Les suicides dans les prisons

Venez nous parler de notre justice française ( les prisons, les procès en cours... )
Garance
Messages : 650
Enregistré le : 28 mai 2009, 00:00:00
Localisation : Ile de France

Message non lu par Garance » 22 août 2009, 19:26:00

Du calme ... du calme ... icon_cool tu devrais plutôt me remercier de t'avoir fait découvrir celui qui deviendra sans nul doute l'une de tes idoles ... icon_mrgreen ... Pétain ne lui aurait donc pas confié le poste de régent de la Fondation française pour l'étude des problèmes humains?
Et ce brave Le Pen n'aurait pas non plus édité "L'homme, cet inconnu", en même temps que ces mélodieux chants guerriers allemands, dont il est si friand ? :mrgreen:



Extrait d'une traduction de la préface à l'édition allemande de "L'Homme, cet inconnu", parue en 1936 :

« En Allemagne, le gouvernement a pris des mesures énergiques contre l'augmentation des minorités, des aliénés, des criminels. La situation idéale serait que chaque individu de cette sorte soit éliminé quand il s'est montré dangereux »



pssst : j'imagine que pour toi, employer le qualificatif "bolchos" est une insulte (même rhétorique que le borgne :roll: ) ... ceci étant, jamais je ne me permettrais de supputer que tu lis des canards "faschos" ... icon_mrgreen ... pour ta gouverne, petit homme en colère, je suis anar ... icon_cool

Avatar du membre
keserasera
Messages : 1582
Enregistré le : 11 avr. 2009, 00:00:00
Localisation : Carpentras
Contact :

Message non lu par keserasera » 23 août 2009, 11:25:00

Garance a écrit :Du calme ... du calme ... icon_cool tu devrais plutôt me remercier de t'avoir fait découvrir celui qui deviendra sans nul doute l'une de tes idoles ... icon_mrgreen ... Pétain ne lui aurait donc pas confié le poste de régent de la Fondation française pour l'étude des problèmes humains?


Oui et alors ? "L'étude des problèmes humains" c'est ça "porte-flingue" ? 

Et ce brave Le Pen n'aurait pas non plus édité "L'homme, cet inconnu", en même temps que ces mélodieux chants guerriers allemands, dont il est si friand ? :mrgreen:

Si tu fais référence à la SERP, je te signale que cette société a également édité les Chants de l'Armée rouge, ceux de l'Armée française et les Chants de la révolution. Faut tout dire ma vieille ! Celà dit on connait ce genre de réflexion... Si Le Pen dit qu'il fait jour à midi...



Extrait d'une traduction de la préface à l'édition allemande de "L'Homme, cet inconnu", parue en 1936 :


« En Allemagne, le gouvernement a pris des mesures énergiques contre l'augmentation des minorités, des aliénés, des criminels. La situation idéale serait que chaque individu de cette sorte soit éliminé quand il s'est montré dangereux »
pssst : j'imagine que pour toi, employer le qualificatif "bolchos" est une insulte (même rhétorique que le borgne :roll: ) ... ceci étant, jamais je ne me permettrais de supputer que tu lis des canards "faschos" ... icon_mrgreen ... pour ta gouverne, petit homme en colère, je suis anar ... icon_cool
Non, pour moi "bolcho" n'est pas une insulte. C'est un qualificatif qui recouvre toute la famille gauchiste. Tu en fais partie, "anar" ou pas...
"je me suis souvent demandé et me le demande souvent encore, ce qui peut bien différencier une mauvaise bronchite d'une bonne" Pierre Dac

Garance
Messages : 650
Enregistré le : 28 mai 2009, 00:00:00
Localisation : Ile de France

Message non lu par Garance » 23 août 2009, 14:33:00

Tes connaissances en idéologies politiques sont plus que limitées, ce qui est un euphémisme ... :roll:

Informe-toi, Google est ton ami ... ;)


Carrel a théorisé l'eugénisme pour les êtres humains qu'il considérait comme "indésirables", et il a fait allégeance au gouvernement de Vichy de celui qui a fait promulguer les lois "anti-juives", et qui a serré la main du teuton moustachu à Montoire... point-barre !

Quant à ton ami Le Pen, qui a sombré avec son Paquebot ... :mrgreen: ... ses sympathies pour d'anciens nazis sont notoires !

Avatar du membre
lucifer
Messages : 4158
Enregistré le : 17 janv. 2009, 00:00:00
Localisation : Naoned

Message non lu par lucifer » 23 août 2009, 19:17:00

Et le rapport avec les suicides en prison ? icon_eek
Maintenant que j'habite en province, je suis devenu peace and love. Tout le monde il est beau, tout le monde il est gentil ( surtout les descendants d'immigrés des cités que j'adore dorénavant )

Garance
Messages : 650
Enregistré le : 28 mai 2009, 00:00:00
Localisation : Ile de France

Message non lu par Garance » 23 août 2009, 19:48:00

lucifer a écrit :Et le rapport avec les suicides en prison ? icon_eek

Reporte-toi à un certaine intervention datant d'hier à 8 H 36 mn, et tu comprendras ...

En ligne
Avatar du membre
politicien
Site Admin
Messages : 31238
Enregistré le : 30 août 2008, 00:00:00
Compte Twitter : @LActuPolitique

Message non lu par politicien » 23 août 2009, 20:27:00

[justify]Bonjour,

Enfin garance et keserasera vous n'êtes pu vraiment dans le sujet.

Les prisons hébergeaient 62.420 détenus pour 51.000 places au 1er août, selon les chiffres officiels, une situation jugée critique par les syndicats pénitentiaires et Nicolas Sarkozy, qui a parlé le 22 juin dernier de "honte pour la République" devant le Congrès des députés et sénateurs réuni à Versailles.

La ministre de la Justice Michèle Alliot-Marie a annoncé mardi la mise en oeuvre de mesures, pour la plupart préconisées dans un rapport remis en avril 2009 au ministère par le Dr Louis Albrand, pour agir contre le suicide en prison. Le plan prévoit notamment une meilleure formation des professionnels ainsi que la distribution de pyjamas, gants et serviettes en papier à usage unique pour éviter les pendaisons.

"Dès cet automne, des formations seront mises en place pour les personnels afin de leur permettre de détecter les détenus qui présentent un risque suicidaire et de mieux les accompagner", a déclaré Mme Alliot-Marie à l'issue d'une visite de la maison d'arrêt d'Orléans.

Selon Jean-Louis Terra, professeur de psychiatrie à Lyon, présent à ses côtés, il s'agit d'une mesure "primordiale" car "actuellement, un quart des personnes qui décèdent par suicide n'avaient pas été détectées comme étant en crise suicidaire. Il faut être capable d'évaluer la souffrance des détenus jour et nuit. Pour l'instant, ce n'est pas le cas", dit-il.

Le garde des Sceaux a également préconisé l'amélioration de l'accueil des personnes arrivant en détention et des détenus placés en quartier disciplinaire, ainsi que la généralisation de "kits de protection". Ceux-ci contiendront des couvertures indéchirables, des pyjamas, gants et serviettes en papier à usage unique, pour éviter les pendaisons, et des matelas anti-feu à destination des détenus susceptibles d'attenter à leurs jours. Elle a aussi indiqué que "des détenus de soutien" seraient chargés d'accompagner les prisonniers en situation de détresse psychologique".

"C'est un bon début, mais il faudra des mesures plus importantes", a réagi le Dr Albrand, qualifiant plusieurs mesures annoncées mardi, notamment les kits de détention, de "gadgets". "Il faut une véritable réforme pénitentiaire, avec des prisons plus petites, plus humaines. Il faut faire passer le mitard de 45 à 25 jours, et que ce soit le juge qui décide de la mise au mitard et pas le directeur de la prison", a-t-il déclaré à l'Associated Press par téléphone.

Réclamant une meilleure formation des personnels et la création de postes de surveillants, il a déploré que son rapport d'avril dernier "n'ait pas été pris en compte". "Si on avait suivi mes préconisations, on aurait évité des dizaines de suicides cette année".

L'Observatoire international des prisons (OIP) a lui aussi fait part de son scepticisme. "Une politique de prévention du suicide déterminée et responsable implique d'opérer des transformations radicales dans le mode de fonctionnement des établissements pénitentiaires pour limiter la souffrance et le sentiment de disqualification que provoquent la vie derrière les murs", estime l'OIP dans un communiqué.

Et d'appeler "le Parlement à se saisir de la question du suicide en prison au travers de la création en urgence d'une mission d'information susceptible de réorienter le projet de loi pénitentiaire soumis à l'examen de l'Assemblée le 15 septembre prochain".

A Orléans, Mme Alliot-Marie est revenue sur la polémique concernant les chiffres des suicides en prison. "Je souhaite une plus grande transparence de l'Administration pénitentiaire", a-t-elle dit, précisant que son ministère publierait des chiffres "deux fois par an". Selon elle, "81 détenus ont mis fin à leur jour depuis le début de l'année", alors que certaines associations estiment que le chiffre est d'au moins 92

Les associations et les spécialistes estiment qu'il faut revoir globalement la gestion des lieux de détention, très souvent vétustes, obligés de placer jusqu'à six détenus dans une cellule prévue pour deux, manquant de personnels sociaux et médicaux et même de gardiens en nombre suffisant.

Ils soulignent que plusieurs études ont montré qu'entre un tiers et un quart des détenus souffraient de troubles mentaux. Ce contexte général rend très difficile, voire impossible, toute activité et compromet les soins et les visites familiales pour les détenus, et la situation s'aggrave, ajoutent-ils.


A plus tard,
« Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites, mais je me battrai jusqu’au bout pour que vous puissiez le dire » Le débat ne s'arrête jamais sur Actu-Politique

Avatar du membre
mps
Messages : 20146
Enregistré le : 01 mars 2009, 00:00:00
Localisation : Belgique

Message non lu par mps » 23 août 2009, 21:58:00

Tout cela est bien gentil, mais pourquoi 116 suicidés polarissent-ils tant l'attention, et non les 12.000 autres ?
C'est quand on a raison qu'il est difficile de prouver qu'on n'a pas tort. (Pierre Dac)

Avatar du membre
Libre penseur
Messages : 2127
Enregistré le : 17 nov. 2008, 00:00:00
Localisation : Vendée

Message non lu par Libre penseur » 23 août 2009, 22:10:00

mps a écrit :
Les suicides en prison sont important parce qu'ils sont le reflet des conditions de vies inacceptables en prison, prisons qui sont encore gérés par l'Etat, c'est à dire indirectement par les citoyens, dans une démocratie.
Absolument faux ! On ne se suicide pas moins dans les palaces que dans les gouribs.

Le suicide est une démission intime, l'aboutissement d'un mal-être personnel, et rien d'autre.
Avoue, tout de même qu'il y a des prédispositions à l'acte suicidaire en prison.
mps a écrit :Tout cela est bien gentil, mais pourquoi 116 suicidés polarissent-ils tant l'attention, et non les 12.000 autres ?
Demande aux médias, ils ont le don de polariser notre attention...

Avatar du membre
lucifer
Messages : 4158
Enregistré le : 17 janv. 2009, 00:00:00
Localisation : Naoned

Message non lu par lucifer » 24 août 2009, 22:31:00

mps a écrit :Tout cela est bien gentil, mais pourquoi 116 suicidés polarissent-ils tant l'attention, et non les 12.000 autres ?

Car c'est plus vendeur de parler de la mort que de parler de la vie, tiens icon_confused
Maintenant que j'habite en province, je suis devenu peace and love. Tout le monde il est beau, tout le monde il est gentil ( surtout les descendants d'immigrés des cités que j'adore dorénavant )

Avatar du membre
mps
Messages : 20146
Enregistré le : 01 mars 2009, 00:00:00
Localisation : Belgique

Message non lu par mps » 25 août 2009, 06:43:00

icon_biggrin  Oui, et de plaindre ... Cela permet d'incriminer "le pouvoir", et de se sentir "bon" icon_biggrin
C'est quand on a raison qu'il est difficile de prouver qu'on n'a pas tort. (Pierre Dac)

Avatar du membre
Bastien Vert
Messages : 752
Enregistré le : 01 déc. 2008, 00:00:00
Localisation : Toulouse

Message non lu par Bastien Vert » 30 août 2009, 21:19:00

Pour deux raisons, parce que c'est des suicides de personnes qui dépendent de l'état pour leur survie, donc l'état est directement mouillé. Deux, parce que là on peut très facilement y faire quelque chose alors que c'est difficile d'empêcher tout les suicides en France qui sont du à des raisons très diverses (encore que pas impossible). Et puis vous croyez pas que les détenus s'ils veulent vraiment se suicide couvertures indéchirables ou pas ls vont pas y parvenir? Donc, comme d'habitude, le gouvernement fait des effets de scène et ne dit rien de concret et d'efficace, les associations sont unanimes sur ce point.  

Avatar du membre
lucifer
Messages : 4158
Enregistré le : 17 janv. 2009, 00:00:00
Localisation : Naoned

Message non lu par lucifer » 30 août 2009, 21:22:00

Bastien Vert a écrit :Pour deux raisons, parce que c'est des suicides de personnes qui dépendent de l'état pour leur survie, donc l'état est directement mouillé.
Je sais, c'est même de la faute de la socité qu'ils en sont là.
Changez de disque, svp, vous radotez.

J'ai certainement 100 fois plus de raisons de me retrouver à leur place qu'eux, et pourtant, je suis en liberté.
On pourait dire "t'as eu de la chance", et bien non, j'ai seulement refflechi au fait que si je suivais quelques potes, je risquais le trou.

Mais on va pas demander au prisonniers de refflechir non plus, la société est tellement méchante avec eux ..............
Maintenant que j'habite en province, je suis devenu peace and love. Tout le monde il est beau, tout le monde il est gentil ( surtout les descendants d'immigrés des cités que j'adore dorénavant )

Avatar du membre
Bastien Vert
Messages : 752
Enregistré le : 01 déc. 2008, 00:00:00
Localisation : Toulouse

Message non lu par Bastien Vert » 30 août 2009, 21:33:00

C'est l'Etat qui édicte les lois donc oui, c'est la faute de l'état s'ils sont là, c'est une évidence. Après, on peux aller plus loin en se posant la question de savoir si c'est le milieu social, le capitalisme qui rompt et destructure les liens sociaux traditionnel, particulièrement au sein des classes populaires (qui sont largement surreprésentés en prison), qui conduit au passage à l'acte, auquel cas une responsabilité de la société serait existante?

Nul ne nie quoi qu'il en soit (à part quelques anars extrémistes que je n'approuve pas) la nécessité de la prison. Ce qu'on veut c'est juste, premièrement qu'on ne mètent en prison que lorsque que les gens sont dangereux (à savoir meurtre, viols, homicide involontaire, et aussi coups et blessures), et donc qu'on ne mettent pas en prison les fous mais en hopital psy (faut croire que ca sert à ca, et puis les traitement existent même pour les cas graves, je suis d'accord avec toi lucifer quand même sur le fait que en ce moment les hopitaux psy c'est surtout droguer les gens mais y'a quelques années c'était pas comme ca, c'est le gouvernement Sarkozy qui a obligé à recourir à ca par manque de personnel). Deuxièmement, qu'on améliore les conditions de vies en prison, les gens qui sont en prison sont des hommes quel que soit leur crime, et ils doivent être traités en tant que tel. C'est tout ce que je dis.

Avatar du membre
Magicfly
Messages : 1599
Enregistré le : 29 juil. 2009, 00:00:00
Localisation : Sud Ouest

Message non lu par Magicfly » 30 août 2009, 21:42:00

Bastien Vert a écrit :C'est l'Etat qui édicte les lois donc oui, c'est la faute de l'état s'ils sont là, c'est une évidence. Après, on peux aller plus loin en se posant la question de savoir si c'est le milieu social, le capitalisme qui rompt et destructure les liens sociaux traditionnel, particulièrement au sein des classes populaires (qui sont largement surreprésentés en prison), qui conduit au passage à l'acte, auquel cas une responsabilité de la société serait existante?
Nul ne nie quoi qu'il en soit (à part quelques anars extrémistes que je n'approuve pas) la nécessité de la prison. Ce qu'on veut c'est juste, premièrement qu'on ne mètent en prison que lorsque que les gens sont dangereux (à savoir meurtre, viols, homicide involontaire, et aussi coups et blessures), et donc qu'on ne mettent pas en prison les fous mais en hopital psy (faut croire que ca sert à ca, et puis les traitement existent même pour les cas graves, je suis d'accord avec toi lucifer quand même sur le fait que en ce moment les hopitaux psy c'est surtout droguer les gens mais y'a quelques années c'était pas comme ca, c'est le gouvernement Sarkozy qui a obligé à recourir à ca par manque de personnel). Deuxièmement, qu'on améliore les conditions de vies en prison, les gens qui sont en prison sont des hommes quel que soit leur crime, et ils doivent être traités en tant que tel. C'est tout ce que je dis.
On sent que tu as de la bouteille pour savoir ce qu'étaient les hôpitaux psychiâtriques! icon_mrgreen
JC

"Jouis et fais jouir, sans faire de mal ni à toi ni à personne..."
Chamfort

Avatar du membre
Bastien Vert
Messages : 752
Enregistré le : 01 déc. 2008, 00:00:00
Localisation : Toulouse

Message non lu par Bastien Vert » 30 août 2009, 21:46:00

Je m'appuie sur les témoignages concordants de nombreux infirmiers psychiatriques qu'il m'est arrivé de rencontrer, au cours de mes 21 années de vie.  

Répondre

Retourner vers « Notre justice »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré