François Hollande est de retour avec son livre: Les leçons du pouvoir

Venez discuter de l'actualité politique.
Avatar du membre
Jean
Messages : 4475
Enregistré le : 10 mai 2012, 08:35:09

Re: François Hollande est de retour avec son livre: Les leçons du pouvoir

Message non lu par Jean » 13 avr. 2018, 10:55:21

Yakiv a écrit :
12 avr. 2018, 19:23:16
Jean exprime EXACTEMENT ce que j'ai dit.

L'oeuvre de Macron est pour le moment sensiblement similaire à celle de Hollande.
Mais Macron est plus beau, plus élégant, etc, du coup ça n'a prétendument rien à voir.
Voilà à quoi mène la personnification de la vie politique.

Au passage, sur les 3 reproches cités :
- sur le plan macro-économique, Hollande a tout de même fait des réformes plutôt d'inspiration libérale avec le pacte de compétitivité puis celui de responsabilité.
- sur le plan de sa vie privée, ben c'est sa vie privée, autrement dit, c'est exactement le genre de choses dont un électeur ne devrait rien avoir à carrer, mais ça ce serait si les électeurs s'intéressaient plus au fond qu'à la forme, aux programmes plutôt qu'à la tête du client, ce qui n'est malheureusement pas le cas.
- sur le plan militaire, Jean raconte strictement n'importe quoi. Il faut être clair, si le Mali existe encore sous la forme d'un état de droit et qu'il n'a pas dérivé vers une Libye d'Afrique de l'ouest, c'est grâce à l'intervention française décidée par Hollande (et approuvé par à peu près tout le spectre politique français à de rares exceptions). Sinon, il n'y a pas eu d'autres interventions militaires françaises notables sous Hollande.

Ce ne sont pas des réformes mais de simple mesures économiques.

Une reforme c'est lorsqu'on change les règles du jeu. Là il s'agit simplement de mesures fiscales.

La vie c'est le privé, bien sûr. Ce que je lui reproche justement c'est de ne pas avoir réussi à la laisser dans le domaine du privé. Il s'est laissé surprendre dans des situations ridicules peu adaptées à la dignité qu'impose sa fonction. Son commentaire sur sa rupture sur le perron de l'Elysée tenait plus de la télé-réalité que d'un acte de gouvernement.


Quant à l’intervention au Mali, j'ai du mal m'exprimer. Je ne la criquais pas mais je commentais le comportement enfantin qu'il avait eu sur place.

Pour commenter l'intervention au Mali je pense qu'il fallait la faire surtout qu'elle était à notre taille. L'armée française peut encore combattre quelques dizaines de pick-up armés dans un pays désertique. Cela dit c'est devenu un piège à C... dont on ne parvient pas à sortir malgré nos supplications auprès des autres européens qui ont l'air de s'en foutre totalement et auprès des pays africains qui semblent peu à même de mener ce genre de combats qui demandent de la vitesse et du renseignement.
Après il faudrait évaluer si le Mali en vaut la chandelle...

Pour en revenir à notre ancien président, je lui reproche en effet plus son grotesque et son manque de maîtrise de soi que son inaction qui, en fin de compte, a permis d'éviter la catastrophe.

Papibilou
Messages : 5767
Enregistré le : 24 juil. 2010, 00:00:00

Re: François Hollande est de retour avec son livre: Les leçons du pouvoir

Message non lu par Papibilou » 13 avr. 2018, 12:24:11

albert a écrit :
12 avr. 2018, 05:21:14
"Les leçons du pouvoir", titre curieux car Hollande semble n'avoir tiré aucune leçon du pouvoir ni surtout de son échec. Il est toujours dans le déni.
Absolument.

Avatar du membre
Yakiv
Messages : 5079
Enregistré le : 09 avr. 2016, 18:10:15
Parti Politique : Parti Socialiste (PS)

Re: François Hollande est de retour avec son livre: Les leçons du pouvoir

Message non lu par Yakiv » 13 avr. 2018, 20:50:19

Jean a écrit :
13 avr. 2018, 10:55:21
Ce ne sont pas des réformes mais de simple mesures économiques.

Une reforme c'est lorsqu'on change les règles du jeu. Là il s'agit simplement de mesures fiscales.
Si vous voulez. Mais dans ce cas, Macron ne fait pas non plus de "réformes", on est d'accord ?
Jean a écrit :
13 avr. 2018, 10:55:21
La vie c'est le privé, bien sûr. Ce que je lui reproche justement c'est de ne pas avoir réussi à la laisser dans le domaine du privé. Il s'est laissé surprendre dans des situations ridicules peu adaptées à la dignité qu'impose sa fonction. Son commentaire sur sa rupture sur le perron de l'Elysée tenait plus de la télé-réalité que d'un acte de gouvernement.
En clair, on lui reproche d'avoir eu une vie privée. A qui la faute ?
Aux médias qui médiatisent ce qui n'a pas lieu d'être. Sûrement.
Aux électeurs qui s'intéressent à ces conneries. Egalement.
Au final, dans cette triangulaire médias, électeurs, Hollande, c'est à Hollande que j'attribuerais le moins de responsabilité.
Jean a écrit :
13 avr. 2018, 10:55:21
Pour en revenir à notre ancien président, je lui reproche en effet plus son grotesque et son manque de maîtrise de soi que son inaction qui, en fin de compte, a permis d'éviter la catastrophe.
En fait, je voulais vous demander, c'est quoi les promesses de Hollande qu'il n'a "heureusement" pas tenues ?

Avatar du membre
Jean
Messages : 4475
Enregistré le : 10 mai 2012, 08:35:09

Re: François Hollande est de retour avec son livre: Les leçons du pouvoir

Message non lu par Jean » 14 avr. 2018, 11:25:48

Yakiv a écrit :
13 avr. 2018, 20:50:19
Jean a écrit :
13 avr. 2018, 10:55:21
Ce ne sont pas des réformes mais de simple mesures économiques.

Une reforme c'est lorsqu'on change les règles du jeu. Là il s'agit simplement de mesures fiscales.
Si vous voulez. Mais dans ce cas, Macron ne fait pas non plus de "réformes", on est d'accord ?
Jean a écrit :
13 avr. 2018, 10:55:21
La vie c'est le privé, bien sûr. Ce que je lui reproche justement c'est de ne pas avoir réussi à la laisser dans le domaine du privé. Il s'est laissé surprendre dans des situations ridicules peu adaptées à la dignité qu'impose sa fonction. Son commentaire sur sa rupture sur le perron de l'Elysée tenait plus de la télé-réalité que d'un acte de gouvernement.
En clair, on lui reproche d'avoir eu une vie privée. A qui la faute ?
Aux médias qui médiatisent ce qui n'a pas lieu d'être. Sûrement.
Aux électeurs qui s'intéressent à ces conneries. Egalement.
Au final, dans cette triangulaire médias, électeurs, Hollande, c'est à Hollande que j'attribuerais le moins de responsabilité.
Jean a écrit :
13 avr. 2018, 10:55:21
Pour en revenir à notre ancien président, je lui reproche en effet plus son grotesque et son manque de maîtrise de soi que son inaction qui, en fin de compte, a permis d'éviter la catastrophe.
En fait, je voulais vous demander, c'est quoi les promesses de Hollande qu'il n'a "heureusement" pas tenues ?

1 Non les mesures de flexibilité du travail sont des mesures de reformes. La fin du statut sans des cheminots est aussi un changement certes timide mais qui va dans le sens de la justice sociale et devrait porter des fruits au fil des ans; l'aide à l'orientation des étudiants afin d'éviter des centaines de milliers de déceptions... J'attends les autres (la formation professionnelle notamment)

2 On a peut-être une vision de la dignité différente. Là encore ce n'est pas l'acte qui répréhensible, il peut baiser qui il veut et même par paquet de douze ça ne me gêne pas. Je suppose que le régent entre 1715 et 1723 a fait bien pire... Cela ne l'a pas empêché d'être un bon chef d'état. Non c'est le grotesque des situations. On peut être libertin mais pas ridicule.
Il porte pendant les cinq ans que la majorité de notre peuple lui a confié l'image de la France... Un peu de tenue. Les journalistes ne répandent pas de bruits étonnants sur les déboires ou réussites amoureuses de Merkel et May. Ce n'est probablement pas l'envie qui leur en manque. Même pour Trump, on évoque son passé dans le domaine mais pas son présent.
En un mot "un peu de tenue m....".

3 Certaines ont été tenues, généralement celles qui ne coûtaient pas instantanément. Néanmoins j'en citerai deux seules presque amusantes :le retour du déficit à moins de 3% dès 2013 et l'équilibre budgétaire à la fin du quinquennat (je les aime celles-là parce qu’elles sont un peu plus globales).

Avatar du membre
Yakiv
Messages : 5079
Enregistré le : 09 avr. 2016, 18:10:15
Parti Politique : Parti Socialiste (PS)

Re: François Hollande est de retour avec son livre: Les leçons du pouvoir

Message non lu par Yakiv » 14 avr. 2018, 11:42:03

Jean a écrit :
14 avr. 2018, 11:25:48
1 Non les mesures de flexibilité du travail sont des mesures de reformes.
Plafonner les indemnités prud’homales, vous pensez que ça fait partie d'une grande réforme ? Pas moi.
En fait, je pense que celui qui fera de véritables réformes (au sens où nous pourrions l'entendre tous les 2) sera celui qui parviendra à mettre en place une politique plus protectionniste et anti-cyclique ainsi qu'une grande réforme de la fiscalité pour réduire le poids de la TVA afin de rendre les prélèvements totaux plus progressifs.
Jean a écrit :
14 avr. 2018, 11:25:48
La fin du statut sans des cheminots est aussi un changement certes timide mais qui va dans le sens de la justice sociale et devrait porter des fruits au fil des ans
C'est plus la préparation de la libération du marché ferroviaire imposée par l'Union européenne qu'autre chose.
Jean a écrit :
14 avr. 2018, 11:25:48
l'aide à l'orientation des étudiants afin d'éviter des centaines de milliers de déceptions...
Entamé sous Hollande.
Jean a écrit :
14 avr. 2018, 11:25:48
2 On a peut-être une vision de la dignité différente. Là encore ce n'est pas l'acte qui répréhensible, il peut baiser qui il veut et même par paquet de douze ça ne me gêne pas. Je suppose que le régent entre 1715 et 1723 a fait bien pire... Cela ne l'a pas empêché d'être un bon chef d'état. Non c'est le grotesque des situations. On peut être libertin mais pas ridicule.
Il porte pendant les cinq ans que la majorité de notre peuple lui a confié l'image de la France... Un peu de tenue. Les journalistes ne répandent pas de bruits étonnants sur les déboires ou réussites amoureuses de Merkel et May. Ce n'est probablement pas l'envie qui leur en manque. Même pour Trump, on évoque son passé dans le domaine mais pas son présent.
En un mot "un peu de tenue m....".
Est-ce que vous pensez par exemple que Bill Clinton a ridiculisé les Etats-Unis d'Amérique ?
Et pourtant, malgré une Amérique beaucoup plus puritaine que la France, malgré des conséquences (sur le plan judiciaire notamment) autrement plus significatives pour Clinton que pour Hollande, Clinton n'a jamais atteint les taux d'impopularité de Hollande. Pourquoi ?
C'est simple. Parce que Clinton était beau et qu'il avait la classe, alors que Hollande était moche et qu'il avait pas la classe.
Jean a écrit :
14 avr. 2018, 11:25:48
3 Certaines ont été tenues, généralement celles qui ne coûtaient pas instantanément. Néanmoins j'en citerai deux seules presque amusantes :le retour du déficit à moins de 3% dès 2013 et l'équilibre budgétaire à la fin du quinquennat (je les aime celles-là parce qu’elles sont un peu plus globales).
Et vous considérez que c'est l'accomplissement de ces 2 promesses qui auraient ruiné la France ? Je ne comprends pas.
D'ailleurs, il s'agit plus pour moi d'objectifs que de promesses électorales que j'associe plus au programme des candidats.

En ligne
Avatar du membre
wesker
Messages : 29973
Enregistré le : 18 mai 2009, 00:00:00
Localisation : Proche de celles et ceux qui vivent dans le pays réel

Re: François Hollande est de retour avec son livre: Les leçons du pouvoir

Message non lu par wesker » 14 avr. 2018, 21:18:26

Hollande a initié nombre d'orientations qui sont aujourd'hui amplifiées par le Président de la République, dès lors, son retour ne semble pas absolument nécessaire et je ne vois pas trop, hormis un regard sur son quinquennat ce qu'il a, à apporter au débat politique.

Yakiv...le terme de "haine" semble excessif, il y eût une certaine déception qui s'exprime, c'est parfaitement légitime, néanmoins il n'est pas l'objet d'une haine personnelle, viscérale. Ces responsables politiques devraient plutôt s'interroger sur la perception qu'ils ont de leurs politiques avec les réalités qu'expriment leurs électeurs, souvent déçus.

Avatar du membre
politicien
Site Admin
Messages : 32111
Enregistré le : 30 août 2008, 00:00:00
Compte Twitter : @LActuPolitique

Re: François Hollande est de retour avec son livre: Les leçons du pouvoir

Message non lu par politicien » 15 avr. 2018, 17:07:06

François Hollande : "Je ne peux pas dire 'mon temps est terminé'"

POLITIQUE - Dans une interview à France 3 dimanche, l'ancien président entend encore se rendre "utile" pour aider le PS à "trouver de nouvelles propositions".

Image



L'ancien président François Hollande affirme qu'il ne renonce pas à la politique et se dit toujours "socialiste", dans un entretien diffusé dimanche sur France 3 Nouvelle Aquitaine. "J'ai été président de la République, je ne peux pas dire 'mon temps est terminé, je ne m'occuperai plus de tout ça' (...) Non, j'ai mes engagements, je suis socialiste, je l'ai été dès mon plus jeune âge de citoyen", assure l'ancien élu corrézien qui fut aussi premier secrétaire du Parti socialiste (de 1997 à 2008).


"Savoir se projeter dans l'avenir". "Il faut savoir ce qu'on a fait, et il faut être capable de regarder l'Histoire, ce qu'elle a apporté grâce aux socialistes, grâce à la gauche, grâce à toutes les forces de progrès", souligne-t-il encore. Mais il faut aussi, "savoir se projeter dans l'avenir", assure l'ancien chef de l'État (2012-2017), venu en Nouvelle Aquitaine dans son ancien fief électoral à Tulle en Corrèze pour dédicacer son dernier livre Les leçons du pouvoir.

"Si je peux être utile..." "Quand on voit le creusement des inégalités, quand on voit le désordre climatique, quand on voit le retour au protectionnisme, quand on voit le libéralisme qui avance sans progrès social, on se dit 'Il doit y avoir une idée forte pour y répondre', ça s'appelle le socialisme mais pas avec les instruments d'hier parce qu'à chaque défi, il faut trouver de nouvelles propositions et si je peux être utile...", dit-il.




Par Rédaction Europe1.fr avec AFP
Article complet sur http://www.europe1.fr/politique/francoi ... tor=CS1-16
« Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites, mais je me battrai jusqu’au bout pour que vous puissiez le dire » Le débat ne s'arrête jamais sur Actu-Politique

En ligne
Avatar du membre
wesker
Messages : 29973
Enregistré le : 18 mai 2009, 00:00:00
Localisation : Proche de celles et ceux qui vivent dans le pays réel

Re: François Hollande est de retour avec son livre: Les leçons du pouvoir

Message non lu par wesker » 15 avr. 2018, 23:03:45

C'est assez incroyable qu'il évoque l'idée d'un socialisme qui réduirait les inégalités, lui, qui, en tant que Président instaura le CICE et la loi travail qui, quo'n le veuille ou non exposa les salariés à des incertitudes bien plus grandes encore qu'auparavant.

Naturellement, il est légitime de refuser un libéralisme économique qui avancerait sans progrès sociaux, mais, sous sa présidence, ce fut le cas, notamment sous l'ère Valls, dès lors, je ne crois pas qu'il soit le mieux placés pour se démarquer, aujourd'hui de la politique du Président de la République qui fut l'un de ses plus proches conseillers, préalablement à être son ministre.

Avatar du membre
Calvero
Messages : 449
Enregistré le : 13 oct. 2017, 14:25:34
Localisation : Sur la méridienne verte en Aveyron
Contact :

Re: François Hollande est de retour avec son livre: Les leçons du pouvoir

Message non lu par Calvero » 23 avr. 2018, 10:04:34

Sûr que l'entendre parler de socialisme c'est comme entendre Hanouna parler de dignité...

On est très loin de Jaurès ou de Blum dont il a grandement contribué à trahir le dessin.
"Un oiseau né en cage croit que voler est une maladie."

Alejandro Jodorowsky

>> http://linconnuquisexprime.blogspot.fr/

Avatar du membre
Nolimits
Messages : 6911
Enregistré le : 29 avr. 2015, 12:39:32

Re: François Hollande est de retour avec son livre: Les leçons du pouvoir

Message non lu par Nolimits » 23 avr. 2018, 11:39:40

Calvero a écrit :
23 avr. 2018, 10:04:34
Sûr que l'entendre parler de socialisme c'est comme entendre Hanouna parler de dignité...

On est très loin de Jaurès ou de Blum dont il a grandement contribué à trahir le dessin.
Jean-Jaures/Blum : début du...20ème siècle ! Soit, il y a plus de 100 ans !

Avatar du membre
johanono
Messages : 23898
Enregistré le : 14 août 2010, 00:00:00

Re: François Hollande est de retour avec son livre: Les leçons du pouvoir

Message non lu par johanono » 23 avr. 2018, 11:50:06

Nolimits a écrit :
23 avr. 2018, 11:39:40
Calvero a écrit :
23 avr. 2018, 10:04:34
Sûr que l'entendre parler de socialisme c'est comme entendre Hanouna parler de dignité...

On est très loin de Jaurès ou de Blum dont il a grandement contribué à trahir le dessin.
Jean-Jaures/Blum : début du...20ème siècle ! Soit, il y a plus de 100 ans !
Certes, mais les mots ont un sens. Le socialisme, ça veut dire quelque chose historiquement. Or Hollande n'est manifestement pas socialiste. Il est membre du Parti socialiste, mais il n'est pas socialiste au sens historique du terme. Au demeurant, peut-on considérer que les membres du PS soient vraiment socialistes au sens historique du terme, c'est-à-dire au sens de Jaurès et Blum ?

Hollande est tout au plus vaguement social-démocrate.

Mais au-delà de ces histoires d'étiquettes, le fait est qu'il a déçu ses électeurs, qui se sont sentis trahis par certaines de ses mesures. C'est ça qui l'a rendu impopulaire.

Avatar du membre
Nolimits
Messages : 6911
Enregistré le : 29 avr. 2015, 12:39:32

Re: François Hollande est de retour avec son livre: Les leçons du pouvoir

Message non lu par Nolimits » 23 avr. 2018, 11:55:52

D'accord avec toi @johanono mais, surtout en terme d’idéologie, le sens des mots va évoluer dans le temps.
Etre "socialiste" à une époque où les travailleurs n'ont pas accès aux fondamentaux (eau courante, électricité, santé...) ne peut-être comparé à être "socialiste" à l'époque des...35h !

Avatar du membre
johanono
Messages : 23898
Enregistré le : 14 août 2010, 00:00:00

Re: François Hollande est de retour avec son livre: Les leçons du pouvoir

Message non lu par johanono » 23 avr. 2018, 11:58:15

Bien sûr. Je peux admettre que certaines personnes membres du PS se disent "de gauche", ou "social-démocrates" voire "socialistes" en ce sens qu'elles sont attachées à un certain idéal de répartition des richesses. Mais ce n'est pas évidemment plus le même socialisme qu'il y a un siècle.

Avatar du membre
Calvero
Messages : 449
Enregistré le : 13 oct. 2017, 14:25:34
Localisation : Sur la méridienne verte en Aveyron
Contact :

Re: François Hollande est de retour avec son livre: Les leçons du pouvoir

Message non lu par Calvero » 23 avr. 2018, 12:01:59

johanono a écrit :
23 avr. 2018, 11:50:06

Certes, mais les mots ont un sens. Le socialisme, ça veut dire quelque chose historiquement. Or Hollande n'est manifestement pas socialiste. Il est membre du Parti socialiste, mais il n'est pas socialiste au sens historique du terme. Au demeurant, peut-on considérer que les membres du PS soient vraiment socialistes au sens historique du terme, c'est-à-dire au sens de Jaurès et Blum ?
Non en effet, le PS n'a de socialiste que le nom, je le concède volontiers.

@Nolimits

Je ne leur reprocherais pas cette trahison si ils ne se revendiquaient pas de cette filiation si ils ne jouaient pas sur les ressorts "amis des travailleurs et des défavorisés", "contre les inégalités", "mon ennemi c'est la finance". Ils ne devraient plus s'appeller socialiste mais libéraux modérés ou un truc du style mais pas socialiste, l'idéal socialiste c'est loin des réalisations d'Hollande et de ses sbires, sans compter qu'il a intronisé Macron pour la suite sachant pertinemment quel serait les conséquences.
"Un oiseau né en cage croit que voler est une maladie."

Alejandro Jodorowsky

>> http://linconnuquisexprime.blogspot.fr/

Avatar du membre
johanono
Messages : 23898
Enregistré le : 14 août 2010, 00:00:00

Re: François Hollande est de retour avec son livre: Les leçons du pouvoir

Message non lu par johanono » 23 avr. 2018, 12:09:13

Hollande a été élu sur une ambiguïté. Certes, il n'a jamais promis le Grand Soir. Certes, il n'a jamais de promis de nationaliser plusieurs dizaines de grandes entreprises françaises. Certes, il n'a jamais promis de faire sortir la France de l'UE. Au contraire, il avait même proclamé son attachement à la construction européenne, ce qui pour moi contenait en germe de multiples renoncements à venir.

Mais il avait quand même déclaré que "mon ennemi, c'est la finance". Il avait promis de renégocier le Pacte de stabilité, et on sait qu'il n'en fut rien. Sauf erreur de ma part, il avait aussi promis une loi bancaire, et il n'en fut rien. Donc il a suscité des espoirs chez ces électeurs, espoirs qui furent vite déçus par la suite. Et une grande partie de ses électeurs s'est encore plus sentie trahie quand il a fait voter la loi Travail et la loi Macron, sans même parler de la déchéance de la nationalité.

Répondre

Retourner vers « L'actualité politique »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : wesker