Bruxelles autorise la commercialisation de six maïs OGM

Venez parler ici de l'actualité étrangère et européenne
Avatar du membre
sarkonaute
Messages : 1388
Enregistré le : 14 mars 2010, 00:00:00

Message non lu par sarkonaute » 29 juil. 2010, 11:37:00

La Commission européenne a autorisé mercredi 28 juillet la commercialisation dans l'Union européenne de six maïs génétiquement modifiés utilisés pour l'alimentation humaine et animale, faute d'accord entre les Etats membres sur une position commune.

http://www.lemonde.fr/europe/article/20 ... e-la-comme…

après les farines animales, les OGM  icon_evil
Tous ensemble pour un nouveau rêve bleu avec Nicolas Sarkozy en 2012

Image

Avatar du membre
Nombrilist
Messages : 59995
Enregistré le : 08 févr. 2010, 00:00:00

Message non lu par Nombrilist » 29 juil. 2010, 11:58:00

J'aimerais bien comprendre comment dans un vote à 27, ni le "pour", ni le "contre" ne peuvent l'emporter. Bon, quand est-ce que Sarko tape du poing sur la table ? Qu'il serve au moins à quelque chose durant son mandat, celui-là.

Avatar du membre
mps
Messages : 20146
Enregistré le : 01 mars 2009, 00:00:00
Localisation : Belgique

Message non lu par mps » 29 juil. 2010, 11:59:00

Ah qu'il est bon de se croire sans cesse agressé par les puissants de ce monde  !  icon_biggrin icon_biggrin icon_biggrin

Farines animales : autorisées pour les omnivores, qui en ont évidemment besoin (les farines étant la forme la pous stable et la moins virale)
                            Interdites pour les ruminants, qui sont hebivores.
Simple bon sens.

OGM : depuis que le monde existe,  tous les efforts ont visé à modifier génétiquement ce que nous ingérons ou utilisons.
Sans ces modifications, par exemple :
- le boeuf n'aurait quasi pas de viande ;
- la banane serait bourrée de pépins et impropre à la consommation;
- etc.

Chaque croisement d'animal, le fleur, de fruit, de légume, de céréale a toujours visé à produire des variétés plus qualitatives, pous comestibles, pous résistantes  aux maladies et parasites.

et soudain, une bande d'excités ignares imaginent que les OGM seraient une invention récente, un plan machiavélique, que sais-je ...

Ridicule.
C'est quand on a raison qu'il est difficile de prouver qu'on n'a pas tort. (Pierre Dac)

Avatar du membre
Nombrilist
Messages : 59995
Enregistré le : 08 févr. 2010, 00:00:00

Message non lu par Nombrilist » 29 juil. 2010, 12:05:00

"Farines animales : autorisées pour les omnivores, qui en ont évidemment besoin (les farines étant la forme la pous stable et la moins virale). Interdites pour les ruminants, qui sont hebivores."

De la biologie digne d'un enfant de primaire. Tu confonds omnivore et carnivore. Donner des farines animales à des carnivores, pourquoi pas ? Mais à des omnivores qui ne mangent jamais vraiment de viande, c'est du grand n'importe quoi. As-t-on déjà vu un sanglier courir après un faisan pour le bouffer ?

Ton propos sur les OGMs, encore n'importe quoi. Tu parles de sélection, alors qu'ici, il est question de transgenèse. En sélection, nous n'avons rien modifié, nous avons sélectionné. Autrement dit, on a orienté et accéléré un processus naturel. La transgenèse n'a rien de naturel.

Ton problème, mps, c'est que tu ne sais même pas de quoi tu parles. C'est la transgenèse le problème, pas la sélection. Et la transgenèse, c'est ultra récent.

Avatar du membre
mps
Messages : 20146
Enregistré le : 01 mars 2009, 00:00:00
Localisation : Belgique

Message non lu par mps » 29 juil. 2010, 12:12:00

Voila du neuf ! Les omnivores ne mangeraient pas de viande ? icon_biggrin

Le carnivore ne mange que de la viande, l'omnivore, comme son nom l'indique, mange de tout.

Le poulet grapille du maïs, bouffe des vers de terre, de petites charognes, etc. Le cochon pareil, mange ses petits s'il est dérangé, et chaque année l'un ou l'autre petit humain est dévoré par des cochons.

http://document.observatoire-environnem ... hosate.pdf
C'est quand on a raison qu'il est difficile de prouver qu'on n'a pas tort. (Pierre Dac)

Avatar du membre
Nombrilist
Messages : 59995
Enregistré le : 08 févr. 2010, 00:00:00

Message non lu par Nombrilist » 29 juil. 2010, 12:15:00

Et un ver de terre ou de la farine de poulet, c'est la même chose, bien évidemment ?

Avatar du membre
Golgoth
Messages : 20367
Enregistré le : 15 mars 2010, 00:00:00
Localisation : Chez moi

Message non lu par Golgoth » 29 juil. 2010, 15:07:00

Ceci dit là où mps a raison sans le vouloir, c'est que les semenciers nous fourguent leurs semences de me..., fragiles, uniformes, sans goût et évidemment stériles, depuis bien plus longtemps que l'invention des OGM.
C'est sûr avant la banane avait des pépins, mais on avait pas besoin d'empoisonner le sol et les rivières pour la faire pousser.
Les OGM c'est le même concept, mais en pire.
T'es vraiment kon François, fallait créer une SCI. :mrgreen2:

Avatar du membre
mps
Messages : 20146
Enregistré le : 01 mars 2009, 00:00:00
Localisation : Belgique

Message non lu par mps » 29 juil. 2010, 15:11:00

Les bananes à pépin étaient impropres à la consommattion et toxiques.
Les OGM n'empoisonnent pas le sol.
Les graines, quelles qu'elles soient, ont la même fertilité (par espèce).
Les  sélections sans goût ? Oui, quand la sélection a privilégié l'aspect et la conservation au détriment du parfum. Le consommateur ne veut pas de "taches". Faut savoir.

Aucun produit actuel n'a pas été génétiuement modifié, soit depuis 2.000  ans soit avant hier. Et l'espérance de vie ne cesse d'augmenter.
C'est quand on a raison qu'il est difficile de prouver qu'on n'a pas tort. (Pierre Dac)

Avatar du membre
Golgoth
Messages : 20367
Enregistré le : 15 mars 2010, 00:00:00
Localisation : Chez moi

Message non lu par Golgoth » 29 juil. 2010, 15:20:00

Les OGM n'empoisonnent pas le sol directement certes, mais comme ils sont conçus pour résister aux herbicides, on en met encore 10 fois plus.
Et en France "pays des droits de l'homme", les semences sont verrouillées et comme dans un bon état soviétoîde il faut une autorisation compliquée pour le commercialiser.

L'espérance de vie augmente, mais la qualité de nos rivières, de nos mers et de nos lacs est de pire en pire. Mais je suppose que tu ne bois que de la bière.
T'es vraiment kon François, fallait créer une SCI. :mrgreen2:

Georges
Messages : 6994
Enregistré le : 28 févr. 2009, 00:00:00
Parti Politique : Nouveau Parti Anticapitaliste (NPA)
Localisation : Village de Normandie

Message non lu par Georges » 29 juil. 2010, 15:37:00

J'aimerais savoir combien les membres de la commission ont pû toucher pour autoriser cette commercialisation.

Avatar du membre
Nombrilist
Messages : 59995
Enregistré le : 08 févr. 2010, 00:00:00

Message non lu par Nombrilist » 29 juil. 2010, 16:08:00

Quelqu'un m'explique comment avec un vote à 27, on ne peut être ni pour, ni contre, bien au contraire ? Et aussi pourquoi en l'absence d'accord, c'est le changement qui l'emporte ? C'est du délire !

Avatar du membre
mps
Messages : 20146
Enregistré le : 01 mars 2009, 00:00:00
Localisation : Belgique

Message non lu par mps » 29 juil. 2010, 16:46:00

Golgoth, la consommation d'herbicides ne cesse  de diminuer !

1) Relations Extérieures, Environnement et Agriculture durable. Syngenta Agro SAS, FRANCE

Résumé / Abstract
L'évolution quantitative (en tonnage) de deux marchés herbicides en France est étudiée : les herbicides sélectifs des céréales à paille (1978 à 2001) et du maïs (1986 à 2003). Concernant les herbicides céréales, après une augmentation (non mesurée) jusqu'aux années 70 incluses, les tonnages baissent de plus de moitié de 1978 à 2001 (de 2,5 à 1,1 kg/ha/an). Ceci est d'abord lié à l'innovation : nouvelles familles de molécules efficaces à faible dose, baisse de dose des anciennes grâce à de meilleures formulations ou fabrications (purification d'isomères actifs) et choix élargi de produits de post-levée. Ces derniers permettent de raisonner le désherbage selon la flore visible : baisse des doses voire non traitement, mélanges à doses réduites... Concernant les herbicides maïs, les quantités, quasi stables jusqu'en 1996 (2,5 kg/ha/an), baissent jusqu'en 2003 (1,5 kg/ha/an). Ceci est dû à trois facteurs : l'innovation (nouvelles familles de molécules efficaces à faible dose et facilitant le désherbage de post-levée), les restrictions réglementaires (baisses de doses et disparition d'herbicides pondéreux) et les nouvelles stratégies de désherbage développées en relation avec les deux premiers facteurs.

 
C'est quand on a raison qu'il est difficile de prouver qu'on n'a pas tort. (Pierre Dac)

Avatar du membre
Nombrilist
Messages : 59995
Enregistré le : 08 févr. 2010, 00:00:00

Message non lu par Nombrilist » 29 juil. 2010, 17:03:00

mps, regarder l'évolution de la consommation d'herbicide en terme de tonnage n'a aucun sens, puisque ton résumé le dit lui même: tu ne compares pas les mêmes molécules au fil des ans.

Avatar du membre
mps
Messages : 20146
Enregistré le : 01 mars 2009, 00:00:00
Localisation : Belgique

Message non lu par mps » 29 juil. 2010, 17:55:00

Non, les nouvelles sont beaucoup moins rémanentes ...
C'est quand on a raison qu'il est difficile de prouver qu'on n'a pas tort. (Pierre Dac)

Avatar du membre
Nombrilist
Messages : 59995
Enregistré le : 08 févr. 2010, 00:00:00

Message non lu par Nombrilist » 29 juil. 2010, 18:09:00

Joli bluff. D'autre part, il faut aussi prendre en compte leur niveau de toxicité pour la faune et la flore, leur mode d'action, la façon de les épandre, leurs interactions entre eux, les effets de leurs métabolites (parfois plus toxiques)...

Répondre

Retourner vers « Actualité étrangère et européenne »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré