La réforme des retraites

Venez discuter de l'actualité politique.
Avatar du membre
GIBET
Messages : 3256
Enregistré le : 02 mars 2009, 00:00:00
Localisation : Finistère

Message non lu par GIBET » 16 oct. 2010, 15:47:00

FIFE a écrit : Je ne vois pas pourquoi les fonctionnaires , qui ont un emploi garanti à vie, seraient tellement avantagés par rapport aux autres, qui souvent, travaillent beaucoup plus !
Et le système des retraites du privé est de moins en moins bon!
Il y a peu, on calculait sur les dix meilleures années....maintenant, c'est 25.
Ce qui m'étonne c'est que l'on ne préconise pas l'alignement sur les fonctionnaires. Tu as peur que cela fasse trop pour les salariés?
Les élus ne s'en privent pas eux ... c'est vrai que ce sont des symboles comme dit Johanono, mais pas des exemples!!!
GIBET
Modifié en dernier par GIBET le 08 sept. 2010, 21:03:00, modifié 1 fois.
Le silence est un ami qui ne trahit jamais

Avatar du membre
FIFE
Messages : 3242
Enregistré le : 11 mars 2009, 00:00:00
Parti Politique : Front National (FN)
Localisation : Paris

Message non lu par FIFE » 16 oct. 2010, 15:48:00

Mais je veux bien être alignée sur les fonctionnaires !
Je n'ai jamais été pour le nivellement par la base ! Je ne suis pas communiste !
Modifié en dernier par FIFE le 08 sept. 2010, 21:03:00, modifié 1 fois.

Avatar du membre
GIBET
Messages : 3256
Enregistré le : 02 mars 2009, 00:00:00
Localisation : Finistère

Message non lu par GIBET » 16 oct. 2010, 15:52:00

Alors ce n'est pas la règle des fonctionnaires qu'il faut dénoncer comme tu le fais au-dessus!
J'ai mis au-dessus ce qui devrait nous faire réfléchir à plus de solidarité entre les salariés et un peu plyus de justice dans la répartition de l'argent.
C'est bien de regarder les dirigeants de son camps avec des yeux amoureux et des propos partisans ... mais la lucidité ne nuit pas non plus.
GIBET
Modifié en dernier par GIBET le 08 sept. 2010, 21:03:00, modifié 1 fois.
Le silence est un ami qui ne trahit jamais

Avatar du membre
johanono
Messages : 32561
Enregistré le : 14 août 2010, 00:00:00

Message non lu par johanono » 17 oct. 2010, 10:18:00

GIBET a écrit :
johanono a écrit :
Georges a écrit :

Les députés veulent changer à la retraite des Français, mais surtout pas à la leur, bonjour pour la solidarité.

Avez-vous entendu parler de l’amendement n°249 Rect., rejeté par le vote des députés le 3 septembre 2010 ?
Après nous avoir longuement expliqué l’importance de réformer rapidement un régime de retraite en déficit,
les députés refusent d’être soumis au régime de retraite de la majorité des Français.

Il est donc temps que chaque citoyen explique à tous les députés la nécessité de réformer leurs propres pensions, prélevées directement le budget de l'Assemblée...http://www.assemblee-nationale.fr/13/am ... 000249.asp



La retraite des députés concerne relativement peu de monde. Financièrement, les enjeux sont minimes. On est donc dans le symbole. Et le symbole, c'est bien, mais ça ne remplit pas les caisses.

Belle symbolique en effet:
«Un député touche, après 5 ans d’activité, la même retraite que le salarié du privé qui a travaillé 40 ans». L'association Sauvegarde Retraites a mis les pieds dans le plat, vendredi dernier. Il suffit d'un mandat à un député pour s'assurer 1 550 euros de retraite, 3 096 euros pour 2 mandats, 4 644 euros pour trois avec un maximum de 6 192 euros. En moyenne, cette dernière s'élève à 2 700 euros mensuelles. «Ainsi un député qui a exercé deux mandats et qui prend sa retraite à 60 ans, avec une espérance de 20 ans touchera, au total, 743 000 euros de pension alors qu’il n’aura versé que 137 160 euros de cotisation.» Ce régime est financé à 88% par des subventions de l'Etat. Il a coûté 56 millions d'euros en 2009, pour 60 millions de prestations. Les députés, comme les sénateurs, peuvent cotiser double pendant leurs trois premiers mandats, une possibilité qui est facultative pour les sénateurs. Ces dernières ont un système également très favorable mais couverts par leurs cotisations et par la capitalisation.

Last but not least, députés et sénateurs peuvent cumuler ces retraites confortables avec celles acquises au titre d'activités parallèles. A la différence du commun des citoyens, les parlementaires peuvent cumuler mandats publics et activité salariée en même temps. Jean-François Copé, président du groupe UMP à l'Assemblée nationale, est un très bel exemple :
député, il est aussi maire (de Meaux) et avocat d'affaires. Son collègue René Muselier (UMP) est député de Marseille, conseiller municipal et directeur de clinique privée.

Rappelons qu'en France, le montant moyen de retraite globale s'élevait à 1535 euros pour un homme, et 979 euros pour une femme (données 2004).

Les dépenses de l'Elysée dérapent Le député apparenté socialiste René Dosière agace. Il vient de réclamer un gel des dépenses de l'Elysée: « Je préconise que le budget de l'Elysée ait
désormais une progression zéro volume, c'est-à-dire qu'il ne bouge pas, tout comme d'ailleurs le budget de l'Assemblée nationale» a-t-il expliqué.

Les dépenses de la Présidence se sont élevées à 114,3 millions d'euros en 2009, en apparente stabilité par rapport à 2008. Mais si l'on retranche les frais afférents à la présidence française de l'Union européenne au second semestre 2008, la progression ressort à 2,5%, soit 2,855 millions d'euros.
Six fois plus que le budget général de l'Etat (0,4%). Dans le détail, on constate que les frais de déplacements du Monarque ont à nouveau explosé : 7,4 millions d'euros, soit une progression de 51% par rapport à 2008.
Nicolas Sarkozy voyage beaucoup. La présidence de la République ne donne aucun détail sur ces déplacements.

Pire, l'Elysée ne sait pas maîtriser son budget: les dépenses réelles ont dérapé de 2,6 millions d'euros l'enveloppe allouée.

Le député Dosière mentionne  quelques points croustillants: ainsi, aucune explication n'aurait été donnée «sur la baisse du remboursement, par Matignon, du coût du pavillon de la Lanterne (à Versailles) 200 000 en 2008 et 153 000 en 2009. En 2010 sont prévus 35 000 euros.»

Nous avons l'explication : le château de la Lanterne, propriété de la Présidence de la République, n'est quasiment plus utilisé par les services du Premier ministre. Nicolas Sarkozy l'a réquisitionné à son profit pour ses weekends au repos quand il ne descend pas au Cap Nègre dans la résidence de la famille Bruni. On connaît donc désormais le coût de ces repos versaillais : près de 200 000 euros par an.

Autre détail livré par René Dosière, l'Elysée consacre de moins en moins d'argent aux «aides sociales accordées traditionnellement par la Présidence de la République aux personnes en difficulté démunies de ressources.» Les sommes n'ont certes jamais été très importantes, mais la diminutionquasiment de moitié depuis l’arrivée de Nicolas Sarkozy est à noter: de 298
000 euros en 2006, elles sont tombées à 174 000 euros en 2009.

Les ministres cumulent les indemnités.
Autre sujet d'inquiétude du député Dosière, le cumul d'indemnités par les ministres: on frise la gabegie, et la nausée. La plupart des ministres cumulent des mandats locaux en sus de leur fonction au gouvernement : Michèle Alliot-Marie, ministre de la Justice, est également première adjointe à la mairie de Saint-Jean-de-Luz; Jean-Marie Bockel, secrétaire d'État à la Justice, vient de lâcher la mairie de Mulhouse, mais reste conseiller municipal. Tout comme Pierre Lellouche (Affaires européennes) à Paris, Nora Berra (Aînés) à Lyon et Benoist Apparu (Logement) à Châlons-en-Champagne. Chantal Jouanno, Rama Yade, Valérie Pécresse sont conseillères régionales en Ile-de-France;  Nadine Morano (Famille) cumule les mandats de conseillère municipale à Toul et conseillère de Lorraine.
Certains ministres sont carrément maires : Christian Estrosi, ministre de l'Industrie, à Nice ; Hubert Falco à Toulon; Nathalie Kosciusco-Morizet (quand elle ne twitte pas ses états d'âme de secrétaire d'Etat au numérique) à Longjumeau; Laurent Wauquiez, secrétaire d'Etat à l'Emploi, au Puy-en-Velay (depuis 2008); Luc Chatel (Éducation nationale) à Chaumont;
Eric Woerth à Chantilly; Éric Besson à Donzère (Drôme); Hervé Morin à Épaignes (Eure).

Vendredi 28 mai, René Dosière a donc déposé trois amendements prévoyant que les ministres qui ont conservé un mandat de maire ou d'élu local ne perçoivent, «au titre de ses mandats locaux, aucune rémunération, aucune indemnité et aucun avantage».


"Les finances publiques doivent être saines, le budget tenu, La dette publique doit être réduite, L'arrogance de l'administration doit être combattue et contrôlée, L'aide aux étrangers doit être diminuée de peur que Rome ne tombe en faillite, La population doit apprendre à travailler au lieu de vivre de l'aidepublique. "
Cicéron - 55 avant Jésus-Christ
Moralité : La crise dure depuis 2065 ans...

GIBET
Vous trollez allègrement pour ne pas avoir à répondre à la seule question qui vaille : comment trouver 40 milliards par an à l'horizon 2020 ?

Je rappelle simplement que c'est le COR (organisme mis en place par le gouvernement Jospin) qui a estimé à 40 milliards les besoins de financement annuels à l'horizon 2020.
Modifié en dernier par johanono le 08 sept. 2010, 21:03:00, modifié 1 fois.

En ligne
Avatar du membre
Nombrilist
Messages : 59983
Enregistré le : 08 févr. 2010, 00:00:00

Message non lu par Nombrilist » 17 oct. 2010, 10:32:00

Suppression de niches fiscales (20 milliards), se donner la peine de sauver l'emploi (10 milliards), nationalisation de FT, autoroutes et consorts (5 milliards). Et on garde un trou de 5 milliards pour justifier le passage de la retraite à 75 ans.

Et si on nationalisait les banques: 30 milliards rien qu'à elles seules ^^.
Modifié en dernier par Nombrilist le 08 sept. 2010, 21:03:00, modifié 1 fois.

En ligne
Avatar du membre
artragis
Messages : 8005
Enregistré le : 29 janv. 2009, 00:00:00
Compte Twitter : @francoisdambrin
Contact :

Message non lu par artragis » 17 oct. 2010, 10:36:00


Vous trollez allègrement pour ne pas avoir à répondre à la seule question qui vaille
si c'est la seule question qui vaille, alors voila comment on fait : on prend 50 milliard la première année dans les poches d'un peu tout le monde pour avoir 10 milliards de dispo pour rembourser les dettes. Puis, grâce aux réudctions de frais financiers on en rembourse d'autres etc.
L'année suivante il ne manque plus que 25 milliards, on en chope 30 à la population, même sénario
et à la fin même plus besoin de prendre à qui que ce soit, cool non? enfin, ça serait vrai si nos administrateurs savaint administrer et ne géraient pas le budget comme on parle à un journal people.
nationalisation de FT
pas d'accord, rien que les licences rapportent énormément à l'état, sans compter les taxes sur la téléphonie.
parcontre oui, il faut nationaliser les autoroutes !
Modifié en dernier par artragis le 08 sept. 2010, 21:03:00, modifié 1 fois.
http://zestedesavoir.com une association pour la beauté du zeste.

Avatar du membre
El Fredo
Messages : 26215
Enregistré le : 17 févr. 2010, 00:00:00
Parti Politique : En Marche (EM)
Localisation : Roazhon
Contact :

Message non lu par El Fredo » 17 oct. 2010, 11:20:00

artragis a écrit :parcontre oui, il faut nationaliser les autoroutes !
Trop tard, les privatisations auraient dû alimenter le fonds de réserve créé par Jospin pour faire face au choc démographique (qu'on arrête de dire qu'il n'a rien fait pour les retraites !) mais malheureusement la droite n'a jamais alimenté ce fonds à hauteur de ce qu'il aurait dû être, si bien que non seulement on se retrouve avec un trou à financer ex nihilo mais en plus de ça le gouvernement compte faire main basse sur le pactole.
Modifié en dernier par El Fredo le 08 sept. 2010, 21:03:00, modifié 1 fois.
If the radiance of a thousand suns were to burst into the sky, that would be like the splendor of the Mighty One— I am become Death, the shatterer of Worlds.

Avatar du membre
mps
Messages : 20146
Enregistré le : 01 mars 2009, 00:00:00
Localisation : Belgique

Message non lu par mps » 17 oct. 2010, 11:35:00

Allez, les gars, le grand soir est proche ! icon_biggrin

Vous oubliez un tout petit détail : la nationalisation confiscatoire est interdite par tous les états, sauf quelques machins-voyous.

la "nationalisation", c'est le rachat par l'Etat d'une activité privée. Après des années d'expertises et de contre-expertises.  

Où l'Etat ira-t-il chercher les milliards nécesaires, et avec quel profit ?  Sans parler des intérêts d'emprunts qu'il aurait encore à payer, et des piètres résulats à terme. Vous voulez faire de la France une Allemage de l'est bis ?
Modifié en dernier par mps le 08 sept. 2010, 21:03:00, modifié 1 fois.
C'est quand on a raison qu'il est difficile de prouver qu'on n'a pas tort. (Pierre Dac)

En ligne
Avatar du membre
artragis
Messages : 8005
Enregistré le : 29 janv. 2009, 00:00:00
Compte Twitter : @francoisdambrin
Contact :

Message non lu par artragis » 17 oct. 2010, 11:50:00

la "nationalisation", c'est le rachat par l'Etat d'une activité privée. Après des années d'expertises et de contre-expertises.
bah il est vrai que sans expértise on arrive au fait qu'on s'est bien fait roulé en privatisant et qu'en plus les prix augmentent.
Les autoroutes sont largement bénéficiaires, la mises serait remboursée en deux ans si mes souvenirs sont bons. Comment peux tu affirmer des "piètres résultats à terme", on a privatisé les autoroutes pour avoir ponctuellement une grande somme en poche, mais ça n'a jamais rien apporté à l'état de bien concluant, on a m^me vu le nombre d'emplois diminuer.
Modifié en dernier par artragis le 08 sept. 2010, 21:03:00, modifié 1 fois.
http://zestedesavoir.com une association pour la beauté du zeste.

Avatar du membre
wesker
Messages : 32008
Enregistré le : 18 mai 2009, 00:00:00
Localisation : Proche de celles et ceux qui vivent dans le pays réel

Message non lu par wesker » 17 oct. 2010, 13:14:00

Ces mouvements sociaux ont et auront des conséquences financières dramatiques, tant pour nos finances publiques que pour nos retraites mais il est légitime que les français exigent, des gouvernants que tout le monde participe aux financements des retraites de la même manière.

De plus, il semblerais que contraireemnt à ce que le Gouvernement affirme, la situatino ne s'aggrave socialement et que d'autres pistes existent en matière de financement de nos retraites....Il convient donc que le Gouvernement cesse son obstination puèrile et entendent enfin, les différentes propositions émises par les acteurs politiques, syndicaux, économiques.

La regression n'est pas une fatalité et les engagements politiques doivent avoir une valeur....
Modifié en dernier par wesker le 08 sept. 2010, 21:03:00, modifié 1 fois.

Avatar du membre
johanono
Messages : 32561
Enregistré le : 14 août 2010, 00:00:00

Message non lu par johanono » 17 oct. 2010, 14:09:00

Nombrilist a écrit : Suppression de niches fiscales (20 milliards), se donner la peine de sauver l'emploi (10 milliards), nationalisation de FT, autoroutes et consorts (5 milliards). Et on garde un trou de 5 milliards pour justifier le passage de la retraite à 75 ans.

Et si on nationalisait les banques: 30 milliards rien qu'à elles seules ^^.
De quelles niches fiscales parles-tu ? Peux-tu développer STP ? Quant à l'emploi, c'est bien joli, mais le plein-emploi ne se décrète pas. Et les nationalisations, au départ, ça coûte de l'argent, ce n'est pas avec ça qu'on va sauver les retraites.
Modifié en dernier par johanono le 08 sept. 2010, 21:03:00, modifié 1 fois.

En ligne
Avatar du membre
Nombrilist
Messages : 59983
Enregistré le : 08 févr. 2010, 00:00:00

Message non lu par Nombrilist » 17 oct. 2010, 14:14:00

Je ne parle pas de plein-emploi, sinon on serait même hyper-excédentaires ^^. Je parle simplement de gagner 2 pts sur le chômage. Des niches fiscales ? Copé: 8 milliards. Ajoutés à cela les 10 milliards de Baroin: 18 milliards.

"Et les nationalisations, au départ, ça coûte de l'argent, ce n'est pas avec ça qu'on va sauver les retraites."

Exact, il n'aurait jamais fallu privatiser. A se rappeler avant de voter Villepin ou DSK.
Modifié en dernier par Nombrilist le 08 sept. 2010, 21:03:00, modifié 1 fois.

Avatar du membre
johanono
Messages : 32561
Enregistré le : 14 août 2010, 00:00:00

Message non lu par johanono » 17 oct. 2010, 14:22:00

Je ne parle pas de plein-emploi, sinon on serait même hyper-excédentaires ^^.
Non, justement. Les 40 milliards évalués par le COR participent d'une hypothèse optimiste de croissance économique. Donc même avec un plein-emploi, la réforme des retraites est quand même nécessaire.
Des niches fiscales ? Copé: 8 milliards. Ajoutés à cela les 10 milliards de Baroin: 18 milliards.
Je ne sais pas à quoi correspondent Copé et Baroin. Cite-moi des dispositifs particuliers, pas des noms de personnes. J'ajouterai simplement que supprimer les niches fiscales, ça revient à faire payer plus d'impôts aux Français. Pourquoi pas, mais autant le dire clairement.
Exact, il n'aurait jamais fallu privatiser. A se rappeler avant de voter Villepin ou DSK.
Il se dit que Jospin a plus privatisé que Balladur et Juppé. Tu cites DSK, mais en fait, c'est tout le PS qui est responsable. Et ces privatisations sont, pour une large part, rendues obligatoires par la Commission européenne. Moi, je suis cohérent, je suis contre l'Europe supra-nationale actuelle. Tous les leaders socialistes qui dénoncent aujourd'hui les privatisations ont voté ces traités européens.
Modifié en dernier par johanono le 08 sept. 2010, 21:03:00, modifié 1 fois.

Avatar du membre
wesker
Messages : 32008
Enregistré le : 18 mai 2009, 00:00:00
Localisation : Proche de celles et ceux qui vivent dans le pays réel

Message non lu par wesker » 17 oct. 2010, 14:51:00

La question n'est pas tant dans la volonté de nationaliser ou de privatiser mais dans la viabilité éconoomique des structures. Que l'Etat ait ou non des participations, il se doit de veiller à ce que le marché fonctionne correctement et peut, au travers une politique volontariste ambitieuse, dans le cadre d'une souveraineté économique retrouvée, impulsé des projets createurs de croissance.

L'activité créant l'emploi et les investissements d'entreprises, c'est le moyen pour financer, à terme les caisses de retraites. C'est d'ailleurs le moyen qui aurait dû être explorée en premier avant de se lancer dans une reforme qui ne répond pas aux enjeux. 
Modifié en dernier par wesker le 08 sept. 2010, 21:03:00, modifié 1 fois.

En ligne
Avatar du membre
Nombrilist
Messages : 59983
Enregistré le : 08 févr. 2010, 00:00:00

Message non lu par Nombrilist » 17 oct. 2010, 15:04:00

Avec le plein-emploi absolu (4 millions de travailleurs en plus), on trouverait plus de 40 milliards.

Voilà pour la niche Copé (et dis-moi en quoi elle augmente l'impôt que tu verses):

http://www.liberation.fr/economie/01016 ... let-a-22-m…

Pour Baroin, ben... c'est l'actualité du moment.

"Je suis contre l'Europe supra-nationale actuelle."

Moi, je suis surtout contre la dictature institutionnelle européenne actuelle, et de facto contre la politique Européenne économique actuelle.
Modifié en dernier par Nombrilist le 08 sept. 2010, 21:03:00, modifié 1 fois.

Répondre

Retourner vers « L'actualité politique »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré