philosophe sans le savoir, mon cher ami, n'est pas à la vérité une pièce faite pour être relue, mais bien pour être rejouée. Jamais pièce, à mon gré, n'a dû favoriser davantage le jeu des acteurs ; et il faut que l'auteur ait une parfaite connaissance de ce qui doit plaire sur le théâtre. Mais on ne relit que les ouvrages remplis de belles tirades, de sentences ingénieuses et vraies, en un mot, des choses éloquentes et intéressantes.

Je crois que nous ne nous entendons pas sur l’article du peuple, que vous croyez digne d’être instruit. J’entends, par peuple, la populace qui n’a que ses bras pour vivre. Je doute que cet ordre de citoyens ait jamais le temps ni la capacité de s’instruire; ils mourraient de faim avant de devenir philosophes. Il me paraît essentiel qu’il y ait des gueux ignorants. Si vous faisiez valoir, comme moi, une terre, et si vous aviez des charrues, vous seriez bien de mon avis. Ce n’est pas le manoeuvre qu’il faut instruire, c’est le bon bourgeois, c’est l’habitant des villes : cette entreprise est assez forte et assez grande.

Il est vrai que Confucius a dit qu’il avait connu des gens incapables de science, mais aucun incapable de vertu. Aussi doit-on prêcher la vertu au plus bas peuple ; mais il ne doit pas perdre son temps à examiner qui avait raison de Nestorius ou de Cyrille, d’Eusèbe ou d’Athanase, de Jansénius ou de Molina, de Zuingle ou d’Œcolampade. Et plût à Dieu qu’il n’y eût jamais de bon bourgeois infatué de ces disputes ! Nous n’aurions jamais eu de guerres de religion ; nous n’aurions jamais eu de Saint-Barthélemy. Toutes les querelles de cette espèce ont commencé par des gens oisifs qui étaient à leur aise ; Quand la populace se mêle de raisonner, tout est perdu.

Je suis de l'avis de ceux qui veulent faire de bons laboureurs des enfants trouvés, au lieu d'en faire des théologiens. Au reste, il faudrait un livre pour approfondir cette question ; et j'ai à peine le temps, mon cher ami, de vous écrire une petite lettre.

Je vous prie de bien vouloir me faire un plaisir, c'est d'envoyer l'édition complète de Cramer à M. de la Harpe. Ce n'est pas qu'assurément je prétende lui donner des modèles de tragédie ; mais je suis aise de lui montrer quelques petites attentions dans son malheur.

Je n'ai point reçu le panégirique fait par M. Thomas. Sûrement on fait examiner secrètement le Dictionnaire des Sciences, puisqu'il n'est pas encore délivré aux souscripteurs. Mais qui sont les examinateurs en état d'en rendre un compte fidèle ? Faudrait-il qu'un scrupule mal fondé, ou la malignité d'un pédant fit perdre aux souscripteurs leur argent, et aux libraires leurs avances ? J'aimerais autant refuser le paiement d'une lettre de change, sus prétexte qu'on pourrait en abuser.

Voici trois exemplaires que M. Boursier m'a remis pour vous être envoyés. Il dit que vous ne ferez pas mal d'en adresser un au prêtre de Novempopulanie. Vous voyez que la justice de Dieu est lente, mais elle arrive : Persequitur pede pœna claudo. Il y a des gens auxquels il faut apprendre à vivre, et il est bon de venger quelquefois la raison des injures des maroufles.

Nous avons ici la médiation, et je crois que vous ne vous en souciez guère. J'attends toujours quelque chose de Fréret. On dit que ma nièce de Florian passera son temps agréablement à Ornoi : vous irez la voir ; elle est bien heureuse.

Adieu, mon très-cher ami ; je vous embrasse bien tendrement.

Ecr. l'inf... »
--> http://books.google.fr/books?id=RSsTAAA ... lepage&sou…
Ce qui distingue principalement l'ère nouvelle de l'ère ancienne, c'est que le fouet commence à se croire génial. K M

logan
Messages : 1868
Enregistré le : 02 avr. 2009, 00:00:00

Message non lu par logan » 24 juin 2010, 22:22:00

C'est de l'ironie ?

Avatar du membre
racaille
Messages : 8638
Enregistré le : 15 mars 2009, 00:00:00
Localisation : Lemuria

Message non lu par racaille » 24 juin 2010, 22:27:00

Mon post ou bien ce que dit Voltaire ? Dans le second cas ce n'est pas facile à percevoir car à l'époque ils ne disposaient pas encore de smileys.
Ce qui distingue principalement l'ère nouvelle de l'ère ancienne, c'est que le fouet commence à se croire génial. K M

Avatar du membre
sarkonaute
Messages : 1388
Enregistré le : 14 mars 2010, 00:00:00

Message non lu par sarkonaute » 24 juin 2010, 22:55:00

c'est du bon sens.
à quoi bon essayer d'emmener jusqu'au bac des hordes d'abrutis?
organisons une sélection drastique.
Tous ensemble pour un nouveau rêve bleu avec Nicolas Sarkozy en 2012

Image

Avatar du membre
artragis
Messages : 8005
Enregistré le : 29 janv. 2009, 00:00:00
Compte Twitter : @francoisdambrin
Contact :

Message non lu par artragis » 27 juin 2010, 17:15:00

organisons une sélection drastique.
drastique, non, mais donnons à chaque bac une vraie valeur, un bac pro vaut autant qu'un bac S, c'est ça qu'il faut !
http://zestedesavoir.com une association pour la beauté du zeste.

Avatar du membre
Nombrilist
Messages : 59983
Enregistré le : 08 févr. 2010, 00:00:00

Message non lu par Nombrilist » 27 juin 2010, 17:28:00

Un bac pro vaut plus qu'un bac s. On peut avoir du boulot après un bac pro.

Avatar du membre
artragis
Messages : 8005
Enregistré le : 29 janv. 2009, 00:00:00
Compte Twitter : @francoisdambrin
Contact :

Message non lu par artragis » 27 juin 2010, 18:24:00

Un bac pro vaut plus qu'un bac s. On peut avoir du boulot après un bac pro.
Oui et non. Il y a bien sûr cette notion là, quoiqu'après un bac pro, il faille mieux faire un BTS, mais dans l'idée des gens, et malheureusement de certains professeurs, c'est une voie de garage, une voie dans laquelle on met les élèves qui ne réussissent pas. réussir en bac pro n'est pas encore considéré comme réussir, alors qu'échouer en bac S signifie "que tu es plutôt littéraire".
Résultat on se retrouve avec des parents qui FORCENT leurs enfants à fiare une seconde générale, et doivent se rabattre sur le bac pro qui ne peut que garder cette image de voie de garage. Je ne parle pas de la valeur sur le marché du travail (quoique, pour éviter de devoir me démener, j'aurais dû parler des bac techniques (STG, STSS), mais de la valeur dans l'opinion publique, désolé de mon manque de clarté.
http://zestedesavoir.com une association pour la beauté du zeste.

En ligne
Avatar du membre
Golgoth
Messages : 20358
Enregistré le : 15 mars 2010, 00:00:00
Localisation : Chez moi

Message non lu par Golgoth » 28 juin 2010, 13:56:00

Le bac pro est plus facile qu'un bac technologique ou général, en tout cas demande moins de travail. Il y a beaucoup de contrôle continu en formation, surtout en matière professionnelle, et l'épreuve orale de repêchage, différente, permet de se rattraper plus facilement. Mais cela ne veut pas dire qu'un type qui réussit un bac S pourrait facilement avoir un bac pro, loin de là.
T'es vraiment kon François, fallait créer une SCI. :mrgreen2:

Avatar du membre
artragis
Messages : 8005
Enregistré le : 29 janv. 2009, 00:00:00
Compte Twitter : @francoisdambrin
Contact :

Message non lu par artragis » 28 juin 2010, 15:58:00

Le bac pro est plus facile qu'un bac technologique ou général, en tout cas demande moins de travail.
Tu sais ce que demande comme travail un bac général? 15-30min/soir, 1h/j le week end... pfiou, on est chargé. Le bac pro est quand même exigeant, preuve en est les élèves trop faibles le ratent. Le S est le bac le plus facile en fait... Non seulement il est sensé être un choix; mais en plus il est le bac qui a le moins de matière à rédaction, le moins d'oral (seul le français est passé à l'oral), les notes les plus surévaluées (TP en physique/SVT, comission d'harmonisation super généreuses...)
Chaque bac demande la même quantité de travail en soit, c'est la pédagogie et le choix des matières qui sont différents.
http://zestedesavoir.com une association pour la beauté du zeste.

Avatar du membre
Nombrilist
Messages : 59983
Enregistré le : 08 févr. 2010, 00:00:00

Message non lu par Nombrilist » 28 juin 2010, 18:09:00

Je suis d'accord avec Artragis. Je ne sais pas si c'est vraiment le plus facile, mais le BAC S est en effet très facile. J'ai vu des nullités en maths et physique l'avoir quand même du premier coup.

En ligne
Avatar du membre
Golgoth
Messages : 20358
Enregistré le : 15 mars 2010, 00:00:00
Localisation : Chez moi

Message non lu par Golgoth » 28 juin 2010, 21:07:00

Je n'ai pas dit que la bac S était dur. Mais croyez moi, le Bac pro sous sa forme actuelle est vraiment galette. La quantité de travail à la maison que j'observe c'est plutôt 30 minutes par semaine, et là je parle des élèves sérieux qui ont 12 ou 14.
Et je ne parle pas des l'évaluation professionnelle icon_mrgreen On verra avec la réforme si les choses évoluent mais ça n'en prend pas le chemin.

De toute façon le bac est une épreuve bidon, et malheureusement pendant que les élites maintiennent le niveau de leur progéniture qui vont toute en prépa, le niveau global baisse inexorablement. Avec la bénédiction ds rectorats.
T'es vraiment kon François, fallait créer une SCI. :mrgreen2:

Avatar du membre
artragis
Messages : 8005
Enregistré le : 29 janv. 2009, 00:00:00
Compte Twitter : @francoisdambrin
Contact :

Message non lu par artragis » 29 juin 2010, 08:50:00

le niveau global baisse inexorablement
faux, totalement, le bac est donné (heureusement, il n'a plus de valeur professionnelle, sauf le bac pro, et ça crée une spirale vertueuse de réussite) mais le niveau des enseignements est identique à ce qu'on faisait auparavant sauf dans la maîtrise rigoureuse des langues et notamment de l'orthographe. les trois sciences sont enseignées avec un niveau semblable voire meilleur qu'il y a 20-30 ans.
e leur progéniture qui vont toute en prépa
totalement faux, vue la sélection dans les prépas, c'est plutôt la fac qui est plébiscitée.
(PS, je rappelle que j'ai 18 ans, que je viens de passer le bac, que j'ai donc vécu les périodes d'inscriptions aux écoles, universités, fac, les concours... je sais de quoi je parle !)
http://zestedesavoir.com une association pour la beauté du zeste.

Avatar du membre
mps
Messages : 20146
Enregistré le : 01 mars 2009, 00:00:00
Localisation : Belgique

Message non lu par mps » 29 juin 2010, 17:17:00

Voltaire débat de l'intérêt de la philosophie, et vous embrayez sur vos petites catégories scolaires !

Il évoque la nuisance de cette philosophie chez les bourgeois, et les effets délétères qui en résultent, et vous vous acharnez sur ce substitut "fast food" qui est généralement servi dans les écoles.

Il doit se retourner dans sa tombe ...
C'est quand on a raison qu'il est difficile de prouver qu'on n'a pas tort. (Pierre Dac)

Avatar du membre
artragis
Messages : 8005
Enregistré le : 29 janv. 2009, 00:00:00
Compte Twitter : @francoisdambrin
Contact :

Message non lu par artragis » 29 juin 2010, 17:23:00

e substitut "fast food" qui est généralement servi dans les écoles
encore une de ces comparaisons ineptes et impensables dont tu as le secret. Biensûr qu'il ne parle pas que de la philosophie car il est un des "Lumière" dont on discute toujours le titre de philosophe, il était un écrivain de génie, il a fait beaucoup pour la défense des droits du peuple (bourgeoisie...) mais il n'a pas l'oeuvre philosophique d'un Rousseau par exemple.
Quant à l'éducation, elle ne comprend de toute façon pas que la philosophie, tu n'as qu'à lire l'Emile de Rousseau pour t'en convaicre.
Le bac est aujourd'hui le passe pour le "post bac", et c'est là que tout commence...
http://zestedesavoir.com une association pour la beauté du zeste.

Avatar du membre
mps
Messages : 20146
Enregistré le : 01 mars 2009, 00:00:00
Localisation : Belgique

Message non lu par mps » 29 juin 2010, 17:35:00

C'est comme cela que l'ont produit de plus en plus de gens qui avalent de la matière, et ne sortent pas du stade "oral".

Puis, on s'étonne que leur pile de diplômes ne leur serve qu'à grimper dessus pour atteindre la pointeuse icon_biggrin
C'est quand on a raison qu'il est difficile de prouver qu'on n'a pas tort. (Pierre Dac)

Répondre

Retourner vers « Philo / Religion »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré