Hadopi : réduction de l'accès à la culture

Vous avez un coup de g..... à passer sur notre société, ou tout simplement un coup de coeur venez le dire ici
En ligne
Avatar du membre
artragis
Messages : 7962
Enregistré le : 29 janv. 2009, 00:00:00
Compte Twitter : @francoisdambrin
Contact :

Message non lu par artragis » 01 juil. 2010, 19:13:00

Les premiers estiment qu'ils perdent des millions à cause du piratage
ce sont les premiers à y gagner justement... leur affection n'est que de principe, ils aiment l'argent indirect permis par le téléchargement illégal.
C'est un renvoie d'ascenseur c'est évident.
je n'aime pas les évidence qu'on doit chercher avec des pincettes. Non ça n'est pas évident, la pluspart des artistes à grand revenu sont favorisés par le téléchargement ilégal (relis ma lettre), ce sont les petits artistes qui gagnent peu et perdent environ 50% de leurs recettes qui paient le prix cher.
Quant à Johnny, y a pas que lui qui a rejoint M.Sarkozy, mais il est pas prêt à renoncer à la mane publicitaire gratuite du téléchargement illégal. Crois-tu que lorsqu'on a des milliards dans les comptes on laisse des logiciels comme YouTube se développer sans faire attention. Même avec HADOPI, on aura au plus 300 000 courriers, sachant qu'il y en a jusqu'à 3 envoyés, ça veut dire entre 200 et 150 milliers de personnes concernées, face aux millions qui téléchargent...
Pour les maisons de disque je ne te crois pas sur parole Artragis, peux-tu prouver ton affirmation ?
tu pouvais pas le demander hier? j'avais l'article de SVM à ce propos (qui prouvait donc mes dires), mais là j'ai "rangé" ma chambre, et j'ai mis au grenier mes svm, et franchement pas trop envie d'aller rechercher le mag pour citer seulement une phrase.
http://zestedesavoir.com une association pour la beauté du zeste.

logan
Messages : 1868
Enregistré le : 02 avr. 2009, 00:00:00

Message non lu par logan » 01 juil. 2010, 19:47:00

 
je n'aime pas les évidence qu'on doit chercher avec des pincettes. Non ça n'est pas évident, la pluspart des artistes à grand revenu sont favorisés par le téléchargement ilégal (relis ma lettre), ce sont les petits artistes qui gagnent peu et perdent environ 50% de leurs recettes qui paient le prix cher.
Completement faux, le téléchargement "illégal" ne fait perdre de l'argent à personne, pour les petits artistes il les fait connaitre déjà ce qui est un gain, et pour l'ensemble d'entre eux de toute façon le téléchargement comble principalement des échanges qui n'existeraient pas sinon par manque de moyens financiers au niveau des clients.

On est simplement ici dans une idéologie, celle non pas des pertes, mais du manque à gagner, qui ne se base que sur l'idée que si les gens étaient privés de la possibilité de télécharger gratuitement, ceux-ci seraient contraints d'acheter leurs cds, ne comprennant absolument pas que les gens qui téléchargent n'ont pas d'argent à mettre là-dedans ou en mettent déjà bien assez. C'est l'idéologie de la marchandisation. Ils ne comprennent pas que cette marchandisation contribue à limiter l'accès à la musique pour énormément de monde et les prive ainsi de clients potentiels.




 
tu pouvais pas le demander hier? j'avais l'article de SVM à ce propos (qui prouvait donc mes dires), mais là j'ai "rangé" ma chambre, et j'ai mis au grenier mes svm, et franchement pas trop envie d'aller rechercher le mag pour citer seulement une phrase.
Comme par hasard.

En ligne
Avatar du membre
artragis
Messages : 7962
Enregistré le : 29 janv. 2009, 00:00:00
Compte Twitter : @francoisdambrin
Contact :

Message non lu par artragis » 01 juil. 2010, 20:12:00

pour les petits artistes il les fait connaitre déjà ce qui est un gain
oui et non car quand tu n'es pas connu au départ, le simple fait de perdre un euro c'est déjà une grosse perte, et quand ça se multiplie par 100 ou 1000 ça devient trop gros pour être rattrapé par la publicité.
comble principalement des échanges qui n'existeraient pas sinon par manque de moyens financiers au niveau des clients
Les petits artistes sont mis en avant par des plateforme financées par la pub ou par des abonnements divers, les petits budgets y ont donc leur place puisque la musique y est en téléchargement légal.
On est simplement ici dans une idéologie, celle non pas des pertes, mais du manque à gagner, qui ne se base que sur l'idée que si les gens étaient privés de la possibilité de télécharger gratuitement, ceux-ci seraient contraints d'acheter leurs cds
C'est tout le contraire ce que je te dis, le manque à gagner est effictivement présent, mais il n'est rattrapé qu'à long terme par les petits artistes, au total c'est donc une perte. Pour les gros artistes, déjà connus, le manque à gagner n'est que passager car il crée une nouvelle offre, plus massive et qui fidélise. Ils sont donc gagant sur le court terme.
Comme par hasard.
Sérieusement, j'ai fait comment pour écrire ma lettre à ton avis?
http://zestedesavoir.com une association pour la beauté du zeste.

logan
Messages : 1868
Enregistré le : 02 avr. 2009, 00:00:00

Message non lu par logan » 01 juil. 2010, 20:24:00

Si tu n'es pas connu, personne ne va acheter tes CDs d'autant plus que de toute façon personne ne va produire ton CD. Donc quel argent est perdu au juste sur potentiellement 0 CD produit et donc 0 CD vendu ?

C'est donc 100% de gain pour le jeune artiste, et beaucoup d'artistes même très connus font d'ailleurs le calcul identique en diffusant gratuitement leurs albums sur le net et en rendant ainsi le téléchargement de leur musique légale. Ils savent que c'est le meilleur moyen pour eux de toucher le plus large public possible, ce qu'ils gagneront ensuite en audience dans les concerts, les spectacles et les tournées qu'ils organisent, ils savent même que de toute façon cela leur permet de vendre plus de disques.
Quand ce n'est pas un acte militant finalement, car pour eux l'accès de tous à leur musique est important, ils veulent naturellement avoir le plus grand nombre de fans, et pas forcément pour une histoire d'argent.

Pour ceux qui font de la musique engagée par exemple et qui veulent évidement délivrer via leurs chansons un message politique, l'accès pour tous à leur chanson est évidemment primordiale, voilà pourquoi ils les laissent à télécharger.

Pendant les débats sur Hadopi, il a été demandé à la ministre de sortir les noms et les témoignages des fameux petits artistes soit disant affligés par le téléchargement illégal et menacés de disparition, elle n'a été capable d'en présenter aucun et tu sais pourquoi ? Parce qu'ils n'existent pas.

Les seuls qui se plaignent du téléchargement ce sont les gros artistes plein de fric qui en veulent encore plus et qui y voient idéologiquement un manque à gagner sans réfléchir plus loin que le bout de leur nez, c'est juste de l'idéologie, on les a formaté ainsi, c'est pas non plus totalement leur faute.

Pour les maisons de disque elles y voient évidemment une menace, car la marchandisation de la musique est pour elle un moyen de contrôler les artistes, les artistes ont besoin de ces indutries pour se produire et c'est ce rapport de force défavorable aux petits artistes au départ qui veulent percer, qui leur donne tant de pouvoir et qui leur permet ainsi de les exploiter au point de gagner la majeure partie de la pluvalue réalisée sur les ventes au détriment de l'artiste justement.

Le téléchargement, multipliant les échanges gratuits, et permettant à n'importe qui de se faire connaitre sans avoir besoin des maisons de disque, leur retire une partie non négligeable de leur pouvoir sur les artistes et rééquilibrent le rapport de force, c'est surtout cela qu'elles craignent et pour cela qu'elles militent pour conserver le système actuel basé sur la marchandisation.
C'est pour cela que je doute très sincèrement qu'elles militent dans d'autres pays pour des systèmes alternatifs comme tu l'affirmes.

En ligne
Avatar du membre
artragis
Messages : 7962
Enregistré le : 29 janv. 2009, 00:00:00
Compte Twitter : @francoisdambrin
Contact :

Message non lu par artragis » 01 juil. 2010, 20:43:00

Si tu n'es pas connu, personne ne va acheter tes CDs d'autant plus que de toute façon personne ne va produire ton CD. Donc quel argent est perdu au juste sur potentiellement 0 CD produit et donc 0 CD vendu ?
MyMajorCompany tu connais? et il y en a d'autres. Ensuite si tu te lances dans l'auto-production, penses-tu qu'il n'y ait aucun coût?
Ensuite, raisonner en terme de CDs alors que les jeunes artistes se font connaître sur internet, sur les plateforme de téléchargement ou site perso rémunérés par publicité ou abonnement, c'est un peu ridicule.
C'est donc 100% de gain pour le jeune artiste
Tes hypothèses étant fausses, non c'est pas 100% de gain.
ils savent même que de toute façon cela leur permet de vendre plus de disques.
Ce que je me tue à te répéter, mais bon...
elle n'a été capable d'en présenter aucun et tu sais pourquoi ? Parce qu'ils n'existent pas.
Si, ils existent, seulement comment prouver que c'est un artiste? on a quand même réussi à faire un coup monté dans un hypermarché alors présenter un petit artiste que de toute façon personne ne connaît...
les artistes ont besoin de ces indutries pour se produire
MyMajorCompany tu connais? et il y en a plein d'autres. L'autoproduction existe aussi...
Le téléchargement, multipliant les échanges gratuits, et permettant à n'importe qui de se faire connaitre sans avoir besoin des maisons de disque, leur retire une partie non négligeable de leur pouvoir sur les artistes et rééquilibrent le rapport de force, c'est surtout cela qu'elles craignent et pour cela qu'elles militent pour conserver le système actuel basé sur la marchandisation.
mouai bof, pas trop convaincu. Elles ont quand même demandé la licence globale aux USA... Celle-ci leur apporte une somme d'argent sûre, et permet d'améliorer les statistiques (disc d'or, diamant, platine) et donc d'augmenter leurs recettes ensuite.
http://zestedesavoir.com une association pour la beauté du zeste.

Avatar du membre
racaille
Messages : 8638
Enregistré le : 15 mars 2009, 00:00:00
Localisation : Lemuria

Message non lu par racaille » 01 juil. 2010, 23:42:00

artragis a écrit :
Les premiers estiment qu'ils perdent des millions à cause du piratage
ce sont les premiers à y gagner justement... leur affection n'est que de principe, ils aiment l'argent indirect permis par le téléchargement illégal.
Là je ne suis pas persuadé. Lady Gaga, par exemple, vend environ dix fois moins d'album que n'en vendait Madonna dans les années 90. Et ce n'est pas en multipliant les concerts qu'elle peut combler ce manque à gagner gigantesque. Il y a une réelle perte de vitesse chez les grosses moumoutes de la musique commerciale depuis une bonne quinzaine d'années. D'autant plus que, dorénavant, les carrières sont souvent bien plus brèves qu'elles n'ont pu l'être par le passé. Cela n'a pas à voir uniquement qu'avec le piratage, il faut aussi compter avec tous les gens qui commencent à en avoir marre d'écouter de la musique en tube, mais aussi à la culture du zapping qui pousse les hordes de consommateurs de musique (sic) à ne désirer que le dernier hit de la semaine. Le turn-over est assez hallucinant dans ce milieu. Et puis le début du XXIème siècle c'est plus la France du Général et de ses gentils Yéyés, radio d'Etat, TV d'Etat, etc. Maintenant on a enfin du choix !
logan a écrit : 
je n'aime pas les évidence qu'on doit chercher avec des pincettes. Non ça n'est pas évident, la pluspart des artistes à grand revenu sont favorisés par le téléchargement ilégal (relis ma lettre), ce sont les petits artistes qui gagnent peu et perdent environ 50% de leurs recettes qui paient le prix cher.
Completement faux, le téléchargement "illégal" ne fait perdre de l'argent à personne, pour les petits artistes il les fait connaitre déjà ce qui est un gain, et pour l'ensemble d'entre eux de toute façon le téléchargement comble principalement des échanges qui n'existeraient pas sinon par manque de moyens financiers au niveau des clients.

On est simplement ici dans une idéologie, celle non pas des pertes, mais du manque à gagner, qui ne se base que sur l'idée que si les gens étaient privés de la possibilité de télécharger gratuitement, ceux-ci seraient contraints d'acheter leurs cds, ne comprennant absolument pas que les gens qui téléchargent n'ont pas d'argent à mettre là-dedans ou en mettent déjà bien assez. C'est l'idéologie de la marchandisation. Ils ne comprennent pas que cette marchandisation contribue à limiter l'accès à la musique pour énormément de monde et les prive ainsi de clients potentiels.
Ca je dirais que c'est très vrai tant qu'on est bien d'accord qu'il ne s'agit que de spéculation généraliste. S'il est vrai qu'il ne s'agit en aucun cas d'un vol mais bien d'un manque à gagner impossible à chiffrer autrement que par des projections fumeuses, il convient quand même de préciser que dans tout le tas de pirates il y a aussi de gros crevards qui truandent de la musique, par gigas, qu'il pourraient pourtant très bien l'acheter (ou au moins une partie) étant donné leur situation financière. J'en connais quelques uns et je ne dois certainement pas être le seul. Il m'arrive aussi de le faire d'ailleurs :)
logan a écrit :Pendant les débats sur Hadopi, il a été demandé à la ministre de sortir les noms et les témoignages des fameux petits artistes soit disant affligés par le téléchargement illégal et menacés de disparition, elle n'a été capable d'en présenter aucun et tu sais pourquoi ? Parce qu'ils n'existent pas.
Dommage que je n'aie pas eu vent de ce débat avec la ministre. Lorsqu'un label met un de mes EP 4 titres en vente sur Beatport et que parallèlement à ça il sort le jour même sur tous les trackers de torrents russes tu te dis qu'il y a forcément un manque à gagner, même minime. Je connais des dizaines de personnes dans ce cas (et même un ou deux labels qui ont fermé par dépit) et je serais ravi de te les présenter s'il le faut ;)

Dans le domaine où j'officie modestement, il est de mise de sortir une bonne partie de nos morceaux sur des netlabels gratuits. Il faut le dire, il s'agit surtout d'une grosse bande internationale de gauchistes fumeurs de joints. Ceci étant dit, je pense que l'on peut espérer au moins un petit revenu sur ce que nous décidons de ne pas sortir gratuitement. Pour moi ce n'est pas du tout une question de droit et de loi, c'est une simple question éthique. On parle de petites quantités, pas de millions de copies comme dans le cas des stars de variété internationale. Le manque à gagner paie au plus pour les clopes, jamais rien de plus. Mes morceaux ne sont pas chers et on peut toujours les achter à l'unité si on veut. Ceux qui piratent ces morceaux peuvent se permettre de les acheter, s'ils ne le font pas ce n'est pas dans l'intention de commetre un méfait évidemment, c'est plus par une sorte d'habitude. Presque par réflexe :)

Pourtant, ce n'est pas parce qu'il est aisé de faire une copie numérique qu'on doit pour autant le faire systématiquement, sans jamais réfléchir. Il va bien falloir à un moment que les gens apprennent un peu à se contrôler et à se confronter au principe de réalité. Je connais personnellement des gens qui ont arrêté de rendre publique leur musique, excepté en concert, tellement écœurés de se faire autant mépriser. Ils se "rendent rares" et curieusement cette stratégie marche plutôt pas mal pour eux.

Dans mon cas, j'ai la chance d'être dans un "créneau" musical où il y a des fans honnêtes qui aiment payer pour posséder un Cd ou un vinyl. Beaucoup d'anglo-saxons en général, c'est dans leur culture. Et comme la plupart sont collectionneurs de disques, ils sont assez fétichistes et les achètent parfois par deux ou par trois (pour en utiliser un, garder l'autre "mint" et spéculer avec le troisième, éventuellement, sur une bourse d'échange du disque). J'aime aussi donner, la moitié et plus de mes morceaux sont gratos sous licence CC, soit un bon paquet au final. J'ai d'ailleurs fait retirer de la vente trois EP 4 titres pour pouvoir les ressortir gratuitement sur mon petit label perso.

Bref tout ça pour dire qu'il n'y a pas que les grosse moumoutes ou les gros labels pour se plaindre, ça affecte tout le monde à différents degrés mais la nature du problème est la même. Au final, morceaux commerciaux de Lady Gaga ou morceaux alternatifs de SND, tout fini pêle-mêle dans les listes de trackers et de Rapidshare.
Ce qui distingue principalement l'ère nouvelle de l'ère ancienne, c'est que le fouet commence à se croire génial. K M

Cobalt

Message non lu par Cobalt » 27 avr. 2011, 17:34:00

 



Piratage : Sarkozy remet déjà en cause la loi Hadopi


Le président de la République Nicolas Sarkozy s'est dit mercredi prêt à une remise à plat de la loi Hadopi sur le piratage sur internet, reconnaissant une part d'erreur du gouvernement dans la génèse de ce dispositif qui a suscité une vive o





Nicolas Sarkozy s'est dit prêt, mercredi, à une remise à plat de la loi Hadopi contre le piratage sur internet, reconnaissant une part d'erreur dans la génèse de ce dispositif qui a suscité une vive opposition des professionnels. «On me dit "est-ce que vous êtes prêts à un Hadopi 3 ?" Bien sûr, que j'y suis prêt», a déclaré le chef de l'Etat à l'occasion de l'installation du Conseil national du numérique, une instance de dialogue entre les acteurs de la filière et le gouvernement.




Une loi adoptée dans la douleur

La loi Création et Internet, dite «loi Hadopi» - du nom de la Haute Autorité pour la diffusion des oeuvres et la protection des droits sur internet qu'elle a instaurée -
est entrée en vigueur en 2010, malgré les vives oppositions des acteurs de l'internet. Elle prévoit qu'une personne soupçonnée de récupérer illégalement du contenu sur internet reçoive un premier mail d'avertissement, puis un deuxième et une lettre recommandée s'il récidive dans les six mois. A la troisième infraction, il risque une amende et une suspension de son abonnement pouvant aller jusqu'à un mois, sans possibilité d'en souscrire un autre.

Son adoption avait été pour le moins rocambolesque et son accouchement dans la douleur après plusieurs passages devant l'Assemblée nationale et une censure par le Conseil constitutionnel. Le projet a également suscité un immense débat au sein de la communauté artistique, partagée sur les moyens mis en oeuvre.


Le président de la République a admis des erreurs du gouvernement dans la conduite du projet. «Je prends d'ailleurs ma part de l'erreur (...) L'intuition que j'avais, c'est qu'on ne pouvait pas (abandonner) les créateurs. Peut-être que la maladresse a été de donner le sentiment que vous étiez attaqués», a déclaré le président.


Des professionnels sceptiques

Cette hypothèse d'une remise à plat de la loi surprend les professionnels de la filière musicale. «Je ne pense pas que le président de la République, qui a toujours montré qu'il était du côté des créateurs, veuille abandonner le principe de protection de la propriété intellectuelle sur internet», estime ainsi David El Sayegh, directeur général du Snep, le principal syndicat de producteurs de disques. Jugeant Hadopi «adapté et proportionné», il rappelle que qu'un premier bilan ne pourrait être tiré qu'un an après l'envoi des premiers messages d'avertissement, c'est-à-dire fin 2011.


Le secrétaire général de la SPPF (producteurs indépendants), Jérôme Roger, estime de son côté que «la réponse graduée ne fait peser aucune contrainte majeure sur le développement souhaitable de l'internet (...). Tout le monde est conscient qu'un minimum de régulation s'impose pour faciliter le déploiement de l'offre légale».


Convainci de «l'inefficacité de l'Hadopi», Jérémie Zimmerman, porte-parole de l'association la Quadrature du Net qui s'était opposé à cette loi, considère que «la seule chose à faire est d'adapter le droit d'auteur aux nouveaux usages du numérique».





LeParisien.fr
Faire et défaire c'est toujours travailler,c'est vrai que c'est un grand réformateur.... ;lau;

Avatar du membre
lucifer
Messages : 4158
Enregistré le : 17 janv. 2009, 00:00:00
Localisation : Naoned

Message non lu par lucifer » 27 avr. 2011, 21:01:00

Perso, ça me gonfle car je télécharge. Quand j'aime bien une musique, je la télécharge. Et si j'aime l'album, il n'est pas rare que je l'achète car le support est d'une qualité dans le temps nettement plus solide qu'un CDR.
Donc, Hadopi pour moi, c'est chiant car je peux plus choisir la musique que je veux acheter (des fois ).

Autant être franc, non ? icon_cheesygrin
Maintenant que j'habite en province, je suis devenu peace and love. Tout le monde il est beau, tout le monde il est gentil ( surtout les descendants d'immigrés des cités que j'adore dorénavant )

Avatar du membre
pwalagratter
Messages : 1901
Enregistré le : 06 avr. 2010, 00:00:00

Message non lu par pwalagratter » 27 avr. 2011, 21:13:00

  
Faire et défaire c'est toujours travailler,c'est vrai que c'est un grand réformateur....
J'aimerais bien qu'après son départ, on tente de comptabiliser le coût de ces soi disant lois et réformes prises à la hussarde, tellement nuisibles pour la collectivité qu'il est obligé lui même de défaire de ce qu'il a fait !

Lucifer : https://www.vpntunnel.se/en/  permet un peu plus d'intimité
Maintenant ils vont peut être calmer leurs "recommandations" pour l'année à venir, surtout après avoir entendu le Bon Président qui a besoin de se faire réélire

Avatar du membre
racaille
Messages : 8638
Enregistré le : 15 mars 2009, 00:00:00
Localisation : Lemuria

Message non lu par racaille » 27 avr. 2011, 21:45:00

Pareil que toi Lulu ! Le téléchargement m'a permis de tester avant d'acheter et a élargi considérablement le champ de mes connaissances musicales.

Hadopi je croise les doigts mais je ne l'ai toujours pas senti passer. Enfin je ne télécharge que des séries pour les avoir le jour même (ou le lendemain) de leur diffusion, elles ne sont peut-être pas sur la liste des ouvres qui sont surveillées... Et puis le VPN c'est très efficace pour ne pas se faire repérer.

PS : Pour les CDr c'est bizarre tout le monde dit que ça ne passe pas l'épreuve du temps mais pourtant j'ai retrouvé il y a quelques mois des CDs que j'ai gravé vers 1996-1997 et ils fonctionnent toujours aussi bien. Et en plus c'est de la sous-marque ! :)

PPS : je réalise maintenant : Sarko admet s'être peut-être trompé ! C'est pas la première fois que ça lui arrive depuis qu'il est roi ? Mince, faut qu'une élection arrive pour qu'il se mette à devenir "modeste" hahaha.
Ce qui distingue principalement l'ère nouvelle de l'ère ancienne, c'est que le fouet commence à se croire génial. K M

Avatar du membre
Tryphon
Messages : 111
Enregistré le : 10 avr. 2011, 00:00:00

Message non lu par Tryphon » 27 avr. 2011, 22:35:00

Quelle différence y a t-il entre ce VPN payant et un réseau comme Tor?

Avatar du membre
pwalagratter
Messages : 1901
Enregistré le : 06 avr. 2010, 00:00:00

Message non lu par pwalagratter » 27 avr. 2011, 22:51:00

Aucune idée
C'est pas un film qui vient de sortir ça ?

Avatar du membre
racaille
Messages : 8638
Enregistré le : 15 mars 2009, 00:00:00
Localisation : Lemuria

Message non lu par racaille » 27 avr. 2011, 22:52:00

La vitesse de téléchargement ! Avec un bon service VPN il n'y a pratiquement pas de chute de débit. Je ne suis pas un spécialiste de Tor mais à chaque fois que je l'utilise il met des plombes à afficher une bête page web. Peut-être parce que je vais exclusivement consulter des sites cryptés qui ne sont accessibles que par Tor ?

Un autre avantage de mon service VPN c'est qu'il peut fournir une adresse IP US. Ca permet de regarder les programmes de hulu.com quand on veut et sans problème de débit.

PS : Pwala, Tor c'est un réseau crypté et décentralisé gratuit : http://fr.wikipedia.org/wiki/Tor_(réseau)
Ce qui distingue principalement l'ère nouvelle de l'ère ancienne, c'est que le fouet commence à se croire génial. K M

Avatar du membre
El Fredo
Messages : 26122
Enregistré le : 17 févr. 2010, 00:00:00
Parti Politique : En Marche (EM)
Localisation : Roazhon
Contact :

Message non lu par El Fredo » 27 avr. 2011, 23:40:00

Tor est surtout orienté anonymisation et liberté d'expression.
If the radiance of a thousand suns were to burst into the sky, that would be like the splendor of the Mighty One— I am become Death, the shatterer of Worlds.

Avatar du membre
racaille
Messages : 8638
Enregistré le : 15 mars 2009, 00:00:00
Localisation : Lemuria

Message non lu par racaille » 28 avr. 2011, 00:19:00

J'ai entendu dire à la télé qu'il avait joué un rôle conséquent dans la révolution tunisienne (à vérifier).
Ce qui distingue principalement l'ère nouvelle de l'ère ancienne, c'est que le fouet commence à se croire génial. K M

Répondre

Retourner vers « Votre coup de "gueule" / coup de coeur »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré