L'affaire Bettencourt.

Venez nous parler de notre justice française ( les prisons, les procès en cours... )
lancelot
Messages : 8370
Enregistré le : 19 mai 2009, 00:00:00

Message non lu par lancelot » 03 août 2010, 18:25:00

Quand la forme n'est pas respectée, le jugement sur le fond n'a aucune valeur.

Tu as jamais entendu parler de vice de forme ?

Avatar du membre
mps
Messages : 20146
Enregistré le : 01 mars 2009, 00:00:00
Localisation : Belgique

Message non lu par mps » 03 août 2010, 22:44:00

Et le choix d'un local pour une audition serait un vice de forme  ? icon_biggrin
C'est quand on a raison qu'il est difficile de prouver qu'on n'a pas tort. (Pierre Dac)

Avatar du membre
racaille
Messages : 8638
Enregistré le : 15 mars 2009, 00:00:00
Localisation : Lemuria

Message non lu par racaille » 04 août 2010, 00:09:00

La mauvaise foi à ce point ça me sidère MPS. j'espère que tu n'es pas mouillée dans cette affaire ! ;)
Ce qui distingue principalement l'ère nouvelle de l'ère ancienne, c'est que le fouet commence à se croire génial. K M

Avatar du membre
mps
Messages : 20146
Enregistré le : 01 mars 2009, 00:00:00
Localisation : Belgique

Message non lu par mps » 04 août 2010, 10:55:00

Chuut, ne me démasque pas ! icon_biggrin

sérieusement, où a-t-on été chercher qu'une audition devait avoir lieu dans un local déterminé ?

Une fois de plus, ces critiques-réflexes sont ... à douter le l'intelligence.

Purement épidermique, vous craignez qu'être interrogé dans un lieu plutôt qu'un autre représente un "privilège" ?
Tous les jours, on prend des dépositins dans des hopitaux, à domicile, dans une camionnette de la gendarmerie, ou mêe dans un café.
C'est quand on a raison qu'il est difficile de prouver qu'on n'a pas tort. (Pierre Dac)

En ligne
Avatar du membre
Nombrilist
Messages : 59582
Enregistré le : 08 févr. 2010, 00:00:00

Message non lu par Nombrilist » 04 août 2010, 11:05:00

Ce sont les flics eux-même qui se sont plaints d'être obligés de se déplacer. Ils ont également ajouté que ça les mettait en position de faiblesse.

Avatar du membre
mps
Messages : 20146
Enregistré le : 01 mars 2009, 00:00:00
Localisation : Belgique

Message non lu par mps » 04 août 2010, 16:26:00

Source ?
C'est quand on a raison qu'il est difficile de prouver qu'on n'a pas tort. (Pierre Dac)

En ligne
Avatar du membre
Nombrilist
Messages : 59582
Enregistré le : 08 févr. 2010, 00:00:00

Message non lu par Nombrilist » 04 août 2010, 17:08:00

Une pote à moi, à la crime.

Avatar du membre
KALIKO
Messages : 498
Enregistré le : 20 juil. 2010, 00:00:00
Localisation : 69100
Contact :

Message non lu par KALIKO » 04 août 2010, 17:16:00

Moi aussi j'ai une pâte... à la crème ! icon_cheesygrin
PAS MORT ?... PLUS FORT !

Avatar du membre
mps
Messages : 20146
Enregistré le : 01 mars 2009, 00:00:00
Localisation : Belgique

Message non lu par mps » 04 août 2010, 17:18:00

Une pote à moi, à la crime.

Témoignage de tout premeir choix icon_biggrin icon_biggrin icon_biggrin

La crime a les confidences des brigades financières ?
C'est quand on a raison qu'il est difficile de prouver qu'on n'a pas tort. (Pierre Dac)

En ligne
Avatar du membre
Nombrilist
Messages : 59582
Enregistré le : 08 févr. 2010, 00:00:00

Message non lu par Nombrilist » 04 août 2010, 17:22:00

Bien évidemment.

Avatar du membre
pwalagratter
Messages : 1901
Enregistré le : 06 avr. 2010, 00:00:00

Message non lu par pwalagratter » 04 août 2010, 20:21:00

mps :Mediapart (voir article complet dans la page précédente) a aussi d'excellents tuyaux


 
Contrairement à d'autres protagonistes clés du dossier, l'actuel ministre du travail a été entendu non pas dans les locaux de la brigade financière, rue du Château-des-Rentiers, à Paris, mais... à son ministère, rue de Grenelle. Et ce à la demande de M. Woerth lui-même. Un traitement de faveur dont la force symbolique ne trompe pas. En acceptant de se déplacer, les policiers se sont mis, même inconsciemment, en position d'“infériorité”, ce qui n'aurait évidemment pas été le cas s'ils avaient pu questionner le ministre dans leurs locaux. Son épouse, Florence Woerth, avait du reste été contrainte de se déplacer au siège de la PJ parisienne.

«Cela m'a toujours choqué même si c'est une pratique de police qui n'est pas rare, que ce soit pour des ministres ou pour des chefs d'entreprise», réagit Clarisse Taron, la présidente du Syndicat de la magistrature. Selon la magistrate, procureure adjointe à Metz, ce type de diligences relève des «aménagements policiers et judiciaires pour ceux que l'on considère du même monde. Ce sont des petites fleurs pour des gens importants, des gens de bonne compagnie», se désole la présidente du SM, qui n'hésite pas à parler de «justice de classe».

Le sentiment est partagé au sein du principal syndicat des gradés et gardiens de la paix de la police nationale, Unité SGP Police FO. «Cela donne vraiment l'impression qu'il y a les manants et les puissants», considère Yannick Danio, délégué national du syndicat. «Le principe d'égalité, toutes considérations confondues, n'est absolument pas respecté dans cette affaire. Ne serait-ce que vis-à-vis de la femme du ministre, qui s'est déplacée à la brigade financière quand elle a été entendue», poursuit le policier.

«Autant pour Madame Bettencourt, qui est dans un âge avancé, on peut comprendre que les policiers se déplacent chez elle pour l'interroger, mais M. Woerth est un ministre bien portant...», explique M. Danio.

Avatar du membre
racaille
Messages : 8638
Enregistré le : 15 mars 2009, 00:00:00
Localisation : Lemuria

Message non lu par racaille » 05 août 2010, 17:20:00

mps a écrit :Chuut, ne me démasque pas ! icon_biggrin

sérieusement, où a-t-on été chercher qu'une audition devait avoir lieu dans un local déterminé ?

Une fois de plus, ces critiques-réflexes sont ... à douter le l'intelligence.

Purement épidermique, vous craignez qu'être interrogé dans un lieu plutôt qu'un autre représente un "privilège" ?
Tous les jours, on prend des dépositins dans des hopitaux, à domicile, dans une camionnette de la gendarmerie, ou mêe dans un café.
L'article de Mediapart que j'ai posté précise que : "M. Courroye convoqua ainsi comme témoins, en 2002, dans son cabinet, Hubert Védrine et Pierre Moscovici, alors respectivement ministre des affaires étrangères et des affaires européennes, dans le cadre de l'enquête sur les ventes d'armes vers l'Angola."

Puis : "C'est également dans les locaux du pôle financier que M. Courroye signifia, en janvier 2004, sa mise en examen au secrétaire d'Etat aux programmes immobiliers de la justice, Pierre Bédier. Ironie de l'histoire, M. Bédier avait été mis en examen puis renvoyé devant le tribunal correctionnel (qui le condamna) par M. Courroye pour avoir perçu des enveloppes en espèces d'un entrepreneur. M. Bédier avait notamment été dénoncé par... le comptable de ce dernier."

Il y a bien un traitement de faveur et je me désole que tu le nies avec autant d'aplomb.
Ce qui distingue principalement l'ère nouvelle de l'ère ancienne, c'est que le fouet commence à se croire génial. K M

Avatar du membre
keserasera
Messages : 1582
Enregistré le : 11 avr. 2009, 00:00:00
Localisation : Carpentras
Contact :

Message non lu par keserasera » 05 août 2010, 17:35:00

logan a écrit :C'était assez prévisible ;) Mais c'est bien de le souligner ça fait prendre conscience aux gens de la situation peu démocratique de la France et de la main mise d'une certaine "caste" voir "classe ? " sur le pays au détriment de tous les autres.

Je te signale que l'affaire L'Oréal remonte à la Présidence Mitterrand ! La République, parcequ'elle est garante des libértés publiques s'expose à ce genre de... bavures ! Elles ont eu lieu de tous temps ! Remontez donc un peu le cours de l'Histoire, messeigneurs !

En fait, l'objectif là-dedans, c'est la réforme des retraites. Rien d'autre. On fout Wurtz dans le coaltar pour différer aux calendes grecques son projet de réforme, ni plus, ni moins !
"je me suis souvent demandé et me le demande souvent encore, ce qui peut bien différencier une mauvaise bronchite d'une bonne" Pierre Dac

Avatar du membre
KALIKO
Messages : 498
Enregistré le : 20 juil. 2010, 00:00:00
Localisation : 69100
Contact :

Message non lu par KALIKO » 05 août 2010, 17:44:00

Ce n'est pas le projet de réforme Woerth... Woerth est l'icone inébranlable qui doit faire avaler la mixture... Mais le préparateur de la mixture, ce n'est pas lui... les ingrédients sont concoctés de longue date par Fillon et syndicats (copains comme cochons)...

Jeter woerth n'aura pas d'incidence sur la réforme... ça en aura sur le côté "morale" de l'histoire.
PAS MORT ?... PLUS FORT !

Avatar du membre
Golgoth
Messages : 20268
Enregistré le : 15 mars 2010, 00:00:00
Localisation : Chez moi

Message non lu par Golgoth » 05 août 2010, 17:50:00

@keserasera :

Si ça continue tu vas nous parler des congés payés et du Front Populaire. Je pense que l'objectif, c'est juste de montrer le système UMP au grand jour. Pour le financement occulte de la gooooooooche, il y a déjà eu des procès, à l'époque il y avaient des juges d'instruction.
T'es vraiment kon François, fallait créer une SCI. :mrgreen2:

Répondre

Retourner vers « Notre justice »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré