La taxe bronzage d'Obama est-elle raciste

Ici on parle de tout, sauf de politique
Répondre
Avatar du membre
FIFE
Messages : 3242
Enregistré le : 11 mars 2009, 00:00:00
Parti Politique : Front National (FN)
Localisation : Paris

Message non lu par FIFE » 10 juil. 2010, 11:40:00

Depuis le 1er juillet, la taxe supplémentaire de 10% sur l'utilisation des cabines UV est entrée en vigueur aux Etats-Unis. Une mesure interprétée par les opposants à Barack Obama comme du racisme anti-blanc, selon le Washington Post.

Alors que la proposition n'était encore qu'à l'état de discussion, les conservateurs étaient déjà montés au créneau sur ce thème, à l'image de l'animateur de radio Doc Thompson, qui déclarait très sérieusement dans l'émission de Glenn Beck : "Je connais maintenant la douleur du racisme".

Et oui, les patrons des salons de bronzage sont presque exclusivement blancs, tout comme leurs clients. Taxer les UV serait donc une discrimination contre les blancs. Au point de considérer qu'il s'agit d'une violation de leurs droits constitutionnels. Leur droit à développer un cancer de la peau ?

L'argumentation ne tient pas la route une seconde, mais le Washington Post est quand même allé demander à un expert, Randall Kennedy, professeur à Harvard et spécialiste des conflits raciaux, au cas où : "ça ne pose aucun problème constitutionnel, parce qu'un plaignant devrait démontrer que le gouvernement a désavantagé intentionnellement un groupe, pas simplement que le groupe est effectivement désavantagé". On est rassurés.

Rappelons que la taxe sur les UV doit rapporter 2,7 milliards de dollars par an dans le cadre la réforme du système de santé défendue par Barack Obama.

http://societe.fluctuat.net/blog/44755- ... iste-.html


Si l'on veut avoir une réponse objective à cette question, la technique est simple : Dans le cas contraire, des noirs désirant se faire blanchir la peau, on si on taxait une telle technique, cela serait-il du racisme ? La réponse est évidemment oui!

Le fait que cette crème blanchissante soit mauvaise relève de la responsabilité individuelle puisque le consommateur peut s'en informer. Si cette crème est trop nocive, alors c'est l'administration qui se doit de limiter son emploi ou l'interdire : bref taxer cet élément coïnciderait à valider le traitement tout en profitant de la manne financière sous des aspects de "prévoyance", comme avec l'hypocrisie de l'industrie du tabac.

Avatar du membre
El Fredo
Messages : 26215
Enregistré le : 17 févr. 2010, 00:00:00
Parti Politique : En Marche (EM)
Localisation : Roazhon
Contact :

Message non lu par El Fredo » 10 juil. 2010, 11:50:00

LOL. Décidément la droite américaine ne recule devant rien quand il s'agit de l'administration Obama.
If the radiance of a thousand suns were to burst into the sky, that would be like the splendor of the Mighty One— I am become Death, the shatterer of Worlds.

Avatar du membre
mps
Messages : 20146
Enregistré le : 01 mars 2009, 00:00:00
Localisation : Belgique

Message non lu par mps » 10 juil. 2010, 18:17:00

Moi, je trouve l'idée excellente !

Taxer les machines à bronzer, les crèmes  à pâlir, les fers  à friser (qui s'utilisent aussi pour défriser), mais on peut encore faire  mieux :
Taxer les blancs qui resortent tout noirs d'une baignade dans le golfe du Mexque :-) 
C'est quand on a raison qu'il est difficile de prouver qu'on n'a pas tort. (Pierre Dac)

Avatar du membre
artragis
Messages : 8005
Enregistré le : 29 janv. 2009, 00:00:00
Compte Twitter : @francoisdambrin
Contact :

Message non lu par artragis » 10 juil. 2010, 18:29:00

en quoi est-elle raciste? la cabine de bronzage c'est un luxe pour les gens qui n'assument pas leurs "blancheur" très relative, ou qui veulent s'allonger au soleil plus longtemps que de raison. Cette machine fait augmenter les dépenses de santé (cancer, brûlures), alors la taxer est une solution comme une autre, comparable à la taxation des cigarettes
http://zestedesavoir.com une association pour la beauté du zeste.

Avatar du membre
Libre Plume
Messages : 832
Enregistré le : 05 févr. 2010, 00:00:00

Message non lu par Libre Plume » 10 juil. 2010, 21:04:00

C'est vrai que l’idée est excellente, pour l'heure Michael Steele ne semble pas s'opposer à cette taxe. Dans ce contexte de crise, les américains disent que la publicité persuade les gens d’acheter des choses dont ils n’ont pas besoin et parfois des choses qui ne sont pas dans leurs moyens.

Avatar du membre
mps
Messages : 20146
Enregistré le : 01 mars 2009, 00:00:00
Localisation : Belgique

Message non lu par mps » 11 juil. 2010, 10:06:00

 la cabine de bronzage c'est un luxe pour les gens qui n'assument pas leurs "blancheur" très relative, ou qui veulent s'allonger au soleil plus longtemps que de raison. Cette machine fait augmenter les dépenses de santé (cancer, brûlures), alors la taxer est une solution comme une autre, comparable à la taxation des cigarettes

Une vision très "ex abrupto" !

- ce gere de cabine se vend par 10 séances, très bon marché, et moins qu'une seule journée d'excursion à la plage.

- les  brûlures y sont rarissimes, les cancers aussi et seulement  à  condition d'en faire une pratique chronique.

- avoir bonne mine peut rendre le moral à quelqu'un, et évite parfois des euphorisants, des déprimes, des psys ...  A chacun de voir.

- le banc solaire a également des effets curatifs dans certains cas :

     - une de mes amies, atteinte perpétuellement d'une maladie de la peau très décourgeante, en maîtrise les symptîmes depuis pous de 10 ans par des bancs
        solaires espacés, mais réguliers.

     - le banc solaire apporte aussi des vitamines qui peuvent être indispensables à certains, au même titre que le soleil.

     - le banc solaire, c'est aussi un éclairage intense de tout le corps, (qu'on pratique aussi en milieu hospitalier) et qui permet de lutter contre les dépressions
       hivernales dûes à un manque de lumière.

Pour ma part, je suis peu encline aux instituts de beauté et autres "soins personnels".

Mais j'ai fait, il y a 20 ans, une série de 10 solaires, en fin de journée,  durant une période où j'étais vraiment surmenée.

C'est chaud, c'est  lumineux, c'est agréable,  j'y dormais une demi-heure, je n'ai pas cuit, ni bronzé comme une couque d'ailleurs, et cela m'a fait un bien fou.

Comme en toute chose, c'est l'excès qui est néfaste.



 
C'est quand on a raison qu'il est difficile de prouver qu'on n'a pas tort. (Pierre Dac)

Répondre

Retourner vers « Espace détente »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré