L'affaire Bettencourt.

Venez nous parler de notre justice française ( les prisons, les procès en cours... )
Avatar du membre
FIFE
Messages : 3242
Enregistré le : 11 mars 2009, 00:00:00
Parti Politique : Front National (FN)
Localisation : Paris

Message non lu par FIFE » 18 juil. 2010, 10:29:00

mps a écrit : Comme c'est amusant ! Il y a quelques jours, on me disait que ces enregistrements étaient sur le net ...
Pas la totalité !

lancelot
Messages : 8370
Enregistré le : 19 mai 2009, 00:00:00

Message non lu par lancelot » 18 juil. 2010, 10:30:00

C'est parfaitement possible. En matière de justice il est fréquent d'avoir une copie d'une pièce essentielle et de demander la communication de l'original afin de comparer les versions et de ne pas être mis en examen pour recel ....

Avatar du membre
El Fredo
Messages : 26152
Enregistré le : 17 févr. 2010, 00:00:00
Parti Politique : En Marche (EM)
Localisation : Roazhon
Contact :

Message non lu par El Fredo » 18 juil. 2010, 10:34:00

Nombrilist a écrit :P'tet même que c'est un mensonge, que l'île n'existe pas !
- BOOM -

L . O . S . T
If the radiance of a thousand suns were to burst into the sky, that would be like the splendor of the Mighty One— I am become Death, the shatterer of Worlds.

Avatar du membre
Golgoth
Messages : 20263
Enregistré le : 15 mars 2010, 00:00:00
Localisation : Chez moi

Message non lu par Golgoth » 18 juil. 2010, 13:47:00

Qu'est ce qu'on attend pour envoyer le RAID perquisitionner au Parquet et récupérer ces pièces ? icon_mrgreen
T'es vraiment kon François, fallait créer une SCI. :mrgreen2:

Avatar du membre
politicien
Site Admin
Messages : 34109
Enregistré le : 30 août 2008, 00:00:00
Compte Twitter : @LActuPolitique

Message non lu par politicien » 19 juil. 2010, 12:30:00

Bonjour,

Le parquet de Nanterre a affirmé, lundi, que la milliardaire Liliane Bettencourt allait être «entendue» par la police dans l'enquête sur les enregistrements clandestins. Mais, selon cette source, la «date de son audition n'a pas encore été fixée».


http://actu-politique.xooit.com/affaire ... e-de-l-aff…
Ces enregistrements pirates, réalisés par l'ancien majordome de l'héritière de L'Oréal et révélés par le site Mediapart, sont au coeur de l'affaire Bettencourt depuis près d'un mois. Ces écoutes laissent apparaître notamment des liens entre la milliardaire et Eric Woerth, le ministre du Travail et ex-ministre du Budget, ainsi que son épouse Florence. Celle-ci a été embauchée en novembre 2007 par Clymène, la société chargée de faire fructifier la richesse de Mme Bettencourt, avant de quitter ses fonctions en fin juin.
Eric Woerth va être entendu
Ces écoutes sont aussi au coeur d'une bataille entre le procureur de Nanterre Philippe Courroye et la juge Isabelle Prévost-Deprez, qui enquête sur un éventuel abus de faiblesse aux dépens de la milliardaire. Selon une source judiciaire, le parquet de Nanterre a refusé de lui transmettre la retranscription intégrale de ces enregistrements.

Une semaine après avoir été dédouané par l'Inspection générale des Finances de toute intervention dans le dossier fiscal de Liliane Bettencourt, Eric Woerth est toujours empêtré dans cette affaire tentaculaire. Interrogé lundi sur une éventuelle audition du ministre, qui a demandé à être entendu, le parquet est resté silencieux. Mais Eric Woerth a confirmé lundi qu'il serait entendu «prochainement» par la justice, comme l'indiquait «Le Figaro».
«Je n'ai pas favorisé l'embauche de ma femme»
Vendredi, le ministre du Travail a été de nouveau mis en difficulté par la publication des déclarations de Patrice de Maistre, gestionnaire de la fortune de Liliane Bettencourt. Au cours de sa garde à vue, levée vendredi soir, ce-dernier a assuré que l'ex-ministre du Budget lui avait «demandé de recevoir sa femme et ce pour essayer de la conseiller sur sa carrière», selon un extrait de PV d'audition publié par «Le Monde».
«Je n'ai jamais favorisé l'embauche de ma femme», a ré-affirmé Eric Woerth, lundi. Selon le ministre, les déclarations de M. de Maistre, rapportés par les jounaux, «ne me mettent pas en difficulté, ce sont les interprétations mensongères de certains titres de presse». Ironie de la situation, il effectuait, ce lundi dans les Yvelines, une visite au siège de l'entreprise Sodexo consacrée au thème de l'«égalité professionnelle». «Il faut que les femmes s'excusent d'avoir de l'ambition, l'ambition d'une femme est toujours déplacée», a-t-il déploré.

A plus tard,
« Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites, mais je me battrai jusqu’au bout pour que vous puissiez le dire » Le débat ne s'arrête jamais sur Actu-Politique

Avatar du membre
Nombrilist
Messages : 59567
Enregistré le : 08 févr. 2010, 00:00:00

Message non lu par Nombrilist » 19 juil. 2010, 14:01:00

"Il faut que les femmes s'excusent d'avoir de l'ambition, l'ambition d'une femme est toujours déplacée."

Si il voulait que sa femme puisse s'épanouir dans son boulot, il n'avait qu'à occuper un autre poste ministériel !

lancelot
Messages : 8370
Enregistré le : 19 mai 2009, 00:00:00

Message non lu par lancelot » 19 juil. 2010, 14:13:00

Ou ne pas la recommander à De maistre .... car envoyer sa femme chez le gestionnaire du plus gros contribuable de france pour soi disant obtenir des conseils sur sa carrière, c'est largement en dehors de son mandat et tombe sous le coup du conflit d'intérêt.

J'imagine que si cela avait été Mr Duchmol , De maistre aurait envoyer péter illico la mme en question. En revanche, comme on dit, il a du flairer la bonne action car une demande émanant du ministre du budget, à laquelle il a du s'empresser de donner une suite favorable, c'est le retour d'ascenseur garanti, comme on dit.

EW pourra toujours raconter ce qu'il veut, il s'est fourré dans une situation inextricable car éminemment liée à un conflit d'intérêt, dont il paiera sans aucun doute le prix fort.

Depuis quand les ministres s'adressent t'ils a des personnes physiques afin d'obtenir des conseils alors qu'ils représentent l'autorité suprème du domaine d'activité de la personne contactée ....

Faut vraiment s'appeller sarko pour tolérer ce genre de comportement

En tous cas, un grand bravo aux journaleux du Canard qui une fois de plus ont su soulever le bon lièvre .... car nul doute que Woerth n'imaginait pas, du haut de sa toute puissance et de sa qualité de fayot en chef chouchou du nabot qu'un jour comme celui la puisse arriver.

A suivre .... (avec intérêt) :D

Avatar du membre
politicien
Site Admin
Messages : 34109
Enregistré le : 30 août 2008, 00:00:00
Compte Twitter : @LActuPolitique

Message non lu par politicien » 21 juil. 2010, 12:52:00

Bonjour,

Elle n’en avait soufflé mot lors de ses cinq auditions par les enquêteurs de la brigade financière. Vendredi, l’ancienne comptable des Bettencourt, Claire Thibout, a avoué à la juge de Nanterre Isabelle Prévost-Desprez, qui l’interrogeait pour la première fois, avoir touché un chèque de 400000 € de la fille de ses anciens employeurs, Françoise Meyers-Bettencourt.

Une confession fracassante qui laisse entendre que cette femme de 52 ans, déjà fragilisée, aurait pu être achetée.
Les enquêteurs de la brigade financière ont trouvé trace de deux versements de 200000 € sur les comptes de l’ex-comptable. Une somme qui résulte, selon son avocat Me Antoine Gillot, d’une « lettre d’engagement de Mme Meyers-Bettencourt envers ma cliente, datant de juillet 2007, avant le début de toute procédure judiciaire ».


Un dédommagement offert par la fille de Liliane Bettencourt


A cette époque, Claire Thibout est en arrêt pour dépression. Elle dit ne plus supporter les assauts de François-Marie Banier contre sa patronne pour obtenir de l’argent. « Elle a alors tout raconté à Françoise Meyers qui se souciait de son état », poursuit Me Gillot. La comptable réalise qu’elle risque d’être licenciée en se rapprochant ainsi du camp de la fille.
Chez les Bettencourt, elle touche 11000 € par mois. Elle en gagnerait entre 4000 et 4500 € ailleurs. Vu le nombre d’années qui lui reste à travailler, l’employée estime son manque à gagner à environ 900000 €. « Quand elle est licenciée en novembre 2008, après avoir témoigné contre François-Marie Banier, elle perçoit 500000 € d’indemnités, rappelle son avocat. Et comme elle s’y était engagée, Françoise Meyers lui donne la différence soit 400000 €. » « Il s’agit des dernières volontés d’André Bettencourt. Il avait demandé à sa fille de s’occuper de Claire Thibout au cas où elle perdrait son job », assure Me Olivier Metzner, l’avocat de Françoise, au « Canard enchaîné » qui a révélé hier l’existence de cette transaction.
Une défense qui fait sourire les avocats de ceux que l’ex-comptable a mis en cause. « Cette dame n’est plus du tout crédible », réagit Pascal Wilhelm, avocat du gestionnaire de fortune de Mme Bettencourt, Patrice de Maistre, accusé d’avoir versé 150000 € à Eric Woerth. « Claire Thibout est utilisée par la fille depuis le début, commente Me Georges Kiejman, l’avocat de Liliane Bettencourt. Son témoignage est donc évidemment fragilisé. » Les enquêteurs, eux, attendent désormais la photocopie des deux chèques pour en identifier les signataires.

A plus tard,
« Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites, mais je me battrai jusqu’au bout pour que vous puissiez le dire » Le débat ne s'arrête jamais sur Actu-Politique

lancelot
Messages : 8370
Enregistré le : 19 mai 2009, 00:00:00

Message non lu par lancelot » 21 juil. 2010, 14:28:00

 
Les enquêteurs, eux, attendent désormais la photocopie des deux chèques pour en identifier les signataires.
Et cela n'apportera rien de plus à l'enquête. une transaction en matière civile est parfaitement légale, dès lors qu'elle a été exécutée. Elle témoigne de la volonté des parties de mettre fin à toute procédure et  à l'autorité de la chose jugée en dernier ressort. Même si les sommes sont importantes, compte tenu de la fortune des bettencourt, cela n'a rien d'exceptionnel. (Art 2044 du code civil et suivants.)

Les sommes perçues a ce titre sont donc des sommes liées à un litige résolu et inattaquable, encore moins par l'état via son représentant, le procureur.

Toutefois, n'étant pas prononcé par un juge ce jugement civil doit être déclaré, ce qui n'a sans doute pas été fait vu la découverte récente de cet accord transactionnel. Dans ce cas, la CSG et Crds sont dues, et la totalité de la somme est soumise à l'impot sur le revenu.

Seul les dommages et intérêts judiciaires (peu importe que ce soit en instance ou en appel) échappent à l'impôt sur le revenu.

Prouver qu'elle a été achetée est donc non seulement impossible, mais me semble résulter de la plus haute fantaisie, il suffit pour cela que le document auquel se réfère Me Olivier Metzner soit versé aux débats, ce qui aura pour effet de cloturer immédiatement cette parenthèse.

Un petit rappel : Pour qu'une transaction soit licite, elle doit comporter des concessions réciproques. La concession du coté des bettencourt ce sont les Dommages et Intérêts (qui correspondent bien au préjudice), et du coté de la comptable, son silence et la confidentialité. C'est suffisant.

Je pense que le volet Woerth est plus intéressant .....

logan
Messages : 1868
Enregistré le : 02 avr. 2009, 00:00:00

Message non lu par logan » 24 juil. 2010, 17:31:00

 
MEDIAPART.FR- En rejetant le référé présenté par Liliane Bettencourt et par son gestionnaire de fortune, Patrice de Maistre, contre Mediapart, le tribunal de Paris a jugé que nos révélations relèvent «de la publication d'informations légitimes...
Hop, et de une ...

Reste l'attaque en diffamation encore ;)

Avatar du membre
mps
Messages : 20146
Enregistré le : 01 mars 2009, 00:00:00
Localisation : Belgique

Message non lu par mps » 24 juil. 2010, 22:52:00

On commence à voir clair dans les "déclarations spontannées" de ces témoins de haute moralité icon_biggrin icon_biggrin icon_biggrin

Lancelot, si c'était si limpide, pourquoi a-t-il fallu mettre le témoins sous pression pendant 5 auditions avant qu'elle ne crache le morceau ? 
C'est quand on a raison qu'il est difficile de prouver qu'on n'a pas tort. (Pierre Dac)

Avatar du membre
El Fredo
Messages : 26152
Enregistré le : 17 févr. 2010, 00:00:00
Parti Politique : En Marche (EM)
Localisation : Roazhon
Contact :

Message non lu par El Fredo » 24 juil. 2010, 23:18:00

http://www.lemonde.fr/politique/article ... ements-acc…
De nouveaux éléments accréditent la thèse d'une rencontre entre MM. Woerth et Maistre en janvier 2007

Eric Woerth et Patrice de Maistre se sont-ils rencontrés dans les semaines qui ont précédé l'élection présidentielle de 2007 ? Selon l'hebdomadaire Marianne, M. Woerth – qui était alors trésorier de l'UMP – et le gestionnaire de la fortune de Bettencourt se sont bien recontrés le 19 janvier 2007, dans "un café". Le rendez-vous était noté dans l'agenda de M. de Maistre comme l'indique Marianne dans son édition du 24 juillet. Mais dans un article publié samedi 24 juillet sur son site Internet, l'hebdomadaire reconnait "ne pas avoir tout de suite prêté attention" à un autre point : ce rendez-vous figurait églament dans l'agenda de Claire Thibout, la comptable de Mme Bettencourt. A la date du 19 janvier 2007, ce rendez-vous est précisé sous la mention "Patrice et trésorier". Une révélation qui fragilise encore la défense de l'actuel ministre du travail qui niait, au début de l'affaire, toute relation avec M. Maistre.

Dans son agenda, dont Marianne publie un fac-similé, Mme Thibout a noté un rendez-vous avec Patrice de Maistre la veille, le 18 janvier. Il y est précisé : "Pour donner enveloppe qui donnera à Patrice". "Claire Thibout affirme que, ce jour-là, elle a remis une enveloppe contenant 50 000 euros en liquide", écrit Marianne qui se demande si l'inscription "Patrice et trésorier" ne "laisse pas entendre clairement qu'il s'agissait de remettre à Eric Woerth, en tant que trésorier de l'UMP" l'enveloppe de 50 000 euros.

REFUS DE LA BANQUE

Toujours dans son édition du 24 juillet, Marianne affirme que la banque Dexia, où l'ex-comptable de Liliane Bettencourt, Claire Thibout, a retiré à sa demande 100 000 euros en espèces quatre mois avant la présidentielle de 2007, avait refusé en décembre 2006 un retrait de 500 000 euros à la milliardaire. Selon le journal, qui cite des documents internes de la banque découverts lundi par les enquêteurs de la brigade financière, "Liliane Bettencourt avait demandé à tirer non pas 100 000, mais 500 000 euros" à la banque Dexia, en décembre 2006. Le refus de la banque s'expliquerait par la crainte "d'avoir à se justifier devant Tracfin, l'organisme chargé de la lutte contre les mouvements illicites de capitaux".

Dans un entretien accordé début juillet à Mediapart, Claire Thibout avait évoqué un financement politique illégal par le couple Bettencourt, assurant notamment que le ministre du travail Eric Woerth, trésorier de l'UMP, avait reçu 150 000 euros en espèces au printemps 2007 pour financer la campagne présidentielle de Nicolas Sarkozy.

Entendue par les policiers, Claire Thibout est revenue partiellement sur certaines de ses déclarations, mais a maintenu ses accusations sur le financement de la campagne présidentielle de 2007, qualifiées de calomnieuses par Eric Woerth et l'Elysée.
Marianne publie également des copies de l'agenda:
http://www.marianne2.fr/Nouvelles-revel ... Woerth-et-…

Conclusion : Woerth ment comme il respire.
If the radiance of a thousand suns were to burst into the sky, that would be like the splendor of the Mighty One— I am become Death, the shatterer of Worlds.

Avatar du membre
mps
Messages : 20146
Enregistré le : 01 mars 2009, 00:00:00
Localisation : Belgique

Message non lu par mps » 25 juil. 2010, 10:18:00

Tout cela est très gai icon_biggrin

On crée le délit "de se rencontrer" ...

On s'esbaudit sur une mention dans l'agenda de la moucharde subventionnée, mais personne ne sait quand elle a porté cette mention dans son agenda. il y a 15 jours, pour donner de la consistance à ses accusations rémunératrices ?

Si tu veux,  je peux te fournir mon agenda de 1987, où j'ai mentionné avoir rencontré le Pape, Dutroux, et soeur Térésa icon_biggrin icon_biggrin
C'est quand on a raison qu'il est difficile de prouver qu'on n'a pas tort. (Pierre Dac)

Avatar du membre
El Fredo
Messages : 26152
Enregistré le : 17 févr. 2010, 00:00:00
Parti Politique : En Marche (EM)
Localisation : Roazhon
Contact :

Message non lu par El Fredo » 25 juil. 2010, 11:16:00

C'est dans l'agenda de De Maistre, pas dans celui de la comptable, qu'est mentionné le RdV, et comme par hasard les deux coincident. Conclusion : la comptable a subtilisé l'agenda de De Maistre et a rajouté cette mention en imitant son écriture avant de le replacer discrètement, afin que 3 ans plus tard les enquêteurs puissent mettre la main dessus lors de la perquisition. Diabolique :twisted:
If the radiance of a thousand suns were to burst into the sky, that would be like the splendor of the Mighty One— I am become Death, the shatterer of Worlds.

lancelot
Messages : 8370
Enregistré le : 19 mai 2009, 00:00:00

Message non lu par lancelot » 25 juil. 2010, 12:34:00

mps a écrit : On commence à voir clair dans les "déclarations spontannées" de ces témoins de haute moralité icon_biggrin icon_biggrin icon_biggrin

Lancelot, si c'était si limpide, pourquoi a-t-il fallu mettre le témoins sous pression pendant 5 auditions avant qu'elle ne crache le morceau ? 
Parce que la fameuse transaction devait comporter une clause de confidentialité. Dans ce cas, elle a du demander à son avocat de rendre la chose publique, seule possibilité juridique pour elle de ne pas violer la clause et donc de garder les sommes acquises par cet accord.

Répondre

Retourner vers « Notre justice »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré