La taxe sur les banques prend l'eau

Venez parler ici de l'actualité étrangère et européenne
Avatar du membre
artragis
Messages : 7962
Enregistré le : 29 janv. 2009, 00:00:00
Compte Twitter : @francoisdambrin
Contact :

Message non lu par artragis » 11 juil. 2010, 17:46:00

il a obtenu une avance : elle sera discuté en2011, en fait son grand intérêt c'est que cette taxe portera son nom si elle est émis en 2011, pas si elle l'est en 2012 ou même en 2010.
http://zestedesavoir.com une association pour la beauté du zeste.

lambertini
Messages : 3119
Enregistré le : 29 nov. 2008, 00:00:00
Localisation : normandie

Message non lu par lambertini » 11 juil. 2010, 18:25:00

les capitaliste ne se bouferont pas en eux, c est du blas blas
la caravane passe et les chiens aboient

Avatar du membre
racaille
Messages : 8638
Enregistré le : 15 mars 2009, 00:00:00
Localisation : Lemuria

Message non lu par racaille » 11 juil. 2010, 22:55:00

On peut considérer que le capitalisme déconne à plein tube lorsqu'il ruine les riches. Ca c'est pas normal ! icon_mrgreen
Ce qui distingue principalement l'ère nouvelle de l'ère ancienne, c'est que le fouet commence à se croire génial. K M

pierre30
Messages : 9030
Enregistré le : 18 juil. 2009, 00:00:00

Message non lu par pierre30 » 12 juil. 2010, 10:05:00

Le but de cette taxe serait de limiter la spéculation.

Pour les pays où cette spéculation est actuellement modérée (après y avoir créé l'éclatement de la bulle en 2008-9), c'est une manière de limiter les risques de nouvelle bulle (europe, USA).

Pour ceux qui ont actuellement une nouvelle grande bulle spéculative, en particulier la Chine, le risque est de provoquer cet éclatement.

Pour les anglo-saxons, qui font partie de la première catégorie, d'une part c'est contre nature, et d'autre part, ils n'ont pas oublié qu'ils doivent leurs plus belles années avant 2008 à la spéculation. Et ils ne seraient peut-être pas contre un peu plus de spéculation.

Qui reste-t-il pour défendre la taxe sur les transactions ? Certainement pas les paradis fiscaux (Luxembourg, iles anglo-normandes, HongKong). Il reste donc quelques pays comme l'Allemagne et ses pays voisins du nord, La France qui avait moins spéculé dans les années 2000 mais qui a payé sa part de l'addition de la crise.

Il n'est pas étonnant que l'enthousiasme soit modéré.


C'est une analyse à 2 balles. Je n'ai pas fait de recherches sur le sujet.

Avatar du membre
Nombrilist
Messages : 59221
Enregistré le : 08 févr. 2010, 00:00:00

Message non lu par Nombrilist » 12 juil. 2010, 10:50:00

On peut taxer tout ce qu'on veut, les banques s'en foutent. Si elles perdent, ce sera encore le contribuable qui paiera la note. Où est le risque ?

Avatar du membre
mps
Messages : 20146
Enregistré le : 01 mars 2009, 00:00:00
Localisation : Belgique

Message non lu par mps » 12 juil. 2010, 10:52:00

En fait, cette taxe (ultra minime d'ailleurs) est difficilement applicable. Où faut-il payer quand on est français, et qu'on libère des revenus australiens pour acheter via Hong Kong une valeur spéculative brésilienne ?

Probablement là où s'effectue l'opération (ici, Hong Kong, où la taxe serait retenue à la source)

Sur la masse des opérations quotidiennes, cela ferait une sacrée paperasserie.

En tout cas, il est clair que cette mesure ne peut être que planétaire.

Mais je ne vois pas en quoi cette taxe de 0,00x freinerait la spéculation. 
C'est quand on a raison qu'il est difficile de prouver qu'on n'a pas tort. (Pierre Dac)

Invité

Message non lu par Invité » 12 juil. 2010, 11:15:00

La taxe serait très faible, mais suffisante pour limiter les transactions automatisées dont on a déjà parlé. Ces transactions fonctionnent sur la tendance de l'instant. Logiquement elles emplifient les mouvements de la bourse. Mais on peut imaginer les utiliser pour créer des tendances. Il suffirait pour cela de paramétrer des seuils de déclenchement à la hausse ou à la baisse qui génèrent des opérations qui pourront générer quelques pertes contrôlées. Ces pertes étant compensées par le bénéfice qu'on retire si on contrôle la tendance.

En l'absence de manipulations, ces opérations génèrent des bénéfices pour les grands opérateurs au détriment de tous les autres et sont facteurs de bulles.

Avatar du membre
mps
Messages : 20146
Enregistré le : 01 mars 2009, 00:00:00
Localisation : Belgique

Message non lu par mps » 12 juil. 2010, 11:34:00

Des "bulles", ce ne sont que des actions ou des biens sur-évalués. Aucune taxe ne modifiera  jamais cette tendance.

Exemple vécu :

Il y a bien longtemps, je  suis invités à visiter l'île de Porto Santo, à  30 minutes  de vol de Madère.

Une île sableuse, plate, assez venteuse, quelques moulins à vent, un hôtel où logent les équipages de la TAP pendant leur rotation, et une piste Otan déserte.
Bref, le néant.

Les autorités locales me trimballent partout et, par politesse, j'admire leurs grandes plages (comme on en voit partout).

Ils attendent de moi que je leur envoie des escouades de promoteurs et de Tour Operators.

Nous parlons alors du prix du terrain, et je manque m'étouffer. Le prix est très comparable à celui des Champs Elysées, ou de Time Square !!!

Explication; depuis plus de 20 ans, les locaux s'aachètent et se vendent entr'eux ces terrains, à des prix toujours plus astronomiques   icon_biggrin icon_biggrin icon_biggrin

Une fameuse "bulle" qui n'a toujours rien donné à ce jour bien entendu !

Les bulles financières, c'est le même topo : les prix montent, les acheteurs grégaires se disent que c'est bon puisque c'est cher, et sur-enchérissent.

Et ceux-là, ce n'est pas une micro taxe qui les découragera !
C'est quand on a raison qu'il est difficile de prouver qu'on n'a pas tort. (Pierre Dac)

pierre30
Messages : 9030
Enregistré le : 18 juil. 2009, 00:00:00

Message non lu par pierre30 » 12 juil. 2010, 14:20:00

Les bulles immobilières et financières occidentales se sont gonflées simultanément dans les années 2000.

La raison de cette simultanéité ? Certains chroniqueurs disent que le coût de l'argent très faible a poussé à investir tous azimuts. Les plus values effectuées d'un côté étaient réinvesties de l'autre afin de se "PROTEGER" d'un éventuel retournement de l'un des 2 marchés. Ben les 2 marchés se trouvant liés, ils se sont retournés dans un bel ensemble chorégraphique !


Maintenant l'argent pas cher déclenche moins de spéculation sur l'immobilier car les particuliers acheteurs d'immobilier à crédit (et à découvert pour certains) ont perdu beaucoup d'argent et se trouvent soit coincés par le remboursement de leur dette, soit beaucoup plus prudents.


Tu remarqueras que la spéculation immobilière est florissante en Chine. Leur bulle immobilière s'est créée plus tard et le délire de l'investissement avec de l'argent pas cher fonctionne plein pot d'autant plus que la Chine jouit d'une croissance dont l'occident ne pouvait même pas rêver.


Le gouvernement chinois a commencé à relever progressivement le taux du YUAN et à contrôler son marché immobilier (possible uniquement dans un pays administré comme la Chine) pour freiner cette surchauffe.

http://www.la-chronique-agora.com/artic ... -2887.html


Quant aux spéculateurs opportunistes dont tu parles, ils sont aussi prompts à acheter comme des moutons qu'à vendre comme des moutons. Ils ne créent pas la tendance mais la suivent.

Avatar du membre
mps
Messages : 20146
Enregistré le : 01 mars 2009, 00:00:00
Localisation : Belgique

Message non lu par mps » 12 juil. 2010, 14:51:00

Oui, tout vela se tient.

Maisil faut aussi remarquer que, lorsque les taux d'intérêts offerts à l'épargne  sont inférieurs à la dépréciation monétaire, l'épargnant n'a le choix qu'entre voire d'étioler son petit capital, ou se lander dans des opérations risquées.

Lorsque les taux se situent entre 5 et 10 %, la situation est beaucoup plus saine.
C'est quand on a raison qu'il est difficile de prouver qu'on n'a pas tort. (Pierre Dac)

Avatar du membre
El Fredo
Messages : 26112
Enregistré le : 17 févr. 2010, 00:00:00
Parti Politique : En Marche (EM)
Localisation : Roazhon
Contact :

Message non lu par El Fredo » 12 juil. 2010, 15:01:00

mps a écrit :Maisil faut aussi remarquer que, lorsque les taux d'intérêts offerts à l'épargne  sont inférieurs à la dépréciation monétaire, l'épargnant n'a le choix qu'entre voire d'étioler son petit capital, ou se lander dans des opérations risquées.

Lorsque les taux se situent entre 5 et 10 %, la situation est beaucoup plus saine.
Les taux d'intérêts étaient au plus haut entre 1987 et 1991 en France, entre 6 et 7%, avec une inflation autour de 3%, et un livret A à 4,5%. Ce qui n'a pas empêché la formation d'une bulle immobilière.
If the radiance of a thousand suns were to burst into the sky, that would be like the splendor of the Mighty One— I am become Death, the shatterer of Worlds.

pierre30
Messages : 9030
Enregistré le : 18 juil. 2009, 00:00:00

Message non lu par pierre30 » 12 juil. 2010, 15:58:00

mps, je te rappelle qu'il est possible d'investir dans des actions sans pour autant compter sur la spéculation. Il suffit de choisir une entreprise saine et bien gérée, qui dégage des profits sur son métier propre et non sur ses investissements spéculatifs. Et dans ce cas tu peux espérer des dividendes sans prendre trop de risques spéculatifs.


On peut trouver ça ringard, mais c'est la base du système capitaliste.

Avatar du membre
artragis
Messages : 7962
Enregistré le : 29 janv. 2009, 00:00:00
Compte Twitter : @francoisdambrin
Contact :

Message non lu par artragis » 12 juil. 2010, 16:08:00

Il suffit de choisir une entreprise saine et bien gérée, qui dégage des profits sur son métier propre et non sur ses investissements spéculatifs.
j'aimerai être de cet avis, mais regarde PSA et Renaud, qui sont revenus aux chiffres d'avant 2008, avec un record historique d'immatriculations en juin pour renaud (source Hebdo Bourse Plus), or les titres sont sans cesse révisés à la baisse.
De même FT, dont les problèmes de management sont déjà loin ne cesse d'augmenter CA ET bénéfice, mais le titre a du mal à revenir au dessus de 16€ qui est d'habitude son plus bas annuel (oscillation entre 16 et 25€ dû au dividende ET à la périodicité du CA qui dépend beaucoup de la périodicité des sorties des nouveaux appareils)
http://zestedesavoir.com une association pour la beauté du zeste.

pierre30
Messages : 9030
Enregistré le : 18 juil. 2009, 00:00:00

Message non lu par pierre30 » 12 juil. 2010, 16:25:00

Les constructeurs auto sont sur un marché mouvant. On disait il y a quelques mois qu'il y avait trop de constructeurs.

Les nouvelles motorisations donnent des perspectives risquées mais exitantes.


Il me semble plus amusant et moins risqué de s'intéresser aux PME qui sont en général moins soumises à la spéculation.

Pour FT, lors de sa mise sur le marché les investisseurs institutionnels sont restés en retrait. Ils avaient flairé le pb. Pour ma part j'avais travaillé à FT et je n'étais pas du tout optimiste. Je trouvais que leur état d'esprit était mal adapté à un marché soumis à la concurrence.

Maintenant, si la valeur est stabilisée, pourquoi pas acheter si tu penses l'entreprise est bien gérée et qu'elle versera des dividendes. Moi je ne crois pas que FT a fini mue.

Avatar du membre
artragis
Messages : 7962
Enregistré le : 29 janv. 2009, 00:00:00
Compte Twitter : @francoisdambrin
Contact :

Message non lu par artragis » 12 juil. 2010, 16:34:00

si tu penses l'entreprise est bien gérée et qu'elle versera des dividendes
tu me fais trop rire, FT est depuis 5 ans une des actions les plus rentables avec entre 8 et 10% de rendement pour les dividendes (1.40e versés en deux fois pour une action qui oscille entre 14.5€ (en ce moment) et 25€ (avec un gros volume d'achat à 16-17€).
Point de vue fondamentaux, FT a un potentiel de gain énorme et en constante augmentation, surtout avec les conquêtes de marchés internationaux comme au maroc, en pologne...
quant à l'automobile, la motorisation Française fait fureur, mais ce sont les nouveaux modèles qui conquierent le plus de marchés, duster, 3008-5008-DS3, scénic 3, sandero, clio3... renaud a 10% du marché mondial. PSA est pas loin.
http://zestedesavoir.com une association pour la beauté du zeste.

Répondre

Retourner vers « Actualité étrangère et européenne »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré