La démocratie directe étes vous pour ou contre ?

Venez discuter de l'actualité politique.
Conscience

Message non lu par Conscience » 11 août 2010, 13:00:00

.
mps,

ce n est pas possible parce qu on veut nous le faire croire,et uniquement pour ça.

Mais il y aura un moment ou une véritable alterative s imposera,si non ça va péter.

Ce n est plus possible en l état actuel de faire confiance à aucun d entre eux,en plus aucun autre parti à part l UMP et les socialistes ne pourront être présent à l avenir car avec la menace du FN les gens votent utile,et le seul qui pourrait  se dégager  c est le FN,et dans l insatisfaction générale c est ce qui va se passer,l attitude de Sarkozy ouvre une voie royale au FN qui  effraie de moins en moins.

D ailleurs j en suis à le souhaiter et qu on en finisse !

En ligne
Avatar du membre
Nombrilist
Messages : 60678
Enregistré le : 08 févr. 2010, 00:00:00

Message non lu par Nombrilist » 11 août 2010, 13:06:00

Le FN ne passera jamais, car 83% des français sont contre (démonstration de 2002). Ce que le FN gagne en voix, c'est l'UMP qui le perd.

Conscience

Message non lu par Conscience » 11 août 2010, 13:16:00

Nombrilist a écrit :Le FN ne passera jamais, car 83% des français sont contre (démonstration de 2002). Ce que le FN gagne en voix, c'est l'UMP qui le perd.



.

Nombrilist c était en 2002 , 2012 ça fait dix ans de plus les choses changent et j ai des barômètres qui me font dire que l on va avoir des trés grosse surprise.

Autour de moi ceux qui ont voté Mittérant en 1981 ce sont ceux qui ont fait basculer la droite et ce sont ceux là qui vont voter FN en 2012 et je suis sur le c....l ils pensent que ça ne peut pas être pire,

quand mes familiers parlent comme ça,ça me fait dire que l on va au devant de grande surprise.

En ligne
Avatar du membre
Nombrilist
Messages : 60678
Enregistré le : 08 févr. 2010, 00:00:00

Message non lu par Nombrilist » 11 août 2010, 13:23:00

Bah, même si ça passe à 70% au lieu de 83, ce sera effrayant c'est sur. Mais ça ne passera pas plus.

Conscience

Message non lu par Conscience » 11 août 2010, 13:28:00

.
Déjà je vois le FN au deuxième tour en 2012.

Pour le reste la droite reportera pas ses voix à gauche comme la gauche l a fait pour Chirac,enfin ça m étonnerait.

PatJol
Messages : 1832
Enregistré le : 03 juin 2009, 00:00:00
Contact :

Message non lu par PatJol » 11 août 2010, 22:08:00

La question est mal posée.

La bonne question ne serait pas "La démocratie directe : êtes-vous pour ou contre ?" mais plutôt"La démocratie directe : y croyez-vous ?"

Dans mon cas je suis pour, mais je n'y crois pas.
Dans une discussion, le difficile, ce n'est pas de défendre son opinion, c'est de la connaître.
André Maurois

Avatar du membre
mps
Messages : 20146
Enregistré le : 01 mars 2009, 00:00:00
Localisation : Belgique

Message non lu par mps » 11 août 2010, 22:12:00

Conscience, crois-tu qu'un très grand nombre de gens qui ne connaissent rien à un dossier prenne les décisions les plus fondées ?

Je reprendstoujours le même exemploe : si tu dois subir une opération ultra  délicate du cerveau, demandes-tu l'avis de trois spécialistes, ou du Comité de Quartier ?
C'est quand on a raison qu'il est difficile de prouver qu'on n'a pas tort. (Pierre Dac)

Conscience

Message non lu par Conscience » 11 août 2010, 22:29:00

mps a écrit :Conscience, crois-tu qu'un très grand nombre de gens qui ne connaissent rien à un dossier prenne les décisions les plus fondées ?
Je reprendstoujours le même exemploe : si tu dois subir une opération ultra  délicate du cerveau, demandes-tu l'avis de trois spécialistes, ou du Comité de Quartier ?

.

mps,

ça n a rien à voir,ce n est qu une question d éducation et je suis sure que dés qu il y a des intérêts financiers en jeu,les gens compteraient trés bien.

On te fais croire que ce n est pas à notre porté,et tu les crois,te toute façon ça me fait plaisir de croire qu un jour les citoyens reprendront la parole....

Conscience

Message non lu par Conscience » 11 août 2010, 22:36:00

PatJol a écrit :La question est mal posée.
La bonne question ne serait pas "La démocratie directe : êtes-vous pour ou contre ?" mais plutôt"La démocratie directe : y croyez-vous ?"

Dans mon cas je suis pour, mais je n'y crois pas.

.

Il commence à y avoir de plus en plus de gens pour,c est un bon début,je m en contente ça fait son chemin dans les petites têtes et ça finira qui sait par s imposer en tous cas notre intérêt c est d en parler,rien que pour leur foutre la

 pétoche,et si nos politiques en prennent conscience,ils risquent d essayer de mieux nous satisfaire pour ne pas perdre leur job !

Ils ont plus à perdre que nous sur ce coup là !!!

Avatar du membre
wesker
Messages : 32008
Enregistré le : 18 mai 2009, 00:00:00
Localisation : Proche de celles et ceux qui vivent dans le pays réel

Message non lu par wesker » 12 août 2010, 13:53:00

On a bien compris mps, tout le mépris que tu as pour la démocratie directe....Mais alors, pourquoi approuver Sarkozy lorsqu'il s'engageaint, durant la campagne, pour promouvoir cette voie ?

Conscience

Message non lu par Conscience » 12 août 2010, 15:40:00

wesker a écrit :On a bien compris mps, tout le mépris que tu as pour la démocratie directe....Mais alors, pourquoi approuver Sarkozy lorsqu'il s'engageaint, durant la campagne, pour promouvoir cette voie ?

.

Je n ai jamais entendu parler de ça de la part de Srakozy,tu as une preuve ? en tous cas si c est le cas ,ça fait parti des promesses qui rend les enfants joyeux !

PatJol
Messages : 1832
Enregistré le : 03 juin 2009, 00:00:00
Contact :

Message non lu par PatJol » 12 août 2010, 22:18:00

C'est surtout Royal qui a fait ce genre de promesses, faudrait pas confondre !
Dans une discussion, le difficile, ce n'est pas de défendre son opinion, c'est de la connaître.
André Maurois

Avatar du membre
wesker
Messages : 32008
Enregistré le : 18 mai 2009, 00:00:00
Localisation : Proche de celles et ceux qui vivent dans le pays réel

Message non lu par wesker » 13 août 2010, 13:56:00

Non
Royal s'engageait sur la voie de la démocratie participative qui est un moyen pour la minorité (généralement clientèle électorale) d'imposer ses vues à la majorité qui n'est pas consulté.

Or, le Gouvernement doit gérer et répondre aux attentes de la majorité, par conséquent la démocratie ne s'entend que par référendum direct auprès de l'ensemble des français.

En ligne
Avatar du membre
Nombrilist
Messages : 60678
Enregistré le : 08 févr. 2010, 00:00:00

Message non lu par Nombrilist » 13 août 2010, 13:59:00

La démocratie participative impliquait qui voulait s'y joindre Wesker.

PatJol
Messages : 1832
Enregistré le : 03 juin 2009, 00:00:00
Contact :

Message non lu par PatJol » 14 août 2010, 09:07:00

Il y a un passage du livre de François de Closets « Le divorce français, les élites contre le peuple, le peuple contre les élites » qui aborde bien le sujet :

 
 La démocratie proclame le peuple souverain, encore faut-il qu'il puisse s'exprimer. Traditionnellement, il ne manifeste sa volonté qu'en répondant aux questions qu'on lui pose., aux choix qu'on lui propose lors des élections. Dans l'intervalle, il est censé faire connaître son opinion à travers le filtre plus ou moins déformant de la presse. Faute de se faire entendre, il ne lui reste qu'à descendre dans la rue.
Plus récemment, le peuple fut équipé d'une prothèse : les sondages d'opinion. Ainsi appareillé, le grand taiseux est devenu un bavard impénitent. Tous les jours il est censé donner son avis sur tout et n'importe quoi. Mais cette parole reste singulièrement passive, il lui manque la spontanéité et l'interactivité.
Voila précisément ce qu'apporte Internet, le nouveau forum. Les Français se sont pris au jeu, les blogs connaissent un développement foisonnant exubérant. Défoulement sans conséquence ou révolution de notre vie démocratique ?
Le phénomène est si récent que l'on peut difficilement utiliser l'analyse rétrospective. Et pourtant... A deux reprises, les Français se sont exprimés sur les questions européennes : En 1992 pour ratifier le traité de Maastricht et en 2005 pour rejeter le projet de constitution européenne. Deux superbes illustrations du divorce français. Dans un cas comme dans l'autre, l'élite, gauche et droite confondue, se prononce en faveur du texte. Les premiers sondages donnent une majorité confortable au "oui".
Au cours de la campagne, les forces de gouvernement, les gens raisonnables et responsables, viennent conforter les Français dans leur opinion favorable. La contradiction est apportée par des forces de protestation extrémistes, marginales, minoritaires dans tous les cas. Bref, c'est bien l'élite qui vient prêcher la bonne parole au peuple.
Résultat de ces appels à la raison : la majorité des deux tiers n'est plus que de 51 % en 1992 et se réduit à un piteux 45 % en 2005. D'une consultation à la suivante, Internet s'était invité dans le débat. Les opposants y rouvèrent, en dehors des voies classiques, un moyen d'expression d'une redoutable efficacité. Impossible d'en mesurer l'influence exacte, mais tous les politologues conviennent qu'il fut loin d'être négligeable.
Internet a de nouveau joué un rôle essentiel dans la désignation du candidat socialiste à l'élection présidentielle. Ségolène Royal en fit un bien meilleur usage que Dominique Strauss-Kahn et Laurent Fabius. Aurait-elle gagné sans son blog 'Désirs d'avenir", on ne le saura jamais ; le fait est que ce contact direct avec les militants et sympathisants l'a beaucoup aidée.
Deux précédents significatifs pour un média tout juste débutant. Nul doute qu'Internet prendra une place de plus en plus importante dans notre vie politique. Une étude de l'European Interactive Advertising Association n'a-t-elle pas révélé que désormais les jeunes européens de 15 à 25 ans consacrent chaque semaine 13 heures à la télévision et 15 heures à Intenet. Cette nouvelle génération de citoyens fera un usate des différents médias que nous ne pouvons pas imaginer. Mais nous voyons déjà le sens d'une telle évolution. Pour le meilleur ou pour le pire, elle fera perdre à l'élite une part de sa superbe et la soumettra à une pression accrue de la population. Les courants protestataires ont été les premiers à investir ce nouveau forum, il appartient désormais aux citoyens de s'y manifester, de l'utiliser pour imposer le renouveau de notre démocratie. Une fois de plus, le progrès technique s'impose dans notre société, mais sans fournir le moindre mode d'emploi.
Dans une discussion, le difficile, ce n'est pas de défendre son opinion, c'est de la connaître.
André Maurois

Répondre

Retourner vers « L'actualité politique »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré