MoDem

Avatar du membre
politicien
Site Admin
Messages : 34088
Enregistré le : 30 août 2008, 00:00:00
Compte Twitter : @LActuPolitique

Message non lu par politicien » 09 août 2010, 09:43:00

Bonjour,

Bah non maintenant que j'ai mit mon message ça ne sert à rien icon_biggrin , d'ailleurs j'ai une question Conscience, tu dis vouloir voter pour Bayrou et donc pour le MoDem.

Pour quelle(s) raison(s) ?
« Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites, mais je me battrai jusqu’au bout pour que vous puissiez le dire » Le débat ne s'arrête jamais sur Actu-Politique

Conscience

Message non lu par Conscience » 09 août 2010, 11:10:00

politicien a écrit :Bonjour,
Bah non maintenant que j'ai mit mon message ça ne sert à rien icon_biggrin , d'ailleurs j'ai une question Conscience, tu dis vouloir voter pour Bayrou et donc pour le MoDem.

Pour quelle(s) raison(s) ?

.
Disons que j y ai pensé en pensant que ce parti se situer entre la droite et la gauche,mais je ne connais pas assez son programme pour être sure de ce choix.Je vais attendre le programme de Bayrou et du socialiste qui se présentera et je voterai pour l un ou l autre,ce qui est sur aujourd hui c est que ce ne sera ni communiste ,ni extrême droite,ni UMP.
D

En ligne
Avatar du membre
Nombrilist
Messages : 59216
Enregistré le : 08 févr. 2010, 00:00:00

Message non lu par Nombrilist » 09 août 2010, 11:43:00

Vice-président du MODEM, Jean-Luc Peyrelevade est un ancien condamné dans l'affaire du Crédit Lyonnais et Executive Life (qui a coûté 500 millions d'euros au contribuable et ce n'est pas fini). Pas de doute, Bayrou sait s'entourer de gens à la probité irréprochable.

Concernant le programme, ils veulent:

- augmenter les cotisations d’assurance chômage pour les grands groupes qui licencient de manière excessive

- éxonérer de charges sociales les deux premiers emplois créés dans chaque entreprise

- inciter les entreprises à accroître la part de leurs bénéfices dédiée à l’investissement productif, notamment éco-responsable et, dans ce cas, diminuer le taux de l’impôt
sur les sociétés en compensant cette baisse par une augmentation de la taxation sur les dividendes reversés aux actionnaires

- introduire une disposition constitutionnelle visant à fixer un plafond au déficit budgétaire, ainsi que l’équilibre des comptes de la sécurité sociale et des collectivités locales

- un abandon de l’ensemble des dispositions injustes de la loi TEPA (dont le bouclier fiscal)

- une plus forte progressivité de l’imposition sur les hauts revenus et les bonus

- augmenter de 5% par an pendant 10 ans le budget de la recherche

- les avantages fiscaux, le crédit impôt-recherche devront être rééquilibrés en faveur des TPE et PME-PMI

- 100 000 TPE nouvelles dans les territoires délaissés, en particulier dans les banlieues, un tiers dans l’innovation des systèmes d’information, deux tiers dans les emplois de services. Pour cela, multiplions les offres de micro-crédit

- la réservation d’une part de la commande publique aux TPE / PME

- la simplification des formalités administratives pour les TPE / PME

Voilà pour quelques points.

Conscience

Message non lu par Conscience » 09 août 2010, 11:51:00

Nombrilist a écrit :Vice-président du MODEM, Jean-Luc Peyrelevade est un ancien condamné dans l'affaire du Crédit Lyonnais et Executive Life (qui a coûté 500 millions d'euros au contribuable et ce n'est pas fini). Pas de doute, Bayrou sait s'entourer de gens à la probité irréprochable. Concernant le programme, ils veulent:
- augmenter les cotisations d’assurance chômage pour les grands groupes qui licencient de manière excessive

- éxonérer de charges sociales les deux premiers emplois créés dans chaque entreprise

- inciter les entreprises à accroître la part de leurs bénéfices dédiée à l’investissement productif, notamment éco-responsable et, dans ce cas, diminuer le taux de l’impôt
sur les sociétés en compensant cette baisse par une augmentation de la taxation sur les dividendes reversés aux actionnaires

- introduire une disposition constitutionnelle visant à fixer un plafond au déficit budgétaire, ainsi que l’équilibre des comptes de la sécurité sociale et des collectivités locales

- un abandon de l’ensemble des dispositions injustes de la loi TEPA (dont le bouclier fiscal)

- une plus forte progressivité de l’imposition sur les hauts revenus et les bonus

- augmenter de 5% par an pendant 10 ans le budget de la recherche

- les avantages fiscaux, le crédit impôt-recherche devront être rééquilibrés en faveur des TPE et PME-PMI

- 100 000 TPE nouvelles dans les territoires délaissés, en particulier dans les banlieues, un tiers dans l’innovation des systèmes d’information, deux tiers dans les emplois de services. Pour cela, multiplions les offres de micro-crédit

- la réservation d’une part de la commande publique aux TPE / PME

- la simplification des formalités administratives pour les TPE / PME

Voilà pour quelques points.




.Pour l honnêteté on repassera !


Merci Nombrilist,

ça me parait pas trop mal si il prévoit d  augmenter le smic.Car dés l instant qu il favorise les petites entreprises en les exonérants de charge,le smic doit être augmenter,c est le minimum.

Entout cas c est mieux que ce que fait UMP

Pour le bouclier fiscal je n ai encore pas compris à qui celà profite ? en dehors des grosses fortunes ,c est à partir de quel montant de revenu ?

Et encore que je ne vois aucune mesure sur et contre la spéculation,donc dans ce cas ce ne sera pas mon choix,je tiens absolument à ce que la spéculation soit taxer,donc je voterai pour celui qui s en occupera,si en opposition de ça il massacre pas les petites et moyennes entreprises.

En ligne
Avatar du membre
El Fredo
Messages : 26112
Enregistré le : 17 févr. 2010, 00:00:00
Parti Politique : En Marche (EM)
Localisation : Roazhon
Contact :

Message non lu par El Fredo » 09 août 2010, 11:58:00

A part le point 4 (introduire une disposition constitutionnelle visant à fixer un plafond au déficit budgétaire, ainsi que l’équilibre des comptes de la sécurité sociale et des collectivités locales) qui est inepte, et le point 2 (éxonérer de charges sociales les deux premiers emplois créés dans chaque entreprise) dont l'efficacité me parait douteuse, c'est un programme que je n'aurais pas renié.
If the radiance of a thousand suns were to burst into the sky, that would be like the splendor of the Mighty One— I am become Death, the shatterer of Worlds.

Conscience

Message non lu par Conscience » 09 août 2010, 12:02:00

El Fredo a écrit :A part le point 4 (introduire une disposition constitutionnelle visant à fixer un plafond au déficit budgétaire, ainsi que l’équilibre des comptes de la sécurité sociale et des collectivités locales) qui est inepte, et le point 2 (éxonérer de charges sociales les deux premiers emplois créés dans chaque entreprise) dont l'efficacité me parait douteuse, c'est un programme que je n'aurais pas renié.

.

Tu es contre exonération de charge pour les petits patrons ?

En ligne
Avatar du membre
Nombrilist
Messages : 59216
Enregistré le : 08 févr. 2010, 00:00:00

Message non lu par Nombrilist » 09 août 2010, 12:14:00

"L'équilibre des comptes de la sécu", en langage non faux-cul, ça signifie "casser la sécu".

En ligne
Avatar du membre
El Fredo
Messages : 26112
Enregistré le : 17 févr. 2010, 00:00:00
Parti Politique : En Marche (EM)
Localisation : Roazhon
Contact :

Message non lu par El Fredo » 09 août 2010, 12:20:00

Conscience a écrit :Tu es contre exonération de charge pour les petits patrons ?
Déjà, on ne parle pas de charges mais de cotisations sociales. Le terme "charge", c'est de la novlangue néolibérale pour instiller dans la tête des gens l'idée que le système social fait peser un poids considérable sur les entreprises. Or celles-ci en bénéficient en tout premier lieu par le simple fait d'avoir des employés en bonne santé. Donc on parle de cotisation. Il est d'ailleurs étonnant que pour le point 1 (augmenter les cotisations d’assurance chômage pour les grands groupes qui licencient de manière excessive) on parle de cotisation alors que le point 2 parle de charge, je dirais que dans ce dernier cas c'est l'inconscient qui parle et fait sauter le verni social du premier point !

Ensuite, cette proposition qui peut paraître séduisante au premier abord peut être facilement contournée ou générer un effet d'aubaine, sans parler de l'impact sur les comptes sociaux. Couplé à l'objectif affiché de l'équilibre budgétaire (point 4), on aboutirait nécessairement à une diminution des budgets de la protection sociale vu le nombre de salariés que ça représenterait.

Je pense qu'une meilleure mesure serait de moduler ces cotisations selon un principe de bonus/malus en fonction d'objectifs de performance sociale, couplée à une réforme de la fiscalité qui pour l'instant est régressive et anti-redistributive, vu qu'elle privilégie les grosse entreprises au détriment des PME. Et surtout, contractualiser les aides et subventions aux entreprises (cf. l'action de la région Poitou-Charentes) : celles-ci devraient être remboursées si l'entreprise ne tient pas ses promesses, par exemple en fermant des sites précédemment subventionnés. Ceci rejoint un peu le point 1 (augmenter les cotisations d’assurance chômage pour les grands groupes qui licencient de manière excessive).
If the radiance of a thousand suns were to burst into the sky, that would be like the splendor of the Mighty One— I am become Death, the shatterer of Worlds.

Invité

Message non lu par Invité » 09 août 2010, 12:33:00

El Fredo a écrit :
Conscience a écrit :Tu es contre exonération de charge pour les petits patrons ?
Déjà, on ne parle pas de charges mais de cotisations sociales. Le terme "charge", c'est de la novlangue néolibérale pour instiller dans la tête des gens l'idée que le système social fait peser un poids considérable sur les entreprises. Or celles-ci en bénéficient en tout premier lieu par le simple fait d'avoir des employés en bonne santé. Donc on parle de cotisation. Il est d'ailleurs étonnant que pour le point 1 (augmenter les cotisations d’assurance chômage pour les grands groupes qui licencient de manière excessive) on parle de cotisation alors que le point 2 parle de charge, je dirais que dans ce dernier cas c'est l'inconscient qui parle et fait sauter le verni social du premier point !

Ensuite, cette proposition qui peut paraître séduisante au premier abord peut être facilement contournée ou générer un effet d'aubaine, sans parler de l'impact sur les comptes sociaux. Couplé à l'objectif affiché de l'équilibre budgétaire (point 4), on aboutirait nécessairement à une diminution des budgets de la protection sociale vu le nombre de salariés que ça représenterait.

Je pense qu'une meilleure mesure serait de moduler ces cotisations selon un principe de bonus/malus en fonction d'objectifs de performance sociale, couplée à une réforme de la fiscalité qui pour l'instant est régressive et anti-redistributive, vu qu'elle privilégie les grosse entreprises au détriment des PME. Et surtout, contractualiser les aides et subventions aux entreprises (cf. l'action de la région Poitou-Charentes) : celles-ci devraient être remboursées si l'entreprise ne tient pas ses promesses, par exemple en fermant des sites précédemment subventionnés. Ceci rejoint un peu le point 1 (augmenter les cotisations d’assurance chômage pour les grands groupes qui licencient de manière excessive).
.
Ce n est pas la panacée donc,qu elle est le parti qui convient le mieux à tes aspirations et qu elle sont programme ?

En ligne
Avatar du membre
Nombrilist
Messages : 59216
Enregistré le : 08 févr. 2010, 00:00:00

Message non lu par Nombrilist » 09 août 2010, 12:45:00

Je crois que dans la tête de Bayrou, le point 2 n'est valable que durant les 2 premières années de démarrage, histoire de le faciliter. Mais ce que l'on peut craindre, c'est que 99% des entreprises mettent la clé sous la porte après ces deux ans. Un peu comme l'effet de l'ACCRE sur le micro-entrepreneuriat.


Qui es-tu, ôôô invité ? icon_biggrin

Conscience

Message non lu par Conscience » 09 août 2010, 12:47:00

Nombrilist a écrit :Je crois que dans la tête de Bayrou, le point 2 n'est valable que durant les 2 premières années de démarrage, histoire de le faciliter. Mais ce que l'on peut craindre, c'est que 99% des entreprises mettent la clé sous la porte après ces deux ans. Un peu comme l'effet de l'ACCRE sur le micro-entrepreneuriat.

Qui es-tu, ôôô invité ? icon_biggrin

.

C est moi çi dessus je ne comprends pas pourquoi je suis en invitée

En ligne
Avatar du membre
Nombrilist
Messages : 59216
Enregistré le : 08 févr. 2010, 00:00:00

Message non lu par Nombrilist » 09 août 2010, 12:51:00

La réponse est dans le commentaire d'El Fredo. A ton avis, qui "gouverne" en Poitou-Charentes ?

Conscience

Message non lu par Conscience » 09 août 2010, 12:52:00

.
Il n y a aucun de nos politiques qui proposent un statut différent pour les artisants,PME,PMI ? en fait les mêmes mesures sont aplliquées aussi bien pour les multis-nationales que pour les artisants,PME,PMI,ce qui n est pas logique les profits des derniers cités n ont rien à voir avec les multis nationales,ce n est pas juste.

En ligne
Avatar du membre
Nombrilist
Messages : 59216
Enregistré le : 08 févr. 2010, 00:00:00

Message non lu par Nombrilist » 09 août 2010, 12:57:00

Ben tu vois quand même que Bayrou fait un geste, mais bon, ça n'a pas l'air énorme non plus. Notons que le Modem propose également de limiter le pouvoir des collectivités territoriales, ce qui pourrait poser de gros problèmes de fonctionnement.

Avatar du membre
wesker
Messages : 32008
Enregistré le : 18 mai 2009, 00:00:00
Localisation : Proche de celles et ceux qui vivent dans le pays réel

Message non lu par wesker » 09 août 2010, 13:33:00

logan a écrit :Fort heureusement, Mélenchon fut sénateur, et il est aujourd'hui député au parlement européen, on peut donc vérifier directement dans ses actions parlementaires s'il fait bien ce qu'il dit, et c'est bien le cas. De plus, si une fois au gouvernement il nous trahit tant pis, c'est le risque. Mais au moins il fait partie des rares qui n'ont jusqu'à présent jamais trahis le peuple.

Heureusement il n'est pas tout seul, et d'autres personnes ( ministrables ) comme Jacques Généreux, sont au dessus de tout soupçon. Leur volonté politique et leur honnêteté ne fait aucun doute à mes yeux.

De ce point de vue là, je te rejoints totalement....A l'heure actuelle, au vu de l'échec des politiques classiques qui sombrent dans des derives inacceptables, il est plus interessants de porter aux responsabilités ceux qui se tiennent à l'écart de ces politiques et proposent d'autres orientations que ceux qui ont déjà tout raté !
Ne partageant pas les orientations, assez ancienne du fondateur du PG, je me dois néanmoins de préciser sa constance en matière européenne et les distances qu'il eût, contrairement à d'autres, pris à l'égard d'une formation qui n'a de socialiste que le nom.

Répondre

Retourner vers « Mieux connaitre vos partis »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré