Affaire Alexandre Benalla : Macron refuse de commenter, Philippe et Collomb tentent de déminer

Venez discuter de l'actualité politique.
Avatar du membre
Golgoth
Messages : 19070
Enregistré le : 15 mars 2010, 00:00:00
Localisation : Chez moi

Re: Affaire Alexandre Benalla : Macron refuse de commenter, Philippe et Collomb tentent de déminer

Message non lu par Golgoth » 14 sept. 2018, 22:27:16

A lire pour les macronfans :
...
Vous évoquez l'utilisation du principe de séparation des pouvoirs. Il est justement brandi, tant par Alexandre Benalla que par Nicole Belloubet, pour affirmer que les sénateurs abusent de leurs prérogatives.

Le principe de séparation des pouvoirs est totalement instrumentalisé dans cette affaire. L'idée, dans la Constitution, c'est d'assurer, non pas une étanchéité, mais un balancement entre les pouvoirs, aussi imparfait soit-il. Ce matin, Nicole Belloubet a expliqué que le Parlement contrôle le gouvernement en particulier, mais pas l'exécutif en général et donc pas les services de l'Elysée. C'est une lecture partielle de l'article 24 du texte de 1958 auquel la ministre fait référence. Il suffit de lire sa troisième phrase : "Le Parlement évalue les politiques publiques". Or, l'Elysée est un service public comme un autre, ce n'est pas une zone de non-droit, ni une bulle constitutionnelle.


L'ordonnance de 1958 prévoit que les commissions d'enquête parlementaire peuvent recueillir des informations sur la gestion de tout service public. Les sénateurs sont donc légitimes à demander des comptes sur le fonctionnement de l'Elysée en général ou le recrutement et la déontologie des agents de la présidence de la République.
...
https://www.marianne.net/politique/affa ... s-pouvoirs

Et pendant ce temps là Castaner parle carrément de complot pour destituer le Président... LREM s’autotrolle...
T'es vraiment kon François, fallait créer une SCI. :mrgreen2:

Avatar du membre
wesker
Messages : 29867
Enregistré le : 18 mai 2009, 00:00:00
Localisation : Proche de celles et ceux qui vivent dans le pays réel

Re: Affaire Alexandre Benalla : Macron refuse de commenter, Philippe et Collomb tentent de déminer

Message non lu par wesker » 14 sept. 2018, 23:33:54

Papibilou

Comment quoi ? Comment ils restent entre eux, se réservent les postes, se pistonnent, se recrutent, se protègent des citoyens, enfin de ceux qui doivent travailler pour vivre ?

Et bien je t'invite à lire la Caisse de Sophie Coignard et d'autres bouquins étayés, qui te permettront de te faire une idée sur ce qui se passe. Tu peux parfaitement t'engager au sein d'une formation politique tu colleras des affiches, participeras, à tes frais à des banquets champêtres et autres, parviendra à obtenir une délégation dans ton coin, mais si un cravaté du bon milieux débarque, avec un mois de carte il sera propulsé à la Région ou à la députation pendant que tu continueras à promouvoir la méritocratie républicaine.

Papibilou
Messages : 5640
Enregistré le : 24 juil. 2010, 00:00:00

Re: Affaire Alexandre Benalla : Macron refuse de commenter, Philippe et Collomb tentent de déminer

Message non lu par Papibilou » 15 sept. 2018, 09:51:28

Golgoth a écrit :
14 sept. 2018, 21:04:35

Cette commission va chercher à établir le fonctionnement interne de l’Elysée, avec Benalla au cœur des choses. C’est le principe d’un contre pouvoir démocratique. Personne ne connaît les questions à l´avance et vous êtes donc dans le procès d’intention. Par contre, Macron qui appelle Larcher ou qui place Ferrand au perchoir, Belloubet qui se permet de donner son avis sur la commission d’enquête, là ce sont des entorses claires à la séparation des pouvoirs.
Je suis curieux de voir comment va s'y prendre la commission pour ne pas contrevenir à l'ordonnance de 1958. Mais je ferai amende honorable si je me suis trompé et que la commission évite de tomber dans une atteinte à la séparation des pouvoirs (Belloubet n'a rien fait d'autre que d'avertir la commission sur ce risque ce qui n'est en rien une atteinte à ce principe).
De même, je ne vois pas pourquoi Macron appelant Larcher serait une atteinte à ce même principe.
Quant à la nomination de Ferrand, on n'a visiblement pas mis un couteau sous la gorge des députés (ceux ci se sont prononcés y compris 90 députés LREM pour un autre candidat que Ferrand ).
Ces dernières réflexions ne m'empêchent pas de condamner les atteintes éventuelles à ce principe de séparation, principe que Hollande avait plutôt bien respecté contrairement à Sarkozy.

Avatar du membre
Golgoth
Messages : 19070
Enregistré le : 15 mars 2010, 00:00:00
Localisation : Chez moi

Re: Affaire Alexandre Benalla : Macron refuse de commenter, Philippe et Collomb tentent de déminer

Message non lu par Golgoth » 15 sept. 2018, 10:36:29

Papibilou a écrit :
15 sept. 2018, 09:51:28
Golgoth a écrit :
14 sept. 2018, 21:04:35

Cette commission va chercher à établir le fonctionnement interne de l’Elysée, avec Benalla au cœur des choses. C’est le principe d’un contre pouvoir démocratique. Personne ne connaît les questions à l´avance et vous êtes donc dans le procès d’intention. Par contre, Macron qui appelle Larcher ou qui place Ferrand au perchoir, Belloubet qui se permet de donner son avis sur la commission d’enquête, là ce sont des entorses claires à la séparation des pouvoirs.
Je suis curieux de voir comment va s'y prendre la commission pour ne pas contrevenir à l'ordonnance de 1958. Mais je ferai amende honorable si je me suis trompé et que la commission évite de tomber dans une atteinte à la séparation des pouvoirs (Belloubet n'a rien fait d'autre que d'avertir la commission sur ce risque ce qui n'est en rien une atteinte à ce principe).
De même, je ne vois pas pourquoi Macron appelant Larcher serait une atteinte à ce même principe.
Quant à la nomination de Ferrand, on n'a visiblement pas mis un couteau sous la gorge des députés (ceux ci se sont prononcés y compris 90 députés LREM pour un autre candidat que Ferrand ).
Ces dernières réflexions ne m'empêchent pas de condamner les atteintes éventuelles à ce principe de séparation, principe que Hollande avait plutôt bien respecté contrairement à Sarkozy.
J’ai posté un article de Marianne qui répond précisément à votre question sur l’ordonnance de 1958. Je préfère l’avis d’un universitaire à la com LREM :mrgreen2: :
Belloubet a commis une faute en donnant son avis. Elle n’a pas à donner sont avis sur une commission parlementaire ni sur une affaire judiciaire en cours.
Globalement beaucoup d’amateurisme et de perte de sang froid !
T'es vraiment kon François, fallait créer une SCI. :mrgreen2:

Papibilou
Messages : 5640
Enregistré le : 24 juil. 2010, 00:00:00

Re: Affaire Alexandre Benalla : Macron refuse de commenter, Philippe et Collomb tentent de déminer

Message non lu par Papibilou » 15 sept. 2018, 12:40:03

Golgoth a écrit :
15 sept. 2018, 10:36:29
Papibilou a écrit :
15 sept. 2018, 09:51:28
Golgoth a écrit :
14 sept. 2018, 21:04:35

Cette commission va chercher à établir le fonctionnement interne de l’Elysée, avec Benalla au cœur des choses. C’est le principe d’un contre pouvoir démocratique. Personne ne connaît les questions à l´avance et vous êtes donc dans le procès d’intention. Par contre, Macron qui appelle Larcher ou qui place Ferrand au perchoir, Belloubet qui se permet de donner son avis sur la commission d’enquête, là ce sont des entorses claires à la séparation des pouvoirs.
Je suis curieux de voir comment va s'y prendre la commission pour ne pas contrevenir à l'ordonnance de 1958. Mais je ferai amende honorable si je me suis trompé et que la commission évite de tomber dans une atteinte à la séparation des pouvoirs (Belloubet n'a rien fait d'autre que d'avertir la commission sur ce risque ce qui n'est en rien une atteinte à ce principe).
De même, je ne vois pas pourquoi Macron appelant Larcher serait une atteinte à ce même principe.
Quant à la nomination de Ferrand, on n'a visiblement pas mis un couteau sous la gorge des députés (ceux ci se sont prononcés y compris 90 députés LREM pour un autre candidat que Ferrand ).
Ces dernières réflexions ne m'empêchent pas de condamner les atteintes éventuelles à ce principe de séparation, principe que Hollande avait plutôt bien respecté contrairement à Sarkozy.
J’ai posté un article de Marianne qui répond précisément à votre question sur l’ordonnance de 1958. Je préfère l’avis d’un universitaire à la com LREM :mrgreen2: :
Belloubet a commis une faute en donnant son avis. Elle n’a pas à donner sont avis sur une commission parlementaire ni sur une affaire judiciaire en cours.
Globalement beaucoup d’amateurisme et de perte de sang froid !
Je ne nie pas la probable compétence de la personne interrogée par Marianne. Mais lui même écrit que Benalla ne pourra être intérrogé sur ce qui s'est passé le 1er mai. C'est d'ailleurs ce que j'avais indiqué en disant que je me demandais comment et sur quoi ils allaient interroger Benalla sans parler du 1er mai.
Mme Belloubet a donné un avis sur le risque d'atteinte à la séparation des pouvoirs. Et M.Bas a signé un article à charge avant que ne commencent les travaux de la commission....

Avatar du membre
Golgoth
Messages : 19070
Enregistré le : 15 mars 2010, 00:00:00
Localisation : Chez moi

Re: Affaire Alexandre Benalla : Macron refuse de commenter, Philippe et Collomb tentent de déminer

Message non lu par Golgoth » 15 sept. 2018, 15:31:59

Il me semble que Bas a bien signalé qu’il n’y aurait aucune question sur le 1er mai. Il y a des tas d’autres questions intéressantes : comment l’Elysee a-t-il voulu changer sa sécurité, comment Benalla s’est retrouvé à gérer le bus des bleus pour les amener vite fait chez Macron... pour tout cela il n’y a aucune procédure en cours.
A mon avis les macronsbires ont juste peur que Benalla perde ses nerfs et/ou parle trop. Le truc c’est qu’ils ne font qu’exciter les choses et relancer la presse...
T'es vraiment kon François, fallait créer une SCI. :mrgreen2:

Papibilou
Messages : 5640
Enregistré le : 24 juil. 2010, 00:00:00

Re: Affaire Alexandre Benalla : Macron refuse de commenter, Philippe et Collomb tentent de déminer

Message non lu par Papibilou » 15 sept. 2018, 16:51:41

Golgoth a écrit :
15 sept. 2018, 15:31:59
Il me semble que Bas a bien signalé qu’il n’y aurait aucune question sur le 1er mai. Il y a des tas d’autres questions intéressantes : comment l’Elysee a-t-il voulu changer sa sécurité, comment Benalla s’est retrouvé à gérer le bus des bleus pour les amener vite fait chez Macron... pour tout cela il n’y a aucune procédure en cours.
A mon avis les macronsbires ont juste peur que Benalla perde ses nerfs et/ou parle trop. Le truc c’est qu’ils ne font qu’exciter les choses et relancer la presse...
Savoir pourquoi Benalla a escorté le bus des bleus me paraît effectivement de la plus haute importance et justifie pleinement une commission sénatoriale !!!
Et pour ne pas perdre ses nerfs il lui suffit de ne pas répondre. Il n'est pas punissable pour cela comme le dit votre extrait de Marianne.

Papibilou
Messages : 5640
Enregistré le : 24 juil. 2010, 00:00:00

Re: Affaire Alexandre Benalla : Macron refuse de commenter, Philippe et Collomb tentent de déminer

Message non lu par Papibilou » 15 sept. 2018, 16:55:00

wesker a écrit :
14 sept. 2018, 23:33:54
Papibilou

Comment quoi ? Comment ils restent entre eux, se réservent les postes, se pistonnent, se recrutent, se protègent des citoyens, enfin de ceux qui doivent travailler pour vivre ?

Et bien je t'invite à lire la Caisse de Sophie Coignard et d'autres bouquins étayés, qui te permettront de te faire une idée sur ce qui se passe. Tu peux parfaitement t'engager au sein d'une formation politique tu colleras des affiches, participeras, à tes frais à des banquets champêtres et autres, parviendra à obtenir une délégation dans ton coin, mais si un cravaté du bon milieux débarque, avec un mois de carte il sera propulsé à la Région ou à la députation pendant que tu continueras à promouvoir la méritocratie républicaine.
Zut alors.
Mais il me semble que vous n'avez toujours pas répondu à ma question du 14 septembre. Me trompes-je ?

Avatar du membre
wesker
Messages : 29867
Enregistré le : 18 mai 2009, 00:00:00
Localisation : Proche de celles et ceux qui vivent dans le pays réel

Re: Affaire Alexandre Benalla : Macron refuse de commenter, Philippe et Collomb tentent de déminer

Message non lu par wesker » 15 sept. 2018, 17:06:06

Oui je t'ai répondu....c'est juste que ma réponse heurte tes récitations militantes, peut être.

Concernant l'affaire, on multiplie, audiences, commissions, à nos frais, sachant que, pour ma part tout cela ne débouchera sur rien, mais certains croiront à un travail effectif de ces personnes qui se disent être nos représentants mais qui, pour la plupart n'ont jamais eu à travailler pour vivre.

Avatar du membre
Golgoth
Messages : 19070
Enregistré le : 15 mars 2010, 00:00:00
Localisation : Chez moi

Re: Affaire Alexandre Benalla : Macron refuse de commenter, Philippe et Collomb tentent de déminer

Message non lu par Golgoth » 15 sept. 2018, 19:08:28

Papibilou a écrit :
15 sept. 2018, 16:51:41
Golgoth a écrit :
15 sept. 2018, 15:31:59
Il me semble que Bas a bien signalé qu’il n’y aurait aucune question sur le 1er mai. Il y a des tas d’autres questions intéressantes : comment l’Elysee a-t-il voulu changer sa sécurité, comment Benalla s’est retrouvé à gérer le bus des bleus pour les amener vite fait chez Macron... pour tout cela il n’y a aucune procédure en cours.
A mon avis les macronsbires ont juste peur que Benalla perde ses nerfs et/ou parle trop. Le truc c’est qu’ils ne font qu’exciter les choses et relancer la presse...
Savoir pourquoi Benalla a escorté le bus des bleus me paraît effectivement de la plus haute importance et justifie pleinement une commission sénatoriale !!!
Et pour ne pas perdre ses nerfs il lui suffit de ne pas répondre. Il n'est pas punissable pour cela comme le dit votre extrait de Marianne.
Pourtant quand un amateur profil videur gère un événement central qui concerne un sport brassant des milliards, ça me paraît important. Surtout s’il est suspendu.
Oui Benalla peut ne pas répondre mais il semble mal se contrôler. Ainsi que tous les acolytes d’EM.
Mais visiblement vous ne lacherez pas le morceau militant.
T'es vraiment kon François, fallait créer une SCI. :mrgreen2:

Papibilou
Messages : 5640
Enregistré le : 24 juil. 2010, 00:00:00

Re: Affaire Alexandre Benalla : Macron refuse de commenter, Philippe et Collomb tentent de déminer

Message non lu par Papibilou » 16 sept. 2018, 10:02:42

wesker a écrit :
15 sept. 2018, 17:06:06
Oui je t'ai répondu....c'est juste que ma réponse heurte tes récitations militantes, peut être.

Concernant l'affaire, on multiplie, audiences, commissions, à nos frais, sachant que, pour ma part tout cela ne débouchera sur rien, mais certains croiront à un travail effectif de ces personnes qui se disent être nos représentants mais qui, pour la plupart n'ont jamais eu à travailler pour vivre.
Non, vous n'avez pas répondu, mais rien de grave.
En revanche sur votre seconde remarque sur le coût et le travail des parlementaires, vous avez entièrement raison. Plus ça dure plus ça nous coûte et, tout cela, pour un bénéfice exclusif des médias qui ont quelque chose à se mettre sous la dent.

Papibilou
Messages : 5640
Enregistré le : 24 juil. 2010, 00:00:00

Re: Affaire Alexandre Benalla : Macron refuse de commenter, Philippe et Collomb tentent de déminer

Message non lu par Papibilou » 16 sept. 2018, 10:11:51

Golgoth a écrit :
15 sept. 2018, 19:08:28

Pourtant quand un amateur profil videur gère un événement central qui concerne un sport brassant des milliards, ça me paraît important. Surtout s’il est suspendu.
Oui Benalla peut ne pas répondre mais il semble mal se contrôler. Ainsi que tous les acolytes d’EM.
Mais visiblement vous ne lacherez pas le morceau militant.
Si ça vous paraît important à vous et que ça vous passionne, alors que ça continue !
Et je n'ai rien d'un militant, d'abord parce que, vous le constateriez à certains fils, il m'arrive d'être particulièrement critique à l'égard du pouvoir, mais également parce que je n'ai pas l'esprit systématique, pour ou contre. Je pense que chaque sujet mérite une appréciation dépourvue d'a priori.
Mon énervement vient de ce que cette affaire, encore une fois selon moi, n'en est pas une et relève des faits divers. Or, son coût est en train de devenir exorbitant alors qu'il me semble que nous mandatons des élus, non pour faire un travail de juge ou d'opposants systématiques, mais pour faire des réformes utiles, mais, là encore, je dois me tromper sur le rôle de ces gens là.

Avatar du membre
Golgoth
Messages : 19070
Enregistré le : 15 mars 2010, 00:00:00
Localisation : Chez moi

Re: Affaire Alexandre Benalla : Macron refuse de commenter, Philippe et Collomb tentent de déminer

Message non lu par Golgoth » 16 sept. 2018, 16:21:37

Que vous le vouliez ou non, un événement avec une telle foule est important.
Le faire gérer par un amateur est une faute grave.

Image
T'es vraiment kon François, fallait créer une SCI. :mrgreen2:

Avatar du membre
wesker
Messages : 29867
Enregistré le : 18 mai 2009, 00:00:00
Localisation : Proche de celles et ceux qui vivent dans le pays réel

Re: Affaire Alexandre Benalla : Macron refuse de commenter, Philippe et Collomb tentent de déminer

Message non lu par wesker » 16 sept. 2018, 18:31:53

Papibilou

Les 4 derniers Présidents de la République, par exemple, ont un coût annuel de fonctionnement bien supérieur à ton salaire et le mien réunis...sur une décennie.

Concernant l'affaire Benalla, elle ne fait que mettre en évidence les réalités de la pratique d'une responsabilité politique qui s'engageait sur une modernisation des pratiques qui ne font que s'inscrire dans la continuité....(Cela aussi, je l'avais annoncé)

Avatar du membre
Spartiate
Messages : 338
Enregistré le : 09 avr. 2018, 07:22:16

Re: Affaire Alexandre Benalla : Macron refuse de commenter, Philippe et Collomb tentent de déminer

Message non lu par Spartiate » 16 sept. 2018, 23:21:45

Au-delà de cette affaire de barbouzerie (qu'il ne faut pas lâcher sous prétexte qu'elle serait mineure), je remarque que si l'Elysée s'inquiète autant, c'est pour éviter que sur le long terme, le Parlement ne devienne aussi puissant qu'il ne l'est au Royaume-Uni ou aux Etats-Unis. Là-bas, lorsqu'il y a une commission d'enquête, les invités ne sont pas caressés dans le sens du poil comme cela se passe généralement dans notre république de compromissions. Si l'on peut prendre petit à petit cette direction, la démocratie s'en sortirait renforcée.

Le grand gagnant de cette affaire, c'est quand même le Sénat, qui montre l'importance cruciale qu'un parti ne détienne pas à lui seul la majorité absolue des deux chambres parlementaires.

Répondre

Retourner vers « L'actualité politique »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : fan2machiavel