La banalisation des mots, aussi importants soient il.

Vous avez un coup de g..... à passer sur notre société, ou tout simplement un coup de coeur venez le dire ici
Avatar du membre
racaille
Messages : 8586
Enregistré le : 15 mars 2009, 00:00:00
Localisation : Köln, NRW, Teutonnie
Contact :

Message non lu par racaille » 19 sept. 2010, 13:24:00

Nombrilist, le racisme se décline en gros en deux catégorie : le suprématisme qui considère qu'une race est supérieure aux autres et le racialisme qui revendique les différences raciales mais qui ne cherche pas à les hiérarchiser. Enfin c'est ce que j'ai compris après avoir bien discuté avec un NR - racialiste - dernièrement (mais je peux me tromper).

anecdote sur le "racisme" : avant hier, un pote a eu droit à un repas thématique antillais à la cantine de son boulot. La bouffe était excellente mais la musique - du zouk - était à ch... (normal pour du zouk après tout). Il l'a fait remarquer en le disant tout haut et s'est limite fait traiter de raciste par une de ses collègues guadeloupéenne :D
"Comme son fils Titus lui reprochait d'avoir imposé l'urine, Vespasien lui mit sous le nez l'argent qu'avait rapporté l'impôt lors des premières rentrées et lui demanda s'il était incommodé par l'odeur." - Suétone

Avatar du membre
Nombrilist
Messages : 49075
Enregistré le : 08 févr. 2010, 00:00:00

Message non lu par Nombrilist » 19 sept. 2010, 13:34:00

Donc, il y a racisme et racialisme. Le racisme n'a rien de scientifique tandis que le racialisme peut découler d'études scientifiques.
Comment un homme politique français peut-il placer les intérêts de son propre pays derrière les intérêts d'un pays concurrent ? Simple: en se faisant élire sans être franchement ambiguë sur la question.

Avatar du membre
racaille
Messages : 8586
Enregistré le : 15 mars 2009, 00:00:00
Localisation : Köln, NRW, Teutonnie
Contact :

Message non lu par racaille » 19 sept. 2010, 14:24:00

Tout ce que je sais c'est que les deux se gargarisent à égalité de scientisme aigu, il doit y avoir des milliers de traités sur les races qui se revendiquent tous de la rigueur scientifique.
Perso j'en suis resté à cette grosse pétition signée il y a quelques années par plusieurs centaines de biologistes et qui affirmait que le concept de race n'est pas pertinent lorsqu'il concerne l'espèce humaine. Mes maigres connaissances ne me permettent pas d'aller plus loin :)

***

Dans son post initial, Lucifer parlait aussi de l'injure fasciste. A mon avis il faut savoir distinguer le fascisme historique qui est assez circonscrit dans le temps et l'espace et les tendances fascisantes qu'on peut constater plus largement un peu partout.

Et puis c'est aussi un peu comme le racisme, on peut très bien ne pas être fasciste/raciste/etc. et pourtant parfois se laisser aller à des débordements. Soit parce que notre humeur nous fait dire ou faire ce qu'on ne dit ou fait pas d'habitude, soit que nos mots dépassent notre pensée ; ou alors on peut aussi être dans un registre qui n'est pas sérieux, qui réclame une interprétation : dérision, cynisme, outrance, etc. En général ça concerne plutôt les paroles, parce qu'un type qui n'est pas raciste ne va pas se mettre à se comporter en gros raciste uniquement par cynisme ou dérision :)
Enfin bref à mon avis il y a toute une gamme de nuances qui fait qu'on peut parler ou non de fascisme, racisme, etc. sans pour autant dénaturer ces termes.
"Comme son fils Titus lui reprochait d'avoir imposé l'urine, Vespasien lui mit sous le nez l'argent qu'avait rapporté l'impôt lors des premières rentrées et lui demanda s'il était incommodé par l'odeur." - Suétone

Avatar du membre
Nombrilist
Messages : 49075
Enregistré le : 08 févr. 2010, 00:00:00

Message non lu par Nombrilist » 19 sept. 2010, 14:34:00

Les miennes me permettent d'aller plus loin, et je peux t'affirmer qu'il n'est pas idiot de parler de races en sciences. Les études scientifiques sur la génétique le démontrent. Simplement, race en science se définit comme un ensemble de distinctions génétiques entre groupes d'une même espèce géographiquement éloignés. On peut aussi parler de souches. On applique cette définition à toutes les espèces animales tous les jours. Simplement, à cause de nôtre histoire en Europe, on ne veut pas entendre parler de tout cela. Quelque part, je dirais que ce n'est pas forcément un mal.
Comment un homme politique français peut-il placer les intérêts de son propre pays derrière les intérêts d'un pays concurrent ? Simple: en se faisant élire sans être franchement ambiguë sur la question.

Avatar du membre
Golgoth
Messages : 18806
Enregistré le : 15 mars 2010, 00:00:00
Localisation : Chez moi

Message non lu par Golgoth » 19 sept. 2010, 15:19:00

On dévoie les mots "racisme" et "fascisme" d'un coté, et "prise en otage" et "réforme" de l'autre. C'est de la com.
T'es vraiment kon François, fallait créer une SCI. :mrgreen2:

Avatar du membre
artragis
Messages : 7055
Enregistré le : 29 janv. 2009, 00:00:00
Compte Twitter : @francoisdambrin
Contact :

Message non lu par artragis » 19 sept. 2010, 17:08:00

il y avait eu un excellent poste sur ce forum "dictionnaire de novlangue".
http://zestedesavoir.com une association pour la beauté du zeste.

Avatar du membre
GIBET
Messages : 3256
Enregistré le : 02 mars 2009, 00:00:00
Localisation : Finistère

Message non lu par GIBET » 20 sept. 2010, 00:46:00

Le fait qu'un certain nombre de personnes galvaudent les mots ne doit pas nous faire perdre de vue que certains à l'inverse font l'effort de sémantique pour utiliser les bons.
Pour ma part je me place dans ce camp et si j'utilise le mot raciste ou xénophobe ce n'est jamais par hasard.
Les mots doivent nous alerter. ce qui me peine sur les forums (et j'en fréquente environ 6) c'est que le mot finit par plus choquer que l'acte.
Traiter un intervenant de raciste fait immédiatement réagir. En revanche tenir des propos délibérément racistes fini par laisser indifférent
C'est cela ce que j'appelle une "alerte"
GIBET
Le silence est un ami qui ne trahit jamais

Avatar du membre
lucifer
Messages : 4158
Enregistré le : 17 janv. 2009, 00:00:00
Localisation : Naoned

Message non lu par lucifer » 21 sept. 2010, 21:11:00

Tu sais, Gibet, le mot raciste (j'avais ouvert un sujet là dessus) est très souvent hors propos.
Je ne suis pas le meilleur orateur du monde, donc je ne critique nullement la façon de parler de certains, car je ne ferais certainement pas mieux.
Cependant, prenons mon cas.
J'affirme haut et fort que les gamins d'origine africaine sont plus souvent dans les mauvais coups et le caillassage de flics que les autres.
Et pour cause, je les vois faire depuis ma fenêtre en toute impunité. Et pour peu qu'un flic téméraire (ou c.., les deux se rejoignent dans cette situation) en embarque deux ou trois (je rappelle que caillaser du flic est un délit passible de peine lourde), on revoit les gamins dehors le lendemain et ils recommencent.

Avant d'habiter où j'habite (j'étais en corse, à Calvi exactement), j'aurais traité un mec qui me sort ce genre de propos de raciste. Hors, sans aucune influence aucune, et simplement en regardant ce qui se passe dans ma cité, mes idées ont changées et je me suis rendu compte que ces gosses se plaignent, crachent sur toute autorité, mais que ça les arrange de te traiter de raciste justement car (comme tu l'as écrit toi même), le mot "raciste" coupe court à toute conversation.
Et ils en profitent un maximum.

Alors suis je raciste (j'ai sois disant des predispositions, je suis bidasse et en corse, j'étais avec les légion étrangère, dans la même caserne) ?

Est ce raciste de dire seulement non pas ce que l'on pense, mais seulement ce que l'on voit ?

Tu vois, je considère ce mot comme étant attribué trop facilement, à tord et à travers, et les gosses dont je parle s'en servent pour justifier des actes délictueux. J'irais même jusqu'à dire qu'ils se cachent derriere ce mot, avec les mea culpa des bien pensants qui ne les fréquentent pas, ou bien sont totalement à l'abris de les fréquenter un jour.

Dans ma cité, des gens souffrent, et je peut te certifier que ce ne sont pas les gosses que l'on plaind qui ont la palme de la souffrance, mais bien souvent des retraités qui n'ont pas les moyens de vivre ailleurs.
Maintenant que j'habite en province, je suis devenu peace and love. Tout le monde il est beau, tout le monde il est gentil ( surtout les descendants d'immigrés des cités que j'adore dorénavant )

Avatar du membre
GIBET
Messages : 3256
Enregistré le : 02 mars 2009, 00:00:00
Localisation : Finistère

Message non lu par GIBET » 21 sept. 2010, 21:46:00

lucifer a écrit : Tu sais, Gibet, le mot raciste (j'avais ouvert un sujet là dessus) est très souvent hors propos.
Je ne suis pas le meilleur orateur du monde, donc je ne critique nullement la façon de parler de certains, car je ne ferais certainement pas mieux.
Cependant, prenons mon cas.
J'affirme haut et fort que les gamins d'origine africaine sont plus souvent dans les mauvais coups et le caillassage de flics que les autres.
Et pour cause, je les vois faire depuis ma fenêtre en toute impunité. Et pour peu qu'un flic téméraire (ou c.., les deux se rejoignent dans cette situation) en embarque deux ou trois (je rappelle que caillaser du flic est un délit passible de peine lourde), on revoit les gamins dehors le lendemain et ils recommencent.

Avant d'habiter où j'habite (j'étais en corse, à Calvi exactement), j'aurais traité un mec qui me sort ce genre de propos de raciste. Hors, sans aucune influence aucune, et simplement en regardant ce qui se passe dans ma cité, mes idées ont changées et je me suis rendu compte que ces gosses se plaignent, crachent sur toute autorité, mais que ça les arrange de te traiter de raciste justement car (comme tu l'as écrit toi même), le mot "raciste" coupe court à toute conversation.
Et ils en profitent un maximum.

Alors suis je raciste (j'ai sois disant des predispositions, je suis bidasse et en corse, j'étais avec les légion étrangère, dans la même caserne) ?

Est ce raciste de dire seulement non pas ce que l'on pense, mais seulement ce que l'on voit ?

Tu vois, je considère ce mot comme étant attribué trop facilement, à tord et à travers, et les gosses dont je parle s'en servent pour justifier des actes délictueux. J'irais même jusqu'à dire qu'ils se cachent derriere ce mot, avec les mea culpa des bien pensants qui ne les fréquentent pas, ou bien sont totalement à l'abris de les fréquenter un jour.

Dans ma cité, des gens souffrent, et je peut te certifier que ce ne sont pas les gosses que l'on plaind qui ont la palme de la souffrance, mais bien souvent des retraités qui n'ont pas les moyens de vivre ailleurs.
Ce qui est raciste cher Lucifer ce n'est pas que tu sois convaincu que les jeunes délinquants de la zone soient plutôt africains ou maghrébins (c'est très certainement vrai même si la France a interdit toutes statistiques liées à l'ethnie), mais on le devient quand on refuse d'entendre sereinement une explication sociologique qui peut expliquer (pas les justifier) ces déviances comportementales de telle sorte que l'on incrimine l'africain non plus comme un délinquant de l'urbanisme et de la socio-politique mais comme un délinquant de la race. Tu vois ce que je veux dire?

Il est vrai aussi, car je l'ai vécu dans la région parisienne, que la concentration africaine dans certaines habitation HLM, conduit à une sorte de rejet que l'on s'auto-justifie avec des arguments conscients ou inconscients qui "frisent" le racisme. Je ne suis pas meilleur qu'un autre et quand je me retrouve dans le 93 j'ai véritablement l'impression que je ne suis plus chez moi, d'où une irritation. La moindre tension de cohabitation va créer des drames et de la surenchère réciproque, base de la violence. Personne n'échappe à cela. On a vu ce que fait le mélange des Tutsis et des Hutus, ou des Serbes et des Croates etc...

Le mot racisme c'est le mot vrai quand on cherche à distinguer les gens les uns des autres en se fondant sur une prétendue génétique qui prédéterminerait des comportements. Ce déterminisme existe dans la culture et les acquis mais pas dans l'inné et la génétique. La ségrégation raciale est tellement dangereuse qu'il faut s'en méfier. Mais les ethnies africaines, comme les cultures occidentales, sont spontanément racistes. Les unes aujourd'hui reprochent la longue période de l'esclavagisme qui restera pour longtemps le stigmate de ces populations. Les autres resteront dans la certitude d'une supériorité de leur culture puisqu'elle a permis l'évangélisation autrefois, et le meilleur confort économique aujourd'hui.
Mais ce n'est pas parce qu'en sociologue je sais expliquer les choses, que je serais dénué d'un fond réflexe raciste dans l'expression. Alors je me méfie de moi et j'alerte dès que le risque peut apparaitre.
Mais rassures-toi on n'est pas plus raciste quand on est miliaire Corse que quand on est fonctionnaire cadre supérieur Parisien.
GIBET
Le silence est un ami qui ne trahit jamais

Georges
Messages : 6994
Enregistré le : 28 févr. 2009, 00:00:00
Parti Politique : Nouveau Parti Anticapitaliste (NPA)
Localisation : Village de Normandie

Message non lu par Georges » 21 sept. 2010, 21:58:00

"J'affirme haut et fort que les gamins d'origine africaine sont plus souvent dans les mauvais coups et le caillassage de flics que les autres.
Et pour cause, je les vois faire depuis ma fenêtre en toute impunité."

S'ils sont majoritaires, cela semble logique.

Avatar du membre
lucifer
Messages : 4158
Enregistré le : 17 janv. 2009, 00:00:00
Localisation : Naoned

Message non lu par lucifer » 21 sept. 2010, 22:17:00

Alors, j'ai la réponse à ma propre question (c'était un piège ... ): oui, il m'arrive très souvent d'avoir des écrits (et aussi des propos) pouvant être considérés racistes, et oui, je me rends parfaitement compte que l'endroit où je vis m'a fait devenir un peu (même +) méfiant envers une certaine catégorie de personne.
Je ne vais pas te la faire en mec d'extreme droite (j'ai aussi des amis noirs, qu'ils disent), mais simplement en mon nom.
Je frequente quand même mon voisinage, et tu te doutes bien qu'ils sont putôt fonçés. Des personnes agréables, sereines, propres, travailleuses, et j'en passe. Ils sont de plus en plus ecoeurés par ces jeunes qui renvoient une image de l'immigration des plus néfastes.
Ce qui prouve bien que c'est + les généralités qu'il faut éviter qu'autre chose.
Mais voilà, c'est là que le bas blesse. On ne peut pas faire de généralité, mais 80% des delinquants de quartier (je ne parle pas ici des bobos, je ne les frequente pas) sont affricains. Donc même si ils representent maxi 15% d'une cité, ils sont armés et en bande. Donc, on ne voit qu'eux et on a affaire bien souvent qu'à eux.

Les statistiques ethniques sont interdites, c'est vrai, mais il suffit de faire mon boulot, ou simplement questionner un flic pour savoir exactement de quoi il en retourne.

Mais le problème ne s'arrete pas là (ce serait trop simple). J'ai une connassance algérienne, qui a promit de ne pas bruler ma voiture si je restais sympa avec lui (ça, c'est de l'humour), qui m'a ecouter quand je lui ai relaté mon voyage aux antilles.
Là bas, les gamains savent qu'ils sont issus de l'esclavagisme dés leur + jeune age, et grandissent en victimes, alors même qu'ils n'ont pas été directement impliqués dans cette triste pèriode. Le racisme est tellement present et culturel qu'il ne s'arrete pas aux blancs, mais au fait que tu sois noir clair ou noir fonçé.

Ben le pote algérien m'a dit qu'en algérie, les gamins étaient eduqué avec enormement d'insinuation sur la colonialisation française, au point que les français ne sont pas les bienvenues sur le sol algérien (ce que je n'ai pas vérifié).

Tout ça pour en arriver à dire que le racisme n'est pas forcement à attribuer aux blancs (ici, on est en majorité blancs, ce qui explique le nombre de racistes en france) mais des personnes de couleur appliquent le racisme anti blanc sur notre territoire.

Donc, il y a des gens qui deviennent racistes en fonction de leur niveau social ne leur permettant pas d'habiter Neuilly, mais il y a aussi ce que j'appelerais le racisme culturel, celui avec lequel tu grandis car tu as été élevé comme ça.
Je dirais que l'un est "soignable", l'autre est trop profondément ancré pour faire quoi que ce soit. Et je ne pense pas (c'est juste un avis) que les blancs, proportionellement je parle, soient + racistes que les africains sur le sol français.
Maintenant que j'habite en province, je suis devenu peace and love. Tout le monde il est beau, tout le monde il est gentil ( surtout les descendants d'immigrés des cités que j'adore dorénavant )

Avatar du membre
lucifer
Messages : 4158
Enregistré le : 17 janv. 2009, 00:00:00
Localisation : Naoned

Message non lu par lucifer » 21 sept. 2010, 22:20:00

Georges a écrit : "J'affirme haut et fort que les gamins d'origine africaine sont plus souvent dans les mauvais coups et le caillassage de flics que les autres.
Et pour cause, je les vois faire depuis ma fenêtre en toute impunité."

S'ils sont majoritaires, cela semble logique.
C'est vrai, mais je pense que tout le monde a compris sans que tu precises. Quand je dis majoritaires, j'irais même juqu'à dire que c'est sur le territoire, pas que dans les cités.
Le dernier caillassage dont j'ai été victime date d'il y a 5 seamines et on etait sur la route dans le vexin (la campagne), et je peux te certifier que non seulement on était très loin des cités, mais en plus qu'ils n'avaient pas le style europeen (désolé, j'ai moi aussi horreur de ce therme, mais il existe, donc autant l'employer).
Maintenant que j'habite en province, je suis devenu peace and love. Tout le monde il est beau, tout le monde il est gentil ( surtout les descendants d'immigrés des cités que j'adore dorénavant )

Avatar du membre
Nombrilist
Messages : 49075
Enregistré le : 08 févr. 2010, 00:00:00

Message non lu par Nombrilist » 21 sept. 2010, 22:22:00

Lucifer, ce que tu décris est la xénophobie:

http://fr.wikipedia.org/wiki/Xénophobie

Il y a en fait peu de racistes, mais énormément de xénophobes. Et j'adhère assez à ton analyse. Une partie des français originaires de l'Afrique sont également xénophobes anti-blancs. Il ne faut pas se voiler la face (si j'ose dire).
Comment un homme politique français peut-il placer les intérêts de son propre pays derrière les intérêts d'un pays concurrent ? Simple: en se faisant élire sans être franchement ambiguë sur la question.

Avatar du membre
lucifer
Messages : 4158
Enregistré le : 17 janv. 2009, 00:00:00
Localisation : Naoned

Message non lu par lucifer » 21 sept. 2010, 22:26:00

C'est vrai, autant replacer les mots dans le bon sens, c'est le sujet du post à la base (gisssssssssssssssssss , t'as vu, je progresse  icon_mrgreen )
Maintenant que j'habite en province, je suis devenu peace and love. Tout le monde il est beau, tout le monde il est gentil ( surtout les descendants d'immigrés des cités que j'adore dorénavant )

lancelot
Messages : 8370
Enregistré le : 19 mai 2009, 00:00:00

Message non lu par lancelot » 21 sept. 2010, 22:49:00

Si vous saviez combien, de fois par mois j'entends cet argument dans des conflits du travail .....(je parles de ce que Lulu et nombilist ont relaté) pourtant, malgré la tentation, comme le dit gibet, je ne cède pas et mets les choses au point tout de suite, quelque soit le fond de l'histoire.

Répondre

Retourner vers « Votre coup de "gueule" / coup de coeur »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré