La réforme des retraites

Venez discuter de l'actualité politique.
Avatar du membre
johanono
Messages : 32561
Enregistré le : 14 août 2010, 00:00:00

Message non lu par johanono » 16 oct. 2010, 09:40:00

La niche Copé qui coûte 8 milliards, c'est un fantasme de gauchistes. Quant à la baisse du chômage, nous sommes bien d'accord : si le chômage était plus faible, les retraites seraient plus faciles à financer. C'est une évidence. Mais la baisse du chômage ne se décrète pas, sinon, ça se saurait. On ne peut donc pas faire dépendre l'équilibre financier de notre système de retraites d'un hypothétique retour au plein emploi.

En plus, 40 milliards, c'est dans une hypothèse optimiste de croissance. 
Modifié en dernier par johanono le 08 sept. 2010, 21:03:00, modifié 1 fois.

Avatar du membre
Nombrilist
Messages : 59983
Enregistré le : 08 févr. 2010, 00:00:00

Message non lu par Nombrilist » 16 oct. 2010, 10:07:00

"La niche Copé qui coûte 8 milliards, c'est un fantasme de gauchistes."

Pourtant, Copé n'a jamais démenti les propos de Migaud.

"On ne peut donc pas faire dépendre l'équilibre financier de notre système de retraites d'un hypothétique retour au plein emploi."

Si, on peut. Suffit de parier dessus, c'est tout.
Modifié en dernier par Nombrilist le 08 sept. 2010, 21:03:00, modifié 1 fois.

Avatar du membre
johanono
Messages : 32561
Enregistré le : 14 août 2010, 00:00:00

Message non lu par johanono » 16 oct. 2010, 10:10:00

Un pari, par définition, peut se perdre...  icon_mrgreen
Modifié en dernier par johanono le 08 sept. 2010, 21:03:00, modifié 1 fois.

Avatar du membre
mps
Messages : 20146
Enregistré le : 01 mars 2009, 00:00:00
Localisation : Belgique

Message non lu par mps » 16 oct. 2010, 10:22:00

Revenons à cette mini  réforme des retraites que certains français n'arrivent pas à digérer. Un peu comme un hépatique met  un temps fou à se remettre d'un excès de table ;)

La presse étrangère se marre bien entendu de ces manifestations saisonnières  : il fait encore beau pour se promener dans les rues en braillant, ce ne sont pas encore les congés de Toussaint, et après il sera trop tard, les  gens se préoccupant déjà des fêtes de fin d'année. Place donc au sport national,  aux bagnoles qui flambent (vous en cramez plus qu'il n'en brûle sur tout le reste de la planète, une vraie manie), mais cette fine observation à laquelle je n'avais pas songé, ni vous non pous je suppose:

C'est l'Echo, un journal belge tout à fait sérieux, qui le souligne  : "en instaurant le service minimum, Sarkozy a  bien involontairement aidé les syndicats : l'immense majorité des français, qui n'en a rien à cirer des 7 % de syndiqués et de leurs combattants enfantins, ressent moins le raz le bol de ces manifestations, qui sont la fin annoncée des grèves générales.

Ces grèves vont donc perdurer jusqu'à ce que le diesel manque à la pompe, parce que là, le citoyen va vraiment se fâcher ...  
Modifié en dernier par mps le 08 sept. 2010, 21:03:00, modifié 1 fois.
C'est quand on a raison qu'il est difficile de prouver qu'on n'a pas tort. (Pierre Dac)

Avatar du membre
FIFE
Messages : 3242
Enregistré le : 11 mars 2009, 00:00:00
Parti Politique : Front National (FN)
Localisation : Paris

Message non lu par FIFE » 16 oct. 2010, 12:35:00

Je ne comprends pas : vous voulez que vos enfant cotisent chacun pour un retraité ?
Modifié en dernier par FIFE le 08 sept. 2010, 21:03:00, modifié 1 fois.

Georges
Messages : 6994
Enregistré le : 28 févr. 2009, 00:00:00
Parti Politique : Nouveau Parti Anticapitaliste (NPA)
Localisation : Village de Normandie

Message non lu par Georges » 16 oct. 2010, 12:38:00

Les députés veulent changer à la retraite des Français, mais surtout pas à la leur, bonjour pour la solidarité.

Avez-vous entendu parler de l’amendement n°249 Rect., rejeté par le vote des députés le 3 septembre 2010 ?
Après nous avoir longuement expliqué l’importance de réformer rapidement un régime de retraite en déficit,
les députés refusent d’être soumis au régime de retraite de la majorité des Français.

Il est donc temps que chaque citoyen explique à tous les députés la nécessité de réformer leurs propres pensions, prélevées directement le budget de l'Assemblée...http://www.assemblee-nationale.fr/13/am ... 000249.asp
Modifié en dernier par Georges le 08 sept. 2010, 21:03:00, modifié 1 fois.

Avatar du membre
FIFE
Messages : 3242
Enregistré le : 11 mars 2009, 00:00:00
Parti Politique : Front National (FN)
Localisation : Paris

Message non lu par FIFE » 16 oct. 2010, 12:49:00

Là, nous sommes d'accord, Georges !

Même chose pour les fonctionnaires qui touchent 80% de leur salaire, calculé sur les 6 derniers mois !
Modifié en dernier par FIFE le 08 sept. 2010, 21:03:00, modifié 1 fois.

Avatar du membre
Nombrilist
Messages : 59983
Enregistré le : 08 févr. 2010, 00:00:00

Message non lu par Nombrilist » 16 oct. 2010, 12:55:00

Ce n'est pas dans la réforme des retraites que le gouvernement aurait du mettre toute son énergie, mais dans le sauvetage de l'industrie française tant qu'il en était encore temps.
Modifié en dernier par Nombrilist le 08 sept. 2010, 21:03:00, modifié 1 fois.

Avatar du membre
El Fredo
Messages : 26215
Enregistré le : 17 févr. 2010, 00:00:00
Parti Politique : En Marche (EM)
Localisation : Roazhon
Contact :

Message non lu par El Fredo » 16 oct. 2010, 14:40:00

FIFE a écrit :Même chose pour les fonctionnaires qui touchent 80% de leur salaire, calculé sur les 6 derniers mois !
Ce n'est pas tant le mode de calcul qui importe que le taux de remplacement. Quand bien même on calculerait les pensions des fonctionnaires sur les 20 dernières années ça ne changerait absolument rien vu que les revenus des fonctionnaires sont fonction d'une grille de traitement déterministe et identique pour tout le monde, contrairement aux salariés du privé.
Modifié en dernier par El Fredo le 08 sept. 2010, 21:03:00, modifié 1 fois.
If the radiance of a thousand suns were to burst into the sky, that would be like the splendor of the Mighty One— I am become Death, the shatterer of Worlds.

Avatar du membre
FIFE
Messages : 3242
Enregistré le : 11 mars 2009, 00:00:00
Parti Politique : Front National (FN)
Localisation : Paris

Message non lu par FIFE » 16 oct. 2010, 14:47:00

Oui, mais pendant les six derniers mois de ta carrière, tu touches plus qu'avant!
Dans le privé, on calcule sur 25 ans........... icon_frow
Modifié en dernier par FIFE le 08 sept. 2010, 21:03:00, modifié 1 fois.

Avatar du membre
johanono
Messages : 32561
Enregistré le : 14 août 2010, 00:00:00

Message non lu par johanono » 16 oct. 2010, 15:10:00

Georges a écrit : Les députés veulent changer à la retraite des Français, mais surtout pas à la leur, bonjour pour la solidarité.

Avez-vous entendu parler de l’amendement n°249 Rect., rejeté par le vote des députés le 3 septembre 2010 ?
Après nous avoir longuement expliqué l’importance de réformer rapidement un régime de retraite en déficit,
les députés refusent d’être soumis au régime de retraite de la majorité des Français.

Il est donc temps que chaque citoyen explique à tous les députés la nécessité de réformer leurs propres pensions, prélevées directement le budget de l'Assemblée...http://www.assemblee-nationale.fr/13/am ... 000249.asp
La retraite des députés concerne relativement peu de monde. Financièrement, les enjeux sont minimes. On est donc dans le symbole. Et le symbole, c'est bien, mais ça ne remplit pas les caisses.
Modifié en dernier par johanono le 08 sept. 2010, 21:03:00, modifié 1 fois.

Avatar du membre
mps
Messages : 20146
Enregistré le : 01 mars 2009, 00:00:00
Localisation : Belgique

Message non lu par mps » 16 oct. 2010, 15:16:00

Ne leur demande pas de mettre lesproblèmes en perspective.

Ils trouveront toujours une Madame Pipi  fortunée et ne payant pas d'impôts, pour se persuader qu'elle pourrait tous les entretenir  icon_biggrin icon_biggrin icon_biggrin
Modifié en dernier par mps le 08 sept. 2010, 21:03:00, modifié 1 fois.
C'est quand on a raison qu'il est difficile de prouver qu'on n'a pas tort. (Pierre Dac)

Avatar du membre
GIBET
Messages : 3256
Enregistré le : 02 mars 2009, 00:00:00
Localisation : Finistère

Message non lu par GIBET » 16 oct. 2010, 15:36:00

FIFE a écrit : Oui, mais pendant les six derniers mois de ta carrière, tu touches plus qu'avant!
Dans le privé, on calcule sur 25 ans........... icon_frow
Tu as raison il faut aligner les retraites sur le système le moins avantageux.
Il faudrait même plafonner les retraites au niveau du smic puisque les vieux mangent moins que les jeunes et qu'ils n'ont plus besoin de rien.
GIBET
Modifié en dernier par GIBET le 08 sept. 2010, 21:03:00, modifié 1 fois.
Le silence est un ami qui ne trahit jamais

Avatar du membre
FIFE
Messages : 3242
Enregistré le : 11 mars 2009, 00:00:00
Parti Politique : Front National (FN)
Localisation : Paris

Message non lu par FIFE » 16 oct. 2010, 15:41:00

Je ne vois pas pourquoi les fonctionnaires , qui ont un emploi garanti à vie, seraient tellement avantagés par rapport aux autres, qui souvent, travaillent beaucoup plus !
Et le système des retraites du privé est de moins en moins bon!
Il y a peu, on calculait sur les dix meilleures années....maintenant, c'est 25.
Modifié en dernier par FIFE le 08 sept. 2010, 21:03:00, modifié 1 fois.

Avatar du membre
GIBET
Messages : 3256
Enregistré le : 02 mars 2009, 00:00:00
Localisation : Finistère

Message non lu par GIBET » 16 oct. 2010, 15:44:00

johanono a écrit :
Georges a écrit :
Les députés veulent changer à la retraite des Français, mais surtout pas à la leur, bonjour pour la solidarité.

Avez-vous entendu parler de l’amendement n°249 Rect., rejeté par le vote des députés le 3 septembre 2010 ?
Après nous avoir longuement expliqué l’importance de réformer rapidement un régime de retraite en déficit,
les députés refusent d’être soumis au régime de retraite de la majorité des Français.

Il est donc temps que chaque citoyen explique à tous les députés la nécessité de réformer leurs propres pensions, prélevées directement le budget de l'Assemblée...http://www.assemblee-nationale.fr/13/am ... 000249.asp


La retraite des députés concerne relativement peu de monde. Financièrement, les enjeux sont minimes. On est donc dans le symbole. Et le symbole, c'est bien, mais ça ne remplit pas les caisses.
Belle symbolique en effet:
«Un député touche, après 5 ans d’activité, la même retraite que le salarié du privé qui a travaillé 40 ans». L'association Sauvegarde Retraites a mis les pieds dans le plat, vendredi dernier. Il suffit d'un mandat à un député pour s'assurer 1 550 euros de retraite, 3 096 euros pour 2 mandats, 4 644 euros pour trois avec un maximum de 6 192 euros. En moyenne, cette dernière s'élève à 2 700 euros mensuelles. «Ainsi un député qui a exercé deux mandats et qui prend sa retraite à 60 ans, avec une espérance de 20 ans touchera, au total, 743 000 euros de pension alors qu’il n’aura versé que 137 160 euros de cotisation.» Ce régime est financé à 88% par des subventions de l'Etat. Il a coûté 56 millions d'euros en 2009, pour 60 millions de prestations. Les députés, comme les sénateurs, peuvent cotiser double pendant leurs trois premiers mandats, une possibilité qui est facultative pour les sénateurs. Ces dernières ont un système également très favorable mais couverts par leurs cotisations et par la capitalisation.

Last but not least, députés et sénateurs peuvent cumuler ces retraites confortables avec celles acquises au titre d'activités parallèles. A la différence du commun des citoyens, les parlementaires peuvent cumuler mandats publics et activité salariée en même temps. Jean-François Copé, président du groupe UMP à l'Assemblée nationale, est un très bel exemple :
député, il est aussi maire (de Meaux) et avocat d'affaires. Son collègue René Muselier (UMP) est député de Marseille, conseiller municipal et directeur de clinique privée.

Rappelons qu'en France, le montant moyen de retraite globale s'élevait à 1535 euros pour un homme, et 979 euros pour une femme (données 2004).

Les dépenses de l'Elysée dérapent Le député apparenté socialiste René Dosière agace. Il vient de réclamer un gel des dépenses de l'Elysée: « Je préconise que le budget de l'Elysée ait
désormais une progression zéro volume, c'est-à-dire qu'il ne bouge pas, tout comme d'ailleurs le budget de l'Assemblée nationale» a-t-il expliqué.

Les dépenses de la Présidence se sont élevées à 114,3 millions d'euros en 2009, en apparente stabilité par rapport à 2008. Mais si l'on retranche les frais afférents à la présidence française de l'Union européenne au second semestre 2008, la progression ressort à 2,5%, soit 2,855 millions d'euros.
Six fois plus que le budget général de l'Etat (0,4%). Dans le détail, on constate que les frais de déplacements du Monarque ont à nouveau explosé : 7,4 millions d'euros, soit une progression de 51% par rapport à 2008.
Nicolas Sarkozy voyage beaucoup. La présidence de la République ne donne aucun détail sur ces déplacements.

Pire, l'Elysée ne sait pas maîtriser son budget: les dépenses réelles ont dérapé de 2,6 millions d'euros l'enveloppe allouée.

Le député Dosière mentionne  quelques points croustillants: ainsi, aucune explication n'aurait été donnée «sur la baisse du remboursement, par Matignon, du coût du pavillon de la Lanterne (à Versailles) 200 000 en 2008 et 153 000 en 2009. En 2010 sont prévus 35 000 euros.»

Nous avons l'explication : le château de la Lanterne, propriété de la Présidence de la République, n'est quasiment plus utilisé par les services du Premier ministre. Nicolas Sarkozy l'a réquisitionné à son profit pour ses weekends au repos quand il ne descend pas au Cap Nègre dans la résidence de la famille Bruni. On connaît donc désormais le coût de ces repos versaillais : près de 200 000 euros par an.

Autre détail livré par René Dosière, l'Elysée consacre de moins en moins d'argent aux «aides sociales accordées traditionnellement par la Présidence de la République aux personnes en difficulté démunies de ressources.» Les sommes n'ont certes jamais été très importantes, mais la diminutionquasiment de moitié depuis l’arrivée de Nicolas Sarkozy est à noter: de 298
000 euros en 2006, elles sont tombées à 174 000 euros en 2009.

Les ministres cumulent les indemnités.
Autre sujet d'inquiétude du député Dosière, le cumul d'indemnités par les ministres: on frise la gabegie, et la nausée. La plupart des ministres cumulent des mandats locaux en sus de leur fonction au gouvernement : Michèle Alliot-Marie, ministre de la Justice, est également première adjointe à la mairie de Saint-Jean-de-Luz; Jean-Marie Bockel, secrétaire d'État à la Justice, vient de lâcher la mairie de Mulhouse, mais reste conseiller municipal. Tout comme Pierre Lellouche (Affaires européennes) à Paris, Nora Berra (Aînés) à Lyon et Benoist Apparu (Logement) à Châlons-en-Champagne. Chantal Jouanno, Rama Yade, Valérie Pécresse sont conseillères régionales en Ile-de-France;  Nadine Morano (Famille) cumule les mandats de conseillère municipale à Toul et conseillère de Lorraine.
Certains ministres sont carrément maires : Christian Estrosi, ministre de l'Industrie, à Nice ; Hubert Falco à Toulon; Nathalie Kosciusco-Morizet (quand elle ne twitte pas ses états d'âme de secrétaire d'Etat au numérique) à Longjumeau; Laurent Wauquiez, secrétaire d'Etat à l'Emploi, au Puy-en-Velay (depuis 2008); Luc Chatel (Éducation nationale) à Chaumont;
Eric Woerth à Chantilly; Éric Besson à Donzère (Drôme); Hervé Morin à Épaignes (Eure).

Vendredi 28 mai, René Dosière a donc déposé trois amendements prévoyant que les ministres qui ont conservé un mandat de maire ou d'élu local ne perçoivent, «au titre de ses mandats locaux, aucune rémunération, aucune indemnité et aucun avantage».


"Les finances publiques doivent être saines, le budget tenu, La dette publique doit être réduite, L'arrogance de l'administration doit être combattue et contrôlée, L'aide aux étrangers doit être diminuée de peur que Rome ne tombe en faillite, La population doit apprendre à travailler au lieu de vivre de l'aidepublique. "
Cicéron - 55 avant Jésus-Christ
Moralité : La crise dure depuis 2065 ans...

GIBET
Modifié en dernier par GIBET le 08 sept. 2010, 21:03:00, modifié 1 fois.
Le silence est un ami qui ne trahit jamais

Répondre

Retourner vers « L'actualité politique »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré