La mondialisation, une nouveauté ?

Venez discuter et débattre de l'actualité économique
Avatar du membre
mps
Messages : 20146
Enregistré le : 01 mars 2009, 00:00:00
Localisation : Belgique

Message non lu par mps » 09 juil. 2010, 09:03:00

Logan, à force de tout voulloir dénigrer, dans l'espoir infantile de nier les évidences "sociales", tu oublies l'essentiel.

- sans ses exportations, le France irait bien plus mal.

- 65 % de ses exportations vont à destination de l'UE.

- si ces exportations étaient sujettes à droits de douanes, vos difficultés de compétivité seraient encore plus flagrantes, et vos exportations intra-communautaires s'effondreraient.

Pour les 35 % à la grande exportation, si la France majorait ses droits d'entrées, les pays clients pajoreraient les leurs à son encontre, avec le  même effet délétère.

Ce sont donc bien les abaissements de barrières douanières qui permettent à la France de survivre, malgré le  handicap de ses coûts.
C'est quand on a raison qu'il est difficile de prouver qu'on n'a pas tort. (Pierre Dac)

Avatar du membre
Nombrilist
Messages : 59995
Enregistré le : 08 févr. 2010, 00:00:00

Message non lu par Nombrilist » 09 juil. 2010, 09:34:00

mps, c'est une question de rapport de force. Et en ces conditions, la France exportant des vivres et de l'eau, je ne suis pas sur que la plupart des pays produisant du matériel à bas coût pourraient lui dicter sa loi, car il faut bien manger et boire, quel qu'en soit le prix. Mais bon, il est clair qu'en ces conditions, on en serait resté dans une guerre économique malsaine.

pierre30
Messages : 9273
Enregistré le : 18 juil. 2009, 00:00:00

Message non lu par pierre30 » 09 juil. 2010, 10:40:00

L'objet des barrières douanières est de s'assurer que le territoire est autonome pour la production de certains bien jugés essentiels à sa sécurité (alimentation, armes, etc). Ensuite il y a une fonction d'amortissement des ajustements économiques. Lorsqu'un autre pays vient faire concurrence sur un produit, la barrière permet à l'économie locale de s'adapter progressivement.

Accessoirement ces barrières permettent de lever des impots. Mais c'est très secondaire car il y a quantités de moyens de lever des impots.

On voit que cela n'a de signification que pour un territoire administré dans lequel il existe des transferts économiques. En France, Paris produit plus de biens que la Lozère. L'état assure le transfert vers la Lozère, sinon les routes lozériennes seraient des bourbiers défoncés.


Par contre des barrières trop protectrices suppriment la nécessité de s'adapter et créent de la stagnation ou de la régression économique.

"C'est une question d'équilibre"

En Europe, cette ouverture des frontières n'est possible que parce qu'il y a des mécanismes de compensation.


En dehors de l'Europe, l'OMC vise à réduire ces frontières dans la mesure du possible. Il s'agit d'éviter les barrières de confort qui effacent la stimulation économique exercée par la concurrence. Mais l'OMC est un espace de négociations et les frontières ne seront jamais supprimées car aucun pays n'a l'intention de se saborder.

Je n'ai pas de sources précises à proposer. C'est juste une analyse perso à partir de multiples sources.

Avatar du membre
mps
Messages : 20146
Enregistré le : 01 mars 2009, 00:00:00
Localisation : Belgique

Message non lu par mps » 09 juil. 2010, 11:25:00

mps, c'est une question de rapport de force. Et en ces conditions, la France exportant des vivres et de l'eau, je ne suis pas sur que la plupart des pays produisant du matériel à bas coût pourraient lui dicter sa loi, car il faut bien manger et boire, quel qu'en soit le prix. Mais bon, il est clair qu'en ces conditions, on en serait resté dans une guerre économique malsaine.

T'es mignon icon_confused  Aucun pays européen n'a besoin de l'eau ou de la bouffe française. La  viande est anglaise, les légumes espagnols, l'eau de source il y en a partout, le lait et ses dérivés sont en excédent, les céréales aussi, et le vin français vit encore sur sa réputation, mais se fait ronger le marché par d'excellents  crus  australiens, chiliens, etc etc...

Les produits français ne représentent qu'une forme de diversification un peu snob, mais rien d'essentiel. 
C'est quand on a raison qu'il est difficile de prouver qu'on n'a pas tort. (Pierre Dac)

Avatar du membre
artragis
Messages : 8007
Enregistré le : 29 janv. 2009, 00:00:00
Compte Twitter : @francoisdambrin
Contact :

Message non lu par artragis » 09 juil. 2010, 11:40:00

mais se fait ronger le marché par d'excellents crus australiens, chiliens, etc etc...
surtout californien, mais c'est dû à une connerie de tradition : en France on est encore dans la croyance "gros grains mais peu de grappes", en fait, des apports minéraux équilibrés (moins poussés donc qu'en californie, permettant à la France de garder son avantage de qualité) suffiraient à être plus productifs sans sacrifier la moindre once de qualité.
La viande est anglaise, les légumes espagnols
faux, faux et faux. Toute viande de boeuf de restauration doit être certifiée française ou argentine (les meilleurs qualité nutritives et sanitaires), quant aux légumes ils sont pour la pluspart (sauf tomates primeurs) français, ce sont les fruits (nectarines, orange, pamplemousse) qui viennent d'espagne.
Les produits français ne représentent qu'une forme de diversification un peu snob, mais rien d'essentiel.
Espagne et allemagne dépendent de nous en matière d'électricité. En somme la france reste essentielle.
http://zestedesavoir.com une association pour la beauté du zeste.

Avatar du membre
Nombrilist
Messages : 59995
Enregistré le : 08 févr. 2010, 00:00:00

Message non lu par Nombrilist » 09 juil. 2010, 11:50:00

mps, moi, tout ce que je vois, c'est que la France exporte énormément sa bouffe et son eau. Et je ne parlais pas forcément que de l'Europe.

Avatar du membre
mps
Messages : 20146
Enregistré le : 01 mars 2009, 00:00:00
Localisation : Belgique

Message non lu par mps » 09 juil. 2010, 12:32:00

faux, faux et faux. Toute viande de boeuf de restauration doit être certifiée française ou argentine (les meilleurs qualité nutritives et sanitaires), quant aux légumes ils sont pour la pluspart (sauf tomates primeurs) français, ce sont les fruits (nectarines, orange, pamplemousse) qui viennent d'espagne.
Pour le boeuf, la viande la plus demandée est le "blanc bleu belge", si convoité par des pays comme la France et le Japon, qu'il nous est difficile d'en garder pour nous !

Songe aussi aux estraordinaires T-bone steaks anglais, ou au mouton des landes écossaises, qui rivalise facilement avec vosmeilleurs pré-salés.

Pour l'Espagne maraîchère, outre qu'elle est le premier producteur d'huile d'olives du monde :

 Aperçu sur le secteur des fruits et légumes 
Le secteur des fruits et légumes occupe 16 % de la SAU nationale avec une superficie de près de 1.300.000 ha dont 1.060.000 ha de plantations fruitières et 260.000 ha de cultures maraîchères. La production globale moyenne est de l'ordre de 9 millions de tonnes dont près de 3 millions de tonnes de fruits et plus de 6 millions de tonnes de légumes.

C'est quand on a raison qu'il est difficile de prouver qu'on n'a pas tort. (Pierre Dac)

Avatar du membre
artragis
Messages : 8007
Enregistré le : 29 janv. 2009, 00:00:00
Compte Twitter : @francoisdambrin
Contact :

Message non lu par artragis » 09 juil. 2010, 12:36:00

je maintiens, toute viande de boeuf doit être certifiée, française, argentine le plus souvent, le certificat affiché à la vue des convives, c'est la loi, point.
Je songe aussi au porc, au veau. Tout cela est majoritairement français.
De plus les principales exportations de la France sont de la nourriture, viande, céréales, lait...
http://zestedesavoir.com une association pour la beauté du zeste.

Avatar du membre
mps
Messages : 20146
Enregistré le : 01 mars 2009, 00:00:00
Localisation : Belgique

Message non lu par mps » 09 juil. 2010, 12:47:00

Je crois que tu te trompes !

Les principaux concurrents de l'Espagne dans le marché d'importation français, sont la Grande Bretagne, l'Irlande et les Pays- Bas (autrement dit, la France est bien importatrice)  Tu vois, on ne cite même pas la Belgique, dont l'importante production porcine, comme la très sélective production de "blanc bleu belge" prennent systématiquement la direction de la France ...  Tu remarqueras aussi, dans l'article ci-joint, que la  France n'est même pas mentionnée, en  début de texte, comme "gros exportatrice de viande".  Je te rappelle enfin que durant l'embargo sur la vache folle, la France a fermé ses frontières ponctuellement à l'Angleterre, ce  qui laisse penser qu'en général, elles sont ouvertes :-)  Mais lis ceci :  http://ressources.ciheam.org/om/pdf/c57/01600243.pdf 
C'est quand on a raison qu'il est difficile de prouver qu'on n'a pas tort. (Pierre Dac)

Avatar du membre
Nombrilist
Messages : 59995
Enregistré le : 08 févr. 2010, 00:00:00

Message non lu par Nombrilist » 09 juil. 2010, 13:05:00

Depuis quand les porcs sont-ils des ovins ? Tu me fais marrer.

Avatar du membre
wesker
Messages : 32008
Enregistré le : 18 mai 2009, 00:00:00
Localisation : Proche de celles et ceux qui vivent dans le pays réel

Message non lu par wesker » 09 juil. 2010, 14:03:00

mps a écrit :
Excuse moi mais l'Union Européenne disposait de ses frontières économique avcant l'"application de l'Espace Schengen...Et cela ne l'empêchait pas de faire du commerce avec le monde entier.
Oui, et alors  ? A ce point de vue, rien n'a changé.

C'est la libre circulation intra européenne qui est la grande modification favorable au commerce.
Comment aurais-tu fait l'Airbus, par exemple, si chaque pièce fabriquée en Allemagne, France, angleterre, Belgique, Espagne, etc, avait dû payer des droits de douane ?
Airbus n'a rien à avoir avec l'Union Européenne, c'est la coopération de nations libres qui mirent en commun leurs compétences, sur un projet précis qui permit sa réalisation....Cesses donc de radoter !

Avatar du membre
mps
Messages : 20146
Enregistré le : 01 mars 2009, 00:00:00
Localisation : Belgique

Message non lu par mps » 09 juil. 2010, 15:26:00

Nombrilist, nous parlons des viandes dansleur ensemble.

Wesker, du calme. Des "nations indépendantes" ne pouvaient collaborer dansle projet Airbus qu'en raison de la  suppression douanière entre leurs pays.  En outre, l'UE a largement subventionné le projet

http://www.ft.com/cms/s/0/624f7e0c-845e ... abdc0.html

Et la politesse n'a jamais écorché personne !
C'est quand on a raison qu'il est difficile de prouver qu'on n'a pas tort. (Pierre Dac)

Avatar du membre
Nombrilist
Messages : 59995
Enregistré le : 08 févr. 2010, 00:00:00

Message non lu par Nombrilist » 09 juil. 2010, 16:21:00

Alors si tu veux parler de viandes dans leur ensemble, donne-nous une source qui s'y rapporte. ça fera plus sérieux ^^.

Avatar du membre
El Fredo
Messages : 26218
Enregistré le : 17 févr. 2010, 00:00:00
Parti Politique : En Marche (EM)
Localisation : Roazhon
Contact :

Message non lu par El Fredo » 09 juil. 2010, 16:24:00

L'essentiel de la viande qu'on importe est destiné à l'industrie agroalimentaire, la vente au détail est en très grande majorité d'origine française.
If the radiance of a thousand suns were to burst into the sky, that would be like the splendor of the Mighty One— I am become Death, the shatterer of Worlds.

Avatar du membre
mps
Messages : 20146
Enregistré le : 01 mars 2009, 00:00:00
Localisation : Belgique

Message non lu par mps » 09 juil. 2010, 21:51:00

[table cellpadding="0" cellspacing="0" border="0" width="100%"][tr][td colspan="1" rowspan="1" width="100%"][/td][td colspan="1" rowspan="1" valign="top"]Image Image[/td][/tr][tr][td colspan="2" rowspan="1"]Alors si tu veux parler de viandes dans leur ensemble, donne-nous une source qui s'y rapporte. ça fera plus sérieux ^^.[/td][/tr][/table]

Nombfilist, j'ai envoie de te répondre par le mot de Cambronne.

Dans le message juste avant le tien, j'ai mis le lien de tout l'import-export de viandes au sein de l'UE.
C'est quand on a raison qu'il est difficile de prouver qu'on n'a pas tort. (Pierre Dac)

Répondre

Retourner vers « Economie »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré