Pourquoi les incidents et blocages s'intensifient dans les universités

Venez nous parler des problèmes de nos écoles ( service minimum, l'accueil des enfants, effectifs dans les classes ... )
Avatar du membre
johanono
Messages : 23962
Enregistré le : 14 août 2010, 00:00:00

Pourquoi les incidents et blocages s'intensifient dans les universités

Message non lu par johanono » 30 mars 2018, 11:42:19

Pourquoi les incidents et blocages s'intensifient dans les universités

Incidents et blocages se multiplient au sein des universités et ont pris de l'ampleur après la violente agression contre des étudiants à Montpellier, alors que les examens approchent et que la délicate réforme de l'enseignement supérieur commence à s'appliquer.

Image

Article complet sur https://www.challenges.fr/education/mon ... tes_577438
Et c'est reparti pour plusieurs semaines de bazar dans les universités. Les activistes gauchistes rêvent peut-être de rejouer mai 68...

Le fait est que l'enseignement supérieur français repose sur une dualité :
- d'un côté, les grandes écoles et autres filières d'excellence (par exemple, les IUT),
- de l'autre, les universités.

Une sélection naturelle s'opère ainsi : ceux qui veulent bosser vont dans les filières d'excellence (on remarquera qu'il n'y a jamais de mouvements sociaux dans ces filières d'excellence), quant aux jean-foutre, ils vont à la fac, où ils auront tout loisir de se rebeller contre une société prétendument oppressive. Dommage pour les quelques étudiants méritants qui vont quand même à la fac et qui sont entravés par les jean-foutre gauchistes.

Avatar du membre
johanono
Messages : 23962
Enregistré le : 14 août 2010, 00:00:00

Re: Pourquoi les incidents et blocages s'intensifient dans les universités

Message non lu par johanono » 30 mars 2018, 11:49:26

Nivellement par le bas, encore et toujours. Après, on comprend que les étudiants les plus sérieux cherchent à échapper à l'université en intégrant des filières d'excellence.

Avatar du membre
johanono
Messages : 23962
Enregistré le : 14 août 2010, 00:00:00

Re: Pourquoi les incidents et blocages s'intensifient dans les universités

Message non lu par johanono » 02 avr. 2018, 20:25:16

Université : journée test pour la mobilisation étudiante

Depuis les violences, il y a dix jours, à la faculté de droit de Montpellier, le mouvement étudiant contre la loi Vidal a pris en ampleur et en tension.

Image

Article complet sur http://etudiant.lefigaro.fr/article/uni ... feddf3af1/
La chienlit sera probablement très forte cette année. Il est à craindre qu'elle n'ait raison des ardeurs réformatrices du gouvernement.

Avatar du membre
johanono
Messages : 23962
Enregistré le : 14 août 2010, 00:00:00

Re: Pourquoi les incidents et blocages s'intensifient dans les universités

Message non lu par johanono » 09 avr. 2018, 21:47:42

À Nanterre, les étudiants bloqueurs délogés par l’intervention musclée des CRS

VIDÉO - L’université Paris Nanterre a été partiellement fermée ce matin après l’occupation de bâtiments par des étudiants opposés à la réforme de l’accès à l’université. Les forces de l’ordre sont intervenues pour une évacuation musclée.

Image

Article complet sur http://etudiant.lefigaro.fr/article/a-n ... a00654525/
:ok:

Papibilou
Messages : 5808
Enregistré le : 24 juil. 2010, 00:00:00

Re: Pourquoi les incidents et blocages s'intensifient dans les universités

Message non lu par Papibilou » 13 avr. 2018, 12:35:16

Penser qu'il n'y a que des "jean-foutres" dans les universités c'est vraiment caricatural. Allez donc dans une fac de médecine, vous allez y voir une kyrielle d'étudiants acharnés. Les fouteurs de m. se recrutent majoritairement dans les facs de lettres / psycho.
Et ils sont manipulés par des gauchistes, parfois violents, mais toujours minoritaires qui pensent que pour imposer une révolution il faut être actif face à une majorité passive. Et ils y sont aidés par LFI qui essaye de tenter ce qu'ils appellent convergence des luttes.

Avatar du membre
Hector
Messages : 6222
Enregistré le : 06 août 2016, 21:54:48

Re: Pourquoi les incidents et blocages s'intensifient dans les universités

Message non lu par Hector » 13 avr. 2018, 19:55:55

Tout à fait, le Arthur qu'on voit sur la 2 à chaque 20h sera député LFI dans 5 ans.
L'État, c'est la grande fiction à travers laquelle tout le monde s’efforce de vivre aux dépens de tout le monde. (Frédéric Bastiat) La seule chose que le socialisme ait jamais faite pour les pauvres est leur donner beaucoup de compagnie.(Lawrence W. Reed)

Avatar du membre
politicien
Site Admin
Messages : 32136
Enregistré le : 30 août 2008, 00:00:00
Compte Twitter : @LActuPolitique

Re: Pourquoi les incidents et blocages s'intensifient dans les universités

Message non lu par politicien » 20 avr. 2018, 21:26:14

Tolbiac : plusieurs centaines de personnes encore mobilisées malgré l’évacuation du site universitaire

20 avr. 2018, 00:00:00

Une centaine de personnes ont dû quitter les lieux, vendredi, au petit matin. Certains font état de personnes blessées lors de l’opération policière. La préfecture de police dément.

Image



Une centaine de personnes ont dû quitter les lieux, vendredi, au petit matin. Certains font état de personnes blessées lors de l’opération policière. La préfecture de police dément.


Le Monde | 20.04.2018 à 05h38 • Mis à jour le 20.04.2018 à 21h12 | Par Service Campus






« On ne les a pas vus arriver, tout s’est passé très vite », a raconté, vendredi matin, Ayse, étudiante en philosophie à l’université Panthéon-Sorbonne. « Ils sont passés par la porte arrière. Ils ont débarqué avec des tronçonneuses, des Famas. Ça s’est passé en quelques minutes. Nous avons été parqués dans l’amphi N, où nous dormions, avant d’être évacués, sans pouvoir récupérer nos affaires. Deux personnes sont à l’hôpital », a aussi expliqué Emma, étudiante en langues à Paris-I, qui occupait les lieux depuis trois semaines.

« Beaucoup de sang »


Dans la journée, des témoignages faisant état de personnes blessées au cours de l’évacuation, dont une dans un état grave, ont été publiés sur des sites d’information, notamment celui de l’hebdomadaire Marianne. Contactée par Le Monde, Samya Mokhtar, secrétaire générale de l’UNEF à Paris-I, raconte qu’« une personne a assisté directement à la scène, qui s’est passée au moment où les CRS intervenaient. Un jeune homme a voulu sauter d’un muret, vers les amphis extérieurs, et, selon le témoin direct, il a été déstabilisé par un policier. Il est tombé la tête la première sur le sol. Il y avait beaucoup de sang. »


En milieu d’après-midi, cette responsable de l’UNEF ne connaissait pas l’identité de la victime : « Nous avons essayé d’appeler les différents hôpitaux, pour savoir si la personne va bien, mais sans avoir d’information pour l’instant. Nous ne pouvons pas confirmer les rumeurs de coma, mais nous savons que quelqu’un est tombé gravement sur la tête. »

Démenti de la préfecture de police de Paris


Contactée vendredi à 16 heures par Le Monde, la préfecture de police de Paris a démenti ces témoignages, assurant qu’aucune personne n’avait été blessée. Elle confirme ainsi son communiqué diffusé plus tôt dans la journée, selon lequel l’opération s’est déroulée « dans le calme » et sans « incident ». Toujours selon ce communiqué, lors de l’opération qui a pris fin « à 6 heures », un individu a été interpellé « pour outrage et rébellion » et « des dégradations nombreuses » sur le site auraient été relevées.


Face à « de nombreuses rumeurs », notamment sur les réseaux sociaux, « faisant état d’une personne grièvement blessée se trouvant dans le coma », la préfecture de police a réaffirmé dans la soirée dans un communiqué qu’« aucun blessé n’a été recensé sur cette opération ».


Elle a précisé qu’« aucun blessé grave qui puisse être en lien avec cette opération d’évacuation n’a été hospitalisé dans les services de réanimation tant médicale que chirurgicale ou neurochirurgicale », précisant que cette information a été confirmée au cabinet du préfet de police par l’Assistance publique-Hôpitaux de Paris (AP-HP).

#Tolbiac Contrairement aux rumeurs qui circulent sur les réseaux sociaux aucun blessé grave, en lien avec l’opérati… https://t.co/nvBxq3QYhj

— prefpolice (@Préfecture de police)

Au moins une centaine de CRS ont pénétré à 5 heures du matin dans la faculté, essuyant notamment des jets de bouteilles de verre et autres projectiles. Quelques minutes avant le début de l’intervention, les occupants des lieux avaient sonné l’alarme, semant la confusion. Certains se sont retranchés à l’intérieur tandis que d’autres tentaient de s’enfuir en escaladant la grille tout en lançant des projectiles sur les forces de l’ordre, a constaté une journaliste de l’Agence France-Presse (AFP). La rue longeant le site a ensuite été bouclée par la police.


Une photo de l’intervention a été postée sur la page Facebook des occupants :


Le ministre de l’intérieur, Gérard Collomb, s’est félicité de cette opération. Mercredi, il avait promis que « l’Etat de droit » serait rétabli « partout » et « en particulier dans les facultés », en écho aux déclarations d’Emmanuel Macron, qui avait fustigé dimanche soir des protestataires « souvent minoritaires » et « des professionnels du désordre ».


Interrogé par Le Monde, Georges Haddad, le président de l’université Panthéon-Sorbonne, s’est déclaré « soulagé et plus que satisfait » de cette opération. Il a remercié les forces de l’ordre, qui ont agi « avec un savoir-faire exemplaire », et souhaite maintenant un « retour à la sérénité ».


M. Haddad avait réclamé l’intervention des forces de l’ordre dès le 9 avril, inquiet de la situation sur place après la découverte de cocktails Molotov sur le site. La préfecture de police n’avait alors pas immédiatement donné suite à sa demande, invoquant une « appréciation technique ».


Lire aussi :   Tolbiac : les étudiants bloqueurs dénoncent l’appel de la présidence aux forces de l’ordre

Des dégradations « énormes »


Le président de l’université a, en revanche, déploré vendredi matin des dégâts « énormes », évoquant des dégradations « de tous ordres », concernant aussi bien le matériel informatique que les bâtiments :

(...)


Article complet sur http://www.lemonde.fr/universites/artic ... 68207.html
« Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites, mais je me battrai jusqu’au bout pour que vous puissiez le dire » Le débat ne s'arrête jamais sur Actu-Politique

Avatar du membre
Hector
Messages : 6222
Enregistré le : 06 août 2016, 21:54:48

Re: Pourquoi les incidents et blocages s'intensifient dans les universités

Message non lu par Hector » 20 avr. 2018, 21:49:57

Le gouvernement a bien fait de nettoyer Tolbiac, et je suis impatient de voir la suite.
L'État, c'est la grande fiction à travers laquelle tout le monde s’efforce de vivre aux dépens de tout le monde. (Frédéric Bastiat) La seule chose que le socialisme ait jamais faite pour les pauvres est leur donner beaucoup de compagnie.(Lawrence W. Reed)

Avatar du membre
Jeff Van Planet
Messages : 17669
Enregistré le : 08 juin 2013, 11:41:21

Re: Pourquoi les incidents et blocages s'intensifient dans les universités

Message non lu par Jeff Van Planet » 21 avr. 2018, 09:09:11

à partir du moment où des grévistes occupent un endroit et empêchent les autres d'y accéder, il faut les déloger point.
Le grand problème de notre système démocratique c'est qu'il permet de faire démocratiquement des choses non démocratiques.
J.Saramago

Avatar du membre
johanono
Messages : 23962
Enregistré le : 14 août 2010, 00:00:00

Re: Pourquoi les incidents et blocages s'intensifient dans les universités

Message non lu par johanono » 25 avr. 2018, 12:12:54

Universités occupées : les campus de Nancy et Metz évacués

Les forces de l’ordre ont évacué les deux campus de l’université de Lorraine en début de matinée ce mercredi.

Image

Article complet sur http://www.leparisien.fr/societe/univer ... 682571.php
:ok:
Jeff Van Planet a écrit :
21 avr. 2018, 09:09:11
à partir du moment où des grévistes occupent un endroit et empêchent les autres d'y accéder, il faut les déloger point.
Cette opinion de bon sens ne semble hélas pas partagée par tout le monde en France... :mrgreen:

Avatar du membre
johanono
Messages : 23962
Enregistré le : 14 août 2010, 00:00:00

Re: Pourquoi les incidents et blocages s'intensifient dans les universités

Message non lu par johanono » 11 mai 2018, 12:09:55

Les activistes d'extrême-gauche ont encore fait parler leur conception particulière de la démocratie :
À Arcueil, les examens annulés après le blocage du centre par des manifestants

Les étudiants de droit et sciences politiques de Nanterre, mais aussi de Sciences Po Paris étaient convoqués ce matin pour passer leurs examens. Sur place le Centre d’examens d’Arcueil était bloqué par des manifestants rendant la tenue des examens impossible. Ils sont d’ailleurs officiellement annulés.

Image

Article complet sur http://etudiant.lefigaro.fr/article/des ... 776ed5324/
:mrgreen:

Avatar du membre
Hector
Messages : 6222
Enregistré le : 06 août 2016, 21:54:48

Re: Pourquoi les incidents et blocages s'intensifient dans les universités

Message non lu par Hector » 11 mai 2018, 17:44:35

Que fout le Ministère de l'Intérieur ?
L'État, c'est la grande fiction à travers laquelle tout le monde s’efforce de vivre aux dépens de tout le monde. (Frédéric Bastiat) La seule chose que le socialisme ait jamais faite pour les pauvres est leur donner beaucoup de compagnie.(Lawrence W. Reed)

Avatar du membre
johanono
Messages : 23962
Enregistré le : 14 août 2010, 00:00:00

Re: Pourquoi les incidents et blocages s'intensifient dans les universités

Message non lu par johanono » 11 mai 2018, 19:15:01

Les flics ont aspergé de gaz lacrymogènes quelques manifestants, dont Éric Coquerel, qui ne l'a pas très bien pris.
Aspergé de gaz lacrymogène et taclé par Christophe Castaner, l’insoumis Éric Coquerel se fâche

Le député de la France insoumise était parmi les étudiants de Nanterre qui ont empêché la tenue des examens à Arcueil, vendredi. Sur Twitter, il s’est pris le bec avec le délégué général de la République en marche, après avoir fustigé le comportement des forces de l’ordre.

Image

Article complet sur https://www.ouest-france.fr/politique/l ... he-5753565
C'est un immense scandale de voir ce député inciter au désordre, se rebeller contre les flics et haranguer les manifestants pour mettre la pagaille. Comme l'a souligné Christophe Castaner, porter une échappe tricolore ne donne pas tous les droits.

Il vient pleurnicher parce qu'il a reçu des gaz lacrymogènes qu'il a bien mérités, mais a-t-il pensé aux étudiants qui souhaitaient passer leurs examens ?

Les masques tombent progressivement. Mélenchon et sa bande d'insoumis veulent provoquer le désordre social et ne ratent pas une occasion d'exprimer leur haine des flics.

Avatar du membre
Yakiv
Messages : 5111
Enregistré le : 09 avr. 2016, 18:10:15
Parti Politique : Parti Socialiste (PS)

Re: Pourquoi les incidents et blocages s'intensifient dans les universités

Message non lu par Yakiv » 11 mai 2018, 19:23:03

On a vraiment l'impression qu'il faut peu de choses pour amener certains à tout bloquer.
Ces gens savent-ils encore pourquoi ils se mobilisent ?

Avatar du membre
Hector
Messages : 6222
Enregistré le : 06 août 2016, 21:54:48

Re: Pourquoi les incidents et blocages s'intensifient dans les universités

Message non lu par Hector » 11 mai 2018, 19:41:36

Oui, la sainte haine de l'ordre, du travail, de la famille, de la France.
L'État, c'est la grande fiction à travers laquelle tout le monde s’efforce de vivre aux dépens de tout le monde. (Frédéric Bastiat) La seule chose que le socialisme ait jamais faite pour les pauvres est leur donner beaucoup de compagnie.(Lawrence W. Reed)

Répondre

Retourner vers « Nos écoles »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré