La banalisation des mots, aussi importants soient il.

Vous avez un coup de g..... à passer sur notre société, ou tout simplement un coup de coeur venez le dire ici
Avatar du membre
racaille
Messages : 8586
Enregistré le : 15 mars 2009, 00:00:00
Localisation : Köln, NRW, Teutonnie
Contact :

Message non lu par racaille » 23 sept. 2010, 21:32:00

Dans le cas précis de l'affaire Woerth que j'ai évoqué plus haut, si la justice avait le droit de faire son boulot - comprendre : si le proc' de Nanterre autorisait un juge d'instruction à se saisir du dossier -, alors Médiapart et ses confrères ne seraient pas obligés de taper aussi fort. Quand les contre-pouvoirs institutionnels n'existent plus j'estime qu'on devrait se féliciter de l'existence de la presse et de ses journalistes besogneux. Ou alors c'est qu'on est vraiment un nostalgique du léninisme^^
"Comme son fils Titus lui reprochait d'avoir imposé l'urine, Vespasien lui mit sous le nez l'argent qu'avait rapporté l'impôt lors des premières rentrées et lui demanda s'il était incommodé par l'odeur." - Suétone

lancelot
Messages : 8370
Enregistré le : 19 mai 2009, 00:00:00

Message non lu par lancelot » 23 sept. 2010, 21:42:00

La presse est en effet l'ultime rempart. Quand à la justice, ce n'est pas qu'elle n'a pas le droit de faire son boulot. Ce type de situation nous rappelle seulement que le procureur, à défaut d'être celui du roi, est celui de la présidence et que l'indépendance du parquet n'existe absolument pas.

Il eut pourtant été plus simple d'ordonner une information judiciaire et de nommer un juge afin qu'il puisse délivrer des commissions rogatoires afin de permettre une réelle enquête puis de mettre en examen ou de conclure au non lieu.

Sur ce coup, le pouvoir a très mal joué et a rompu la tradition certes récente, mais bien réelle, de la transparence qui était le mot d'ordre de la gauche au pouvoir.

Il suffit pour cela de se rappeller du nombre d'affaires, ou nombre de ministres, et pas des moindres ont du démissionner, même si ils n'avaient rien à se reprocher.

A cette époque, c'était une exigence liée à la fonction et qui a perduré un peu sous chirac (sauf pour lui) avant de devenir totalement obsolète sous naboléon.

Avatar du membre
racaille
Messages : 8586
Enregistré le : 15 mars 2009, 00:00:00
Localisation : Köln, NRW, Teutonnie
Contact :

Message non lu par racaille » 23 sept. 2010, 22:08:00

Désolé j'ai tendance à penser P. Courroye comme un membre du gouvernement plus que comme un magistrat. Mea culpa icon_cool

Tout ça pour dire que ceux qui crient au lynchage médiatique dans l'affaire Woerth sont de la même trempe que ceux qui louaient jadis l'objectivité de la Pravda.
"Comme son fils Titus lui reprochait d'avoir imposé l'urine, Vespasien lui mit sous le nez l'argent qu'avait rapporté l'impôt lors des premières rentrées et lui demanda s'il était incommodé par l'odeur." - Suétone

lancelot
Messages : 8370
Enregistré le : 19 mai 2009, 00:00:00

Message non lu par lancelot » 23 sept. 2010, 23:41:00

Ben oui, je suis d'accord.

Me serais je mal exprimé, ou n'aurais je pas compris quelque chose (ce qui est possible) ,

Avatar du membre
avatabanana
Messages : 1038
Enregistré le : 06 oct. 2009, 00:00:00

Message non lu par avatabanana » 29 sept. 2010, 18:46:00

lancelot a écrit :Ha bon la sous évaluation de l'hypprodrome ce n'est pas objectif ? son predecesseur était pourtant clair, la transaction est illégale donc impossible ? les lois ont changé depuis, non bien sur ....

La légion d'honneur non plus ? alors que c'est avéré ....

C'est plutot le fait d"avoir découvert pas mal de choses, incidemment, grace à la famille betancourt, qui est a l'origine de la campagne dont il a bénéficié,  sinon il ferait toujours ses petites magouilles sans problême ....

Le reste n'est que voile de fumée pour tenter de cacher la misère.
Les légions d'honneur soyons sérieux.

Chaque semestre et depuis des décennies, les ministères proposent des légions d'honneur par centaines.

Il suffit de regarder le journal officiel en début d'année et en milieu d'année.

C'est une prérogative de chaque député ou sénateur que de proposer aux ministères la désignation d'une récipiendaire méritant (par courrier avec copie eu futur chevalier/officier/commandeur....).

En un mot c'est que qui permet à un élu de niveau national de cultiver sa cote d'amour au plan local. Lui ne peut pas accorder un rond-point ou une subvention...

Alors il lui reste la distribution de hochets.

Chaque député de gauche comme de droite soutient ainsi chaque mois la candidature de 4 ou 5 valeureux cornichons en mal de reconnaissance et pour ce faire fait un courrier au ministère dont dépend l'activité du cornichon.

Et tous les six mois, tombe la récompense attendue sans distinction d'appartenance politique afin que tout cela fonctionne quelque soit les alternances (pour une fois qu'il y a une entente gauche-droite dans ce pays...)


Cela dit, le contribuable que je suis s'en fout un peu puisque à part le pot souvent payé par l'Etat lors de la remise du hochet, ça ne coûte pas un rond au budget.


Ça fait Plaisir et ça ne coûte rien alors pourquoi s'en priver (un peu comme la bourriche vide que Pierre donne à Josette....)

Avatar du membre
jim75
Messages : 668
Enregistré le : 13 août 2010, 00:00:00
Parti Politique : République Solidaire (RS)
Localisation : Île-de-France, France, Union Européenne

Message non lu par jim75 » 30 sept. 2010, 13:01:00

Pour en revenir au sujet, bien sûr que ce terme 'racisme' est sur et mal utilisé.
Il y a en effet ceux qui voient une hiérarchie des races, et ceux qui pensent qu'il y a différentes races sous le fait d'études scientifiques, le plus souvent datant du début du siècle dernier voire avant. Les USA adhèrent toujours avec leurs "races" les caucasiens, les afro-américains etc...ils ne parlent pas d'ethnies mais de races. Le terme caucasien se basant apparemment sur l'étude des différentes races d'un anthropologue biologiste allemand ayant vécu entre le XVIIIe et le XIXe siècle ( http://fr.wikipedia.org/wiki/Johann_Fri ... Blumenbach ). Donc cela m'amène en effet à donner plus de crédit à la vision plus moderne des biologistes comme quoi on ne peut parler de races pour les humains...toutefois, les ethnies sont la façon de différencier les gens, notamment sur leur culture et leurs traditions.
Tout ce blabla pour en arriver au fait que le mot racisme est souvent utilisé lorsqu'une personne est à cours d'argument, donc balance ce moment en croyant que ce sera une "victoire automatique" dans la discussion. Or, une personne ayant un savoir suffisant, face à une mauvaise utilisation du mot racisme, rira au nez de la personne en lui expliquant les différentes formes de l'incarnation du racisme, ce qui se terminera, peut-être, par une ridiculisation de la personne ayant employé ce terme, en soulignant son ignorance. Tout ceci dans le cas où il ne s'agit pas de racisme, bien sûr.

Comme toujours, je donne l'exemple de l'embauche, où ce terme est sur employé et sur abusé.
Cas n°1:
Un français noir venant d'Outremer (avec aussi un nom à consonance chrétienne et de religion chrétienne) et un français blanc venant de la France métropolitaine cherchent un emploi, les deux postulent pour le même poste. Le premier possède un master, le second possède un BTS. Le master est habituellement privilégié par l'employeur, mais cette fois-ci il prend le second, ceci n'étant pas parce qu'il connait le second (donc "piston"), ni pour ses compétences meilleures, ni pour le risque de "choc" culturel du premier en considérant son nom, sa religion et son origine (cet argument est semble-t-il une des causes des cas étant apparentés au "racisme" à l'embauche, pour risques de tensions ou d'incompréhensions avec celui d'une autre culture), mais bien parce que l'un est noir et l'autre est blanc. Là, on peut parler de racisme, du moins pour sûr de discrimination à l'embauche, car tout dépend des raisons de ce choix. On ne peut vraiment parler de xénophobie, puisque ce dernier est français, d'origine française (les DOM sont françaises).

Par contre, si dans un cas n°2, les diplômes étaient inversés, et que le second était pris, alors ce ne serait pas du racisme à l'embauche, mais probablement pour une raison de compétences (enfin peut-être que l'employeur serait aussi raciste, mais vu la configuration des choses cela ne serait pas visible vu que les diplômes seraient le critère de préférence du second face au premier).

Ces exemples marchent aussi dans le cas où le "dom-tomien" serait pris malgré des diplômes plus faibles, ce serait alors de la "discrimination positive", ce qui en fait n'est qu'une discrimination, et y ajouter des jugements subjectifs sur la positivité ou négativité est bien stupide, car la positive de l'un est obligatoirement la négative d'un autre. D'où mon opposition à ces formes de discrimination positive basée sur l'origine sociale ou culturelle.
La discrimination positive mène à la surenchère sur le terme "racisme". Car étant habitués à être préférés juste pour leur origine culturelle, sociale etc...les personnes ne comprennent et ne tolèrent pas que ce système ne s'applique pas dans certains cas. D'où la dangerosité de ce concept.

Sans oublier, que le racisme, ce n'est pas l'exclusivité du "blanc"...
« Dieu se rit des hommes qui se plaignent des conséquences dont ils chérissent les causes » Jacques-Bénigne Bossuet
« Pardonner au terroriste est du ressort de Dieu, mais les Lui envoyer, est de mon ressort » Vladimir Poutine

Avatar du membre
Nombrilist
Messages : 49810
Enregistré le : 08 févr. 2010, 00:00:00

Message non lu par Nombrilist » 30 sept. 2010, 13:09:00

"On ne peut vraiment parler de xénophobie, puisque ce dernier est français, d'origine française (les DOM sont françaises)."

Bien sur que si, c'est un acte typiquement xénophobe. Regarde la définition de xénophobie sur wikipédia: c'est très large. Sinon, je suis d'accord avec à peu près tout, sauf le dernier paragraphe car je ne me suis pas trop fait d'idée sur le bien-fondé de la discrimination positive.
Comment un homme politique français peut-il placer les intérêts de son propre pays derrière les intérêts d'un pays concurrent ? Simple: en se faisant élire sans être franchement ambiguë sur la question.

Répondre

Retourner vers « Votre coup de "gueule" / coup de coeur »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré