La croissance du PIB en 2018

Venez discuter et débattre de l'actualité économique
Répondre
En ligne
Avatar du membre
Snark
Messages : 1951
Enregistré le : 08 nov. 2015, 10:40:54
Contact :

Re: La croissance du PIB en 2018

Message non lu par Snark » 17 mai 2019, 07:19:07

La croissance économique a été légèrement plus forte que prévu l’an dernier en France,
malgré la grève à la SNCF
Heureusement la fermeture de lignes ferroviaires de fret et de passagers
va entrainer une forte hausse du trafic de poids lourds , de la consommation
de carburants importés , de péages , d'accidents et de pollution .

Vive la croissance .

https://www.francebleu.fr/infos/economi ... 1557857053

https://www.msn.com/fr-fr/news/france/l ... ar-AABs1NI
Et pendant ce temps là le permafrost décongèle .

Avatar du membre
El Fredo
Messages : 24818
Enregistré le : 17 févr. 2010, 00:00:00
Parti Politique : En Marche (EM)
Localisation : Roazhon
Contact :

Re: La croissance du PIB en 2018

Message non lu par El Fredo » 17 mai 2019, 10:51:59

N'oublie pas de tenir compte du multiplicateur fiscal. Chaque euro que l'Etat redistribue génère grosso modo 1,5 euros de PIB en plus, et donc des recettes fiscales supplémentaires (notamment via la TVA sur la consommation), donc le coût réel est bien moindre qu'annoncé.
If the radiance of a thousand suns were to burst into the sky, that would be like the splendor of the Mighty One— I am become Death, the shatterer of Worlds.

Papibilou
Messages : 6865
Enregistré le : 24 juil. 2010, 00:00:00

Re: La croissance du PIB en 2018

Message non lu par Papibilou » 17 mai 2019, 12:03:11

El Fredo a écrit :
17 mai 2019, 10:51:59
N'oublie pas de tenir compte du multiplicateur fiscal. Chaque euro que l'Etat redistribue génère grosso modo 1,5 euros de PIB en plus, et donc des recettes fiscales supplémentaires (notamment via la TVA sur la consommation), donc le coût réel est bien moindre qu'annoncé.
L'effet multiplicateur n'est pas systématiquement à 1.5%. Faites une subvention pour acheter des ordinateurs et le multiplicateur est inférieur à 1 car on n'en fabrique pas. Proposez des subventions pour isoler des maisons et, comme c'est un travail non délocalisable, le multiplicateur va être bien supérieur à 1.5.

Avatar du membre
El Fredo
Messages : 24818
Enregistré le : 17 févr. 2010, 00:00:00
Parti Politique : En Marche (EM)
Localisation : Roazhon
Contact :

Re: La croissance du PIB en 2018

Message non lu par El Fredo » 17 mai 2019, 17:42:47

C'est pas comme ça que ça fonctionne. Et puis quand tu achètes un ordinateur tu paies aussi la TVA et les recettes fiscales indirectes (impôt société et revenus salariés du secteur marchand). Le chiffre de 1,5 (pas 1,5 % !!!) ne sort pas de nulle part mais est issu des travaux du département économique du FMI dirigé par Olivier Blanchard pendant la crise.

https://fr.wikipedia.org/wiki/Olivier_B ... C3%A9taire
Ces modèles de prévisions reposaient sur l'hypothèse d'un multiplicateur budgétaire environ égal à 0.5 (c'est-à-dire que, pour une réduction/augmentation du déficit de 1 €, le PIB se réduirait/augmenterait de 0,5 €). Dans leur article, Olivier Blanchard et Daniel Leigh montrent que cette hypothèse était très probablement fausse pendant la crise financière et économique de 2008-2012 : selon leurs estimations, les multiplicateurs budgétaires auraient été plus proches de 1.5 (au minimum supérieurs à 1) et que les effets négatifs des politiques d'austérité sur le PIB, l'emploi, la consommation et l'investissement ont été largement sous-estimés par la plupart des grands instituts de prévisions (FMI, Commission Européenne, OCDE, etc.).
If the radiance of a thousand suns were to burst into the sky, that would be like the splendor of the Mighty One— I am become Death, the shatterer of Worlds.

En ligne
Avatar du membre
Snark
Messages : 1951
Enregistré le : 08 nov. 2015, 10:40:54
Contact :

Re: La croissance du PIB en 2018

Message non lu par Snark » 17 mai 2019, 19:16:39

Le transport routier va générer beaucoup de recettes pour l'état :
Taxes sur les carburants , les véhicules et les péages .
Et beaucoup de surcout issus des mémes carburant , véhicules et péages .
Tôt ou tard c'est bien le consommateur qui paie les surcouts et les taxes .
La redistribution des recettes fiscales par l'état ne pourra les compenser .

Le ferroutage évite des importations de carburant , des accidents ,
des péages , des aléas météo et réduit donc le cout final pour le consommateur .
Pour les recettes fiscales manquantes on peut toujours
taxer par exemple les transactions financières dont le plus clair est inutile .

4255 poids lours empruntaient chaque jour un autoroute en 2017
( +4.54% par rapport à 2016 ) . On ne peut pas croire qu'une partie
de ce trafic ne serait pas mieux sur des trains .

https://www.autoroutes.fr/fr/publicatio ... s-cles.htm

Bonne nouvelle : Le train frigorifique Perpignan - Rungis est maintenu .

https://www.lemonde.fr/economie/article ... _3234.html
Et pendant ce temps là le permafrost décongèle .

Avatar du membre
Nolimits
Messages : 9094
Enregistré le : 29 avr. 2015, 12:39:32

Re: La croissance du PIB en 2018

Message non lu par Nolimits » 17 mai 2019, 20:08:05

Snark a écrit :
17 mai 2019, 19:16:39
Le transport routier va générer beaucoup de recettes pour l'état :
Taxes sur les carburants , les véhicules et les péages .
Et beaucoup de surcout issus des mémes carburant , véhicules et péages .
Tôt ou tard c'est bien le consommateur qui paie les surcouts et les taxes .
La redistribution des recettes fiscales par l'état ne pourra les compenser .

Le ferroutage évite des importations de carburant , des accidents ,
des péages , des aléas météo et réduit donc le cout final pour le consommateur .
Pour les recettes fiscales manquantes on peut toujours
taxer par exemple les transactions financières dont le plus clair est inutile .

4255 poids lours empruntaient chaque jour un autoroute en 2017
( +4.54% par rapport à 2016 ) . On ne peut pas croire qu'une partie
de ce trafic ne serait pas mieux sur des trains .

https://www.autoroutes.fr/fr/publicatio ... s-cles.htm

Bonne nouvelle : Le train frigorifique Perpignan - Rungis est maintenu .

https://www.lemonde.fr/economie/article ... _3234.html
Tu fais quand même une fixette mon cher @Snark ;)

Avatar du membre
Nombrilist
Messages : 52835
Enregistré le : 08 févr. 2010, 00:00:00

Re: La croissance du PIB en 2018

Message non lu par Nombrilist » 17 mai 2019, 21:50:23

Papibilou a écrit :
17 mai 2019, 12:03:11
El Fredo a écrit :
17 mai 2019, 10:51:59
N'oublie pas de tenir compte du multiplicateur fiscal. Chaque euro que l'Etat redistribue génère grosso modo 1,5 euros de PIB en plus, et donc des recettes fiscales supplémentaires (notamment via la TVA sur la consommation), donc le coût réel est bien moindre qu'annoncé.
L'effet multiplicateur n'est pas systématiquement à 1.5%. Faites une subvention pour acheter des ordinateurs et le multiplicateur est inférieur à 1 car on n'en fabrique pas. Proposez des subventions pour isoler des maisons et, comme c'est un travail non délocalisable, le multiplicateur va être bien supérieur à 1.5.
Je nuancerais fortement cette affirmation. Pour moi, quand tu fais faire le boulot par des étrangers et que l'argent part là-bas, c'est une forme de délocalisation.
Les intelligences artificielles, certaines seront de formidables ennemis qu'il faudra combattre.

pierre30
Messages : 7587
Enregistré le : 18 juil. 2009, 00:00:00

Re: La croissance du PIB en 2018

Message non lu par pierre30 » 17 mai 2019, 22:04:19

El Fredo a écrit :
17 mai 2019, 17:42:47
C'est pas comme ça que ça fonctionne. Et puis quand tu achètes un ordinateur tu paies aussi la TVA et les recettes fiscales indirectes (impôt société et revenus salariés du secteur marchand). Le chiffre de 1,5 (pas 1,5 % !!!) ne sort pas de nulle part mais est issu des travaux du département économique du FMI dirigé par Olivier Blanchard pendant la crise.

https://fr.wikipedia.org/wiki/Olivier_B ... C3%A9taire
Ces modèles de prévisions reposaient sur l'hypothèse d'un multiplicateur budgétaire environ égal à 0.5 (c'est-à-dire que, pour une réduction/augmentation du déficit de 1 €, le PIB se réduirait/augmenterait de 0,5 €). Dans leur article, Olivier Blanchard et Daniel Leigh montrent que cette hypothèse était très probablement fausse pendant la crise financière et économique de 2008-2012 : selon leurs estimations, les multiplicateurs budgétaires auraient été plus proches de 1.5 (au minimum supérieurs à 1) et que les effets négatifs des politiques d'austérité sur le PIB, l'emploi, la consommation et l'investissement ont été largement sous-estimés par la plupart des grands instituts de prévisions (FMI, Commission Européenne, OCDE, etc.).
"Hypothèse très probablement fausse pendant la crise" sauf erreur la crise est finie, non ? Dans ce cas ne revient on pas à 0,5 ?
De plus cette regle s' applique t elle de la même façon en France où le déficit du commerce extérieur est fort , et en Allemagne où île CE est excédentaire ?
Il faudrait revoir cette règle.

Les primes Macron ont certainement contribué à la croissance en relançant la consommation. Mais dans quelle mesure ?

Avatar du membre
Mewtow
Messages : 156
Enregistré le : 05 janv. 2015, 09:16:21

Re: La croissance du PIB en 2018

Message non lu par Mewtow » 18 mai 2019, 01:56:31

Pierre30 : L'Europe n'est pas encore sortie de la crise, vu que les taux directeurs sont encore à 0 et le resteront pour un moment.

Tant qu'on reste dans une telle situation de "trappe à liquidité" (pas le bon terme, mais passons), les multiplicateurs restent élevés. La raison est que, hors trappe à liquidité, la politique monétaire compense l'effet multiplicateur de la politique fiscale par son propre effet multiplicateur. La banque centrale a déjà tout fait pour placer l'économie à l'équilibre de plein emploi et la relance fiscale ne ferait qu'entrainer de l'inflation, chose que la banque centrale évite en tuant la relance fiscale par une hausse des taux. Mais si les taux sont nuls, la politique fiscale s'exprime pleinement et les multiplicateurs sont élevés, même si diminués par l'effet de fuite vers les importations.

Actuellement, une politique de relance fiscale devrait marcher et se montrer efficace, le problème étant que les hauts niveaux de dette ne facilitent en rien une telle politique. Mais ceci est une autre histoire...

En ligne
Avatar du membre
Snark
Messages : 1951
Enregistré le : 08 nov. 2015, 10:40:54
Contact :

Re: La croissance du PIB en 2018

Message non lu par Snark » 18 mai 2019, 06:54:32

Nolimits a écrit :
17 mai 2019, 20:08:05
Tu fais quand même une fixette mon cher @Snark ;)
Disons qu'il y en a un peu marre de la croissance à base de pétrole , de camions et d'EPR .

https://www.challenges.fr/entreprise/en ... epr_655763
Et pendant ce temps là le permafrost décongèle .

pierre30
Messages : 7587
Enregistré le : 18 juil. 2009, 00:00:00

Re: La croissance du PIB en 2018

Message non lu par pierre30 » 18 mai 2019, 07:57:16

Mewtow a écrit :
18 mai 2019, 01:56:31
Pierre30 : L'Europe n'est pas encore sortie de la crise, vu que les taux directeurs sont encore à 0 et le resteront pour un moment.

Tant qu'on reste dans une telle situation de "trappe à liquidité" (pas le bon terme, mais passons), les multiplicateurs restent élevés. La raison est que, hors trappe à liquidité, la politique monétaire compense l'effet multiplicateur de la politique fiscale par son propre effet multiplicateur. La banque centrale a déjà tout fait pour placer l'économie à l'équilibre de plein emploi et la relance fiscale ne ferait qu'entrainer de l'inflation, chose que la banque centrale évite en tuant la relance fiscale par une hausse des taux. Mais si les taux sont nuls, la politique fiscale s'exprime pleinement et les multiplicateurs sont élevés, même si diminués par l'effet de fuite vers les importations.

Actuellement, une politique de relance fiscale devrait marcher et se montrer efficace, le problème étant que les hauts niveaux de dette ne facilitent en rien une telle politique. Mais ceci est une autre histoire...
Le plein emploi se trouve aux USA ou dans les pays du Nord de l'UE.
T rump a baissé les impôts et l'économie approche la surchauffe aux USA. La FED releve doucement les taux. Cela correspond à ta description.
En France c'est différent , non ? Est ce qu'il y aune trappe à liquidité pour la France ? Certainement moins qu'en 2010 2012 car la croissance a refait son apparition, même si elle reste modeste quand on compare aux USA. Mais c'est structurel.
Les taux restent nuls ou presque. C'est vrai. Alors la politique fiscale peut avoir de l'effet.

Avatar du membre
Jeff Van Planet
Messages : 19912
Enregistré le : 08 juin 2013, 11:41:21

Re: La croissance du PIB en 2018

Message non lu par Jeff Van Planet » 18 mai 2019, 09:19:06

La surchauffe aux USA n'a pas grand chose à voir avec trump. La FED a des taux extrêmement bas depuis 10 ans et prête sans limites. Ces fonds investits créent des investissements et de la croissance, rien à voir avec trump de près ou de loin. https://www.latribune.fr/economie/inter ... 05417.html
Le grand problème de notre système démocratique c'est qu'il permet de faire démocratiquement des choses non démocratiques.
J.Saramago

Avatar du membre
wesker
Messages : 30906
Enregistré le : 18 mai 2009, 00:00:00
Localisation : Proche de celles et ceux qui vivent dans le pays réel

Re: La croissance du PIB en 2018

Message non lu par wesker » 18 mai 2019, 13:55:50

El Fredo, rien n'a été deversé sur les classes populaires, ce n'est qu'une accélération du versement de la prime d'activité déjà budgétée sur les prochaines années...

Concernant les retraités, ayant, pour certains les bas de line bien remplis, je ne vois pas très bien en quoi quelques euros supplémentaires impactera la consommation, et en matière d'investissement, heureusement que la France reste attractive pour des investisseurs étrangers car certains patrons français passent davantage de temps à couiner qu'à bosser, investir, recruter, alors qu'ils perçoivent (baisse de l'ISF, de l'impôt sur les sociétés, CICE etc...)

Papibilou
Messages : 6865
Enregistré le : 24 juil. 2010, 00:00:00

Re: La croissance du PIB en 2018

Message non lu par Papibilou » 18 mai 2019, 22:38:52

Nombrilist a écrit :
17 mai 2019, 21:50:23
Papibilou a écrit :
17 mai 2019, 12:03:11
El Fredo a écrit :
17 mai 2019, 10:51:59
N'oublie pas de tenir compte du multiplicateur fiscal. Chaque euro que l'Etat redistribue génère grosso modo 1,5 euros de PIB en plus, et donc des recettes fiscales supplémentaires (notamment via la TVA sur la consommation), donc le coût réel est bien moindre qu'annoncé.
L'effet multiplicateur n'est pas systématiquement à 1.5%. Faites une subvention pour acheter des ordinateurs et le multiplicateur est inférieur à 1 car on n'en fabrique pas. Proposez des subventions pour isoler des maisons et, comme c'est un travail non délocalisable, le multiplicateur va être bien supérieur à 1.5.
Je nuancerais fortement cette affirmation. Pour moi, quand tu fais faire le boulot par des étrangers et que l'argent part là-bas, c'est une forme de délocalisation.
Pas faux.

Avatar du membre
Jeff Van Planet
Messages : 19912
Enregistré le : 08 juin 2013, 11:41:21

Re: La croissance du PIB en 2018

Message non lu par Jeff Van Planet » 19 mai 2019, 09:43:23

Mouais le multiplicateur me fait rigoler doucement. On a 3% de déficit (arrondis) et où est le 4.5% de croissance?
Le grand problème de notre système démocratique c'est qu'il permet de faire démocratiquement des choses non démocratiques.
J.Saramago

Répondre

Retourner vers « Economie »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré