Le salaire des fonctionnaires gelé en 2011

Venez discuter des problèmes du travail dans notre pays, mais aussi des problèmes sociaux ( retraites, chomage...)
Avatar du membre
politicien
Site Admin
Messages : 34088
Enregistré le : 30 août 2008, 00:00:00
Compte Twitter : @LActuPolitique

Message non lu par politicien » 03 juil. 2010, 17:03:00

Bonjour,

Eric Woerth a démenti mercredi 30 juin la rumeur sur la possible annulation de la hausse de 0,5% au 1er juillet du salaire des fonctionnaires, une hausse prévue de longue date. Si le salaire des 5,2 millions de fonctionnaire est effectivement augmenté, le ministre du Travail et de la Fonction publique a en revanche confirmé le gel en 2011.
Sur le même sujet

http://actu-politique.xooit.com/images/wysiwyg.html?5#
"Georges Tron (secrétaire d'Etat à la Fonction publique) et moi avons proposé de tenir les engagements du gouvernement pour 2010, c'est-à-dire d'augmenter le point d'indice de 0,5% au 1er juillet (...) ce qui donne une augmentation du pouvoir d'achat de 3,4%", a-t-il dit en sortant d'une réunion de négociations sur les salaires avec les huit fédérations de fonctionnaires (CGT, CFDT, FO, FSU, CFTC, CGC, Unsa, Solidaires).

Prise en compte de la situation économique
En 2011, les salaires seront gelés et de nouvelles discussions auront lieu l'année prochaine pour les années 2012 et 2013, a précisé le ministre.
Pour sa part, Georges Tron a indiqué que ces futures discussions tiendront compte "de la situation économique".
Lors des discussions salariales de 2008, le gouvernement s'était engagé à augmenter de 0,5% les salaires au 1er juillet 2010 et d'un même pourcentage au 1er juillet 2011.
L'augmentation décidée concerne l'ensemble des fonctionnaires de la Fonction publique d'Etat, territoriale et hospitalière.

Qu'en pensez vous ?

A plus tard,
« Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites, mais je me battrai jusqu’au bout pour que vous puissiez le dire » Le débat ne s'arrête jamais sur Actu-Politique

En ligne
Avatar du membre
Nombrilist
Messages : 59287
Enregistré le : 08 févr. 2010, 00:00:00

Message non lu par Nombrilist » 03 juil. 2010, 17:46:00

Que c'est totalement injuste. Ce n'est pas à ces travailleurs d'assumer une crise pour laquelle il n'y sont pour rien.

Avatar du membre
mps
Messages : 20146
Enregistré le : 01 mars 2009, 00:00:00
Localisation : Belgique

Message non lu par mps » 03 juil. 2010, 22:15:00

En fait, comme l'a expliqué le Ministre à l'Assemblée, des économies importantes sont réalisées sur la masse salariale des fonctionnaires, par réduction de leur nombre.

Et, comme convenu dans les discussions paritaires, la moitié de ces économies est affectée à une hausse des salaires.

Correct.
C'est quand on a raison qu'il est difficile de prouver qu'on n'a pas tort. (Pierre Dac)

Avatar du membre
El Fredo
Messages : 26122
Enregistré le : 17 févr. 2010, 00:00:00
Parti Politique : En Marche (EM)
Localisation : Roazhon
Contact :

Message non lu par El Fredo » 03 juil. 2010, 23:33:00

En fait le gouvernement est logique avec lui-même puisqu'il nous entraine dans une spirale déflationniste avec sa politique absurde, toute augmentation est donc inutile.
If the radiance of a thousand suns were to burst into the sky, that would be like the splendor of the Mighty One— I am become Death, the shatterer of Worlds.

Avatar du membre
mps
Messages : 20146
Enregistré le : 01 mars 2009, 00:00:00
Localisation : Belgique

Message non lu par mps » 04 juil. 2010, 08:37:00

icon_question  Augmenter les fonctionnaires serait déflationiste ?
C'est quand on a raison qu'il est difficile de prouver qu'on n'a pas tort. (Pierre Dac)

Avatar du membre
El Fredo
Messages : 26122
Enregistré le : 17 févr. 2010, 00:00:00
Parti Politique : En Marche (EM)
Localisation : Roazhon
Contact :

Message non lu par El Fredo » 04 juil. 2010, 11:04:00

mps a écrit :icon_question  Augmenter les fonctionnaires serait déflationiste ?
Mais non... Je parle bien entendu de la politique de rigueur généralisée au niveau Européen, c'est elle qui est déflationniste (au même titre que pour le Japon des années 90, la fameuse décennie perdue).
If the radiance of a thousand suns were to burst into the sky, that would be like the splendor of the Mighty One— I am become Death, the shatterer of Worlds.

Avatar du membre
mps
Messages : 20146
Enregistré le : 01 mars 2009, 00:00:00
Localisation : Belgique

Message non lu par mps » 04 juil. 2010, 11:19:00

Bon, c''est ce que dissent ceux qui râlent de devoir faire un très léger effort.

Et qui préfèrent voir les intérêts de la dette bouffer les rentrées.

Pour l'instant, en tout cas, il n'y a pas de déflation, malgré les taux d'intérêts ridicules et confiscatoires.
C'est quand on a raison qu'il est difficile de prouver qu'on n'a pas tort. (Pierre Dac)

Avatar du membre
El Fredo
Messages : 26122
Enregistré le : 17 févr. 2010, 00:00:00
Parti Politique : En Marche (EM)
Localisation : Roazhon
Contact :

Message non lu par El Fredo » 04 juil. 2010, 11:21:00

mps a écrit :Pour l'instant, en tout cas, il n'y a pas de déflation, malgré les taux d'intérêts ridicules et confiscatoires.
Justement, des taux d'intérêts faibles font planer le risque de déflation en période de dépression économique, surtout si on applique une politique de rigueur.
If the radiance of a thousand suns were to burst into the sky, that would be like the splendor of the Mighty One— I am become Death, the shatterer of Worlds.

En ligne
Avatar du membre
Nombrilist
Messages : 59287
Enregistré le : 08 févr. 2010, 00:00:00

Message non lu par Nombrilist » 04 juil. 2010, 11:22:00

mps a nié la crise, elle peut bien nier ce qui suit aussi ^^ Les économistes néolibéraux le font bien, eux aussi !

Avatar du membre
El Fredo
Messages : 26122
Enregistré le : 17 févr. 2010, 00:00:00
Parti Politique : En Marche (EM)
Localisation : Roazhon
Contact :

Message non lu par El Fredo » 04 juil. 2010, 11:28:00

C'est vrai qu'ils ont une capacité phénoménale à nier la réalité en se fourrant la tête au fond de leur trou de balle icon_cheesygrin
Image
If the radiance of a thousand suns were to burst into the sky, that would be like the splendor of the Mighty One— I am become Death, the shatterer of Worlds.

Avatar du membre
artragis
Messages : 7962
Enregistré le : 29 janv. 2009, 00:00:00
Compte Twitter : @francoisdambrin
Contact :

Message non lu par artragis » 04 juil. 2010, 11:48:00

de devoir faire un très léger effort.
va le dire aux british...

Et qui préfèrent voir les intérêts de la dette bouffer les rentrées.
c'est vrai on préfère tous être handicapé qu'en bonne santé, que veux-tu, c'est la vie...
http://zestedesavoir.com une association pour la beauté du zeste.

Avatar du membre
mps
Messages : 20146
Enregistré le : 01 mars 2009, 00:00:00
Localisation : Belgique

Message non lu par mps » 04 juil. 2010, 12:50:00

Justement, des taux d'intérêts faibles font planer le risque de déflation en période de dépression économique, surtout si on applique une politique de rigueur.
Ha ?  Non, Ombrilist,  les misérables taux d'intérêt incitent d'avantage à la consommation qu'à l'épargne, tant pour les entreprises que pour les particuliers.
C'est quand on a raison qu'il est difficile de prouver qu'on n'a pas tort. (Pierre Dac)

Avatar du membre
El Fredo
Messages : 26122
Enregistré le : 17 févr. 2010, 00:00:00
Parti Politique : En Marche (EM)
Localisation : Roazhon
Contact :

Message non lu par El Fredo » 04 juil. 2010, 13:09:00

mps a écrit :
Justement, des taux d'intérêts faibles font planer le risque de déflation en période de dépression économique, surtout si on applique une politique de rigueur.
Ha ?  Non, Ombrilist,  les misérables taux d'intérêt incitent d'avantage à la consommation qu'à l'épargne, tant pour les entreprises que pour les particuliers.
Tu devrais apprendre à lire les phrases en entier, j'ai parlé de période de dépression économique, qui sont des conditions particulières très éloignées des conditions nominales. Dans ces conditions, si les taux d'intérêts sont très faibles et qu'on rentre en déflation, les consommateurs différeront leurs achats.
If the radiance of a thousand suns were to burst into the sky, that would be like the splendor of the Mighty One— I am become Death, the shatterer of Worlds.

Avatar du membre
artragis
Messages : 7962
Enregistré le : 29 janv. 2009, 00:00:00
Compte Twitter : @francoisdambrin
Contact :

Message non lu par artragis » 04 juil. 2010, 13:15:00

El Fredo, j'ai juste besoin d'une explication (car je manque de conaissance sur ce système).
Quand j'entends "déflation", je me dis "prix plus faibles", si en plus on s'endette à bas taux, on est encore plus incité à acheter non? Et comme il y a plus de consommation, l'industrie et les services reprennent (et donc l'économie aussi).

Bon par contre, un paradoxe : l'inflation réduit les taux réels donc...
Merci de m'éclairer.
http://zestedesavoir.com une association pour la beauté du zeste.

Avatar du membre
El Fredo
Messages : 26122
Enregistré le : 17 févr. 2010, 00:00:00
Parti Politique : En Marche (EM)
Localisation : Roazhon
Contact :

Message non lu par El Fredo » 04 juil. 2010, 14:38:00

artragis a écrit :El Fredo, j'ai juste besoin d'une explication (car je manque de conaissance sur ce système).
Quand j'entends "déflation", je me dis "prix plus faibles", si en plus on s'endette à bas taux, on est encore plus incité à acheter non? Et comme il y a plus de consommation, l'industrie et les services reprennent (et donc l'économie aussi).
La déflation, c'est quand les prix baissent sur plusieurs trimestres. Donc les consommateurs retardent leurs achats car pour une même somme d'argent ils pourront acquérir plus de biens plus tard qu'aujourd'hui.

Si on appliquait les politiques monétaires classiques, la déflation devrait s'accompagner de taux d'intérêts négatifs, ce qui est souvent impossible en pratique, et de plus diminuerait les dépôts, car qui déposerait son argent dans ces conditions ? Donc au final on aboutit à une augmentation de la thésaurisation (le "bas de laine").

Enfin la déflation a un effet négatif sur l'endettement puisque la valeur réelle des dettes augmente d'autant plus (c'est le contraire qui se produit en cas d'inflation).

Bref, on a ici tous les ingrédients d'une spirale déflationniste, ce qui je le rappelle est ce qui peut arriver de pire dans une économie, les Japonnais peuvent en témoigner. Car aucune des politiques économiques classiques n'est efficace. Or les politiques de rigueur appliquées actuellement en Europe font peser un risque déflationniste important. Et il peut s'écouler une décennie voire plus avant que l'économie retrouve des conditions normales. C'est tout le problème avec les politiques économiques visant un taux d'inflation faible (comme la BCE), car en cas de crise la marge de manœuvre est moindre.
If the radiance of a thousand suns were to burst into the sky, that would be like the splendor of the Mighty One— I am become Death, the shatterer of Worlds.

Répondre

Retourner vers « Travail »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré